Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Espace Détente :: RP terminés
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Ven 6 Oct - 23:18

Why can't I dream today?

Suivre les cours, tenter de résister au sommeil, tenter de résister à cette feuille blanche sur laquelle je n'arrive pas à poser mes notes... Sur laquelle j'ai surtout l'envie irrésistible de me mettre à dessiner. C'est difficile de résister à ses pulsions, vous savez ? J'essaye pourtant de faire des efforts, mais tout ce cours me prend la tête : je n'y comprends rien ! Il faut pourtant que j'ai mon diplôme si je ne veux pas rester une année de plus ici... Comment faire pour s'en sortir ? Travailler plus en dehors des cours ? Ça voudrait dire que les sorties sont terminées... Est-ce que je peux me le permettre... Ai-je le choix plutôt ?

En tout cas, je pense qu'il est grand temps de commencer à agir avant que ce ne soit trop tard. Je me suis donc tournée vers la professeure d'études générales, à la fin du cours. Et apparemment, certains élèves de ma classe désapprouvent mon geste et chuchotent quelques mots dans mon dos. Sans réellement chercher à comprendre leur problème, je me dirigée vers la Sorcière, semble-t-il, pour lui demander si elle a des conseils... Des personnes vers qui me diriger... Comme elle est une femme, il m'a été plus facile de m'adresse à elle, et surtout grâce à son âge avancé !

Mais comme tout professeur, elle a du travail et ne peut donc que me diriger vers quelqu'un d'autre. Nous traversons les couloirs, alors que je n'ose pas spécialement croiser le regard de certains élèves, malgré le fait que certains semblent approuver mon geste (?). Nous sommes finalement arrivés au milieu de tous ces livres, où elle me montre certains livres "plus faciles" par lesquels je peux commencer. Puis, remarquant une tierce personne, elle m'a murmuré quelques mots de plus. Si jamais je ne comprends toujours pas avec ça, je peux aller voir le blondinet là-bas parce qu'il est super doué et qu'il pourra m'aider... Pourquoi on m'envoie toujours vers la gente masculine ? Pourquoi, quand j'essaie de les éviter, ce sont toujours eux que je côtoie...? Mes parents en ont parlé à l'école ou comment ça se passe ?

Bon, bref. Je me suis installée à une table, alors que j'ai ce fameux garçon dans mon champ de vision, et j'ai commencé à plancher sur les fameux bouquins que l'on m'a montré. Sauf que... J'ai peut être plus qu'un an de retard finalement !? Ça fait bien trop d'années que je ne fais rien sérieusement... Après une bonne demi-heure à plancher, j'ai passé au moins dix minutes à regarder le "blondinet" par moments. Est-ce que j'y vais ? Est-ce que j'ose ? Parfois, je me prends à regarder dehors mais il tombe des cordes. Dessiner aurait été impossible de toute façon.

Profitons donc de ce moment pour essayer de rattraper mon retard. Allez. Courage, Mélodie ! C'est ce que Lili me dirait si elle était avec moi. Prendre son courage à deux mains et foncer. J'ai alors pris les deux livres que j'ai avec moi, puis je suis rapprochée... Pas à pas... Les joues rosissant au fur et à mesure que je m'approche. Que, que... Une fois à portée, à moins d'un mètre en fait, les mains tremblant légèrement alors que je reste un instant sans rien dire. Sans savoir quoi dire. Se lancer...

« Je... B-bonjour ! O-on m'a dit que...que tu es très doué et que... tu pourrais m'aider... Je-j'ai du retard...Là... »

Je montre alors les bouquins sur les matières générales (à l'envers s'il vous plait), en attendant une réponse alors que s'il tourne son regard vers moi, je ne croiserai pas le sien plus de trois secondes avant de regarder ailleurs et...ainsi de suite.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 0:48

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

Tu es plongé dans un bouquin de l’histoire humaine, accoudé à l’une des nombreuses tables inoccupées de la bibliothèque. Il faut dire que ce n’est pas encore la période des examens, et la plupart des élèves se mettent à bosser au dernier moment. Aussi étonnant que cela puisse paraître, tu n’es pas de ce genre-là. Tu es calme et sérieux quand cela concerne tes études. Il faut dire que tu figures parmi les meilleurs élèves de l’établissement, et que tu comptes bien demeurer parmi les premiers, jusqu’au bout! Ce n’est pas que pour ta propre fierté - même si c’est réjouissant de l’annoncer à haute voix - mais aussi pour prouver à ton père qu’il a tort. Que tu es un parfait génie. Tu es peut-être un peu bête quand cela concerne les relations humaines, mais ce n’est pas important actuellement.

En ce moment, en cours d’histoire, vous travaillez sur les États-Unis depuis 1918, mais tu t’es déjà largement avancé sur le programme en étudiant la Chine et son rapport avec le reste du monde. Tu n’es pas spécialement passionné par ce que tu lis. Tu trouves ça intéressant par moment, mais sans pour autant te documenter plus que le minimum.

Quand tu révises, tu es coupé du reste du monde. Le moins que l’on puisse dire, c’est que tu parviens à élever ton niveau de concentration au maximum, pour te concentrer uniquement sur ce que tu lis dans le but de mémoriser plus facilement les textes tout comme les images.

Tu es presque paisible et dans ce genre de moment-là, tu n’es pas effrayant, ou moche. Tes traits sont détendus, et on se rend compte qu’ils sont plutôt fins. Tu ressemblerais presque à une fille, avec ton physique par moment aux allures androgyne. Mais le plus surprenant, c’est que tu n’es en colère contre personne. Ou du moins, pour l’instant… Car la nature finit toujours par te rattraper pour montrer celui que tu es vraiment.

En fait, tu es tellement concentré que tu ne remarques pas qu’une nouvelle arrivante est entrée dans la bibliothèque. Ou du moins, ce qui est à remarquer, c’est que cette nouvelle arrivante ne cesse de te fixer. D’ordinaire, tu n’es pas quelqu’un d’observateur, mais alors quand tu es concentrer sur quelque chose, c’est encore pire. À savoir si tu remarquerais également la présence d’un tueur en série, prêt à sortir son arme devant toi. Enfin la jeune fille finit tout de même par se diriger vers lui.

Heureusement, tu as encore les oreilles actives pour entendre la petite voix de l’inconnue s’élever tout près de toi. Cette nouvelle présence à tes côtés te fait relever les yeux dans sa direction. Des yeux vert émeraude surpris. Pour une fois, ton visage ne reflète pas l’expression d’un gangster. Tu es juste étonné que quelqu’un que tu ne connais pas vienne te parler.

Elle murmure encore quelques mots. Sa voix est basse, tu ne comprends pas grand-chose, mais surtout ton cerveau est ailleurs. Tu te demandes exactement ce qu’elle peut bien te vouloir, cette fille. Et vu que tu détestes ne pas comprendre quelque chose, tu t’énerves.

Hein?

Quand tu t’énerves, tu n’es plus la même personne. Fini le visage d’ange aperçu quelques secondes plus tard. Tes sourcils se froncent brusquement en même temps que les traits de son visage. Tu n’aimes non plus que quelqu’un vienne interrompre ce que tu juges important.

T’es qui toi d’abord ?

Ta voix est sèche, comme à chaque fois que tu t’adresses à quelqu’un. Ton problème, c’est que tu sembles toujours agressif pour un rien. Par conséquent, tu n'apparais pas comme quelqu’un de bien sympathique. Tu la dévisage même de haut avec ton regard intimidant, en attendant sa réponse.


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 1:12

Why can't I dream today?

D'abord, rien de précis, peut être un peu de surprise... Je le dérange peut-être, je n'aurais pas dû, je... Mes yeux s'écarquillent de surprise à ses mots, alors que je me rends compte... Qu'il n'a pas compris !? Je ne vais pas crier dans la bibliothèque non plus ! Il faut rester calme ! S'il ne se comportait pas ainsi j'aurais pu m'approcher et parler à son oreille mais là, là ... ! Non, non, c'est trop... Mon pied gauche s'éloigne, je fais un pas en arrière, je ne veux pas résister aussi près, et n'ose pas parler pour l'instant, un peu...désemparée. Je réagis comment ? Je fais quoi ... ?

Voilà qu'il me pousse à parler en plus, à me présenter, je...! Comme par réflexe face à l'autorité, je ne réfléchis plus, j'ai lâché les livres (promis ce n'était pas fait exprès), et me suis courbée de sorte à ce qu'il ne voie que mes cheveux blonds pendouiller devant ma tête avant de prononcer des mots plus clairement, plus forts aussi.

« Mé-Mélodie Templier ! On-on m'a dit que vous pourriez m'aider ! J'ai du retard dans des cours... Je... »

J'arrive finalement à me calmer sur la fin, ne voulant pas trop m'emballer, mais je n'ose cependant pas relever la tête, ni même le haut de mon corps, restant statique : je ne veux surtout pas croiser son regard encore ! Ce serait un coup à me faire pleurer ça, c'en est limite vexant...! C'est d'ailleurs probablement pour ça que des petites perles d'eau ont commencé à apparaître sur le coin de mes yeux... Il ne faut pas que je lui montre ça non plus...! Je continue alors, reprenant ce que je disais, tout en me fichant du regard des autres. Peu importe que ma position soit bizarre, que je parle un peu trop fort, je .... ! J'ai presque l'impression d'avoir reçu un ordre de mon père mais dit différemment tiens...? Aurait-il l'autorité parentale dans le sang ? Pourquoi je m'acharne alors que j'ai juste à retourner m’asseoir lire des bouquins dont je ne comprends rien...? Justement parce que j'y comprends rien...

« L-la professeure des matières générales m'a dit...que...tu pourrais m'aider... Parce que tu es doué en cours, je... voulais pas te déranger... Je devrai... »

... te laisser, ai-je envie de dire. Je ne prononce cependant pas ce mot, relevant légèrement la tête, risquant de croiser à nouveau son regard et d'avoir envie de fuir à toutes jambes. Au final, j'ai trouvé une nouvelle occupation et me baisse pour ramasser les deux livres que j'ai fait tomber. C'est que je commence bien dis donc...

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 10:42

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

Les yeux de la jeune fille s’écarquillent de surprise lorsque tu réagis au quart de tour, ce qui est parfaitement légitime… Enfin peut-être que tu ne dois pas réagir de façon aussi exagérée en lui parlant de cette façon, mais tu ne changeras pas. Elle ne répond pas tout de suite alors que l’agacement se lit visiblement sur ton visage. Tu lui as rapidement jeté un coup d’œil, elle n’a pas l’air bien terrifiante, cette fille. Et elle a également l’air bien trop frêle pour être le genre de personne susceptible de te parler d'habitude.

Tu lui demandes ce qu’il peut bien te vouloir et là c’est la chute. Elle lâche ses livres brusquement sur le sol dans un fracas retentissant dans toute la bibliothèque. Un “chuuuut” vient répondre en retour de la part des quelques élèves présents qui tentent tant bien que mal de se concentrer. Tu la regardes de plus en plus sceptique, comme si tu avais affaire à une imbécile. Elle s'est courbe pour ramasser ses livres tombés par terre, de sorte que tu ne vois qu’une touffe de cheveux blonds parler. Néanmoins, elle semble faire un effort pour parler plus distinctement.

Mélodie Templier. C’est ce qu’elle annonce subitement, comme un soldat au garde-à-vous, mais tu comprends quand même qu’il s’agit de son nom. Elle poursuit en expliquant qu’on lui avait dit qu’il pouvait l’aider. Qu’elle a du retard dans ses cours. Sa voix est de plus en plus forte à mesure qu’elle parle, mais elle choisit de rester dans la même position, de façon à ce que leur regards ne se croisent pas. Tu n’es pas très patient. Tu n’aimes pas trop attendre. Et que tu aurais de nouveau réagis aussi brutalement si elle n’avait pas repris la parole.

Que cette personne qui lui a dit qu’elle pouvait aller le voir, c’était la professeure de matière générale. T’as failli t’énerver, mais lorsqu’elle ajoute qu’apparemment t’est quelqu’un de doué, tu relèves la tête fièrement. Tu es enchanté qu’on te considère ainsi parmi les professeurs. Parce que tu es un génie. Tu es génial. Tu as envie de le crier à tout le monde. Tu es tellement dans ton petit nuage que tu en oublies quelques secondes la présence de Mélodie.

Quand tu reprends tes esprits, tu te racles la gorge pour reprendre un minimum de contenance et tu réponds:

Évidemment que je suis génial. Tout le monde le sait et cela n’est plus un secret.

Simplement, pas encore totalement convaincu, car bien que tu apprécies être considéré comme un génie - ce que tu es, bien sûr - tu commences à trouver agaçant cette manie que les profs ont de te refiler les cas désespérés. Tu t’accoudes sur la table en ne quittant pas la fille des yeux :

Mais qu’est-ce que je gagne à t’aider à bosser? J’fais pas ça par charité, je te préviens.

Que tu es adorable, gentil Archibald Strogoi. Tu as tout le temps cette façon de rentrer toujours droit au bout, afin de ne pas perdre de temps.


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 11:37

Why can't I dream today?

Il prend du temps pour me répondre, et j'ai le temps de m'imaginer tout plein de scénarios dans ma tête. Est-ce qu'il cherche comment me faire fuir ? En criant ? En me disant des mots...désagréables ? Comment m'enfoncer un peu plus ? Comment me retenir pour me faire pleurer ensuite ? Pour m'embêter plus longtemps ? Pour me faire rougir ? Pour me faire rire peut-être ? ... Qu'est-ce qu'il va dire maintenant...?

Quand ses mots se sont fait entendre, j'ai été plus que surprise, relevant lentement la tête en l'écoutant avec les yeux presque aussi ronds que des billes. Il est fabuleux ? Génial ? Il faut juste dire ça pour qu'il ne nous crie pas plus dessus ? En tout cas, même si ce n'est plus un secret, ben moi, je ne le connais pas pourtant ! Il faudra peut être que je lui demande son nom... Un jour... Si j'en ai l'occasion... Peut-être plus tard ? Ou juste après ?

Puis là, la question qui tue. Celle à laquelle je n'aurais pas pensé. Qu'est-ce que j'ai à offrir à un garçon moi !? ... ... ... En repensant à ce que mes parents m'ont dit, je suis devenue rouge pivoine. Ma vie !? Mon corps !? ... ... Non, non, non, c'est pas prévu ça... ! En plus si ça se trouve il serait violent avec moi... Toutes sortes de films passent dans ma tête, mais rien de bien détaillé je vous rassure - c'est difficile d'imaginer un truc que l'on ne comprend pas.

« Je je je jejeje... Je sais pas ! Y-a... euh, quelque chose en... en particulier que tu veux ? Je... Euh... » Je murmure la "suite" de manière presque inaudible, mais s'il fait attention il pourra l'entendre, il y a juste les élèves alentours qui ne pourraient pas comprendre tout ça.

« Juste pas moi... S'il te plait...... »

Hm. Comme vous pouvez vous en douter, j'ai déjà détourné le regard, alors que mon visage a rapidement repris une teinte rouge et que mon cœur s'emballe. Est-ce que je devrai dire autre chose pour qu'il ne pense pas à ça... Peut-être, oui, peut-être. Essayons. Pourvu qu'il n'ait pas entendu ! Puis pourquoi j'ai pensé à ça ! Je le connais même pas, je... De toute façon c'est la faute de mes parents. Parce que, si ça se trouve, y a pas besoin de connaître la personne pour se fiancer avec... Attends, c'est ce qu'ils veulent faire donc.... Naaaaaon.

« Je, je... Pourrai te complimenter ? Quelque...chose comme ça ? Tu veux...des biscuits ? I-Il doit m'en rester... un peu... »

C'est bien la seule chose qu'il me reste dans ma poche actuellement, et les lui donner me fait un peu mal. C'est ma dose de sucré de la journée ! Si ça peut m'éviter de pleurer et me permettre d'être récompensée... Pourquoi pas ?

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 12:58

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

Tu continues de la dévisager en attendant qu’elle te donne une réponse. Ce qu’elle peut bien t’apporter, la fillette pour que tu l’aides tranquillement à bosser. Si tu sers déjà de prof particulier à un cas social qui est aussi ton camarade de chambre, c’est parce que le prof’ ne t’a pas vraiment laissé le choix. Pourtant, tu n’es pas obligé de dépenser ton énergie pour aider quelqu’un que tu ne connaît pas. Ce n’est pas dans tes habitudes de jouer aux bons samaritains. Elle a finalement décidé de relever ses yeux dans sa direction en dressant des yeux ronds, visiblement surprise par ton attitude. Il faut dire que tu changes d’un comportement à l’autre et qu’on ne sait plus sur quel pied danser avec toi.

Elle répond qu’elle ne sait pas et lui demande carrément s’il y a quelque chose qu’il veut bien lui demander. Ah bon ? Il peut vraiment tout réclamer ? Elle est plutôt naïve cette fille. Pourtant, elle ajoute tout doucement, mais il a quand même entendu, tout sauf elle. C’est à lui de la regarder avec des yeux ronds, incapables de comprendre ce qu’elle veut dire par là. Il fronce les sourcils, agacé en répliquant :

▬  Hein ? Qu’est ce que tu veux bien que je foute avec toi?

Tu es étonnamment trop pure pour comprendre ce qu’elle veut bien vouloir dire par là. C’en est presque touchant. Mais elle, elle est déjà rouge pivoine et a détourné le regard, incapable d’affronter le sien plus longtemps. Tu la trouves de plus en plus bizarre et tu commences sérieusement à te dire qu’elle a un problème. Tu ne sais pas trop où elle veut en venir et tu ne sais pas non plus ce qui se trame à l’intérieur de son cerveau qui semble fonctionner à toute vitesse.

Mais alors, elle déclare quelque chose qui l’enfonce encore plus. Elle propose de le complimenter ou alors de lui offrir des biscuits parce qu’il lui en reste un peu. Bien que tu dresses les oreilles en entendant le mot biscuit, tu es bien vite rattrapé par la colère quand tu te rends compte de la façon dont elle veut se jouer de toi. Enfin, c’est comme ça que tu le prends, qu’elle essaye de t’amadouer. Elle croit que t’es à court de compliments ?! Que t’es une pauvre petite chose sans amour ?! Tu t’énerves, une fois de plus et lève la voix en la menaçant du poing :

▬  Nan, mais tu me prends pour qui ?! Tu crois que tu peux m’avoir aussi facilement, moi Archibald Strogoi? Ce n’est pas donné à tout le monde de recevoir mon enseignement, rentre-toi bien ça dans le crâne!

Des “chuuut” retentissent de nouveau de la part des autres élèves. De plus en plus agacé, Archibald ne se retient plus et se retourne d’un geste vif pour s’écrier:

FERMEZ-LA VOUS AUTRES!

Puis il se retourne vers la jeune fille qu’il apprécie de moins en moins. Il la désigne du doigt, en haussant les sourcils d’un air arrogant.

T’as qu’à me servir d’esclave pendant quelques jours!

Oui, tu as osé et tu dis ça de façon très décontracté. Cette fille peut t’être finalement plus utile que tu ne le pensais, un jour. Enfin, cela reste à voir. Tu n’as pas trop d’idées dans la tête, mais tu ne veux pas non plus accepter gentiment de devenir son professeur. Tu la regarde de haut, inflexible et attendant sa réponse.


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 13:24

Why can't I dream today?

Bon, au moins, le blond ne comprend pas où je voulais en venir et c'est tout bénef' pour moi... Ou presque. Ou pas en fait ! Voir pas du tout. Mon dieu, dans quelle situation me suis-je encore foutue ? En tout cas, son expression ne devient que de plus en plus... effrayante, terrifiante, à tel point que j'en ai peur des retombées et que je refais un pas en arrière, sans réussir à le quitter des yeux.

Et là, il se lève. Terrorisée, je fais deux ou trois pas de plus en arrière. Et, à l'inverse de tout à l'heure, je serre plus fort les deux livres pour ne pas les lâcher et surtout espérer qu'ils me réconfortent. Pourquoi Lili n'est pas venue avec moi ? Elle m'aurait aidée, oui, oui, j'en suis sûre. Ou alors, elle m'aurait donné le courage de fuir. Pour l'instant, je suis paralysée à le fixer, n'entendant que lui, ne voyant que lui.

Au moins maintenant j'ai son nom... Bon, ce n'était probablement pas la meilleure manière de l'avoir... J'ai simplement hoché, lentement, la tête à ses mots. Je dois donc faire attention à ce que je dis, faire attention à ce que je fais. Est-ce que je peux simplement fuir et oublier tout ça ? Ou tout simplement ne rien dire, le regarder faire, et hocher la tête... Oui, oui, comme un bon p'tit chien. De toute façon c'est ce qu'il me demande d'être, non ? Au moins, en tant "qu'esclave", il ne va pas me demander des trucs bizarres et c'est déjà ça de rassurant.

Encore faut-il que j'accepte. Durant l'espace de quelques instants, je réfléchis, presque torturée entre deux mondes. Rester la risée de la famille, peut être redoubler, ou tout simplement être exclue, ou tenter de rester et de devenir meilleure avec lui ? Qui d'autre accepterait de m'aider ?

... Vous croyez que la prof' est sadique au point de m'envoyer vers quelqu'un que je risque de ne pas apprécier, qui va me torturer et donc que je m’enfuirai et finalement n'obtiendrait pas son aide ? Ce n'est pas ça, hein, rassurez moi ?

Ravalant ma salive, je lui réponds finalement, assez difficilement, mais en faisant bien attention à ce qu'il puisse m'entendre.

« D'a...D'accord... »

Je peux m’asseoir maintenant ? Je reste debout ? On... fait quoi ? Est-ce qu'il va me demander mes biscuits quand même ?

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 13:59

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

C’est carrément sadique de ta part de lui demander d’être ton esclave en échange de tes cours. Tant mieux, tu cherches à imposer ton autorité. Et l’autorité est toujours plus forte quand l’on possède des esclaves. En réalité, tu ne sais pas trop ce que tu vas lui demander de faire pour l’instant. Tu es plutôt impulsif dans tes décisions, tu ne te rends pas compte que c’est une mauvaise idée sur le moment ou alors tu ne t’en rends compte jamais. Parce que tu un peu bête.

En plus, la pauvre petite est terrorisée. Tu t’es relevée brusquement, et c’est l’image d’un monstre face à sa victime qui est cadré aux yeux des spectateurs. Tu te retrouves face à elle. Et puisque tu n’es pas connu pour ta stature de géant, vous faites exactement la même taille. Pourtant, quand tu en colères, tu parais plus grand et on ne fait plus attention à ce détail-là. C’est d’ailleurs souvent pour cela que le blondinet aime imposer sa supériorité, pour montrer qu’il ne faut pas seulement s’arrêter à sa petite taille de nain pour un garçon.

Évidemment, elle ne te répond pas tout de suite et semble réfléchir attentivement à sa décision. Tu ne t’attends pas forcément à une réponse, et tu soupçonnes qu’elle va refuser, comme toute personne de censé le ferait d’ordinaire. Au moins, comme ça elle ne risquerait plus de te demander si tu pouvais l’aider à réviser et tu continuerais à te replonger dans ton bouquin comme si de rien été.

Tu détournes le regard lorsqu’elle finit par te répondre. Oui.
Cette réponse te surprend réellement, au point que tu poses des yeux écarquillés dans sa direction. A-t-elle réellement accepté d’être ton esclave pendant quelques jours ? Alors qu’elle semble toute tremblante face à toi? C’est un drôle de spécimen auquel tu as affaire. Pourquoi a-t-elle autant besoin d’obtenir de bonnes notes ? Pour faire honneur à sa famille ou une connerie de ce genre ? Ou est-elle tout simplement idiote ? Il n’est pas du genre à se poser plus de questions.  

Tu pousses un long soupir de lassitude, car tu as l’impression que cette fille te fait tourner en boutique. Tu te laisses tomber contre ta chaise avant de dresser tes yeux vers Mélodie. Cette dernière n’ose plus faire le moindre mouvement. Tu fronces les sourcils et élève la voix une nouvelle fois, l’air agressif :

Bah qu’est-ce que tu fous? Assis-toi !

Bah oui, t’es quelqu’un qui tient parole. Elle acceptait d’être ton esclave, tu verrais ça plus tard, c’est toujours un bonus. Mieux vaut que vous commenciez maintenant, comme ça, cela sera rapidement terminé:

Donc? T’as besoin d’aide en quoi?  


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 14:33

Why can't I dream today?

Il semble aussi surpris de ma réponse que moi de la mienne, en soi. Il devait s'attendre à ce que je refuse, comme toute personne logique, mais quand on n’a pas le choix, il faut bien faire avec ce que l'on a. Comment ça, je le vois comme une roue de secours ? Ce n’est pas tout à fait vrai puisque je n’ai pas de roue principale ! Il peut donc faire les deux en même temps. N'est-ce pas mieux ? J'espère juste que sa réputation de bon élève n'était pas une blague de l'institutrice, parce que ça me laisse des doutes quand même... Enfin… L’image que j’ai vue de lui au tout début est typiquement celle d’un élève studieux. Je ne devrai donc pas en douter, mais… Etait-ce réellement la même personne ?  

Sa voix retentit alors ! Un ordre, oui, ça ne peut être nommé que de cette manière ! Il m'ordonne de venir m'asseoir à ses côtés, chose que je fais après quelques secondes, le temps de capter. Je m'approche rapidement, pose mes livres ainsi qu'un cahier et un crayon, avant de faire sortir la chaise pour venir y poser mon derrière. Au moins on va pouvoir commencer...

Puis la question qui tue. Voilà la solution à « Comment achever Archibald ? ». Et il pourra pas me dire que ce n'est pas dans le terme du contrat, puisque du coup il pourra me demander des choses en conséquence de ce qu'il m'apprend. Donnant-donnant, dirons-nous.

Je bouge un peu les livres pour les mettre dans le bon sens, face à lui : un de mathématiques et un d'histoire. Les deux sont ceux utilisés pour les Faunes, normalement, il devrait donc les reconnaître rapidement... Et peut-être trouver bizarre qu'une Pégase les ait ? S'il a au moins fait attention à cela.

« Déjà dans celles-ci... En maths, en histoire... Mais, euh, en vrai... Je suis en retard dans toutes les matières... O-on peut commencer par celles-ci... Ou, euh, ne voir que celles-ci... Je... C'est toi qui décides... »

C'est suffisant ? Je joue bien le rôle de la petite esclave ? En tout cas, Archibald a de la chance : je ne suis pas du genre à me rebeller, juste à prendre mes jambes à mon cou en pleurant. Oui, c'est bien la seule chose qu'il risque. Son autorité, je n'irai pas contre, tout comme je n'irai pas contre celle des mes parents. Ni même envers celle des professeurs... Hm... Il y a quand même des fois où je voudrai disparaître, tout particulièrement maintenant.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 18:53

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

En tant que bonne petite esclave, elle obéit, l’air docile, mais semble tout de même avoir besoin de quelques secondes pour que son cerveau capte l’info. Tu grognes. Si en plus elle a dû mal à assimiler tout de suite un truc comme ça, cela ne va pas être de la tarte pour le reste. Tu essayes tout de même de te contrôler un minimum parce que tu ne veux pas la faire fuir maintenant et perdre l'occasion d’avoir un esclave pendant quelques jours. Ce qui te serait fort utile à un moment. Tu n’es pas du genre manipulateur ou à avoir l’esprit tordu, n’empêche que tu en profites bien quand ce genre d'occasion se présente à toi.

Tu ne sais pas trop exactement sur quelle matière tu vas bien pouvoir aider Mélodie. Tu ne t’inquiètes pas puisque, de toute manière, tu es doué en tout. Tu as peut-être une petite préférence pour le cours de sortilège, car on parle à ce moment-là souvent de pratique et non plus de théorie. Tu attends sa réponse.

Elle semble quand même un petit peu déstabilisé quand tu lui poses la question. Elle finit tout de même par bouger un peu les livres pour les mettre dans le bon sens, de sorte que tu puisses voir de quoi il s’agit. Un de mathématique, et un d’histoire. C’est un livre pour les Faunes mais tu ne le sais pas - puisque tu es un sorcier et que tu es arrivé cette année ici, tu n’as eu a passé par-là. Mais tu remarques facilement en ouvrant le bouquin de mathématique que le niveau est assez bas. TRÈS BAS.

Elle ajoute également qu’elle est en retard dans toutes les matières, mais que vous pouviez déjà commencer par celles-ci. Enfin, que c’est comme tu veux. C’est drôle cette manie qu’elle prend de te demander ton avis à tout bout de champ comme si elle a peur de te contrarier.

Tu es un peu secoué par tout ce qu’elle te révèle. Tu ne pensais pas que c’était aussi sérieux. Que c’était juste histoire de dépanner dans une matière. Tu regrettes un peu d’avoir accepté, mais tu n’es pas le genre à renoncer, ta fierté t’en empêche. Tu déclares en lisant un peu le programme de mathématique:

Arf... je ne pensais pas que tu étais un cas aussi désespéré…  

Tu dis ça, normal. La pauvre petite, elle est mal tombée avec quelqu’un comme toi. Pourtant, heureusement tu es quelqu’un de plutôt têtu et déterminé. Tu aimes aller jusqu’au bout, surtout lorsque tu as donné ta parole.

Bon, fillette, on va commencer par les mathématiques. Y’a un truc en particulier que tu ne piges pas ? On va avoir du boulot!

Fillette ? Elle ne doit pas être beaucoup plus jeune que toi, mais tu fais le fier, tu l’impressionnes déjà et tu continues donc sur ta lancé.


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 19:26

Why can't I dream today?

Je l'observe tourner les pages du livre, sans rien dire : les mathématiques d'abord, il semblerait. Et pendant qu'il feuillette, j'ai commencé à ouvrir un cahier sur lequel j'avais commencé à faire des exercices pour les mettre à la page où j'étais rendue. Puis ses mots... Ma tête semble vouloir s'enfoncer, se cacher, rentrer comme le ferait un escargot. C'est qu'Archibald aime enfoncer le clou plus profondément ! Bon, au moins, ce n'est pas un reproche, il ne crie pas (encore), il confirme juste ce que mes parents pensent de moi. Si ça ne pouvait être qu'eux... A force, je vais finir par y croire !

Puis le pire c'est qu'il ne sait pas tout... Je lâche alors quelques mots, sans pour autant faire de remarques ni le contredire, seulement m'excuser : si je peux éviter de me faire crier dessus, cela m'arrangerait.

« D-désolée d'être un poids... ... Aussi, ces livres-là, ce sont ceux... de l'année dernière... On m'a conseillé de, de les regarder d'abord... Parce que j'arrivais pas à suivre les cours... »

Je cligne alors des yeux, relevant la tête. Fillette ? Je le fixe un instant, assez surprise de la manière dont il me nomme, avant de détourner le regard, pour pouvoir commencer à répondre à sa question. Je tourne d'abord quelques pages sur le livre, dans le premier chapitre qui est sur la géométrie. Le meilleur moyen de savoir si l'on a compris, en maths, c'est de mettre en application, paraît-il. Le problème, c'est qu'il y a toujours plein de chemins différents, de solutions différentes, mais qu'en général il n'y en a qu'une de vraie.

Je lui montre alors un exercice basique sur un cercle, où il est demandé de faire des calculs de je ne sais pas quoi qui sert à je ne sais quoi. L'utilité de tout ça ? Aucune peut être : en tout cas, moi, je ne la vois pas. S’il est si doué, il doit bien pouvoir ! Je l’espère, en tout cas, et pendant que j’explique ce que je ne comprends pas, je l’observe avec une légère… ‘illumination’ dans le regard, montrant mon intérêt. Ou plutôt mon envie de ne plus être un poids pour quiconque, en fait, et de pouvoir être capable de faire ce que j’affectionne une fois le diplôme en poche. Il ne restera plus que le problème de la magie si Archibald a la patience de m'apprendre tout ça, et que moi j’arrive à le supporter.

« Ici, j'ai essayé de faire l'exercice... Mais je comprends pas quelle formule utiliser... Ni à quoi ça sert, pourquoi il faut faire ça, ce que ça apporte... »

C'est vrai que les exercices, ce n'est rien de bien concret ici. Il y a juste un cercle, parfois plusieurs cercles, des angles, des droites qui s'entrecoupent, des angles droits aussi parfois et qui forment on ne sait quoi. Pourquoi ne ferions-nous pas un mandala, plutôt, hein ? Ce n’est pas plus passionnant ? Bon...

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 22:27

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

Elle s’excuse d’être un poids puis enchaine en t’expliquant que ce sont des livres de l’année dernière. Qu’on lui a conseillé de les regarder d’abord parce qu’elle n’arrive pas à suivre en cours. Tu t’en doutais un peu. Le programme est beaucoup trop facile pour - d’après l’uniforme gris et bleu dont elle était vêtue - une pégase. Alors pour un phénix, et un génie comme toi, cela te paraît vraiment être un jeu d’enfant.

C’est ce que j’avais cru comprendre. C’est vraiment trop facile.

Elle tourne quelques pages sur le premier chapitre qu’est la géométrie. Oui, s’il fallait commencer par quelque chose, c’était bien par le chapitre un. Beaucoup de tes camarades ont des difficultés en maths, et tu n’as jamais compris pourquoi. Pour toi, c’est logique si on a un minimum de neurone dans le crâne. Évidemment, tu n’es pas très objectif puisque tu as la capacité d’apprendre rapidement. Quoiqu’avec un minimum de volonté, tout est possible, et si l’on possède un cerveau.

Elle te repasse finalement le livre pour te montrer un exercice basique de géométrie sur un cercle. Tu n’as même pas besoin de regarder la correction pour comprendre, tu regardes la consigne. C’est sur une équation de cercle. Ce n’est pas très intéressant, mais tu juges que c’est un bon exercice pour expliquer la technique à utiliser. Et une fois la technique de retenu, le reste, c’est facile. Tu regardes l’exercice et tu n’aperçois donc pas le regard insistant et plein d'espoir de la jeune fille. Tu l’entends de nouveau reprendre la parole. Qu’elle a essayé de le faire, mais qu’elle ne comprend pas quelle formule utiliser. Ni qu’est-ce que ça apporte. Tu pousses un grognement en retour:

C’que ça apporte, c’est les bonnes notes et ton passage en classe supérieure. C’déjà pas mal tu ne crois pas ? Parce qu’avec un niveau pareil, ça va être compliqué.

Tu n’y vas pas de main morte, mais tu n’aimes pas entendre les gens se plaindre, à part quand c’est toi. Et puis, tu as envie qu’elle se rentre bien ça dans le crâne.

Bah attends, je vais t’expliquer, mais tu ajoute en relevant le poing et en élevant la voix. Mais rapproche-toi un peu, j’vais pas  te manger!

Enfin, il est normal d’avoir des doutes quand même et ce n’est pas comme ça que tu vas la rassurer. Tu ne cherches pas à la mettre mal à l’aise, mais qu’elle puisse suivre l’exercice en même temps que toi.

Considérons un cercle de centre A(xA;yA)...

Tu commences donc à lui expliquer un peu l’exercice en essayant de te montrer le plus patient possible et en lui jetant des regards par moment pour vérifier qu’elle suit. Tu es étonnamment sérieux quand cela concerne tes études, et heureusement pour elle, tu es plus calme quand tu donnes la leçon.

Une fois terminé, tu te penches un peu sur le livre pour tourner une page et désigner du doigt un autre exercice exercice qui porte sur le même sujet. Tu te retournes ensuite vers elle, vos visages à quelques centimètres l’un de l’autre:

Tu vas me faire cet exercice-là, pigé?


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 22:51

Why can't I dream today?

Son grognement me surprend légèrement alors que je tourne un peu le regard vers lui tout en écoutant sa réponse... J'ai simplement hoché la tête, oui, c'est vrai, c'est déjà ça. Je ne comprends pourtant pas les raisons d'apprendre ce genre de choses. Quelle sera son utilité plus tard pour moi...? Je ne devrai pas me poser la question : à trop réfléchir sur ça, j'en oublie mon objectif premier, qui est celui qu'il a bien sûr indiqué. Puis, étonnamment, je n'ai pas mal pris sa remarque... Après tout, je le sais, j'en suis consciente, et en plus de ça c'est de ma faute : ce n'est pas comme si j'avais vécu dans la misère à faire la manche pour avoir à manger... Rien de tout ça... Pendant que certaines personnes se démenaient, moi, je jouais dans mon coin et dans mes rêves.

La suite me surprend alors. Ses gestes, son ton et ses paroles sont totalement en contradiction. Il me donne l'impression qu'il me veut hors de sa vue et m'intime de m'approcher. Je ne reste cependant pas perplexe trop longtemps : ne pas plus l'énerver, non, non, et je rapproche donc ma chaise de lui pour pouvoir suivre en même temps que lui ainsi qu'écouter ses explications. Buh... Je suis vraiment proche de lui, et j'espère sincèrement qu'il n'entend pas mon rythme cardiaque qui s'est pas mal accéléré depuis, alors que mon regard se déplace du livre à lui au début, avant de finalement réussir à me concentrer pour tenter de bien comprendre ses explications qui sont d'ailleurs plutôt claires : et c'est même beaucoup plus agréable de l'entendre parler ainsi. J'essaie d'ailleurs de prendre des notes dessus sur mon cahier à côté, histoire d'en retenir le maximum. Pour montrer que j'arrive à suivre, quand il tourne la tête vers moi, ma tête oscille doucement de haut en bas, afin de ne pas risquer de le couper.

Il tourne alors la page, pour me montrer un exercice qu'il souhaite que je fasse. Comme dit avant, le mieux pour vérifier que l'on a compris, c'est de mettre en pratique. A ce moment-là, j'ai tourné la tête vers lui, et, euh, comment dire. Il a fait de même, ce qui fait que nos visages sont vraiment vraiment proches et que le mien s'empourpre rapidement. Je reste un instant à le fixer, réussissant à prononcer un mot, pour acquiescer tout simplement.

« D'a-d'accord... »

J'ai alors réussi à me détacher de son regard, éloignant mon visage du sien pour commencer par lire l'énoncé de l'exercice. Au final, c'est exactement le même type d'énoncé. Regardant alors les questions, je commence à écrire,
faisant rapidement un schéma du cercle & compagnie pour faciliter ma visualisation... Et une à une, je réponds aux questions. Avec, certes, de l'hésitation entre chaque : je prends probablement beaucoup de temps pour résoudre un exercice aussi basique. Mais, au moins, j'ai le mérite d'arriver au bout sans lui demander d'aide... Après avoir bien réfléchi et pensé qu'il n'y a probablement pas d'autres chemins possibles. Oui, j'ai au moins le chemin, je pense, par contre pour la solution je n'en suis pas sûre...

« E-est-ce que c'est bon... comme ça ? »

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Sam 7 Oct - 23:54

With Mélodie Templier

Paraît qu'on apprend mieux à deux

Lorsque tu te retourne vers elle afin de voir si elle t’écoute toujours, vos deux visages ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre si bien que tu peux se,tor son souffle s'accélérer et tu as une vue surprenante de ses grands yeux qui s’écarquillent de surprise. Mais tu n’es pas du genre à être gêné pour ce genre de choses, et tu ne comprends pas non plus pourquoi elle réagit ainsi. Tu vas même jusqu’à penser qu’elle a attrapé un coup de chaud lorsque son visage s’empourpre comme une pivoine. Tu hausses simplement les sourcils en trouvant son comportement de plus en plus curieux. Bah. Elle est bizarre après tout.

Elle finit tout de même par te donner une réponse, un simple mot pour acquiescer et te faire comprendre qu’elle a compris. Tu la laisses donc prendre le temps de répondre à l’exercice donné. Tu penses que tu n’auras pas le temps pour continuer la lecture de ton livre ou bien écouter de la musique, mais finalement tu aurais dû. Elle met beaucoup plus de temps que tu ne crois à résoudre l’exercice. Tu es quand même assez intelligent pour te dire qu’il est inutile de lui crier dessus, car ça risquerait de la ralentir encore plus. Tu t’amuses à te balancer sur ta chaise en regardant le plafond et en essayant de faire en sorte que que l’ennuie ne te dévore pas trop. Au moment où tu penses finalement qu’il est temps de t’occuper à autre chose, Mélodie se redresse et te demande si ce qu’elle a fait est correct.

Il était temps ! tu dis en te rasseyant plus convenablement sur ta chaise.

Tu mets quelques secondes, le temps de vérifier si tout est correct. Ton élève doit certainement ressentir une certaine pression à l’attente de ton verdict, mais tu préfères vérifier que tout est en ordre. Tu réfléchis tout de même encore un petit peu avant de déclarer d’une voix ferme :

Ce n’est pas bon, le résultat n’est pas bon à la fin. Mais t’as compris la méthode, je pense.  

Serait-ce un compliment ? Difficile à dire avec toi. Enfin tu pointes quand même du doigt l’endroit où elle s’est trompée avant de prendre un stylo rouge et de corriger l’exercice d’une main de maître. Tu te tournes vers elle, l’air de dire “tu vois?”. Tu regardes la page de droite pour désigner l’exercice suivant:

Essaye avec celui-là, on va voir si c’est pas une simple question de chance ou si t’as vraiment compris le truc. Je reviens, tu ajoutes en te relevant pour t'éloigner.

A voir comme ça, on dirait que tu prends la fuite et que tu vas la laisser là. Mais les gens qui te connaissent savent que tu n’es pas comme ça. Quelques minutes plus tard, tu reviens avec deux ou trois bouquins dans les mains que tu fais tomber dans un énorme fracas sur la table:

On va également voir un peu là-dedans ce qu’il peut y avoir d'intéressant. Ne compte pas t’enfuir parce que je ne vais pas te lâcher, pigé? tu ajoutes, l’air à la fois menaçant et déterminé.  


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé Dim 8 Oct - 0:28

Why can't I dream today?

Ah, il attendait que j'ai terminé avec impatience apparemment... J'étais tellement concentrée que je n'ai pas fait attention à ce qu'il faisait, et je ne l'ai pas quitté des yeux lorsqu'il a regardé mon cahier afin de pouvoir me corriger... Sans réellement le faire exprès, je me suis légèrement approchée de lui, le fixant pour guetter ses réactions... Et au final être légèrement déçue. Ce n'est pas bon ? Je dois tout... Ah, non. Une erreur de calcul, peut être. Au moins, je peux être à moitié satisfaite de mon travail. Peut-être devrais refaire tous les calculs avant de lui montrer, tiens ? A mettre en oeuvre pour voir si ça change réellement quelque chose.

Je regarde alors la faute qu'il a entourée et corrigée. Une faute idiote, semblerait-il. J'ai simplement hoché la tête et regardé ce qu'il m'indique ensuite. Sans me poser trop de questions, j'ai commencé à lire l'énoncé alors qu'il filé pour faire je ne sais quoi. De toute façon, il semble avoir laissé ses affaires là donc l'idée de la fuite ne me traverse pas l'esprit (c'est plutôt moi qui devrais en avoir envie, d'ailleurs !).

J'ai tout juste le temps de rédiger la première question quand un grand sursaut me prend, et que je relève des yeux écarquillés vers Archibald, puis observe ses nouvelles trouvailles. Des livres en plus ? Son regard et sa voix ne peuvent que m'intimider à nouveau... Dire que je le trouvais presque agréable quand il était assis ! Se croit-il supérieur parce qu'il est debout ? Je préfère quand il est à la même taille que moi, finalement. Je lui réponds alors, avant de me remettre à la tâche.

« Ça ne serait pas dans mon intérêt... de m'enfuir... »

Sauf peut-être pour ce qui est de l'esclavage, mais n'est-ce pas qu'un détail ?
Mon regard le lâche alors, venant tenter de se remettre dans l'exercice que je commence à relire. J'en étais où, déjà... Ah, là ! Je me remets finalement à la tâche, appliquant la même méthode que précédemment. Sauf que cet exercice-là semble avoir un niveau un peu plus élevé que les précédents, et prend plus de variables en compte... Alors que j'aurais dû prendre moins de temps vu que j'ai compris, j'en ai finalement pris autant voir plus... Oui, il y a plus de questions, plus de variables, plus de tout. C'est dans un léger soupire que je lâche finalement mon crayon, tournant à nouveau la tête vers Archibald.

« Je... Je crois que c'est bon... Hm, il était un peu plus...tout. »

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Paraît qu'on apprend mieux à deux | Archibald Strogoi | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un repas congeler, parfois ça se réchauffe mieux à deux ! ( pv le baboin ou le boomrang ! )
» kristina ft louanne ∞ les bêtises, c'est mieux à deux (a).
» Maeda Camille - "Une licorne vaut mieux que deux tu l'auras"
» [TERMINÉ] S’entraîner comme s'entraider, c'est mieux à deux [PV Loveela N.Reese]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Espace Détente :: RP terminés-
Sauter vers: