I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Espace Détente :: RP terminés
MessageSujet: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Dim 8 Oct - 20:20

I am so tired... Please, let me...

Les journées sont longues ces derniers temps. Entre les cours, où il faut que je fasse d'énormes efforts pour être attentive, prendre des notes, tenter de comprendre, faire parfois des exercices, surtout éviter de dormir et de faire des petits dessins. C'est dur, d'aller contre sa nature et ses habitudes, vous savez. Mais, pour autant, je suis déterminée à avancer. Peu importe à quel point je suis nulle.

Puis, après les cours, j'ai parfois ma petite séance de cours avec Archibald où je me fais engueuler - comme souvent, mais je résiste (à moitié seulement), puis faut pas oublier que des fois il est gentil avec moi, surtout quand je lui donne des biscuits (mais ça faut pas le dire). Bref, on reste de nombreuses heures à la bibliothèque à travailler là-dessus deux soirs de la semaine et le week-end, jusqu'à ce que l'un de nous n'en puisse plus. Puis nous nous séparons pour rejoindre nos chambres respectives ou simplement pour aller au réfectoire si l'on n'a pas encore mangé. Bref. Aujourd'hui, je quitte directement la bibliothèque pour aller rejoindre ma chambre. Et pour cela, je passe dans le hall.

Lorsque j'y arrive, j'entends des pas derrière moi mais rien d'affolant. D'autres personnes peuvent très bien retrouver leurs chambres à cette heure-là, il n'y a rien de mal. Mais une voix m'interpelle. Que je connais, d'ailleurs. Je me retourne donc, pour faire face à cette... ces personnes.

« Mé-lo-die~♪ »

J'écarquille les yeux en remarquant que tous s'approchent de moi. Apparemment, ils souhaitaient m'interpeller et avaient besoin que je ralentisse pour cela. Il est, malheureusement, trop tard pour fuir maintenant, et je les observe simplement, les yeux écarquillés. J'arrive tout de même à prononcer quelques mots, bien que difficilement.

« Qu-qu'est-ce que... vous voulez ? »

Leurs sourires s'agrandissent alors qu'ils remarquent mon manque d'aise face à eux. En même temps, qui le serait, ainsi entourée ? ... En tout cas, il semble se délecter de cette situation, mes camarades de classe.

« Tu sais, on avait déjà des doutes avant, mais depuis qu'on t'voit traîner avec Archibald... »

Mes yeux s'écarquillent alors que je commence à voir où ils veulent en venir.
Depuis la rentrée, certains me prennent pour une sorcière. Puis, qu'est-ce qu'Archibald a à voir là-dedans... ... C'est un Sorcier ? Je n'ai malheureusement pas le temps de faire venir ma surprise qu'ils reprennent la parole.

« T'en es une aussi, hein~~? »

A ses mots, il fait un pas vers moi, alors que je n'ai qu'une envie, c'est de reculer. Seulement, il y a bien un problème à cela... Si je le fais, je rentre dans un autre des garçons. Alors, je ne bouge pas, comme paralysée, tout en détournant le regard.

« Je... C'est pas vrai ! ... Je n'en suis... »

Et là, ils éclatent de rire... Alors que mon corps devient tremblant. Ils ne me croient pas ? Pourquoi ? Ils feraient quoi pour le vérifier...? Vous croyez qu'ils seraient capables de ... de ... Noon ... Plutôt que ça, pour l'instant, il passe une main sous mon menton pour me forcer à le regarder droit dans les yeux... Alors que les miens commencent déjà à être humides. Pourquoi je n'emmène pas mon familier à la bibliothèque..? Tout ça parce que j'ai pas envie que ça tourne au vinaigre entre Archibald et elle... Ce qui serait sûrement le cas. Puis là, les mots pour achever le tout.

« Pourquoi tu te déshabillerais pas pour nous le prouver~~? »

N'ayant pas le droit de bouger, simplement de répondre, je les observe alors que la peur se lit aisément dans mon regard. Et je prie pour que quelqu'un passe dans les couloirs. Un professeur... Quelqu'un... Archibald ? ... C'est bien beau de rêver...

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Dim 8 Oct - 22:03
Don't worry, I'm here.
Journée chargée, en partie à rien foutre à part traîner. La moitié des cours ont sauté, Daniel n'a pas voulu y aller. Au final, belle journée encore ensoleillée à squatter les jardins. Un bouquin à la main, une fois n'est pas coutume. Mais ce roman est addictif, il ne pensait pas tomber dedans. Il l'avait juste 'emprunté' à il ne sait pas qui dans sa chambre, le livre traînait, il s'était laissé tenté. Alors après les cours de la matinée, il était passé manger avant de profiter de son après-midi. Une demie-journée de présence en cours est suffisante pour constater les beaux efforts qu'il fait. Et Loki tentant vainement de l'encourager à continuer sur la voie s'est tut à l'heure du goûter, fatigué de parler dans le vide.

- J'ai faim.
- Comme toujours. T'as un jardin à ta disposition, de quoi tu t'plains ?
- De rien, j'avais envie de parler et que tu me répondes.
- Crétin de bouc.

Le ton est trop affectueux pour que l'insulte soit sérieuse. Daniel laisse retomber le livre dans le sac à dos à moitié vide qu'il se trimbale et s'étire. Le banc sur lequel il est assis depuis trois bonnes heures n'est plus si confortable. Et puis c'est l’heure de se bouger, il n'est pas fat pour autant d'inaction. Un gars qui coure régulièrement avec lui passe non loin, lui faisant signe de la main. Bonne idée. Besoin de se défouler un peu. Il lui répond qu'il le rejoint dans cinq minutes, le temps de passer à sa chambre déposer son sac et s'habiller convenablement. Ce qu'il fait.
La fin d'après-midi est plutôt agréable et encore chaude. Quelques sprints les tiennent en haleine le temps de se mesurer un peu et d'éveiller le sens de la compet', avant qu'ils ne finissent par trottiner calmement autour de l'établissement. Leurs rythmes sont suffisamment différents pour que Daniel se retrouve seul en tête-à-tête avec ses pensées, sa respiration et Loki qui suit tranquillement à son allure. Il s’arrête parfois, le temps de grignoter et de se reposer, puis reprend lorsque le magicien repasse à sa hauteur.

- Tu prépares un mondial ou quoi là ?

Le ton est ironique. Daniel s’arrête, essoufflé, incapable de répondre tout de suite. Son débardeur clair est trempé. Il vide la bouteille d'eau en quelques gorgées, avant de s'essuyer la bouche de son bras.

- Ta gueule ouais.

Il n'a juste pas vu le temps passer, trop occupé à se concentrer sur ses foulées et à faire le vide dans sa tête. Au final, le soir tombe doucement et les lumières s'allument au compte-goutte. Il fixe le ciel un instant, le temps de calmer tout son corps. Puis d'un mouvement de main il se sèche et fait disparaître les odeurs de sueur, en attendant de rejoindre la douche qui lui fait envie.

- On passera aux cuisines après, récupérer un truc à bouffer.
- C'est sûr qu'à cette heure, il doit plus y avoir grand chose sur les tables.

Loki se fout de lui. Il hausse les épaules, balance sa bouteille en plastique dans la première poubelle qui vient et se dirige vers le Ventre de L'Hydre, le bouquetin sur ses talons. C'est vrai qu'à défaut de l'avoir fatigué, sa course lui a ouvert l’appétit. En fait, il passerait bien d'abord aux cuisines avant de s'occuper de son hygiène. Il prévient Loki et s'y dirige, son Familier préférant l'attendre dans l'entrée.
Il lui faut une dizaine de minutes pour chiper du pain et un peu de charcuteries pour se faire un sandwich, sans oublier le yaourt et la pomme pour son dessert. C'est donc les mains chargées qu'il passe par le hall, croisant au loin une demoiselle et quelques mecs auxquels il ne s’intéresse pas. Ce qui n'est pas de l'avis de son bouquetin, qui le pousse gentiment des cornes pour attirer son attention.

- Hey Dan', y a un truc pas net avec eux là-bas.
- Ouais et alors, t'as envie de jouer les sauveurs ?
- Sans rire, là ça ne me plaît pas.

Daniel lève les yeux au ciel et va pour continuer sur sa lancée. Sauf que deux choses l’arrêtent net. La première est Loki qui charge 'gentiment' l'un des mecs les plus proches. La seconde est le : « Pourquoi tu te déshabillerais pas pour nous le prouver~~? » qui lui parvient aux oreilles. Sans réfléchir, il lâche sa bouffe dans un coin et se retourne prestement vers le groupe. En moins de deux, il est sur le gars le plus proche de la jeune fille. Un coup d’œil vers elle lui apprend qu'elle est terrorisée. Il n'a pas besoin de plus pour voir rouge, saisir le mec à la gorge et le faire reculer de trois pas, l'adrénaline pulsant à nouveau dans ses veines.

- Putain mec, t'es sérieusement con ou tu t'la joues crétin congénital ?

C'est de la haine pure qui s'exprime sur son visage alors qu'il grogne ces quelques mots. Si le mec lui sort l'excuse de la blague, qu'ils ne faisaient que rire, il lui balance son poing dans la gueule, sans chercher à comprendre.

- J'te jure, tu forces une fille de cette manière, tu pourras plus utiliser ton service-trois pièces pour n'importe quelle demoiselle.

Il a pas calculé les autres mecs, ni l’ensemble de la situation, trop focalisé sur celui qui semble mener la danse. Loki a eu le temps de faire tomber un autre gars avant que le familier du troisième magicien ne le fasse reculer. Ce dernier dernier tente de s'interposer entre Daniel et sa victime, utilisant la force pour lui faire lâcher prise. Mauvaise idée. Le coup que Chandeliere se reçoit dans la lèvre ne fait que l'énerver un peu plus, lui faisant éclater son poing et sa magie dans le ventre de l'agresseur le plus proche. Et Loki ne tient plus en place, fonce dans le tas sans plus réfléchir. Au final, Daniel a relâché le gars et se retrouve entre le groupe et la jeune fille, alors que les trois mecs se relèvent et les toisent. Okey, un contre trois, familier ou non, il ne fait pas vraiment le poids. Et pas la peine de compter plus que ça sur la fille, elle a déjà de quoi faire à gérer cette agression. Mais il a sa réputation de mec qui frappe fort et qui ne lâche pas le morceau, surtout qu'il est plus vieux. Ça les fait réfléchir à deux fois avant de continuer.

- Et bien Chandeliere, on veut se taper de la sorcière maintenant ?
- Je crois que je préférerais m'occuper de ton p'tit cul, connard.

Sorcière ? Cette fille ? Dane était persuadé de l'avoir déjà croisé dans les jardins sur les heures de cours l'année précédente. Mais peut-être qu'il se plante. Au final, il s'en fout. C'est pas une excuse pour harceler les gens.
Ou comment jouer au preux chevalier.


Tu fais ce que tu veux avec ces gars, si t'as envie que Dan' s'en prennent d'autres en passant où qu'ils se cassent directement. Et si y a quoi que ce soit qui va pas dans mon post, tu dis !

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Lun 9 Oct - 19:01

I am so tired... Please, let me...

Il ne se passe pas beaucoup de temps après mes prières pour que quelqu'un se pointe, avant même qu'ils n'aient eu le temps de commencer quoique ce soit. Un homme vient de passer dans le groupe, entre moi et... et ce... En tous cas, ça le fait reculer et me permet de m'éloigner d'eux. Enfin, pas tout de suite. Je reste un moment interloquée, non loin, à les observer. Jusqu'à ce que mes jambes ne se mettent à trembler, me priant de lâcher prise. Chose que je fais après avoir fait quelques pas, me retrouvant contre un des murs du hall. De là, je me laisse glisser et observe la scène, les yeux écarquillés.

Quelques mots volent, les familiers bousculent l'un ou l'autre... Des coups s'échangent. Un bain de sang !? Nooon... En attendant, les trois types ont réussi à finir par terre. C'est vrai que celui qui vient de s'interposer est assez... plus costaud que les gringalets en face qui sont obligés d'être trois pour embêter une nana. Après s'être relevés, et bien remis leurs vêtements (ben oui, faut quand même qu'ils gardent leur image), celui qui me menaçait tourne alors la tête vers moi, cherchant à m'apercevoir avec ce sourire... qui veut en dire beaucoup : « Tu ne t'échapperas pas de sitôt... ». Sa voix s'est de nouveau fait entendre et mon corps y répond d'un simple tremblement alors que je les fixe... Toujours.

« Hé, Mél~ On se revoit demain... En classe. »

Après ça, il lance un dernier regard à celui que je pourrai voir comme mon sauveur si je me rendais simplement compte de ce qu'il passait. Et ils ont simplement fait demi-tour pour rejoindre leurs dortoirs.

Je ne les quitte pas des yeux... Et lorsqu'ils ne sont plus dans mon champ de vision, la pression retombe soudainement. Mon regard ne quitte toujours pas la porte qu'ils viennent de prendre, mais... Les larmes se mettent soudainement à couler à flots. Quand je m'en rends compte, par habitude,je passe mes bras sur mes yeux, rapidement, tour à tour, pour tenter de stopper ce flot incessant. Au lieu de cela, il ne fait que s'accentuer, au contraire. Je finis par rapprocher mes genoux de ma poitrine pour les serrer et pleurer silencieusement, sans plus faire attention à mon sauver finalement... Il va maintenant falloir supporter ces personnes en classe en plus... Mais je n'ai pas le temps d'y penser maintenant.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Lun 9 Oct - 22:31
Don't worry, I'm here.

- Hé, Mél~ On se revoit demain... En classe.

Une ultime remarque, sûrement pour tenter de partir avec le dernier mot et un semblant de dignité. Au final, ils se tirent, la queue entre les jambes, ou quelque chose du genre. Et Loki parade derrière eux, incapable de rester en place et les menaçant joyeusement de ses cornes dorées. Sur ces dernières paroles, Daniel leur tend son majeur dans un geste puéril, puis les ignore. Purement et simplement. La demoiselle, Mel apparemment ?, est plus importante que la bande d'ados boutonneux qui sort de la salle. Il se retourne alors, la cherche des yeux une fraction de seconde. Et la trouve là.  Repliée sur elle même au sol, des larme coulent sur ses joues et elle a l'air de tout sauf d'aller bien. Et Dan, il ne sait pas trop gérer ce genre de situation. Une bonne claque sur l'épaule ne semble pas être la bonne solution, et il est tout de même plus sensible que ça comme gars.
Loki amorce le premier contact alors que le magicien s’accroupit à hauteur de la jeune femme. Pas trop près pour la laisser respirer, suffisamment proche pour témoigner de sa présence. Son familier s'allonge près d'elle et lui tapote le bras de ses cornes, essayant d'attirer son attention. Devant l'absence de réaction, Daniel tend sa main pour la poser sur le poignet de la fille, la fixant calmement.

- Hey... ça va ?

La question est idiote, la réponse plutôt évidente. Il essaye seulement de la faire sortir de ses pensées, de lui montrer qu'il est là.  Même s'il n'est pas grand chose pour elle à cet instant.

- Tu vois bien que non, crétin.
- Tais toi tête de bouc. J'péfère qu'elle me dise elle même comment elle se sent.

Le bouquetin lève les yeux au ciel mais ne bouge pas de sa place, alors que le magicien retire sa main. Un coup d’œil dans la direction où sont partis les mecs le rassure sur la situation. Tout est calme pour le moment. Mais le semblant de promesse qu'ils ont balancé en partant n'est pas pour lui plaire. Plutôt inquiétant.

- Tu peux te lever ? Veux voir quelqu'un? …... Je te raccompagne ?

Pour ne pas qu'elle soit seule. Et savoir si elle a quelqu'un sur qui compter pour la suite. Trois mecs de sa classe... Il aurait peut-être dû insister sur le côté tu-la-touche-j'te-butte. Quoique, vu la taille de leur connerie, pas sûr que ça aurait vraiment imprimé. En attendant, il fait apparaître un mouchoir qu'il tend à la demoiselle, puis, ne sachant pas trop sur quel pied danser dans cette situation, il se relève et fourre ses mains dans les poches. Dégaine un peu gênée du gars qui ne sait pas où se mettre. Il se mord la lèvre, attend de voir la suite. Ne compte finalement pas la laisser là à gérer la situation. Il voudrait lui demander quelques explications, en savoir plus sur cette histoire. Ce n'est sûrement pas le bon moment, alors il la boucle. Et patiente. Change de sujet.

- Je t'ai pas déjà vu l'année dernière ? Genre dans les jardins. 'Fin, j'dis ça, c'est juste que j'crois t'avoir croisé, sur les heures de cours. Généralement on est pas tant à passer le temps ailleurs que dans une salle de classe.... Donc voilà, ton visage me dit quelque chose en fait. T'as pas ton familier ce soir ?

Meubler la conversation, remplir le blanc. Lui faire se concentrer sur autre chose que sur le fait de ressasser ce qu'il vient de ce passer. En espérant que ça marche, qu'elle s’accroche à ces mots plutôt qu'à ses larmes.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Lun 9 Oct - 23:05

I AM SO TIRED... PLEASE, LET ME...

La scène repasse sans cesse, sans cesse, avec comme issue ce qui aurait pu arriver... Mon cerveau en vient même à faire plusieurs films différents, comme cherchant quelle aurait pu être la pire issue. Je pense que tout le monde s'en doute. Je ne remarque d'abord pas les présences autour de moi. Pas tout de suite. Je sens tout de même les deux contacts, mais n'ai pas envie de bouger. Je veux rester dans ma bulle. Si, là, je sors, j'ai trop peur de ce qu'il va arriver... Comme on peut s'en douter, je ne réponds pas non plus à la question, écoutant simplement. Enfin, écoutant. D'une seule oreille. Sans tout à fait comprendre.

Les questions suivantes ne font qu'amplifier mes sanglots. Voir quelqu'un ? Qui donc pourrais-je voir ? Quelqu'un qui aurait de la pitié ? Qui se moquerait de moi ? Non, pour l'instant, j'ai envie de voir personne... Personne d'autre que Lili. Je devrai l'emmener avec moi maintenant... Mais aurait-elle pu y faire quelque chose ?

Un objet me fait légèrement relever la tête, les yeux. Mais je n'y vois quasiment rien à cause de toutes ces larmes qui me bouchent la vue. J'ai cependant l'impression que l'on me tend quelque chose alors je le prends... Et la douce texture m'est familière. Je l'utilise pour... sécher mes larmes. Ou pas. Elles se calment un peu, mais n'ont pas encore terminé. Quand je serais trop desséchée, ça devrait peut-être s'arrêter...

Je suis alors sa voix. Oui. Je tente de m'y raccrocher, écoute ses mots... Je l'aurais déjà croisé ? Pourtant, sa voix ne me dit rien, peu importe jusqu'où mes souvenirs vont. De loin, peut être ? ... Dans les jardins ? On s'est peut-être croisés, oui, et je n'arrive cependant pas à mettre un visage sur cette personne. Il faudra pourtant. Je sèche une nouvelle fois mes larmes d'une main, l'autre... hésite. Il y a quelque chose contre moi, plutôt... quelqu'un. Cette présence me rappelle celle de Lili et, instinctivement, je viens poser une main sur son corps, que je caresse avec douceur... En général, ce geste me rassure. Mais ce n'est pas Lili. Mais ce n'est pas grave. Tant que je pourrai me relever... après ça. Au sens propre comme figuré du terme. Ma voix, brisée, arrive cependant à rompre ce silence. Bien qu'avec de grandes difficultés.

« C-c'est possible ... ... O-oui ... ... Et, hm, non... Lili ne s'entendrait pas a-avec .... lui ... »

Je prononce avec difficulté ce mot. Mauvais souvenir. La dernière fois que son nom a été prononcé, c'était quand même avec ces autres Pégases...

« Hm ... Je ... personne ... à voir ... »

Je commence doucement à me reprendre. Oui, lentement. Les larmes ont au moins arrêté de se reproduire, mais mes yeux sont encore rougis par l'événement alors que je continue de gratouiller le petit bouc que je commence à voir apparaître dans mon champ de vision. Le simple fait de le déranger ne me traverse même pas l'esprit.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Mar 10 Oct - 23:20
Don't worry, I'm here.
Daniel ne s'en rend pas compte, ne saisit pas vraiment. La scène qui s'est déroulée juste avant à de quoi traumatiser. Un peu, beaucoup suivant les gens. Il n'a jamais subi ça, n'a pas un caractère qui lui fait se rendre compte de l'importance que ce genre d'action peut avoir sur quelqu'un. Mais  il comprend. Comprend pourquoi la jeune fille ne réagit pas tout de suite, pourquoi ses pleurs ne cessent pas. Maintenant que l'action se calme, que le sang ne bat plus à ses tempes, Daniel pose ses pensées, organise ses idées. La situation aurait pu dégénérer. Il ne l'espère pas, prie le Créateur que ces abrutis n'aient pas sérieusement envisagé d'aller plus loin, même sans son intervention. Bande de connards.

La jeune fille se saisit du mouchoir au travers de ses larmes. Première réaction envers lui. C'est déjà ça. Puis c'est vers Loki, que la caresse ne dérange pas, bien au contraire. Le familier frotte son front contre son genoux dans un geste affectueux. Si au moins il peut faire ça pour l'aider, c'est la moindre des choses. Le magicien les regarde un instant, elle semble reprendre ses esprits, prend la parole. Sa voix n'est pas assurée, les mots sont coupés. Il reconstitue l'idée globale, le « C'est possible qu'on se soit croisé ». « Lili » doit qualifier son familier, ou alors c'est « lui » ? Nop, trop d'affection dans le premier nom, pas assez dans l'autre mot. Lili doit être sa p'tite bestiole de compagnie. Le « lui » restera un mystère pour le moment.  Sa deuxième phrase répond à une question précédente, elle avance. Petit à petit, elle se reprend. Il lui fait un sourire, tente de paraître rassurant. Ne sait pas trop comment s'y prendre, ce qu'elle voudrait entendre. A défaut d'avoir une idée précise sur ce qu'il peut dire, peut faire pour la soutenir, il s'abaisse de nouveau en face d'elle. Mais cette fois s'assoit. En tailleur, il appuie un coude sur son genoux et y pose son menton, attendant qu'elle reprenne pied dans un peu plus de calme que son précédant babillage.

- Pas grave, tu vas juste devoir me supporter quelques temps alors.

Si sa voix est grave, son ton est doux et fait sentir son sourire. Loki pour sa part, s'étend de tout son long, les oreilles baissées pour profiter des grattouilles. Pas besoin d'être devin pour lire dans ses yeux le reproche mental qu'il fait à Dan qui n'a pas dans ses habitude de le papouiller autant. Là, il en profite largement.

- C'est possible qu'on s'y soit croisé ? Avec Lili c'est ça ? T'étais bien là l'année dernière alors... T'as l'habitude de faire quoi quand tu traînes dehors ?

Lecture ? Balade ? Croquis ? Autre ? Il a l'impression de faire son curieux, alors que le but premier n'est pas de connaître ses réponses. La faire parler d'un sujet qui lui plaît semble être une bonne idée sur le coup pour lui changer les images qui doivent tourner dans sa tête, pour la faire se concentrer sur lui et sur autre chose. Il reviendra peut-être sur ces mecs là plus tard. Faudrait en toucher un mot à quelqu'un aussi, genre un prof.
Son ventre gargouille alors, lui rappelant qu'il n'a encore rien mangé ce soir et qu'une partie de sa nourriture traîne non loin. Il lui aurait bien proposé quelque chose à manger, mais déjà que son repas n'est pas très joyeux et est au sol, il n'est surtout pas certain qu'elle ait l'estomac dénoué. Alors Daniel laisse tomber pour le moment.

- Ah et tu peux garder Loki comme doudou, j'suis sûr qu'il sera ravi. Il trouve que j'lui fais pas assez de câlin... Si tu savais comment il peut se plaindre quand il s'y met !

Il fait un geste de sa main libre en direction du bouquetin pour le présenter alors que ce dernier lui tire la langue avec une maturité digne du magicien. Son sourire est moqueur, affectueux. Loki est sa peluche, mais il peut bien la lui prêter le temps qu'elle s'en remette et récupère la sienne.

- Mel c'est ça ? Enchanté, moi c'est Daniel.

Il tend sa main. Regard franc et chaleureux, paume chaude et assurée. Pas la meilleure soirée pour se rencontrer, mais on fera avec.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Mer 11 Oct - 8:28

I AM SO TIRED... PLEASE, LET ME...

Même si je ne le vois pas directement, trop focalisée sur le bouquetin contre moi, j'arrive plus ou moins à deviner ses mouvements. Je sais donc qu'il est face à moi. Debout, assis, je ne saurai le dire, mais il n'est pas loin. Pour le moment, je n'ose pas croiser son regard, bougeant légèrement mes doigts sur le poil un peu rêche du familier.

Si je n'étais pas dans cet état d'esprit, j'aurais probablement souri à ses mots. Mais je n'en fais rien. Je ne réagis pas, ou du moins, mes réactions ne sont pas perceptibles. Tout est dans la tête, pour le moment. Et savoir que je n'ai pas à courir dans ma chambre - chose dont je ne suis pas capable - me rassure grandement. Au moins, s'ils tentent de revenir, ils ne pourront rien faire. Il parle alors de nouveau, me pose des questions. A la première, ma tête a légèrement bougé de haut en bas pour confirmer ses dires. Pour la suite, ma voix s'est de nouveau fait entendre... sans réel changement par rapport à avant.

« O-oui... Hm ... J-je cher - che... Des cré - atures... A desssiner... »

La même difficulté, le même timbre de voix, mais je ne tente pas de le cacher. Je fais avec. Puis... Loki ? Son familier ? J'aurais pu lui faire un air boudeur pour dire "moi aussi j'veux des câlins mais personne m'en fait". Mais je ne le connais pas. Mais je n'oserai pas. Alors, je hhoche doucement de la tête une nouvelle fois sans interrompre mon geste. Pour le moment.

L'homme fait alors un geste vers moi. Durant une fraction de seconde, mon corps se crispe et j'ai arrêté de le caresser... avant de reprendre de plus belle, voulant oublier cette réaction que je ne me connais pas. Cela continuera-t'il de m'arriver...? Les hommes vont-ils me faire peur ? Non... Si c'était le cas, je serai probablement entrain de trembler de tout mon corps et mon être me crierait de m'enfuir. Alors tout va bien... Nos regards se croisent enfin. J'ose. Pour une fois, je ne parais pas gênée, plutôt...blessée. Meurtrie. Touchée. Et je lui montre mes yeux bleus, encore humides, toujours rougis, à moitié ouverts. Il sourit... Sa main est tendue vers moi. Quelle est cette manie de la tendre lorsque l'on rencontre quelqu'un ? Ce n'est pas une habitude pour moi, de rencontrer, de serrer des mains.

En réalité, je le prends autrement, son geste. J'approche alors ma main de la sienne, timidement, jusqu'à attraper une partie de ses doigts entre les miens beaucoup plus froids. S'il espérait me la serrer, c'est raté : surtout que j'ai approché la mauvaise main pour ça.

« Mé-Mélodie... D-de même... »

Et puis, doucement, je tire sur ses doigts. Jusqu'à les rapprocher de moi d'un ou deux centimètres, avant de stopper mon geste et faire la même chose en sens inverse. Mais plus longtemps. Plus loin. Tout ça sans quitter son regard. Je le fais jusqu'à ce que mon bras soit quasiment tendu, que je ne puisse pas aller plus loin.

S'il comprend, me tire vers lui, je ne résisterai pas et même au contraire, viendrai me blottir au milieu de cette chaleur. De cette boule de réconfort. Oui, c'est comme ça que j'ai pris son geste. Une invitation à se rapprocher...

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Sam 14 Oct - 20:13
Don't worry, I'm here.


- Tu dessines ? Génial. Faudra que tu me montres un jour s'tu veux. Quoique, mon avis doit pas être très intéressant non plus... Mais bon, si ça te dis.

L’impression de tenir la conversation seul, de retenir la jeune fille comme il peut. Dane est vraiment curieux cette fois. De voir ce qu'elle dessine, son coup de crayon. Pour l'instant il la voit juste hocher la tête, réponse muette à ses propos. Quand la parole n'est pas nécessaire, quand les mots sont de trop. Une légère tension à un moment. Il ne relève pas, se demande tout de même si c'est de la peur, de l'appréhension. A cause de lui ? Il ne sait pas et le moment passe trop vite de toute manière pour qu'il s'y attarde. Elle se reprend. Enfin ses yeux qui se lèvent. Iris bleues qui s'accrochent, l'approchent. Encore trop brillantes de ses pleurs, fantômes de ces larmes qui les habitent. Puis contact. Timide, incertain. Ses doigts sur les siens. La poignée de main n'est pas orthodoxe. Daniel ne relève pas, la laisse faire, se laisse faire. Enchanté lui aussi Mélodie.
Ses yeux plantés dans ceux de la magicienne s'abaissent à leurs mains toujours liées, sans comprendre le geste. Quelque chose se fait. Ou plutôt elle demande quelque chose. Il relève son regard dans celui toujours fixé sur lui, question muette sur la marche à suivre. Sur ce qu'elle attend de lui. A cet instant. Il est perplexe quelques secondes, le temps que Loki lui balance mentalement une explication.

- Bah t'attends quoi pour l'enlacer ? Tu vois pas qu'elle a besoin d'autre chose que tes politesses convenues hm ?

Regard en coin au bouquetin, sourcils froncés, mais sans avouer qu'il a bien raison. Ce n'est pas avec quelques mots lancés en l'air et un beau sourire qu'elle va se ressaisir. Alors il soupire, à peine, juste ce qu'il faut pour ensuite amorcer un geste. Un geste trop peu fait, à trop peu de gens, depuis trop longtemps. Alors il ne sait plus trop comment, à peur de ce rapprochement. Craint la proximité de quelqu'un pour autre chose qu'une beigne. Même si cela vient d'une toute jeune femme, un peu trop frêle et bien trop délicate.
Ses doigts se resserrent, légèrement, pour la tirer à lui, la faire basculer contre lui. Il la cale sur son torse et passes ses bras autour d'elle. Le geste est un peu gauche avant qu'il ne se détende lorsque sa chaleur lui parvient. Il se pourrait que, dans un sens, cela lui fasse autant de bien qu'à elle. Instant de paix, chaleur d'un être. En toute sérénité, tranquillité.

- J'te préviens, j'ai pas pris de douche digne de ce nom après mon sport tout à l'heure...

Tentative d'humour. Daniel n'est pas vraiment fait pour les séquences émotions. Mais cela ne le dérange pas autant qu'il ne l'aurait pensé. Il espère juste que ce n'est pas de trop, que c'était vraiment ce qu'elle souhaitait. Loki le regarde à côté, une lueur amusée dans le fond des yeux. Mais il se la ferme, laisse son magicien accepter cette tendresse qu'il lui fait trop souvent défaut. Et à cet instant, il se sentirait presque aussi utile que tout à l'heure, le poing levé face à ces cons. Sentiment étrange qui lui réchauffe la poitrine. Il a oublié depuis le temps, ce que c'est d'avoir quelqu'un qui compte sur lui, qui se repose sur lui. D'être important. Tout simplement. Même si ce n'est qu'un soir, qu'il faudra se dire au revoir et qu'elle aura surement quelqu'un d'autre qui prendra la suite. Il l'espère. Sinon, cela voudrait dire qu'elle est plus seule que lui. Presque. Et il ne lui souhaite pas. Mais après tout ça, Daniel aura du mal à la laisser partir sans rien dire, sans lui préciser qu'elle pourra revenir vers lui si besoin. Sans s'assurer de temps en temps qu'elle va bien. On s'attache bizarrement aux gens, même à ces inconnus à peine croisés et déjà acceptés.
Sa tête bascule en arrière alors qu'il fixe le plafond sans vraiment le voir. Il ne veut pas briser le silence de la pièce, ni celui qui habite son cerveau. Mais il le faut, pour s'assurer, se rassurer.

- ... Ça va ?

Maintenant qu'elle n'est plus enfermée dans sa tête, il chuchote à nouveau sa question. Un peu trop sérieux, vraiment concerné, sans les couleurs dont il habillait ses monologues précédemment.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Sam 14 Oct - 21:23

I AM SO TIRED... PLEASE, LET ME...

Le dessin l'intéresse-t-il ? Ou est-il faussement intéressé par mon activité habituelle ? Certes, je ne lui ai pas répondu, mais la curiosité me poussera probablement à revenir là-dessus. Un peu plus tard... Pour l'instant, je n'ai pas spécialement le temps d'y penser, ne quittant plus ses yeux des miens. Même s'il regarde à côté, semble ne pas comprendre, réfléchit. Je ne bouge plus. Et même les secondes qui passent ne me font pas désespérer. Je ne suis peut être pas très douée pour me faire comprendre.

Pourtant. Je sens une légère pression sur mes doigts alors qu'ils me tirent à lui. De la surprise peut alors se lire sur mon regard. Non pas celle liée à son geste, mais plutôt "il a compris !". J'aurais probablement souri dans une autre situation. Je ne me souviens pas quelle a été la dernière fois où un humain m'a pris dans ses bras. Et quand je me suis retrouvée calée contre lui, mes yeux se sont rapidement fermés alors que je lâche un petit soupire. Mon corps émet quelques petits tremblements mais rien de grave, je n'y prête que peu attention. Probablement un manque d'habitude, du fait que je sois mal à l'aise, que ces événements me touchent autant que son geste... que cette proximité. Sa voix se fait à nouveau entendre, à propos de son odeur. Mais je n'en ai cure actuellement. Puis, c'est naturel, non ?

« Ce-ce n'est pas grave... » ai-je alors murmuré. Je ne pense pas avoir l'humeur pour penser au troisième degré. Alors, je prends tout directement, lui fait comprendre que ça m'importe peu. Qui se poserait ce genre de questions dans cette situation...?

Petit à petit, mon corps se détend et finit même par arrêter de trembler. Je me sens un peu plus... apaisée. Et les sanglots ont tendance à beaucoup fatiguer quelqu'un, alors j'aurais très bien pu m'endormir. Seule sa voix m'en a empêché. Un léger sursaut m'est parvenu alors que je lui réponds, sans rouvrir les yeux, restant là, bien calée. Je n'ai pas envie de bouger.

« O-oui... M-merci... »

Un simple murmure qui ne peut cependant pas refléter à quel point je voudrai le remercier. Je ne sais pas ce que je pourrai faire pour ça. Pour tout ça. Il a fait beaucoup alors que l'on ne se connait pas. Mais je crois que j'y réfléchirai plus tard. Aujourd'hui, j'ai envie d'avoir ce genre de petits moments que je n'ai que trop rarement. Et malheureusement, les connaître risque de me donner très envie d'en avoir de nouveau. De rechercher du contact.

« Q-quand tu veux... je te montrerai... »

J'ai lâché ces quelques mots dans un léger soupire. Je n'ai pas envie de quitter cette bulle. Rester là, au milieu de nulle part, comme dans une bulle de coton. Le retour à la réalité risque d'être très difficile.


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Dim 15 Oct - 12:17
Don't worry, I'm here.
Handicapés des sentiments. Ils sont beaux tout les deux, avec leurs cœurs trop peu habitués à la chaleur d'un autre. Avec leurs esprit en manque de tendresse, en manque de délicatesse. Incapables chacun de se souvenir du temps où il y avait d'autres bras pour les enlacer. Daniel manque la surprise de la magicienne alors qu'il la bascule contre lui. Mais il ressent contre lui ses frissons, la sent se détendre petit à petit. Lui aussi. Elle semble s'assoupir, bercée par leurs respirations. Et bien que la situation soit des plus inhabituelles, Daniel ne trouve pas cela si embarrassant. Peut-être plus tard, lorsqu'il percutera. En attendant, il laisse tomber quelques barrières à la con qu'il avait érigées. Et profite. Il pourrait très bien somnoler là, le cerveau au calme et le cœur apaisé. Plus sûrement qu'après s'être vidé la tête tout à l'heure. Presque autant que lorsqu'il se retrouve seul, loin de tout et face à rien. Rien d'autre que lui.

- De rien.

Il le pense, ça le surprend presque. Mais il hausse mentalement les épaules face à tout ça. Ne s'encombre pas l'esprit avec le reste. Ne repense pas à ce qui leur à valu de se retrouver là, assis par terre à chuchoter. Ses yeux clairs se ferment à son tour, l'instant est trop paisible pour s’inquiéter. Il fait reposer son menton dans les boucles claires de Mélodie, l'écoutant reprendre la parole. Il lui faut quelques secondes pour  reconnecter la conversation, puis comprend qu'elle parle de ses croquis. Ça le fait sourire à nouveau. Sa manière de parler est décousue, que ce soit dans la conversation comme dans sa structure de phrase. Adorable. Il commence à saisir comment elle fonctionne, se demande si c'est simplement le traumatisme de sa soirée ou si cela lui est habituel.

- Cool, ça m'ferait très plaisir ! Je passerais te voir un de ces quatre alors.

Le ton est sincèrement enjoué, alors qu'il garde les yeux fermés et sa tête posée. Il aime trop voir les choses se créer, avoir accès aux univers de chacun, aux beautés cachées partout. Et puis c'est la première déclaration de Mélodie qui va vers lui, qui parle de la suite, qui ne fait pas juste que répondre. On avance petit à petit. Ça le rassure un peu. Au loin une cloche sonne, rappelant l'heure qui avance. La nuit devrait être bien tombée maintenant, et l'absence de passage dans le hall indique qu'il n'est pas tôt. Faudrait bouger, rentrer. Le sol n'est pas l'endroit le plus confortable pour se reposer de toutes ses émotions, et bien qu'il se doute lui apporter un peu de chaleur, l'endroit est propice aux courants d'air. Il resserre ses bras autour d'elle et reprend calmement.

- Tu veux rentrer ? Tu seras plus confortable au chaud dans ta chambre... Et Lili doit s’inquiéter.

Daniel ne veut pas la brusquer et c'est pas lui que la situation dérange. Mais il faudra bien qu'elle regagne son lit. Et il n'y a pas plus apaisant que la présence de son familier. Lili devrait l'aider tout autant que lui à se reprendre, voir même plus. Alors il la relâche avec douceur, se redresse un peu avant de se lever. Lui tend la main pour l'aider à se mettre sur ses deux pieds, sans avoir l'intention de la lâcher ensuite.

- Je te raccompagne. C'est pas négociable.

Ce n'est pas une proposition et il ne veut pas qu'elle lui dise qu'elle y va toute seule pour pas le déranger. Alors il met la chose au clair sans lui laisser le choix, sans se départir du sourire qui étire ses lèves depuis quelques temps maintenant. Loki se relève aussi de son côté, s'ébroue avant de se glisser contre la jambe de son ami puis de celle de la jeune femme. Ainsi encadrée de chaque côté, cela devrait aller. Ils iront à son rythme. Rien n'est pressant. Il faut juste se remettre en mouvement, aller de l'avant. Il a toujours dans sa main celle plus petite de la magicienne.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Dim 15 Oct - 13:28

I AM SO TIRED... PLEASE, LET ME...

Un léger soupire de bonheur a traversé mes lèvres, alors que je sens sa tête qui repose sur la mienne - ce qui ne me dérange pas, ne me fait pas bouger plus. Puis, ses mots... Il repassera me voir. Qui ne serait pas heureux quand on lui dit ça ? Quand on lui dit qu'on s'intéresse à ce qu'il fait alors que même nos parents s'en fichent et n'y voient que le mal ? Ça ne peut faire que plaisir... Surtout qu'il semble sincère. Il ne veut donc pas savoir uniquement par curiosité, ou par gentillesse suite à ce qu'il s'est passé. Bonheur... A tel point que je me suis même permis de passer une main dans son dos, sans réellement y réfléchir. Le geste s'est juste fait.

Mes yeux se rouvrent légèrement lorsqu'il me serre plus fort, que sa voix se fait à nouveau entendre. Rentrer... Non, je... La première réponse qui passe dans ma tête est un non catégorique. En réponse au fait qu'il ait resserré son étreinte, j'ai donc fait de même, montrant ma réticence. Même si je sais que, d'un autre côté, il n'a pas tord. Lili doit m'attendre. Peut-être s'inquiéter, oui, mais elle comprendra quand je lui expliquerai... Quand elle me verra... Malheureusement, mes pensées, aussi fortes soient-elles, ne peut pas empêcher son geste. Compréhensive, j'ai donc retiré mon bras, rouvrant entièrement les yeux pour... observer le sol au début. Le froid a alors semblé m'envahir, et quelques frissons ont pris possession de mon corps. Tout ça a juste duré l'espace de quelques instants, le temps de voir qu'il me tend la main. J'ai relevé les yeux sur cette dernière, ai hésité. Est-ce tout bonnement possible d'hésiter après avoir atterri dans ses bras ? Apparemment, oui, quand on s'appelle Mélodie.

Je l'ai finalement attrapée, me remettant finalement debout alors que mes joues prennent une teinte plus rose. Les réactions habituelles reviennent au grand galop, ainsi que ma gêne habituelle. S'il n'y avait pas eu cette situation avant, j'aurais probablement été pivoine parce que j'ai fini dans les bras d'un garçon. Je le serai plus tard quand j'y repenserai. En attendant, je suis de nouveau debout, je regarde un peu partout, ne sais pas trop où me mettre... Il veut donc me raccompagner ? Jusqu'où...? Les tours sont interdites au sexe opposé, me semble-t-il. Mon regard s'est perdu sur nos mains à nouveau liées, et je n'ai pas pu m'empêcher de rougir de plus belle, tentant d'éviter son regard. Quelle drôle de manière de remercier la personne qui vient de nous aider.

« Je... D-d'accord. »

Je lui lance alors un regard discret. Ces mots-là, je les murmure plus pour moi. Parce que ça fit plusieurs secondes que l'on est debout et que je n'ai eu ni l'envie ni réussi à oser bouger. Alors, je m'encourage discrètement, affirmant ses mots. Puis, j'ai finalement fait un pas. Un deuxième... Et lentement, je nous emmène vers la tour des Dryades. Sauf que. Repensant à mes derniers mots, je m'arrête avant de pénétrer dans cette tour réservée aux filles. Surtout que... Le fait que l'on se tienne la main pourrait donner de bien mauvaises impressions à toute personne que l'on pourra croiser à cette heure tardive.

« Je... Jusqu'où me raccompagnes-tu ? »

J'ose alors relever la tête vers lui après m'être légèrement tournée, croisant à nouveau son regard. Un peu mal à l'aise. Peut-être un peu trop. Mais, d'un autre côté, s'il veut aller jusqu'à l'étage... Ce n'est pas moi qui l'en empêcherai.


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Mer 18 Oct - 23:56
Don't worry, I'm here.
Hésitation d'un instant, avant que sa main ne soit saisie. Daniel voit ses pommettes se teindre joliment, sourit en coin, mais ne relève pas. Il ne veut pas la gêner plus, se rend compte que la situation peut paraître ambiguë avec plus de recul. Bien que dans un sens, il n'y a aucun risque venant de lui. Puis Dan' l'entend accepter, à peine. La voit hésiter, beaucoup. Perdue quelques secondes, incertaine pour la suite. Il la suit quand enfin ses pieds s'avancent, quand enfin elle semble se mettre en route. Doucement, mais sûrement. Ils progressent, reprennent vie, laisse dans le hall les événements de la nuit pour retrouver le cours du temps. Pour délaisser les trop sombres souvenirs et s'extirper de l'ombre. Le magicien souhaiterait rallumer quelques étoiles dans leur ciel pour éclairer leur chemin, éclairer les pensées de Mélodie. Il ne sait pas comment cela peut se faire, mais il veut éviter qu'elle ne panique par la suite, veut effacer tout ça... Ce serait trop facile.

Alors à la place, il serre délicatement de ses doigts les siens et la laisse les conduire. Loin de toute pensée, juste ce contact tellement pas naturel normalement mais si évident sur le moment. La tour s'élève enfin dans leur champ de vision, immense silhouette obscure qui se découpe dans la nuit. Des lumières sont allumées parfois, derrière quelques fenêtres, mais les lieux semblent plutôt calmes et endormis. La voix hésitante de la jeune fille perce le silence et attire son attention. Jusqu'où ? La question et son malaise le font sourire, lui tire un léger rire. Pas méchant, juste taquin. Clin d’œil de sa part.

- Viens, j'vais aller te border.

Loki sur les talons, il pousse la porte de la tour sans lâcher la main qu'il tient. Interdit aux garçons... comme si un règlement pouvait vraiment l’arrêter. A cette heure les lieux sont relativement déserts et il n'est même pas certain que les deux trois filles éparpillées à l'autre bout de la pièce les aient remarqués. Mais si Dan' n'est pas inquiet ni quoi que ce soit par rapport à la situation, un éclair de conscience lui fait se dire que ce n'est pas forcement le cas de celle qui l'accompagne. Alors il abandonne l’étreinte de ses doigts sans trop s'éloigner pour autant. Et l'encourage à le suivre d'un mouvement de tête. Direction les marches menant à l'étage non loin. Comme s'il ne venait pas là pour la première fois, Daniel traverse la pièce calmement, un peu trop assuré, et s'engage dans l'escalier. Stoppe un instant sa montée pour vérifier qu'il est bien suivi.


- Je plaisante hein. J'te laisserai à ta porte.

Loki roule des yeux en entendant  sa phrase, mais reste en bas des marches. La flemme de monter tout ça s'il lui faut les redescendre ensuite. Alors il les regarde s'éloigner et s'installe tranquillement. De son côté, Daniel arrive à l'étage, s’avance dans le couloir, croise une demoiselle qu'il salue d'un grand sourire et fout ses mains au fond de ses poches. Puis se retourne, incapable de deviner quelle chambre est la bonne. Par réflexe, il fixe Mélodie, appuyé contre le mur le plus proche, avec des étoiles pétillantes dans les yeux. La situation l'amuse beaucoup dans un sens. Il aurait presque hâte d'entendre une de ces filles crier dans les couloirs et appeler un prof. Mais il n'oublie pas pourquoi il est là et comment ils en sont arrivés à cette situation. C'est pourquoi il n'en profite pas et laisse ses conneries dans un coin de sa tête.

- … J'veux pas te faire chier avec toute cette histoire, mais faudrait en parler à quelqu'un. Genre un prof... Ça ira pour ce soir ?

Il se mord la lèvre, désolé de ramener l'affaire sur le tapis. Il espère qu'ici elle se sentira plus en sécurité, mais surtout qu'elle trouvera du soutien. Quelqu'un à qui expliquer l'ensemble de la situation. Parce qu'il n'est qu'un type qu’elle ne connaît pas, un peu trop brusque et pas forcément engageant. Qu'à part frapper dans le tas, il se sent un peu gauche et pas forcément utile. Et il comprend aisément qu'elle n'ait rien à lui dire, à lui confier. Ce n'est pas son rôle, elle a sûrement des amies plus qualifiées pour gérer tout ça.

- 'Puis si jamais j'peux t'aider ou que t'as besoin de moi, t'hésites pas hein.

Il espère qu'elle le fera. Mais espère surtout qu'elle n'aura pas besoin de le faire. Les mains toujours enfoncées dans les poches de son pantalon, Daniel redresse la tête alors que des chuchotements venant dans leur direction se font entendre. S'il reste un peu plus longtemps, ça allait jaser dans les couloirs. Et autant ça le ferait bien marrer, autant il ne souhaite pas que cela retombe sur Mélodie. Elle a déjà bien d'autres racontars à gérer apparemment. Autant lui éviter ceux là qui ne feraient rire que lui.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Jeu 19 Oct - 21:06

I AM SO TIRED... PLEASE, LET ME...

Je suis surprise de l'entendre rire. Mes yeux s'écarquillent doucement comme si... Je ne sais pas. Je ne m'y attends simplement pas. Son clin d’œil en rajoute une couche, et mes yeux s'illuminent légèrement à sa réponse. Au même moment, mes joues virent de nouveau au rouge. C'est qu'il donnerait presque envie d'en arriver là en plus. On entre alors, après cette petite blague qui n'en est pas une pour moi sur le coup. Je ne fais pas spécialement attention aux filles encore dans la salle commune, me contentant d'avancer calmement, et surtout silencieusement. C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne comprends pas pourquoi il lâche mes doigts, alors que mon regard s'est tourné à nouveau vers lui.

Je n'ai rien dit, fait aucune remarque, j'ai simplement continué de le suivre tranquillement, observant son dos sans rester bien loin. D'ailleurs, lorsque Daniel s'est retourné, j'ai bien faillit lui rentrer dedans, sursautant légèrement à ce moment-là. Je ne m'y attendais pas. Me laisser à la porte ? Je suis presque déçue, bien que cela ne me surprenne pas réellement. Ça paraît logique, en soi.

On arrive alors au premier étage et commence à avancer dans les couloirs. Je me suis mise à grimacer lorsque j'ai remarqué que l'on croisait une fille... Puis j'ai tout simplement détourné le regard. Pour ne pas croiser le sien, pour ne pas me prendre de reproches, pour ne pas avoir l'impression qu'elle croie que... je l'emmène dans ma chambre. Et à ces pensées, je n'ai pas pu m'empêcher de rougir plus encore. Puis on s'arrête un peu plus loin et je relève le regard, assez surprise... Et je comprends rapidement les raisons qui nous empêchent de continuer. Puis, surtout, ses mots me font légèrement grimacer... Alors que je tente de sourire au même moment. Un sourire grimacé. Vous savez, comme dans les cent questions. Donc voilà. J'essaye de le rassurer du mieux que je peux, mais je crois que c'est raté.

« Je... peut-être ... Je pense... enfin je... j'espère... »

Puis j'ai à nouveau détourné le regard, le ramenant sur mes doigts. On ne peut plus raté comme manière de rassurer, hm ?

« Avec Lili... ça devrait aller... »

J'ai alors hoché doucement de la tête à ses prochains mots, sans essayer de sourire cette fois-ci. Ce serait mentir, de toute façon. A quoi bon après tout ça.
Je lâche un léger soupire alors que quelques bruits m'attirent... Chuchotements ?
Mon regard se relève une dernière fois vers lui, alors que je me prépare à bouger.

« Je... Je ! Merci ... E-euh ... A bientôt ! »

Un léger signe de main, quelques tremblements dans mon corps. Puis j'ai détallé comme une fusée sur quelques pas, pour retrouver ma chambre un petit peu plus loin dans le couloir - sous le regard intrigué des deux jeunes filles que j'entendais juste avant. Je les ai peut-être occupées assez longtemps pour qu'il puisse partir. La porte se referme alors derrière moi, et je rejoins rapidement mon lit, toute habillée. Mes bras sont venus entourer instinctivement le corps fin de la pouliche, qui semble surprise de me retrouver dans cet été. Elle me laisse agir à ma guise silencieusement au début. Au final, j'aurais passé une très mauvaise nuit. A pleurnicher, raconter ma mésaventure avec Lili, m'assoupir quelques minutes, recommencer... Pourtant, quand le réveil a sonné au matin,
je me suis forcée à l'écouter. Malgré ma mauvaise mine et mon ventre qui crie famine car il n'a pas été nourri hier soir.



________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé Sam 21 Oct - 1:07
Don't worry, I'm here.
Le sourire qui tente un oui mais qui dit non, malgré les paroles qui disent que ça ira, le regard crie autre chose, incertain. Après la gène qui rougie ses pommettes, ce sont ses inquiétudes qui s'affichent. Mélodie butte sur ses mots,  Dane hoche lui aussi vaguement la tête, nullement convaincu, mais ne juge pas. Il laisse couler, laisse tomber. Pour le moment. Il n'est pas à sa place, ne se rend pas compte de comment elle le vit. Il sait juste qu'il prendra l'affaire en main s'il en entend de nouveau parler. Ira voir un prof, ira exploser quelques nez.

En attendant, la nuit est avancée, il ne peut rien faire de plus à part la laisser passer alors qu'elle semble s'animer en entendant du bruit. Les chuchotements précipitent la suite, la fuite. Au final, il n'a que le temps de répondre à son salut de la main par un signe de tête, un « bonne nuit » près des lèvres avant que Mélodie ne le dépasse, pressée. Les quelques pas qui la séparent de sa chambre sont précipités, Daniel la suit du regard, puis la porte se referme. Clôture la soirée. Le temps que les demoiselles arrivent vers lui, il est déjà parti.

Il descend les escalier tranquillement, ses mains toujours au chaud dans ses poches et le regard un peu absent. Loki l'attend. Aucune parole n'est échangée. Beaucoup trop de chose à dire, pas assez de recul pour trouver les bons mots. Pour dire quoi en fait.  Alors ils laissent le silence s'installer et refont le chemin en sens inverse. Salle commune, couloirs, hall d’entrée. Sur le sol gît toujours sa bouffe, il ne sait plus trop s'il a faim. Prend la pomme, la nettoie négligemment et croque dedans. Met le reste dans la poubelle qui traîne dans l'angle, sauf le yaourt qu'il garde pour une autre fois. Et le bouquetin ouvre la marche, les dirige calmement vers leurs propres dortoirs.

Sur la route, Dan' a le temps de se perdre dans ses réflexions. De se demander un instant si la haine justifie ce genre de harcèlement. Pour lui la réponse est évidemment négative. Mais jusqu'où c'est mecs auraient-ils pu aller pour satisfaire leur connerie, ça c'est une bonne question. Sans vraiment de réponse. Et lui, il se prend ce genre de questionnement dans la gueule, revoit un instant son propre comportement. Le flash est trop rapide et le brouillard de sa tête trop épais pour qu'il ne s'attarde, creuse sa pensée. Mais elle n'est pas loin, arrivera peut-être à percer. Un jour.

Le temps d'arriver à la tour des Centaures, sa pomme est finie et jetée quelque part. Le magicien monte au deuxième étage, rentre dans son dortoir sans trop de bruit, se saisit d'un bas de survet' propre et de quoi se laver et se précipite sous la douche, heureux de se sentir propre et au chaud, bien loin des événements de la soirée. Se rincer le corps et se vider la tête. Et enfin se glisser das ses draps et éteindre son esprit pour la nuit. Le sommeil le cueille rapidement, bien trop fatigué physiquement et émotionnellement. Il n'est pas vraiment habitué à vivre tout ça, au fond. Ça remue trop de chose, en relève beaucoup trop d'autres. Il ne sait pas s'il préfère vivre autant ou se laisser porter mollement par le courant, sans vraiment s'investir sur le plan émotionnel. Dans le doute, il ferme les yeux et laisser couler. Demain sera une autre journée.
Ou comment jouer au preux chevalier.

________________________________


Dan' : #B22222 Loki : #FFD700
Fandoms ♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Loki - Bouquetin aux cornes dorées

Situation: Avec tes fesses.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I am so tired... Please, let me... | Daniel | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Daniel Edouard, boxe ayisyen, chanpyon WBA pwa mwayen latin/ameriken
» Invitation au voyage (Daniel)
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Espace Détente :: RP terminés-
Sauter vers: