Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Espace Détente :: RP terminés
MessageSujet: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Lun 9 Oct - 21:43

A mixture of feelings~

Bon. Espérons que cette journée soit plus concluante, ou du moins se finira mieux que la dernière fois où j'ai révisé avec Archibald. Prions pour, en tout cas.

Il est neuf heures quand je me réveille grâce à la sonnerie de mon téléphone. Fiou. Doucement, je m'étire, puis file directement à la douche. Heureusement, les autres semblent encore dormir ou être déjà parties. Je tente de ne pas prendre trop longtemps, il faut qu'à dix heures je sois à la bibliothèque. Me coiffer est alors le plus long vu tout ce que j'ai, et c'en est même déprimant. Aujourd'hui, je décide de les laisser détacher mais d'emmener un élastique au cas où ça me dérangerait...

9h54.
Mon téléphone sonne juste quand j'allais sortir. Et zut ! Je soupire, et décroche.

A-allô ?
Mélodie ? On te réveille pas au moins ?
Heu, non, mais...
Ah ! Raconte-nous ta semaine dans ce cas ! Tu as repris le piano, ça avance les cours ? Tu as rencontré quii aussi ?

Je soupire. Je ne leur ai pas entendu de tel enthousiasme depuis longtemps. Je leur raconte donc, rapidement, ce qui s'est déroulé cette semaine (en évitant gentiment ma mésaventure dans les couloirs parce qu'on me croit sorcière), puis je parle que l'on m'aide pour les cours, blablabla, le tout en tentant de booster un peu la conversation, ce qui n'est pas dans mes habitudes. Ils sentent que je les presse. Et ont fini par s'emballer quand je leur ai dit un nom. Enfin, ils ont d'abord parlé en messes basses avant de finalement reprendre, plus durs.

Mélodie ! On t'avait dit d'éviter les Sorciers, NON ? Alors, tu vas arrêter de le côtoyer et tout de suite ! Peu importent les trucs biens qu'il semble te faire. C'est un SORCIER.

Je leur ai dit non. Et qu'est-ce qu'ils ont fait ? Ils se sont mis à gueuler dans l'appareil. Les larmes aux yeux parce que je me fais crier dessus alors que, pour UNE fois, je faisais un truc bien pour eux... Ben ils m'envoient bouler encore. Je leur ai tout bonnement raccroché au nez. Tout comme j'aurais pu m'enfuir quand ils me parlent et ne le remarquent pas. Puis j'ai filé de ma chambre, les larmes aux yeux. J'entends la sonnerie qui m'appelle. Mon téléphone indique 10h20. Je suis en retard...

Rapidement, je passe tout de même au réfectoire pour récupérer des cookies. Je dévale tout. Je manque de tomber plusieurs fois. Mais je m'en fiche, je cours, les yeux rougis qui me brouillent parfois la vue. Puis j'arrive enfin dans la bibliothèque. Mon coeur bat la chamade à cause de l'effort, du stress lié à ces Pégases que je ne veux pas revoir, et ce que je viens de me prendre par mes parents... Je m'approche de la table qu'on a l'habitude d'utiliser avec Archibald, et m'approche d'un pas... peu sûr. Sans confiance. J'ai déjà les larmes aux yeux, j'espère qu'il ne va pas en rajouter. Et, chose que je ne fais pas habituellement, je regarde les alentours. Je cherche les personnes qui m'en ont voulu. J'espère ne pas les revoir quand je serai seule. Quand je suis enfin proche, je dépose mes affaires sur la table et m'assois, n'osant pas le regarder dans les yeux et prononçant finalement ces quelques mots.

« J-je suis désolée... Un gros imprévu... », ai-je dit en essuyant mes yeux et soupirant. Mon dieu. J'ai envie d'affronter personne aujourd'hui. Personne d'autre.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 11:54

With Mélodie Templier

Définition de l'esclavage ?

8h44 - Tu es déjà réveillé depuis quelques minutes déjà. Tu as déjà sauté du lit pour te rendre dans les douches assez désertes à cette heure-ci en plein weekend. Tu plonges dans une cabine pour t’asperger d’eau tiède qui vire rapidement au froid, mais que tu ne te donnes pas forcément la peine de régler ensuite. Tu asperges tes cheveux blonds qui s’étalent sur tes épaules et paraissent longs que d’habitude. Ainsi, tu parais frêle, vulnérable, différent.

Tu penses à la suite de ta matinée. Tu vas te rendre à la bibliothèque pour aller voir l’autre gamine et lui enseigner le nouveau chapitre de maths. Cela fait trois jours maintenant que vous procédez avec ce rythme. Tu ne te montres guère aussi patient que la première fois, parfois même c’est pire. Tu lui hurles dessus, tu dresses le poing menaçant, mais elle ne fuit pas. Oui, c’est une qualité que tu peux au moins admettre chez la demoiselle. La première fois que tu l’as vu, tu t’attendais à ce qu’elle fuit en pleurant dès le premier jour. Mais non, visiblement tu l’as mal jugé. Même si tu ne l’admettrais guère à la principale concernée.

Une fois ta douche terminée, tu te sèches puis enfiles les vêtements que tu avais préparés, un sweatshirt rouge et un pantalon noir.  Puis tu retournes dans ta chambre pour te passer un coup de peigne sur tes cheveux dont les gouttes pendouillent petit à petit sur le sol. Ils sont encore mouillés quand tu les attaches rapidement derrière. Tu prépares tes affaires puis ton regard tombe sur le petit léopard qui est endormi sur ton lit. Tu t’arrêtes quelques secondes et te retiens de le prendre dans tes bras tant tu le trouves mignon. Nelu c’est le familier dont tu es gaga, mais qui ne fait que dormir.  Mais tu t’en fiches, tu l’adores. Et quand tu t’extasies devant tant de mignonnerie, tu en oublies ton côté viril. Si tu ne le prends pas souvent avec toi, c’est souvent pour le laisser se reposer. Tu es comme une mère poule avec lui.

Après avoir rangé quelques affaires dans un sac, tu te retires pour te rendre à la bibliothèque. Malheureusement pour toi, la gamine est en retard. Tu as eu le temps de récupérer quelques manuels de mathématiques et de te poser pour t’avancer sur le programme, le temps qu’elle n’arrive. Quand tu la sens approcher, tu te retournes subitement dans sa direction pour lui hurler un début de phrase en dressant le poing…
Puis tu vois qu’elle a les larmes aux yeux et presque aussitôt, tu ravales ta réaction. Elle s’excuse, un gros imprévu selon elle, en s’essuyant les yeux, comme pour cacher ses émotions. Ne sachant pas trop comment réagir dans ce genre de cas, tu t’ébouriffes vivement tes cheveux blonds qui sèchent petit à petit puis tu soupires:

Tant pis, on va commencer!

Et tu débute la leçon, en observant discrètement du coin de l’oeil si elle te suit toujours même si tu es conscient qu’il doit être compliqué de rester attentif alors qu’on vient de pleurer.  


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 13:50

A mixture of feelings~

Je me permets de lui jeter un regard du coin de l’œil alors qu'il me répond. Pas de remarque, rien, juste... Certes, ce n'est pas pour me déplaire, puisque je lâche même un léger soupire de soulagement tout en ouvrant mon cahier et récupérant mon crayon pour tenter de l'écouter, réfléchir. Ce qui n'est pas toujours évident. J'ai parfois tendance à être ailleurs, me décidant finalement à croquer dans un cookie aussi. Ben quoi, je ne les ai pas ramenés pour rien.

On démarre donc le prochain chapitre de maths. J'écoute, hoche la tête pour montrer que je comprends - même parfois quand ça n'est pas tout à fait clair -, puis tente de mettre en application sans poser de questions cette fois-ci. J'essaye de me concentrer. Je n'y arrive pas toujours. Mais je m'y oblige pour pouvoir penser à autre chose. Enfin. Plus j'essaye d'éviter ce qu'il s'est passé ces derniers jours, plus j'ai l'impression d'y penser, ce qui me vaut des réactions inhabituelles. Comme le fait de relever la tête de mes bouquins dès que quelqu'un passe pour regarder si ce ne sont pas eux. Mais je ne dis rien pour l'instant, m'occupant l'esprit avec des chiffres et des réflexions bidon. Au moins, on ne recule pas, on continue d'avancer dans le programme, dans la difficulté.

Un petit cri de surprise m'a alors échappé. J'ai ressenti quelque chose sur mes genoux, et n'ai pas pu m'empêcher de sursauter. Par réflexe, j'ai passé ma main devant ma bouche, gênée, puis me suis légèrement reculée pour voir... la tête de Lili sur mes genoux. Perplexe, je la fixe. Depuis quand est-elle là ? Je lance alors un regard étonné à Archibald, avant que je ne commence à parler.

« Qu-qu'est-ce que tu fais là ?
- Tu croyais quand même pas que j'allais te laisser seule après tout ça. C'est donc pour être avec lui que tu m'abandonnes ? » ajoute-t-elle en tournant la tête vers Archibald sans pour autant la bouger de mes genoux, le fixant simplement sans hostilité mais plutôt curiosité. Bien sûr, ces mots ont été adressés à moi comme pour lui. Il a donc le privilège d'être la deuxième personne à qui elle s'adresse.

« Hm... J-je te présente Lili... »

... J'espère que vous vous entendrez bien aurait pu être la suite de ma phrase, mais je n'en fais rien. J'espère simplement qu'Archibald ne va pas retenir le "tout ça" sur lequel la pouliche a bien insisté. Même si, en soi, le fait qu'il soit au courant des problèmes que j'ai en partie à cause de lui pourrait le faire se rendre compte de ma situation. Je n'ai pourtant pas envie de lui en parler maintenant. Pas ici. C'est... pas très discret, surtout si quelqu'un passe à côté au même moment. Je ne voudrai pas que d'autres sachent. J'aurais très bien pu demander à Lili de le lui dire... Pourquoi j'ai l'impression de me chercher des excuses pour ne pas en parler...? Bah...

Je ne réfléchis pas bien longtemps à tout ça, reprenant place plus proche de la table avant de continuer l'exercice entamé que je dois relire - j'étais enfin presque au bout !


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 21:21

With Mélodie Templier

Définition de l'esclavage ?

Finalement, la jeune fille se met rapidement au travail en faisant abstraction de ce qui a pu la perturber. Ou du moins, devant toi, c’est l'attitude qu’elle adopte.  Il faut dire que tu n’es pas très doué pour décrypter les expressions des autres personnes, à part de rares exceptions comme celles que tu as appris à côtoyer.  Il ne faut pas non plus être un génie pour comprendre qu’il est arrivé un truc à la gamine, mais tu ne pousses pas trop loin.  Tant que cela ne dérange pas son travail,  cela ne te concerne pas, après tout…

C’est ça le problème. C’est que si la jeune fille au début est attentive, t’écoutes sans poser les moindres questions, plus les minutes coulent et plus son attention semble se décrocher.  Tu l’as rabroué à plusieurs reprises avec les réactions habituelles, les cries, les menaces.  À se demander comment la jeune fille a fait jusque-là pour te supporter un minimum. Elle relève la tête parfois, avec frayeur. Tu ne sais pas trop ce qui se passe dans sa tête.  Mais ce n’est pas forcément le meilleur moyen de continuer à bien réviser la mathématique. Surtout que vous ne faites plus la géométrie, car vous êtes désormais passé à des calculs plus complexes comme les équations et les inéquations. Le genre à bien devoir rendre son cerveau attentif pour calculer rapidement. Ce n’est pas si compliqué quand on connaît la technique, car les chiffres se ressemblent, mais deviennent également parfois de plus en plus gros.

De nouveau, tu l’as surprends les yeux dans le vide, l’air hagard. Et au moment où tu t’apprêtes à t’énerver une nouvelle fois, elle pousse un cri qui te fait sursauter de surprise en même temps qu’elle. Comme par réflexe et dans un geste plutôt simplet, la jeune fille passe sa main l’air gêné. Elle se met alors à poser une question. Son regard se porte sur ses genoux et au moment où tu te poses la question sur interlocuteur, une voix s’élève.

Tu ne fais pas trop attention à ce que dit la voix sur le moment, trop surpris. Alors, pour découvrir le mystérieux personnage qui vient de faire son apparition, tu te lèves et te penches suffisamment de ton piège pour apercevoir de l’autre côté de la table l’animal. Ou plutôt la créature qui se trouve aux côtés de la jeune fille. Au moment même où tu comprends de quoi il s’agit, Mélodie fait les présentations. Il s’agit de Lili. Et ce qu’elle n’a pas besoin d’ajouter, c’est que c’est sûrement son familier.

Les licornes sont plutôt rares comme familier, ainsi tu ne peux t’empêcher de lui jeter un regard plein de curiosité…  Avant de subitement la désigner du doigt :

Je rêve ou cette peluche vient de s'incruster dans notre cours?

Tu aurais pu te montrer plus agréable pour une première rencontre avec le familier de ton élève. Mais tu es quelqu’un de peu réfléchi avec les autres. En plus, parti sur ta lancée, tu en profites pour jeter un regard noir à la jeune fille :

En plus, ça ne va pas le faire! Je vois bien que depuis tout à l’heure tu as la tête ailleurs!

Tu croises tes bras contre ton torse avant d’ajouter, l’air hautain:

Je t’ordonne de me dire ce qui t’es arrivé!


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 21:57

A mixture of feelings~

En fait non, pas le temps pour l'exercice. De toute façon, il doit être bourré de fautes et il vaudrait mieux tout reprendre à zéro... Puis Archibald ne semble pas être d'accord que Lili s'incruste, la surnommant même la peluche... Hm... Cette dernière ne semble pas le prendre mal, étrangement. Elle qui n'aime pas qu'on lui parle ou me parle mal. Là, elle souffle juste, faisant vibrer ses lèvres d'équidé. Au moins, il n'a pas entendu ou fait attention à ce que Lili lui a dit. Ouf. Pas de questions sur ça. Enfin... Je n'ai pas le temps d'être soulagée puisqu'il me questionne directement dessus. Mais pas à cause de Lili... Il aurait bien fini par me les poser à un moment, de toute façon.

Puis, surtout... Il me l'ordonne. Ces mots me rappellent que j'ai accepté être son esclave... Je n'ai donc pas le droit de lui refuser ça, si je comprends bien. Mon regard se déplace alors vers toutes les personnes alentours, réfléchissant. Pas ici. Non. Il y a trop de monde malgré le fait que l'on soit en week-end. Alors... Je tente de réfléchir vite. Mais les secondes défilent et je sais oh combien il n'est pas patient. Donc.

« Lili, garde nos affaires, veux-tu ? »

J'ai prononcé ces phrases rapidement, sans interruption. C'est peut-être la première fois que je parle aussi clairement. Puis je me relève d'un coup. J'attrape le poignet d'Archibald, et file. Je marche rapidement vers la sortie de la bibliothèque, et me déplace vers un recoin dans les couloirs. Un endroit pas loin où il n'y a personne. Où on peut parler sans être entendus... Je l'espère. Je le lâche alors, puis me retourne face à lui, non loin d'un mur. Je croise son regard un instant avant de le détourner vers le sol, jouant quelques secondes avec mes doigts. J'hésite. Ai-je le choix ? Si on veut continuer à réviser sans trop de problèmes, je pense que oui. Les scènes repassent dans ma tête alors que je vais commencer à avoir du mal à parler. Je prends alors une grande respiration, et commence.

« En-en fait... Je... me suis fait agresser par des magiciens... de ma classe... dans les couloirs... Ils... me croient sorcière... Et... euh... Mes parents... veulent qu'on arrête de se voir... »

J'ai parlé assez lentement, assez clairement. Suffisamment pour ne pas avoir à répéter. Je n'en aurais pas eu le courage. En tout cas, je l'ai dit. Difficilement, mais dit. Et maintenant, je n'ose plus l'observer à nouveau... Hm...


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 22:41

With Mélodie Templier

Définition de l'esclavage ?

Tu profites de ton statut pour te permettre de donner des ordres aux autres. En effet, en échange de l’aide proposer à la jeune fille, cette dernière se dévoue à être ton esclave pendant quelques jours. Une idée un peu tordue. Tu n’aimes pas vraiment donner ton aide gratuitement sans exiger quelque chose en retour. Et tu n’avais pas vraiment d’idées. En plus, tu étais certain qu’elle refuserait. Mais visiblement certains sont encore assez inconscients pour accepter.

Enfin, en tout cas tu lui ordonnes de te dire ce qui se passe. Tu n’aimes pas vraiment enquêter sur le passé des autres à part quand cela t’est vraiment nécessaire. Et la jeune fille semble troublée. Tu n’es peut-être pas la meilleure personne qu’on puisse avoir pour confident - non en vrai tu sembles vraiment être la pire - mais ce n’est pas important. Surtout quand on a besoin de se confier. Une fois de plus, tu es plus gentil que tu ne le parais, et même si cela est difficile à percevoir dans ton attitude de déposte.

La réponse vient presque aussitôt. Elle demande à sa peluche de surveiller ses affaires avant de te prendre par le bras pour que tu la suives. Et toi, trop surpris, tu te laisses faire. Tu ne sais pas trop où elle veut t'emmener, sûrement dans un coin tranquille pour que personne n’entende davantage. Même à cette heure-ci, quelques oreilles indiscrètes peuvent très bien traîner à la bibliothèque.

Près d’un mur, elle s’arrête et te lâche la main. Elle est plantée devant toi, visiblement en train de s’encourager pour se donner du courage. Tu sais que ce n’est pas facile de parler de sa vie privée à quelqu’un qui n’a pas forcément mérité de le savoir en plus. Mais tout de même à l’écoute, tu t’adosses près du mur les bras croisés en attendant ce que la gamine veut te dévoiler.
Elle t’annonce qu’elle s’est fait agresser par des magiciens de sa classe, car ils croient qu’elle est une sorcière. Et que ses parents veulent que vous arrêtiez de vous voir. Elle a résumé tout ça rapidement et tu reçois les informations de plein fouet, ne sachant pas trop quoi faire avec.

Tu ne t’arrêtes pas sur le fait qu’elle vient de dévoiler qu’elle est une magicienne, cette guerre entre les deux clans ne t’a jamais intéressé contrairement à ta famille et ton père en particulier. Comme s’il fallait que tu te compliques la vie avec cette querelle d’enfant ? Mais au moins, il est facile de régler le premier problème:

C’est facile, y’a qu’à leur mettre un coup de poing pour qu’ils évitent de revenir! tu annonces en enfonçant ton propre poing contre ton autre paume pour illustrer tes propos. Ils partiront la queue entre les jambes!

Ce n’est pas forcément la meilleure attitude à adopter face à eux, mais au moins c’est une réponse assez prévisible de ta part. Ensuite, tu en viens au deuxième problème. Tu ne sais pas trop pourquoi ses parents ne veulent pas que vous vous voyiez, peut-être des anti-sorciers ou quelque chose dans ce même genre. Mais pourtant, tu hausses les épaules d’un air plutôt indifférent :

Et alors ? T’es pas forcément obligé de les écouter non? À moins que tu ne veuilles plus qu’on continue ?


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 14 Oct - 23:04

A mixture of feelings~

Sa réaction... me laisse perplexe. Bien que ça ne m'étonne qu'à moitié. J'ai tout de même relevé les yeux vers lui, finalement. Il ne donne pas l'impression de juger, et c'en est presque agréable... Pourquoi presque ? C'est une qualité. Il ne me renvoie pas tout ça à la figure, et ça fait plaisir. J'aurais probablement pu lâcher un rire si ça ne me concernait pas directement. Au moins, je sais que je peux compter sur lui pour les frapper, ce qui me fait légèrement sourire. Puis, la suite... J'ai légèrement hoché la tête, réfléchissant. Avant de lui répondre, finalement, légèrement rassurée.

« Je... Je peux te laisser les frapper... Si ça te dit... Je te dirai, la prochaine fois, alors... »

Une blague ? Certains auraient pu le prendre ainsi. Mais je suis très sérieuse,
le fixant, mon sourire s'étant évaporé cette fois-ci. Je ne veux pas qu'il croie que ce sont des paroles en l'air. Mais s'il est d'accord, je veux bien lui donner cette responsabilité. S'il veut garder un esclave, le protéger n'est-il pas son rôle ? Finalement, je me complais assez dans cette situation. Qui l'aurait cru.

« Hm... Je... Non ! Je ne veux pas... Tu m'aides beaucoup... Je...ne sais pas si j'aurais pu avancer autant... si vite... sans toi. »

Je suis sincère, je le pense réellement et le dire ainsi me gêne légèrement. A tel point que j'ai à nouveau détourné le regard, mais les joues légèrement rosies par la gêne cette fois.

« Je... J'aurais déjà fui sinon ! ... C'est juste que... Ils me reprochent beaucoup de choses, alors, euh... C'est pas facile... » ai-je terminé dans un léger sourire gêné. Ce qui me dérange le plus, c'est cette agression. Mais si Archibald m'annonce qu'il va me protéger, je ne peux qu'en être ravie. Si en plus il y a Daniel, je devrais avoir assez de gardes du corps... Hein ? Non, juste, euh,
je ne me prends pas pour une célébrité hein ! Mais savoir que l'on peut compter sur quelqu'un, c'est rassurant, alors... Je rougis subitement à mes pensées, sans aucune raison valable pour le sorcier probablement.

« Je... On peut continuer, ça devrait aller... Merci... »

Je croise à nouveau son regard, passant une dernière fois mes mains sur mes yeux au cas où j'aurais oublié de retirer quelques larmes. Bref. Voilà. Mon sac est vidé, une fois encore. Je vais avoir l'impression de me confier à tout le monde si ça continue... Enfin, il n'y a eu que trois personnes au total et elles ne sont pas au courant de toutes les mêmes choses...


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Dim 15 Oct - 10:27

With Mélodie Templier

Définition de l'esclavage ?

La violence n’est pas forcément le meilleur moyen de régler les problèmes, mais peut se révéler finalement très utile face aux petites brutes qui ne savent pas s’arrêter. Juste de quoi les effrayer un petit peu. Tu ne fais pas attention à la jeune fille qui semble s’étonner de ta réaction. Elle te répond en hochant simplement la tête face à ta proposition. Qu’elle peut te les laisser et qu’elle te dirait la prochaine fois que ça arriverait.

Tu vois bien qu’elle ne plaisante pas. Elle te dévisage avec une certaine insistance, un certain sérieux et plus aucun sourire n’apparait sur ses lèvres. Tu acquiesces la tête, l’air entendu. Ce que tu ne dis pas, c’est que tu détestes que les gens s’en prennent aux autres pour des raisons aussi idiotes. Tu es conscient que ce ne sont que des excuses pour harceler les jeunes sorciers inoffensifs et incapables de se défendre par eux-mêmes.

Puis tu lui demandes si elle veut que vous arrêtiez-là, tous ces cours entre vous deux à la bibliothèque. Mais elle réagit rapidement, comme si elle ne sait pas exactement trop comment s’exprimer. Que sans ton aide, elle n’aurait jamais pu avancer aussi rapidement. Tu es tellement surpris face à cette confession que tu en écarquilles les yeux.
Tu… as aidé quelqu’un ? Réellement ? C’est tellement inattendu, mais ce n’est pas désagréable. C’est un peu embarrassant, mais tu es heureux quand même. Inconsciemment, tu rougis, gêné et détourne les yeux pour te concentrer sur autre chose.
Elle ajoute qu’elle aurait déjà arrêté vos cours si c’était le cas, mais que ses parents lui reprochent beaucoup de choses.
Tu tournes ton visage sur elle, plus calme que d’ordinaire et répondu simplement :

Si ce n’est que reprocher, ce n’est pas si grave non?  

Enfin, tu n’es pas le spécialiste des relations familiales, tu es même l’un des pires. Ainsi tu ne sais pas trop comment un père ou une mère doit nécessairement se comporter avec son enfant.
Finalement elle t’annonce que vous pouvez continuer, que ça devrait aller désormais. Elle croise une dernière fois tes yeux et passe une main sur son  visage, comme pour vérifier qu’aucune autre larme n’a coulé.
Tu réfléchis à peine la seconde d’après quand tu lui balances :

Ouais. Et si tu bosses suffisamment, tu m’emmèneras manger un bout quelque part juste après.

Et sans croiser son regard, tu mets les mains dans tes poches pour  te rasseoir à la table où se trouve encore la peluche.


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Dim 15 Oct - 11:30

A mixture of feelings~

Il a accepté ! Youhou. Je sais au moins auprès de qui je pourrai accourir si jamais ça arrive de nouveau - ce que je n'espère pas puisque j'évite d'être seule peu importe où je vais maintenant. Sinon je cours jusqu'à retrouver un endroit plus peuplé. Mais on ne sait jamais sur qui on peut tomber au détour d'une porte. Je pourrai au moins crier son nom, avec un peu de chance ça marchera... Si j'arrive à crier. Hum. Il y a trop de variables à prendre en compte. Nous verrons bien...

Et, alors que j'ai détourné le regard, j'ai cru voir une réaction de sa part qui... me rend curieuse alors que je le fixe de nouveau. Malheureusement, ça n'a duré que l'espace d'une ou deux secondes. Je rêve ou il a rougi ? Lui aussi il peut rougir ? Je m'en veux presque d'avoir été aussi gênée, je crois avoir raté quelque chose d'inédit. Que j'ai très envie de revoir. Que j'ai surtout très envie d'immortaliser. Dommage, la photo n'est pas mon dada. Je pourrai cependant tenter...

Si ce n'est que reprocher, ce n'est pas grave ? Ca dépend probablement ce que l'on nous reproche. Si ça en arrive à être l'existence entière, que l'on remette en question tous ses gestes ainsi que toutes pensées... C'est assez difficile à vivre tout de même. Ajoutons à cela ce qui m'est imposé : les revoir l'été et un fiancé que je n'aurai peut-être pas le droit de choisir... Je ne sais pas si je dois me plaindre, piquer une crise, ou simplement hocher la tête. Rien de tout ça, j'ai simplement repris la parole.

« Ça dépend ce qu'on nous reproche... Et... Ils m'imposent certaines choses aussi... »

Si je bosse assez bien, je l'emmène manger ? Je réfléchis un instant. Dans mes souvenirs, c'est plutôt l'inverse mais... Je n'ai pas nécessairement le droit de refuser. Il me donne son temps, je peux bien lui donner à manger. Puis, de toute façon, vu ma condition face à lui, je n'ai pas vraiment le choix. Donc j'ai tout simplement hoché de la tête, légèrement pensive. Il quitte alors les couloirs et je le suis tranquillement pour que l'on puisse reprendre place dans la bibliothèque et se remettre au boulot, non loin de Lili qui nous fixe curieusement. De toute façon, vu ce qu'elle avait dit avant, c'était pour me pousser à lui en parler... Et de toute façon, elle n'a pas à décider pour moi. Puis, avant de replonger dans les mathématiques, je reprends de nouveau la parole.

« Manger... en ville ? » ai-je demandé en le fixant, assez curieuse, alors que je rapproche ma chaise de la table et que Lili repose sa tête sur mes genoux, se couchant juste à côté de moi. J'ai d'ailleurs passé une main rapidement sur son encolure, avant de la remettre au dessus de la table pour récupérer mon crayon. Bon ! Je suppose qu'on peut s'y remettre, alors. Sinon je n'aurais pas le droit de manger si j'ai bien compris ! Motivation, motivation~ Je ne peux cependant pas m'empêcher d'imaginer le jeune blond à côté qui rougit de nouveau avant de me remettre dans les calculs : et ça me fait sourire.

Au final, j'ai recommencé tout l'exercice entamé... me rendant compte des bêtises que j'ai bien pu écrire tout le long. Bon. J'ai tout rayé, tout repris. En espérant que ce sera mieux... M'enfin, au moins, je me suis reprise et je peux de nouveau me concentrer sur tout ça, et éviter mes malheurs dans les maths. Étrange combinaison me direz vous...


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~ Sam 21 Oct - 11:34

With Mélodie Templier

Définition de l'esclavage ?

Elle te réplique que cela dépend quand même de ce que l’on peut te reprocher.  Et que ses parents lui imposent des choses également.  Imposer. Tu n’as jamais aimé ce mot.  Cela signifie d’obliger quelqu’un à faire une telle action en se soumettant à un ordre donné.  Pourquoi se forcer à faire quelque chose dont on n’a pas envie et qui ne va rien nous apporter à la fin, au final.  Tu soupires. Longtemps. Pourquoi les gens se compliquent-ils avec ce genre de problèmes là alors que la réponse est pourtant si évidente ? Tu n’es peut-être pas très tolérant de ton côté, mais tu t’en fiches un peu.

Il suffit juste de faire ce que tu as envie, point final.

C’est peut-être trop facile. Peut-être la réponse directe qu’il lui faut.  Enfin, tu n’as pas réfléchi à une réponse en fonction de la réaction que peut avoir cette gamine.  Tu dis ce que tu penses. Car tu es plutôt honnête comme garçon.  Et c’est peut-être parce que tu n’es pas un mauvais bougre que tu lui proposes par la suite d’aller manger un bout.  Pour lui faire changer les idées.  De tout de manière, tu te dis qu’elle ne va pas rester attentif longtemps aujourd’hui.
Elle le reprend et le fixe avec un air plutôt curieux.  Tu n’aimes pas qu’on  te fixe trop longtemps quand tu as l’impression d’avoir été trop gentil. Alors, brusquement tu relèves un doigt dans sa direction en t’écriant :

Ne te fais pas d’idées, j’ai juste faim! Et en tant qu’esclave, c’est toi qui va me payer le repas!

Tu ne peux pas juste rester quelqu’un d’adorable pendant plus de quelques minutes.  Quelques personnes ont levé le nez de leurs bouquins, certain d’un air effrayé, d’autres rougissant face à tes paroles.  Ce n’est pas le plus idéal de prononcer le mot esclave en plein public, en même temps.  Tu t’es donc écroulé sur ta chaise en grognant.
Elle a l’air motivée pour la suite. Cela te surprend un peu. Tu observes le petit sourire qui né sur ses lèvres et tu en tires la conclusion que c’est parce qu’elles vous vont manger un bout tout à l’heure. Tu n’avais pas compris qu’elle avait déjà faim.

Ainsi les minutes, les heures s’écoulent, toujours de la même façon. Elle fait l’exercice, tu le corriges, tu lui hurles dessus, tu lui demandes de recommencer. Et ainsi de suite.
Les exercices s’écoulent comme des pages de calendriers.

Puis tu te tournes vers le dernier exercice.  Si elle réussit, vous irez manger un bout. Sinon, elle devra recommencer de nouveau. Tu te penches,  brandis ton stylo rouge.  Lis ce que cette gamine a pu te faire…  Puis quelques secondes plus tard, tu te relèves, rentrent tes affaires dans ton sac sans émettre le moindre mot puis, ne la voyant pas réagir, tu lui donnes un petit coup sur la tête en t’exclamant :

Bah alors, tu fais quoi ? On va manger !


________________________________




Vorbesc #660000
I speak in #660000
Je parle en #660000
Spoiler:
 



avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nelu son léopard dont il est gaga

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Points : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Définition de l'esclavage ? Avec Archibald Strogoi~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Enfin, 68, la définition à laquelle j'adhère totalement
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Espace Détente :: RP terminés-
Sauter vers: