Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Espace Détente :: RP abandonnés
MessageSujet: Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald] Sam 7 Oct - 19:00
Oh tient qui voilà,
ça faisait longtemps.




« Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout. »

Voici donc le premier cours de la journée arriver: Cours de potions. Hey, ça aurait pu être pire: il sentait qu'il s'ennuierait à mourir en matière générale car contrairement aux autres, ce sont des matières plutôt humaines et il maîtrisait un peu trop le sujet; il se souvient encore du maximum qu'il atteignait à chaque fois, par contre pour le sport, il doit continuer ses efforts parce qu'il y a plus sportif que lui...L'inconvénient c'était parfois...le travail d'équipe. Bon, il était coopératif, mais il n'avait jamais aimé ça parce que justement il avait moins de possibilité de pouvoir repousser l'autre alors il se contentait de redevenir celui qu'il était. Alors on ne comprenait pas, oui on ne le cernait pas, mais eh, ce petit côté mystérieux que cela lui donnait il appréciait, il ne disait pas non au contraire, il jouait dessus parce que ça l'amusait. Pour le moment, il ne connaissait pas grand monde, certains se connaissaient déjà entre eux, d'autres semblaient totalement perdus et on aurait cru que le label "sorciers fraichement arrivés" était gravé au fer rouge sur leur front.

Il  venait à peine d'entrer que le professeur leur demandait de se mettre en binôme. En binôme....oh non pas ça...il ne pu s'empêcher de tourner son regard vers....mais évidemment, à quoi se serait-il attendu d'autres qu'elle se soit déjà fait des amis? Tant mieux, il ne voulait pas qu'elle soit seule juste par ségrégation des sorciers, elle méritait mieux que ça! Et puis de toute façon, il ne voulait pas travailler avec elle, il ne voulait pas qu'on le voit avec elle, cela pourrait lui attirer des ennuis avec ses conneries. Et surtout....il serait bien trop pétrifié à l'idée ne serait-ce que toucher par mégarde sa main. Bon d'accord, il fallait plus qu'un petit contact mais tout de même! Bon, allez, au hasard, le premier imbécile fera l'affaire. Non, ne le prenons pas trop "imbécile". Shit, tout le monde a déjà trouvé quelqu'un! Ah, il y a cette fille là-bas seule. Le voilà lever la main en l'air même si elle lui tourne le dos et se rapprocher, un sourire jovial aux lèvres.


 -Hey, je crois qu'on est les deux seuls à ne pas avoir de  partenaires, que dis-tu de...



...faire...équipe...? Mais plus celle-ci se retourne, plus il réalise quelque chose d'alarmant. Bon déjà, erreur sur toute la ligne; ce n'est pas une fille! Vous êtes donc prévenu messieurs, ceci est un piège destiné à mettre à mal vos bijoux de famille ainsi que votre petit kokoro. Nonobstant, il se fout bien de cela, nan, c'est pas ça le problème number one ici! C'est...qu'il reconnait cette personne! Et bientôt son sourire disparaît aussi vite qu'il est apparu. Qu'est-ce...qu'il fout ici!! MERDE! Dans sa classe?! Il s'était pas barré ailleurs? Roumanie non? Il ne pensait pas qu'il le reverrait un jour et pourtant c'était le cas. Non pas lui... voilà tout ce qui provenait de son esprit. Il avait toujours eu du mal à savoir comment agir avec ce type mais maintenant qu'il avait "changé"...c'était encore pire. Que devais t-il faire?! Comment agir?!


 -...



Pourquoi tout ne pouvait-il pas être simple? En plus il était dans la même classe que lui? Pouvait-il y avoir y situation aussi compliquée que celle-ci?! Il réfléchissait alors que son expression changea drastiquement sans qu'il s'en rende compte. Il finit enfin par prendre place à ses côtés silencieusement alors que son sourire avait disparu et qu'il était redevenu neutre. Ils ne sont que tous les deux, ça ira. Il ne pouvait pas agir avec lui comme avec les autres, comme un enfoiré, sa soeur en serait déçu. Il...ne...pouvait...pas...merde!! Il se sentait à découvert, il n'aimait vraiment pas ça mais c'est juste pour un cours, oui! Après il ferait comme il faisait à la maison, il se contenterait de lui lancer un rapide bonjour avant de l'esquiver et retourner à ses affaires.


 -Hey...ça faisait longtemps, on dirait qu'on a choisi la  même école.



 -Eh ben moi qui aurais cru que t'aurais au moins grandi  depuis la dernière fois, faut vraiment penser à boire plus  de lait pour le petit déjeuner.



Oh il ne le provoquait pas, il était plus taquin, un mince sourire se dessina sur ses lèvres, il n'était franchement pas mieux que lui mais au moins il se sentait moins seul, il pouvait le taquiner là-dessus! Quoi, Archibald est plus grand que lui de quatre centimètres? Et alors! Peuh! Ça ne représente rien! C'est sa coiffure qui est trop en volume, oui il sait que ce n'est pas une coupe afro! Mais ne lui donnez pas tord, ils sont exæquo vous dis-je!









Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald] Sam 7 Oct - 22:20

With Ethan Jekyll

Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps

Tu t’accoudes sur le bureau pendant que le professeur Bartosz Frédérik commence à prendre la parole. Les cours de potions ne sont pas forcément tes préférés, mais ce ne sont pas ceux que tu détestes non plus. Celui qui tu détestes par-dessus tout, c’est le latin. Tu as vraiment du mal avec cette langue morte dont tu ne peux même pas étaler ta culture générale pour frimer, car peu la lisent ou la parlent encore. Ou ceux qui ont un minimum eu de connaissance par le passé, oublient rapidement.

Enfin, visiblement ce n’est plus une question d’aimer ou de ne pas aimer pour ce cours-ci, car le professeur leur demande aussitôt de se mettre en binôme. Dans le groupe dans lequel tu es, tu ne connais pas grand monde. Et le peu de personnes qui te connaissent savent que c’est une mauvaise idée, connaissant ton caractère et le fait que tu n’as pas vraiment l’esprit d’équipe… Voir pas du tout en fait. Par ailleurs, tu grognes lorsque la nouvelle est annoncée dans la classe. Tu considères que tu peux mieux te débrouiller seul et que le partenaire sur lequel tu vas tomber ne sera qu’un boulet qui tentera de fournir une aide parfaitement vaine.

Tu ne fais pas d’effort pour te déplacer et aller vers les autres. On finira bien par te mettre avec quelqu’un. En espérant que cette personne ne soit pas trop un poids mort pour l’exercice qui allait être donné. Finalement, tu entends quelqu’un t’adresser la parole. Sûrement un jeune inconscient qui n'est pas parvenu non plus à trouver de binôme. Effectivement, c’est ce qu’il s’apprête à te proposer.

Tu te retournes pour lui faire face, mais il se fige subitement et semble rapidement déstabilisé puis troublé. Tu fronces les sourcils, surpris par son attitude. Néanmoins son visage te dit quelque chose, toi qui pourtant n’es pas très observateur quand cela concerne les autres. Le gars devient carrément pâle. Toi tu te contentes le dévisager avec insistance en te demandant où tu as bien pu le croiser. Ses traits te rappellent étonnamment quelqu’un… quelqu’un que tu connais bien. Quelqu’un que tu as même pu revoir dans l’école Sainte Catherine.

Oh, dit-il simplement en ouvrant des yeux ronds et en le désignant du petit doigt. T’es le frangin de l’autre!

L’autre, c’est Kendra Jekyll, alias la fiancée que ta famille t’a attribué et que tu connais depuis que t’es gamin. Lui aussi d’ailleurs. S’il n’y avait pas cette ressemblance avec Kendra, jamais tu ne l’aurais reconnu. Ses traits sont plus détendus, sa manière de s’habiller, de se coiffer, de se tenir aussi. Dans ta mémoire, tu as le souvenir d’un petit garçon trop timide pour jouer avec vous, un petit garçon caché derrière un arbre et qui tente de vous observer.

Il n’a pas l’air très ravi de te revoir, c’est sa première réaction qui l’a trahi, car il tente par la suite d’aborder un petit sourire qu’il tente de rendre crédible. Il déclare que ça fait longtemps. Il a raison. Tu ne l’a pas vu depuis que t’es gamin. Contrairement à Kendra qui venait parfois lui rendre des visites “cordiales” en tant que fiancé en Roumanie, ce dernier ne s’est jamais intéressé à lui. Et de ce qu’il a bien pu entendre d’elle, ils n’étaient pas allés dans la même école en Angleterre.

Il poursuit en déclarant qu’il pensait que t’aurais un minimum grandi depuis la dernière fois. Qu’il faudrait que tu penses à boire plus de lait au p’tit dej’. Évidemment, c’est la pire chose qu’on puisse te dire, parler de ta petite taille. Les choses se passent trop vite pour que personne ne le prévoie, mais la seconde d’après tu te lèves et soulèves Ethan par le col, les traits déformés par la colère:

À ta place sale gosse, j’la fermerai. C’pas parce que t’es le petit frère de Kendra que je vais être sympa avec toi, rentre-toi bien ça dans le crâne, OK?!

Tu fini par le reposer, le prof est retournée et n’a pas pu assister à la scène, mais certains élèves lancent des regards terrifiés dans votre directions. Encore une démonstration qui va te faire passer pour le monstre de cette classe. Mais franchement, tu t’en moques pas mal. Ce gamin le mérite.

En plus, avec ta petite taille, j’la ramènerai pas trop.

Et tu reprends place sur ton siège, l’air agacé. C’est avec ce type que tu vas passer le reste de l’heure? Tu risques de l’étrangler avant la fin.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald] Dim 8 Oct - 19:18
Oh tient qui voilà,
ça faisait longtemps.




« Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout. »

"Oh le frangin" c'est tout ce qu'il trouvait à dire?! Enfin à vrai dire, il ne s'attendait pas à grand chose de ce type, ils ne s'étaient jamais vraiment parlés plus que ça alors...par contre pour "l'autre" il tilta. Come on now...ce n'est pas une raison pour parler ainsi de sa soeur; juste parce qu'il s'était disputé avec elle, il l'appelait ainsi? Alors qu'elle avait été une grande amie de la soeur défunte de ce total loser! Tss, il pensait qu'il aurait au moins un minimum de considération tout comme il essayait d'en avoir pour lui. Wrong. Son poing se serra, pourtant il n'afficha rien sur son visage. Trop tard, il avait pris place, n'est-ce pas? Il aurait préféré travailler seul mais il n'avait pas le choix, il ne voulait pas que ses résultats en soit affectés. Alors on fait comme si de rien n'était. Oh bien sûr, il n'avait pas prévu que le garçon s’énerverait aussi facilement, il le savait sang chaud, mais seriously? Just for that? Il ne savait pas s'il devrait en être déçu ou trouver cela ridicule, mais là, il a un peu quitté la terre ferme. Donc il est plus en état de choc qu'autre chose. Peut importe s'il a changé, Ethan reste le même au fond, il a peur, n'importe qui ou presque aurait peur et pourtant ce qui va le sortir de cet état, ce n'est même pas les paroles du blond, non, c'est bien avant. Il voit sa petite tête subitement sortir de son manteau, il s'y cache tout le temps, il est toujours là. Il a dû sentir un danger, ou peut-être que le fait de soulever Ethan l'a réveillé, dans tous les cas, le garçon sent ses pattes s'agripper davantage à lui et ses poils s'hérisser. Vas-y Wes, fait lui la peau! Jette-toi sur lui et fait lui regretter son geste et ses paroles! Et dire qu'il n'avait strictement rien fait par rapport à ce qu'il était capable en réalité de sortir. Il avait été "doux", juste une plaisanterie digne d'un gamin de maternel, franchement c'était si pitoyable, personne ne se serait énerver pour si peu, c'était si bas, même lui en était conscient....mais nooooon, il avait trouver le parfait imbécile qui s'enflammerait pour ça. Malheureusement pour lui, il s'en était pris lui aussi à la mauvaise personne.

▬ À ta place sale gosse, j’la fermerai. C’pas parce que t’es le petit frère de Kendra que je vais être sympa avec toi, rentre-toi bien ça dans le crâne, OK?!


 -Au moins ça rendra les choses plus simples.



Ça oui, l'avoir attaqué le soulageait vraiment, pas parce qu'il était maso, mais parce qu'il lui donnait un prétexte pour le considérer comme les autres, voir pire. Ce type était bien pathétique et il jeta un regard à son familier pour que celui-ci se calme aussitôt et n'attente rien du tout contre le blond, il n'en valait pas la peine. Il croyait quoi? Qu'il lui faisait peur? Alors c'est comme ça qu'il était? Dommage, il pensait qu'il aurait plus de jugeote que ça. C'était quoi son excuse pour agir de manière aussi stupide? Sa malédiction? La mort de sa grande soeur? Tss, elle se retournerait certainement dans sa tombe si elle voyait comment il agit, il faisait honte à sa mémoire! Il avait tellement envie de la lui balancer dans la tronche celle-là! Mais non, celle-là, elle passerait mal aussi en travers de la gorge de sa soeur si elle l'entendait. Alors il releva un peu sa tête en exprimant une certaine déception dans ses yeux. Aaaaaw quel dommage, ils auraient pu s'entendreeee, mais il en avait décidé autrement...Tristesse.


 -Jeez, si on ne peu plus plaisanter maintenant...




 -Tu sais que si tu te met dans des états pareils pour si peu  cela pourrait porter préjudice à toute ta famille, n'est-ce  pas?



Strogoi, ce n'était pas une petite famille. Et en plus de sorciers. Vive l'image qu'il donnait. Enfin, il n'avait rien à dire, il était un connard, mais au moins il ne frappait pas les gens, il ne se donnait pas autant en spectacle en faisant sa terreur. Donc ce qu'il disait, baaah il pouvait bien le prendre comme il voulait; en conseil, en provocation, en menace, peu lui importait. Il n'aimait vraiment pas ceux qui se contentait de frapper tout ce qui bouge. Il croyait quoi? Qu'il allait toujours pouvoir obtenir ce qu'il veut par la violence? Et pourquoi il l'utiliserait pas sur un prof pendant qu'il y est pour avoir de bonnes notes? Rien que d'y penser, ça l’écœurait.

 -Ou alors cela t'es égal, dans ce cas, cette remarque n'a  aucun intérêt my bad. Tu devrais quand même vraiment  faire attention, cela pourrait un jour se retourner contre  toi~



 -Si tu aimes te donner en public en plein cours, c'est ton  problème, mais ne va pas m'en mêler, je ne tient pas à  avoir une mauvaise note par ta faute. Un homme, un vrai,  ça règle ces comptes en dehors des cours, pas pendant.



Si certaines phrases avaient été dites avec un certain sarcasme, la dernière était très sérieuse: respecte-toi bon sang. Contrôle-toi! Il lui balançait plus une leçon de vie qu'autre chose, c'était humiliant? Il n'en savait rien, il s'en foutait, il avait juste été particulièrement cash parce qu'il lui en avait donné l'occasion. Allait-il se faire péter la gueule? Worth it! Si cet imbécile avait des problèmes de self contrôle, là encore ce n'est pas ses affaires, il n'allait pas jouer son compréhensif avec quelqu'un avec aussi peu de considération pour sa soeur et pour les autres! S'il le frappait il lui donnerait juste raison et en plus prouverait face à tous qu'il n'était pas un homme, mais ça encore, cela ne l'étonnerait pas qu'il s'en tamponne le coquillard et lui refasse le portrait. S'il allait gentiment se laisser faire? A voir, il pourrait se faire passer pour la victime de l'histoire et s'arranger pour que les professeurs de l'école le renvoient, peut-être pas pour ce coup-ci maaaiiiis~. Oh non Archibald ne l'emporterait pas au paradis. Mais avoir mal, devoir aller à l'infirmerie et y rester pendant plusieurs jours, rater des cours, rater ce cours...ça ferait chier. Il s'installa néanmoins à sa place en mettant plus de distance avec le garçon, s'il avait l'air détendu, il ne l'était pas du tout et se préparait mentalement, peut-être même physiquement, à esquiver une nouvelle attaque. Putain, il n'a pas envie d'attirer le regard du prof dès le début de l'année. Ce type...l'a vraiment foutu dans une sacré merde!








Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald] Lun 9 Oct - 21:54

With Ethan Jekyll

Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps

Quand t’étais gamin, tu t’es disputé bêtement avec ta fiancée, pour tu ne sais plus quelles bêtises de l’époque. Mais cela avait été inévitable, vous avez tous les deux des caractères assez forts qui font que vous vous entendez autant que vous vous chamailler. Des disputes incessantes, mais tu sais qu’au fond de toi tu es quand même attaché à elle, même si tu ne l’avouais jamais même sous la torture. Après tout, on dit “qui aime bien châtie bien?”.

Enfin, tu es du genre à t’emporter facilement, et ce n’est pas un gamin du genre d’Ethan Jekyll qui va pouvoir se moquer librement de ta petite taille sans en subir les conséquences. Et heureusement que tu te trouves en cours, sinon tu ne sais pas si tu aurais pu te retenir. Bien que pour le petit frère de ta fiancée, tu aurais quand même pu faire un effort… Mais tu es comme ça, tu ne réfléchis pas sur l’instant aux conséquences de tes actions, en particulier quand cela concerne cette caractéristique-là de ton physique.
Tu es tellement concentré sur le visage du garçon que tu prends du temps avant de remarquer que son manteau s’agite, et qu’une tête fait son apparition discrètement. Si tu n’étais pas aussi près, tu ne l’aurais pas remarqué. Un animal, une belette blanche. Sûrement son familier. Tu jettes un regard surpris et grimaçant au familier avant de le reposer le maître sur le sol. Tu n’as pas peur, simplement tu considères que ta petite démonstration de force peut bien s’arrêter là avant que tu n’ailles trop loin.

Tu n’entends pas ce que le gamin déclare ensuite, mais tu claques la langue avant de t’asseoir, l’air agacé et déjà fatigué de la tournure des prochains évènements qui allaient avoir lieu dans votre petit duo. Tu poses ton coude pour que ta tête se repose dessus. Tu ne le regardes pas quand ce dernier prend de nouveau la parole, visiblement déçu de sa réaction et se plaignant qu’on puisse plus plaisanter. Tu lui lances un regard noir de côté. Plaisanter avec ça ? Il rêve le nain.
Puis ce dernier déclare la chose la plus stupide que tu as jamais entendue à tes oreilles. Que ton attitude peut porter préjudice à ta famille. Tu lâches même un rire moqueur et dédaigneux devant tant d’ignorance:

Ma famille ? Si je peux leur porter préjudice, franchement ça m’arrange bien.

Quand tu étais en Angleterre, gamin, tu ne comprenais pas pourquoi ton père était aussi froid avec toi. A la mort de ta grande soeur, tu as grandi et vu le véritable visage de tes parents, particulièrement celui de ton père. Et si tu es là, c’est justement à cause d’un certain pari que tu entretiens avec son père. Et que tu vas remporter obligatoirement. Même si pour cela, te comportait de cette façon ne va pas t’aider.

Par ailleurs, la tête d’aubergine reprend. Qu’il faudrait tout de même que tu fasses attention, histoire que cela ne se retourne pas contre toi un jour. Puis il se permet avec un certain cran, de te faire la morale. Que tu n’as pas à le mêler dans ce genre d’histoire, et qu’un homme, ça règle ses problèmes en dehors des cours. Cela t’énerve. De plus en plus. Si bien qu’une veine se forme sur ton front et que tu dois maintenir tes poings contre la table pour te retenir. Tu es facile à provoquer. Mais Ethan est certainement le gamin le plus exaspérant que tu as jamais croisé.

T’es bien au courant de ce qu’un homme doit faire, pour un minus.  

Tu dis ça avec un sourire qui se tord, et en fait, qui ressemble plus à une grimace qu’à un sourire. Tu es sur le point de te lever pour aller régler ça dehors avec lui, mais si ce gamin est insupportable, il a raison sur une chose. Ce n’est pas le bon moment pour faire ça. Et puisque tu es un gamin têtu qui ne peut s’arrêter là, tu es obligé de rajouter :

Je te préférais avant, t’étais plus mignon.

Heureusement pour toi, le professeur se retourne vers vous, prêt à annoncer la consigne du cours d’aujourd’hui.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Oh tient qui voilà, ça faisait longtemps [Archibald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Ca faisait longtemps... [PV Olaf & Elly] [abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Espace Détente :: RP abandonnés-
Sauter vers: