la métamorphose pour les nuls • pv mélodie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Les Classes :: Classe des Pégases
MessageSujet: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Jeu 12 Oct - 1:32
Concentré sur son problème de maths, Louis ne voit pas le temps passé. Sa feuille se noircit au fur et à mesure de calculs algébriques ; le français est plutôt un élève littéraire mais les maths ne lui posent pas nécessairement de problèmes. Il aime assez les calculs de probabilités mais ne porte pas vraiment la géométrie dans son coeur. Lorsque le cours se termine, il ne retient pas un long soupire ; cet énoncé était corsé. Était-ce un test pour évaluer les compétences de chacun ? Ou l'année sera-t-elle aussi compliquée ? Ah, il ne préfère pas y penser.

Il se lève, rassemblant ses affaires avant de se diriger vers le professeur, son manuel en main. Sans perdre une minute, Louis pose ses questions, demandant quelques éclaircissements. Explications en main, son air renfrogné traduit aisément sa pensée : finalement, il n'aime pas les maths. Cela ne l'empêche cependant pas de réussir.

« Louis, tu as de la visite ! »
« Hm ? »

Le français relève la tête vers son camarade qui attend à l'entrée de la salle. Qui peut bien vouloir lui rendre visite, à lui ? On ne peut pas dire que le nombre de ses amis soit faramineux. D'un geste de la tête, Louis quitte le professeur avant d'arriver devant la porte. Son regard tombe alors sur Mélodie. Louis cligne des yeux, un peu surpris de la voir ; elle a eu le courage de demander à ce qu'on aille le chercher ? Elle prend sur elle malgré sa timidité, c'est plutôt admirable. Et prémices de changement.

« Oh, bonjour Mélodie. Je prends mes affaires, attends-moi un moment. »

Le Dragon revient une minute après, ses livres de cours sous le bras, et Perceval sur son épaule. Renard qui ne tient pas en place, bondissant déjà sur la Pégase pour la saluer à sa manière ; un coup de langue sur la joue. En apercevant le familier de la blonde, Perceval émet un discret jappement pour saluer Lili, retournant ensuite bien vite sur l'épaule de son maître.

Louis ne commente pas cet échange ; il est habitué. Le français fait alors signe à Mélodie de le suivre. Il ne s'arrête d'ailleurs pas bien loin puisqu'il désigne la classe des Pégases. Il laisse les derniers élèves quitter la salle puis entre à son tour, avant la sortie du professeur. Le français prend le temps d'expliquer au professeur le but de sa présence et la permission d'utiliser la salle.

Le magicien en face de Louis semble un peu indécis mais finit par accepter sous certaines conditions. Louis fait alors signe à Mélodie de le rejoindre, déposant ses affaires sur un bureau avant de regarder la porte se fermer. Le calme fait alors place, loin du brouhaha causé par la sorties des classes. Louis ôte la veste de son uniforme, claquant des doigts pour faire apparaître un manuel de métamorphose classe Faune.

« Comment tu te sens ? Prête pour ta première leçon ? »

Perceval jappe, tout aussi impatient que pourrait l'être un enfant. Le renard adresse un regard à la licorne de Mélodie, transmettant à Louis son sentiment d'amusement. Le Dragon secoue la tête avant de déposer Perceval sur la table.

« Bien, par quoi souhaites-tu commencer ? Un peu de théorie, puis de la pratique ? » Il réalise alors qu'il ne lui a pas expliqué la raison de leur présence ici. « Oh, j'ai choisi ta classe pour que tu te sentes un minimum à l'aise. Le jardin des Nymphes étant une mauvaise idée pour le moment. Comme tu ne maîtrises pas les métamorphoses, je préfère éviter des incidents qui pourraient affoler les créatures du parc. J'espère que tu ne m'en tiendras pas trop rigueur. Je sais à quel point tu aimes leur compagnie. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Points : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Jeu 12 Oct - 22:08

La métamorphose pour les nuls

J'ai enfin réussi à toucher un mot à la professeur de métamorphose ce matin. Vu mon niveau médiocre, je crois d'ailleurs qu'elle a été rassurée. L'autre problème, ça a été Lili. Pendant une bonne partie du cours, elle a couru partout parce qu'elle ne veut pas prendre une autre apparence. Il va pourtant falloir qu'elle s'y fasse. J'ai d'ailleurs réussi à la convaincre. Mais en échange, je vais devoir l'écouter et faire tout ce qu'elle me demande tous les jours où j'aurai besoin de ses services... Aah... En tout cas, ce n'est pas ce jour-ci que j'aurais réussi à la transformer - du moins, pas tout de suite. En réalité, je n'ai pas vraiment testé non plus. J'ai lu les chapitres dont Louis m'a parlé, et j'ai observé comment les autres font. C'est peut-être rien pour certains, mais un début pour moi. Il est parfois difficile de faire quelque chose de nouveau lorsque l'on ne sait pas à quoi s'attendre. Maintenant, j'ai ma petite idée.

Donc, à la fin des cours, quand la cloche a retenti, j'ai déboulé dans les couloirs pour tenter de revoir Louis. C'est donc légèrement stressée que je suis venue me mettre à l'encadrement de sa porte, restant là, observant, à la recherche de sa chevelure particulière. Je n'ai d'ailleurs pas osé entrer, ni même parler à toute personne jusqu'à ce que l'un des Dragons ne m'aborde, me demandant ce que je fais là.

« Hm je... voudrai voir Louis... » ai-je finalement réussi à prononcer. Discrètement un bout de ma tête dépasse dans l'encadré de la porte alors que son camarade l'interpelle et que Louis vient vers moi, alors que je souris légèrement. Lili lui montre ses fesses, surtout à Perceval en fait. Je l'ai alors attendu et lâché un petit rire lorsque Perceval est venu me saluer, me chatouillant légèrement avec son coup de langue. On se déplace alors pour récupérer la classe des Pégases, la mienne. Enfin, pour cette fois, c'est la nôtre. Je fixe alors Louis, quand nous pouvons enfin prendre place seuls dans cet endroit.

Puis j'ai même un léger sursaut lorsque le livre est apparu. J'aurais pu m'approcher et me jeter sur lui comme une groupie devant quelqu'un qui fait quelque chose d'inattendu ou de trop bien pour lui. Ce qui est un peu le cas en soit. Mais je ne montre rien d'autre que ma surprise. Je m'approche alors, jouant avec mes doigts placés non loin de mon ventre.

« Un peu... stressée... » ai-je commencé en continuant de jouer avec mes doigts alors que la pouliche me pousse doucement au niveau du mollet. Même si elle m'a fait tourner en bourrique, que son... serviteur dirons-nous réussisse lui ferait grand plaisir. Puis je lui ai promis quelque chose en échange !

« Ça me va comme ça... Et, ne t'inquiète pas... Je me suis résolue à- à ne pas trop les voir tant que... Je n'aurai pas un minimum rattrapé mon retard. »

Même si mes sorties dans le jardin me manquent, ainsi que de dessiner, l'excitation de les chercher, de... Bref, je préfère ne pas y penser. Quand je serais diplômée, j'aurai tout le loisir de leur courir après. Donc je prends sur moi, j'attends que mes notes soient meilleures. De toute façon, à force de réviser avec Archibald ou toute seule, ben je n'ai plus trop de temps pour courir. D'ailleurs, avant de commencer...

« Au, au fait, avant de commencer... J'ai suivi tes conseils et ça a pas marché... »

Je passe alors légèrement une main dans mes cheveux, croisant son regard avec un petit sourire gêné. Puis je me rapproche d'un coup de lui comme pour oublier ce que je viens de dire et voir avec lui. Lili me suit avec curiosité, se décidant finalement à monter sur une chaise à son tour - montrant ses fesses à Perceval et faisant un léger signe de tête à Louis avant de le fixer assez durement, d'un air de dire : lui fais pas faire de bêtises ou je te mords.

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Ven 13 Oct - 23:23
Mélodie lui fait part de son stress ; le français l'observe avec une certaine nostalgie. Lui aussi était particulièrement angoissé lors des premiers cours de métamorphose ; il craignait blesser Perceval. Finalement, rien de tel ne s'est jamais produit, fort heureusement. Alors qu'elle reprend la parole, Louis ouvre le livre dans ses mots, feuilletant son contenu pour y repérer quelque chose de facile.

« Au, au fait, avant de commencer... J'ai suivi tes conseils et ça a pas marché... »
« A quel suj- »

Mélodie s'est rapprochée si vite et si près qu'elle l'a coupé dans son élan. Louis cligne des yeux, surpris par cette soudaine proximité. Il n'est cependant pas déstabilisé plus que ça ; il ne craint pas le contact physique avec les autres. Son côté solitaire et pas très social a quand même une limite. Perceval semble amusé du geste de la Pégase et s'agite un peu avant de venir poser ses pattes sur le livre, comme s'il voulait participer. Le Dragon lui tapote le nez de son index pour le faire lâcher prise.

Louis se plonge dans la lecture des quelques lignes pendant que Mélodie et Lili prennent place. Rapidement, il sent le regard de la licorne posé sur lui, le forçant à lever le nez de son ouvrage. Le Dragon hausse un sourcil perplexe. L'attitude du familier lui déplaît ; il ferme les yeux, lâchant un soupir avant de plonger son regard, désormais sévère, dans celui de Lili.

« Je ne tolérerai pas un regard similaire à l'avenir. »

Perceval dresse les oreilles, observant Louis avec surprise et inquiétude. Ce dernier soupire, tendant la main pour caresser distraitement le pelage doux du renard. Louis finit par diriger son regard vers Mélodie.

« Je suis désolé, mais si ton familier me menace constamment, je ne pourrais pas t'aider. Ou, tout du moins, l'envie de le faire finira par disparaître. »

Louis attrape ses lunettes qu'il positionne sur son nez, replongeant ses yeux bleus dans le manuel. Le français ne demande pas de reconnaissance, ça n'a jamais été le cas. Toutefois, un peu de respect de la part de la personne aidée ou de son familier est quand même apprécié. Louis n'a pas de doute en ce qui concerne Mélodie, mais si Lili continue à faire la forte tête, ça pourrait nuire à sa magicienne elle-même.

Perceval finit par grimper sur l'épaule du Dragon, frottant sa tête contre la sienne ; les traits de Louis s'apaisent aussitôt. Le français relève les yeux vers le duo en face de lui.

« Premièrement, il ne faut pas penser trop gros ou trop petit. Bien qu'il soit parfaitement possible de métamorphoser Lili en souris, ça demande de l'entraînement. Pour le moment, on va commencer par quelque chose de très simple. Histoire de voir si tu maîtrises déjà ça. »

Perceval bondit sur la table, faisant face à Mélodie et Lili. Il s'assied et patiente sagement. Louis tend la main, caressant le pelage qui vire à un rouge flamboyant. Le renard jappe, tournant sur lui-même avant de se rasseoir. Louis pose son regard sur Mélodie.

« Ça doit te paraître ridicule comme exercice. Mais ce n'est pas tant le résultat qui compte, c'est la manière dont tu vas procéder. » Il croise les bras, s'adossant contre la table derrière lui. « Rassure-toi, cet exercice n'a pas pour but, pour moi, de te juger. Je tiens juste à comprendre la manière dont tu vas t'y prendre. Malgré les cours dispensés, certains magiciens ont une manière différente de procéder pour arriver au résultat escompté. »

Perceval semble s'admirer sous toutes les coutures avant que le français ne lui rende son pelage d'origine. Ce qui suscite une pointe de déception chez le familier, et un léger amusement chez le Dragon. Louis finit par regarder Lili.

« Quant à toi, il faut que tu fasses confiance à Mélodie. Elle est ta maîtresse, donc est capable de sentir ton anxiété. Ça peut perturber sa concentration. » Il n'attend pas nécessairement de réponse de l'équidé, reportant son attention sur Mélodie. « Ne te précipite pas, prends ton temps. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Points : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Sam 14 Oct - 10:13

LA MÉTAMORPHOSE POUR LES NULS

Je ne peux que sourire en voyant le petit renard tenter de voir ce qu'il y a dans le livre, alors que mon petit manège a bien marché. Il ne m'en redemande pas plus pour le moment.

A côté, Lili est surprise du regard de Louis : à tel point qu'elle détourne le sien, baissant les oreilles au même moment. Ravaler sa fierté n'est pas une chose facile pour elle, et encore moins sa "surprotection". Oui, Lili se voit comme une princesse attentive à ses sujets. Si je ne me plais pas avec elle, si je ne l'apprécie pas, si je ne me sens pas bien, qui va bien pouvoir s'occuper d'elle ? Alors, elle s'occupe de moi en cas de besoin pour que je lui rende la pareille. Et vu mes relations avec les autres personnes, qu'elles soient de la famille ou non, la licorne a tendance à beaucoup trop se méfier - même comme la personne sent la gentillesse ou la bonté à des kilomètres, comme Louis.

Je ne peux regarder Louis que d'un air gêné lorsqu'il m'adresse la parole.

« J-je suis désolée, Louis... I-il va falloir qu'on discute. » ai-je finalement dit en observant mon familier d'un regard doux. Oui, il va falloir que l'on parle. Parce que, si le peu de personnes qui ne me veulent pas de mal me fuient à cause d'elle, ça va être problématique. Pour toute réponse, Lili s'ébroue sans pour autant de réponse négative. Son regard, lui, montre plutôt sa capitulation : oui, oui, Mélodie, je vais essayer de faire des efforts... Voilà ce qu'il veut dire.

Notre attention se retourne alors vers le Dragon, tandis que je me suis approchée de Lili. Toutes deux, nous le fixons. Nous l'écoutons. Attentivement. Et nos yeux s'écarquillent en voyant le changement de couleur de Perceval. Les miens d'admiration, ceux de Lili de surprise. Me revoilà en mode groupie, à tel point que je n'écoute quasiment plus ce qu'il dit. Enfin, je capte tout de même que je dois faire plus ou moins la même chose. Mon regard se tourne alors vers Lili, réfléchissant. Celui de la pouliche est tourné vers Louis, qui lui parle de nouveau.

« Ce n’est pas en Mélodie que je n’ai pas confiance, mais en tous... les autres. Mais soit, je ferai un effort pour toi. »

Au début, Lili le regarde sérieusement avant que son regard ne se radoucisse, à tel point qu'elle détourne la tête et ferme les yeux. Il faut quand même qu'elle garde un minimum sa fierté, non ?

En tout cas, moi, je fixe Louis d'un air... dubitatif ? Comme perturbée. Perplexe. C'est la toute première fois que j'entends Lili parler à quelqu'un d'autre que moi : et donc probablement la première fois que cela arrive. Je suis donc restée un moment sans bouger, avant que la licorne ne s'adresse uniquement à moi.

« Mél ? » dit-elle alors en tournant la tête vers moi. Instinctivement, je me rapproche alors d'elle, réfléchissant à nouveau. Changer la couleur de Lili, changer sa couleur. J'avoue ne pas du tout savoir comment m'y prendre.
« Pourquoi tu ne tenterais pas de ressentir la magie ? »

Un de mes sourcils se hausse alors en la fixant. Ressentir la magie ? Je regarde alors ma main, et l'approche de Lili sauf que... Ce n'est pas le truc attendu qui arrive. Un vent léger vient faire voler les crins de la licorne, comme sortant de ma main. Hum... Dans d'autres circonstances, j'aurai probablement sauté de joie mais ce n'est pas ça que l'on attend de moi aujourd'hui. Au moins, j'ai une petite idée de la sensation que ça fait de l'utiliser. Oubliant la présence de Louis, je commence à parler normalement à Lili, comme si nous étions seules.

« Tu es sûre ?
- Approche, essaye encore. Ou alors. Fais ce que tu sais faire le mieux. Imagine. Dessine. »

Je la regarde un instant, perplexe. Dessiner ? Imaginer ? Dessiner dans ma tête ? C'est courant, un familier qui aide son propriétaire ? Ou le propriétaire qui aide son serviteur ? J'avoue ne pas toujours savoir qui donne les ordres sur qui entre nous... Mais peu importe. Je m'approche un peu plus de Lili qui m'observe avec un regard assez doux. Il crie « Allez, n'aie pas peur, tu ne me feras rien de mal. ». Même si elle ne le dit pas directement, je le ressens. Je pose alors ma main sur son dos, et suis ses conseils. Je ferme les yeux. Et réfléchis. Comment voudrais-je voir Lili ? Je ne sais pas pourquoi, mais dans mon esprit, des petites tâches noires sont apparues, et au même moment, je sens la pouliche qui bouge légèrement, me perturbant. Comme elle le remarque, elle tente de cesser de bouger mais ça lui semble difficile à faire.

« Méél ? Mélodiiie ! »

Je rouvre les yeux d'un coup et la regarde, Perplexe. Hum ? Mes yeux s'écarquillent d'un coup alors qu'elle se met à gambader sur les tables, sautant de l'une à l'autre avant de revenir en face de moi. Mon regard observe la licorne dalmatienne, ne la quittant pas des yeux. Hein ? J'ai réussi ? Je fais alors une caresse vers Lili dont j'entends à nouveau la voix, satisfaite.

« Tu vois quand tu veux. »

Puis, d'un coup, je me tourne vers Louis pour lui foncer dessus - mais m'arrête à quelques centimètres, me mettant à rougir en prenant conscience de ce que j'allais faire.

« Hm. Pardon... Je... Merci. »

La pouliche, elle, nous observe d'un regard amusé l'espace d'un instant avant de faire comme si elle ne s'intéressait pas à nouveau. D'ailleurs, un petit coup de sabot se fait entendre sur la table - elle tente d'obtenir mon attention. Quoi, être une dalmatienne ne lui plait pas ? Je ne peux m'empêcher de sourire à cette pensée.


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Sam 14 Oct - 15:55
Sa cadette s'excuse avant de partager un regard avec la licorne ; Louis patiente, sans pour autant attendre des excuses particulières. Du moment qu'elles ont toutes les deux, surtout Lili, compris la mise au point du français, il est inutile de s'attarder sur cet incident mineur. Et, soudain, Lili croise le regard de Louis avant de lui parler.

Louis est quelque peu surpris et se contente de hocher la tête en guise de réponse. Il est assez rare, dans son cas tout du moins, qu'un familier s'adresse à une autre personne que son magicien ou sorcier. Le français, lui-même, ne parle que très rarement avec Perceval. Ce dernier l'observe avec une lueur d'amusement dans le regard. Un sourire ourle fugacement les lèvres de Louis qui accorde une caresse affectueuse à son canidé.

Les deux comparses semblent discuter tandis que Mélodie s'approche de Lili, la main tendue vers son familier. Louis reste silencieux, ne souhaitant pas troubler la concentration de la Pégase. Attentif, il observe la démarche de Mélodie, se tenant le menton entre son index et son pouce, hochant parfois ostensiblement la tête. Il ne peut deviner l'échange qu'elles ont, mais quelque chose lui dit que Lili remplit son rôle de familier à la perfection.

Soudain, Lili semble se parer de petites tâches noires de forme et de taille différentes. Louis hoche la tête, visiblement satisfait du résultat. Mélodie quitte sa concentration pour mieux observer l'apparence nouvelle de son familier. Ce qui semble la réjouir puisqu'elle se précipite vers Louis avant de s'arrêter à quelques centimètres de lui, les pommettes rougies. Avait-elle l'intention de lui sauter au cou ? Il l'ignore.

« Hm. Pardon... Je... Merci. »
« Je te félicite Mélodie. »

Sa main vient tapoter doucement l'épaule de la jeune fille tandis que Perceval jappe joyeusement pour la féliciter à sa manière. Louis s'écarte de la Pégase pour s'approcher de Lili ; il l'observe un moment avant de se redresser, affichant un petit sourire sincère.

« Tu t'en ai bien sortie, pour une première fois. Je dirais même que c'est excellent. Tu as réussi à imaginer le résultat, à visualiser les tâches couvrant la robe de Lili. »

Louis hoche la tête, satisfait ; finalement, ce ne sera pas aussi compliqué qu'il ne le pensait. La première tentative étant une réussite, c'est encourageant pour la suite. Louis retourne vers la table où Perceval est assis, attrapant le manuel qu'il feuillette un bref instant. Il relève ensuite ses prunelles bleues sur Mélodie.

« Tu vas maintenant lui rendre son aspect originel. Puis nous passerons à l'exercice suivant. »

Et pendant qu'elle s'affaire, Louis replonge dans la lecture de manuel ; ce sont des choses qu'il connaît parfaitement, mais il hésite entre les différentes possibilités. Il réfléchit un moment avant de finalement hocher la tête. Il doit connaître les limites de Mélodie avant tout. Alors il décide d'accentuer la difficulté d'un niveau. Le français finit par se tourner vers la Pégase, réajustant ses lunettes sur son nez.

« Ce que tu vas faire à présent est plus complexe. Tu as réalisé avec brio l'exercice précédent. Ta manière de procéder étant la bonne et la symbiose avec Lili ayant été, je suppose, bénéfique pour toi, je pense que l'on peut tenter la difficulté supérieure. » Il marque une pause pendant que Perceval prend de nouveau place, plutôt content de pouvoir aider Mélodie à apprendre et comprendre. « Encore une fois, il est inutile de paniquer. Tu as tout ton temps. Rappelle toi que tu n'es pas seule. Lili est là pour te soutenir. Et je le suis en cas de nécessité. J'interviendrai au besoin alors détends toi, d'accord ? »

Après ces quelques mots, Louis pose son regard sur Perceval. Le français tend la main vers son familier, effleurant son pelage avant que le renard se déforme lentement, changeant de forme pour adopter une nouvelle apparence ; Perceval a désormais l'apparence d'une petite bille brillante. Louis lève la tête vers Mélodie.

« Cette fois, il faut que tu visualises l'objet que tu souhaites avoir. Si je peux te donner un conseil pour t'aider, il faut que tu raisonnes en trois dimensions. Ou Lili risque simplement d'être une sphère plate. » Il marque une brève pause puis reprend. « Si tu sens que c'est trop compliqué, abandonne. Ne te mets pas inutilement en danger. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Points : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Sam 14 Oct - 18:36

LA MÉTAMORPHOSE POUR LES NULS

Mon sourire s'étend lorsqu'il tapote doucement mon épaule, un peu comme une enfant devant ses parents qui vient de faire la découverte du siècle. Ou de réussir quelque chose qui a été raté de nombreuses fois. Oui, c'est un peu ça, mais avec une différence d'âge bien moins importante. Je ne peux m'empêcher de sourire, avec la folle envie de courir partout lorsqu'il me félicite... Oui, comme une enfant. Les tâches futures arrivent alors : il faut mettre fin à l'enthousiasme, rendre à Lili son apparence. C'est vraiment dommage que je ne puisse pas la prendre en photo, elle est tellement adorable ! Ah, au moins, si je veux la dessiner, je vais avoir PLEIN de nouvelles possibilités nouvelles. J'en suis d'ailleurs très heureuse.

Je m'approche donc de Lili pendant que Louis est retourné dans son bouquin, pour lui rendre son pelage tout blanc. Ça me paraît d'ailleurs beaucoup plus facile que de changer son apparence. Est-ce normal ? Ou alors tout simplement parce que j'ai plus eu l'habitude de la voir ainsi ? Je ne saurai le dire... Le principal est que nous sommes prêtes lorsqu'il nous indique le prochain exercice. J'ai tout simplement hoché plusieurs fois à ses questions, attentive et impatiente de voir ce qu'il va me demander. La scène qui se passe sous mes yeux les écarquille. Perceval vient de devenir un petit objet rond ?Une bille ? Je reste perplexe. Comment vais-je pouvoir faire ça ? Tout à l'heure, pour réussir, j'ai du visualiser le chemin que le changement prend. Petit à petit, les tâches se forment. Ça, c'est facile à visualiser. Mais, imaginer le chemin pour aller d'une licorne à une bille... Je veux bien avoir de l'imagination, mais il ne faut pas abuser non plus.

Je suis donc restée un long moment à fixer la petite bille, réfléchissant. Raisonner en trois dimensions. Voilà quelque chose que je ne comprends pas. Comment pourrai-je réussi à faire ça ? Je ne baisse pas les bras pour autant, m'approche de Lili et la fixe, pensive. Pour attirer mon attention, elle me donne un petit coup de tête sur le bras avant de me regarder d'un air interrogatif. J'ai simplement répondu à son regard en bougeant la tête de gauche à droite. Laisse-moi faire Lili, je vais essayer. Et continuer de suivre tes conseils. Comment pourrais-je m'imaginer dessiner Lili en train de se transformer en bille ? Déjà, il faut lui donner la forme ronde...

Hum... Je touche finalement la pouliche, les yeux fermés. Pourvu que je ne fasse pas un carnage. Dans ma tête, je commence donc à me faire le film : c'est ça que je veux. Les poils de Lili grandissent d'un coup, alors que la pouliche s'arrondit. Une petite boule bien velue. Un peu comme celle que l'on met dans les mains au début : on ne voit plus que les yeux, même si sa queue et ses crins sont toujours là. Ils sont justes trop confondus avec le reste. Il y a toujours ses petits sabots, aussi. En fait, la licorne semble juste avoir pris cent kilos en l'espace de quelques secondes. D'ailleurs, à cause de sa nouvelle forme, mon familier commence à rouler sur la table. Je perds donc le contact avec elle et, surprise, rouvre les yeux. Mon visage semble se décomposer. Qu'est-ce que j'ai fait !? Lili ressemble à un animal très étrange comme on n'en a jamais vu. Je lui cours après, mais elle vient de tomber de la table et et et... roule jusqu'à se cogner contre un mur. Rapidement, je m'accroupis tout prêt.

« Oooh Lili, Lili, je suis désolée ! Je voulais pas faire ça ! » ai-je alors commencé, parlant finalement assez fort. Trop de surprise d'un coup. Je l'attrape alors dans mes bras, la tenant comme je peux - avouez que c'est difficile de tenir une boule énorme (pardon, Lili, promis, je me ferai pardonner). Je m'approche alors de Louis avec mon familier dans les bras.

« Hm. Je. N'arrive pas. A la changer. De taille. »

Je le fixe alors, posant à nouveau la boule velue sur une autre table non loin, tout en la tenant. Je ne voudrai pas qu'elle retombe à nouveau. Mais Lili semble ne pas être de cet accord et gigote même. Pardon, Lili, je sais que tu n'aimes pas cette forme, mais patiente un peu s'il te plait.


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Dim 15 Oct - 16:12
Louis observe sa cadette, silencieux et particulièrement attentif ; l'exercice étant plus pointu, il vaut mieux rester vigilant. Le Dragon laisse donc Mélodie rentrer en phase de nouveau, se plonger dans sa concentration, et communiquer au besoin avec Lili. Seulement, voilà, même Louis est capable de ressentir une certaine tension, une sorte de crainte, d'appréhension. Est-ce que la jeune Pégase réussirait l'exercice ? Louis ne perd pas espoir, même si les chances sont minces.

La licorne finit par, doucement, changer de forme ; elle s'arrondit, sous les yeux impressionnés de Louis. L'ombre d'un sourire étire ses lèvres ; a-t-elle réellement besoin de son aide ? Le familier commence à prendre la forme souhaitée. Mais ça ne s'arrête pas là ; au lieu de rétrécir, elle grossit. Au lieu de se draper d'une fine pellicule lisse et brillante, c'est un manteau de fourrure et des petits sabots qui habillent la sphère. Ah, finalement, le français s'est réjoui un peu trop vite. Mais il n'en est pas déçu pour autant, patientant jusqu'à la fin. Qu'il connaît déjà.

Lili se met à rouler, tombant de son perchoir pour mieux poursuivre sa route jusqu'au mur qu'elle percute mollement. Et voilà Mélodie qui court après, paniquée. Louis effleure la bille sur la table, laissant Perceval retrouver son apparence initiale. Mélodie, elle, s'approche avec une énorme Lili dans les bras, tentant tant bien que mal d'avancer.

« Hm. Je. N'arrive pas. A la changer. De taille. »

Louis secoue doucement la tête de gauche à droite, un léger sourire amusé sur les lèvres. Il s'approche de la table où sa cadette dépose difficilement son familier. Le français tapote doucement la tête de Mélodie, se voulant rassurant.

« Allons, ne fais pas cette tête. Ce n'est pas grave. »

Louis ferme un instant les yeux, déposant doucement sa main sur Lili ; comme il ne s'agit pas de son propre familier, il est nécessaire pour lui de se concentrer un tout petit peu. Le processus n'est cependant pas bien long puisque la licorne retrouve sa forme originelle en une petite poignée de secondes. Louis s'écarte donc pour laisser les deux amies se remettre de leurs émotions.

« Tu dois penser que tu as échoué. Moi je dirais que tu as partiellement réussi. » Il attrape de nouveau le manuel, plongeant ses iris dedans. « Tu as réussi à lui donner l'aspect d'une sphère, certes, imparfaite, mais une sphère quand même. C'est plutôt prometteur, je dirais. »

Louis n'a aucune idée des mots qui peuvent rassurer ou non, encourager ou décourager. Cela dit, il estime que soulever les points positifs d'une expérience plutôt que de pointer uniquement les négatifs, c'est permettre à un élève de s'améliorer. Mais il n'est pas non plus pédagogue, ce n'est que sa vision des choses.

« Bien, cet exercice était un peu plus complexe. Tu n'as pas à t'en vouloir, nous allons revenir à la facilité. »

Ses doigts courent sur le papier à mesure que ses yeux lisent chaque mot du chapitre. Il hésite un instant, fermant l'ouvrage pour le déposer à côté de Perceval. Que pourrait-il bien lui faire faire à présent ? Il se tient le menton entre son pouce et son index, réfléchissant un moment qui semble durer une éternité. Puis il trouve ; retirant ses lunettes pour les ranger sans la poche de sa veste, il fixe Mélodie.

« Sais-tu qu'il est plus aisé de métamorphoser son familier en une créature proche de sa morphologie ? Je vais essayer de t'expliquer sans trop entrer dans les détails. » Il marque une pause puis finit par reprendre. « Notre cerveau sait faire la part entre le réel et l'irréel, ce qui est faisable et acceptable, et ce qui ne l'est pas. Voilà pourquoi il est plus difficile de transformer une licorne en bille, plutôt que de changer la couleur de sa robe. J'en viens à la question que je t'ai posé. Comme tu le sais, les licornes et les pégases, pour l'exemple, ont tous les deux la même… base, qui est le cheval. Ainsi, tu peux offrir des ailes à ta licorne plus facilement que si tu voulais lui donner une queue de poisson. »

Il marque une pause, ne sachant pas s'il a réellement réussi à faire simple dans ses explications. Louis se masse la nuque, un peu songeur avant de finalement tourner son regard vers Perceval.

« Prenons Perceval, qui est un renard. Donc un canidé. Bien que mon niveau soit désormais plus poussé que le tien, je sais que lorsque j'étais Faune, j'ai voulu le transformer en dragon. L'expérience a été un échec puisqu'il ne ressemblait pas vraiment à un dragon, et il a tellement paniqué devant sa difformité qu'il a failli incendier la classe. » Louis esquisse un éphémère sourire au souvenir de cet jour, puis relève la tête vers Mélodie. « Toi qui est passionné par les pégases, et par toutes les créatures possibles et imaginables, je pense que ton imagination est un grand atout pour maîtriser la métamorphose. » Il désigne Lili de la main. « Essaie de lui donner des ailes. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Points : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Dim 15 Oct - 21:32

LA MÉTAMORPHOSE POUR LES NULS

Dans cette situation, je ne peux que me sentir comme une enfant ayant fait une bêtise à laquelle je ne peux même pas remédier. Mais il me rassure, m'indique que ce n'est pas grave, et rend même sa forme originelle à Lili alors que je me jette à son cou. La pouliche fait un mouvement de recul, ne s'attendant apparemment pas à cet élan d'affection. Les bras autour de l'encolure de Lili, je me tourne de nouveau vers Louis qui a repris la parole, alors que je hoche doucement de la tête plusieurs fois d'affilée. Je ne suis pas démotivée ou autre de toute façon, il m'en faut un peu plus (j'arrive bien à supporter Archibald). Je souris donc pour lui répondre.

« Ne t'inquiète pas... J-je ne me démoralise pas pour si peu ! » ... Même si j'ai paniqué l'espace d'un instant quand j'ai vu la forme de Lili. Mais ce n'est que passager, ce genre de réaction. La preuve, je suis de nouveau à peu près calme. Enfin, pas totalement dans mon esprit qui travaille pour essayer de deviner ce que le Dragon va me demander. Transformer Lili en un autre animal ? Même partiellement ? Changer sa patte en une patte de chien ? Retirer sa corne ? ... Je ne sais pas, moi ! Enfin. Mon esprit est réellement calme uniquement que je dessine ou joue de la musique, finalement. Sinon, je n'arrive pas à le vider entièrement. Ça me fait penser aux paroles qu'il m'a dites au début... Je crois que je commence à les comprendre un peu.

Je l'ai alors fixé, sans le lâcher des yeux, sans réelle gêne cette fois-ci. J'attends patiemment ce qu'il va me demander. J'écoute alors ses explications, qui me paraissent plus ou moins logique. Et je n'ai pas pu m'empêcher de lâcher un petit rire lorsqu'il parle d'une licorne avec une queue de poisson. L'image est vraiment drôle à voir, mais au moins je comprends ce qu'il me dit. Lili, elle, n'apprécie pas trop que je me moque et me donne un petit coup de tête.

Je suis alors surprise de l'entendre parler de sa première expérience. Transformer cet adorable petit renard en un dragon ? ... J'avoue que je n'y aurais pas pensé. Pourquoi pas ? L'exercice tombe alors. Donner des ailes à Lili. Hm. J'en ai déjà dessiné plusieurs fois. Mais jamais je n'en ai touché. Je ne sais pas comment c'est constitué, quelle épaisseur ça a. Peut-être que je me complique trop la vie. Du coup, pourquoi pas lui donner des ailes d'oiseau ? ... C'est aussi complexe, finalement. Beaucoup de plumes, beaucoup de choses. J'observe la pouliche blanche un instant qui semble tenter de sonder mon esprit, me regardant d'un air interrogatif. Elle doit se demander ce que je vais essayer maintenant sur elle. Bah, rien de bien méchant.

Tout en restant accrochée à son cou, réfléchissant, je tente de visualiser des ailes. Un truc plus simple cependant. Une armature... Un peu comme les avions. Mais  le problème de celles-ci, c'est qu'elles ne bougent pas. C'est plus difficile pour voler. Hm... Au final, malgré la complexité que je veux leur donner, tout ce que j'ai fait, c'est un truc trop simple... Beaucoup trop simple et pas fonctionnel du tout. Mais ça, je ne l'ai remarqué qu'en rouvrant les yeux quelques minutes après avoir commencé. Lili a... des ailes en papier. Bon, ça reste des ailes. Un matériau que je connais bien. Mais hum... Je fixe alors Louis, un peu perplexe.

« Hm... Le papier, ça... compte aussi ? »

Je tourne alors de nouveau la tête vers Lili, passant mes mains sur ses "ailes". C'est déjà ça, hm...


________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Mer 18 Oct - 23:54
Mélodie semble un peu songeuse lorsque la consigne tombe. Selon le magicien, c'est une chose relativement aisée. Une licorne est très proche, morphologiquement parlant, d'un pégase. Lui offrir des ailes lorsqu'on sait à quoi ressemble un pégase n'est donc pas un exercice très compliqué, aux yeux de Louis. Et pourtant…

Pourtant Mélodie semble trop se concentrer. Bien sûr, il faut de la concentration pour visualiser le résultat final. Il faut se représenter son familier déployer des ailes, imaginer les plumes, la grandeur dans le cas présent. Mais Mélodie semble trop réfléchir, ou, plutôt, semble trop s'orienter sur quelque chose en particulier. Ici le dessin puisque de petites ailes en papier apparaissent.

La jeune fille finit par poser son regard perplexe sur Louis après avoir vu le résultat de sa réflexion.

« Hm... Le papier, ça... compte aussi ? »

Louis observe les ailes un court instant avant de s'approcher pour, lui aussi, toucher les dites petites ailes en papier.

« Tu as réussi à faire apparaître du papier en forme d'ailes, pas des ailes. C'est un début. » Il marque une pause puis reprend. « Je pense que tu t'es un peu trop focalisée sur les ailes que tu as dessiné plutôt que sur les ailes en elles-mêmes. D'où leur matière en papier. »

Louis adresse un regard à Lili, tendant la main vers elle. Il semble patienter un court instant avant de déposer la main sur la robe blanche du familier. Les ailes de papier se transforment alors en grandes ailes blanches et duveteuses après une poignée de secondes. Le Dragon recule d'un pas pour laisser à Mélodie le loisir d'observer des ailes de pégase d'un peu plus près.

« Peut-être que ça te permettra d'avoir une meilleure vision à l'avenir. »

D'un sourire, Louis s'éloigne donc pour retrouver Perceval qui patiente sagement, le regard envieux. Lui aussi il aimerait des ailes, et il sait que Louis en est capable. Seulement, l'exercice se prête à donner à Lili une apparence proche de celle de ses cousins les pégases. Car c'est, en pratique, quelque chose de facile puisque leur morphologie est similaire.

« Je trouve que tu t'en sors plutôt bien pour quelqu'un qui a loupé presque une année de cours. » Il affiche un demi sourire. « Tu as bien étudié, tu peux être fière de toi. Tout comme tes parents, bien qu'ils ne semblent pas très attentifs, hm ? »

Si elle croyait que ses quelques mots, au début de la séance, étaient passés à la trappe, la jeune Pégase se trompait lourdement. Louis est attentif, d'autant que la manière de lui en faire part ne pouvait que l'interpeller. Le français ferme son livre, laissant Perceval grimpe sur son épaule tandis que le Dragon s'appuie contre le rebord de la table, les bras croisés.

« Raconte-moi. »

Louis trouve ça dommage que des parents ne soient pas plus attentifs que ça au bien-être de leurs enfants. D'autant que, s'ils souhaitent que Mélodie reprenne le flambeau, ne vaut-il pas mieux suivre ses progrès et l'encourager ? Louis n'est pas parent, il ne peut donc pas savoir si c'est la meilleure des pensées, mais c'est logique, pour lui. Naturellement, lui n'a pas ce souci. Ses parents ont une forte confiance en lui et, bien que son père soit très exigeant, il n'en reste pas moins à l'écoute.

Même si toute cette pression commence à lui peser, Louis ne se voit décidément pas traiter de la sorte par sa famille.
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Points : 62
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie Jeu 19 Oct - 21:19

LA MÉTAMORPHOSE POUR LES NULS

J'écoute ses conseils avec attention, comme toujours, le suivant du regard ainsi que son geste. Des plumes ! Des ailes ! ... Il a peut-être raison, oui. Réfléchir à ce que l'on veut au final plutôt que comment c'est constitué. Hm. J'essayerai la prochaine fois. Imaginer Lili voler. Ce doit être assez drôle. Une licorne ailée ! Doucement, je suis venue toucher ses ailes, doucement. C'est tout doux ! A certains endroits, ça semble duveteux. Ce serait donc ça, la sensation de toucher un pégase ? Hmm, je serais bien tentée d'essayer la prochaine fois ! Ça va un peu à l'encontre de mes habitudes, mais il y en a bien qui montent des pégases... Je pourrai peut-être leur demander.

J'ai d'abord souri, contente, alors qu'il me félicite. Je me serais bien rapprochée de nouveau, mais ses derniers mots... éteignent cette joie bien rapidement. Je détourne le regard un moment, réfléchissant. J'ai cru qu'il n'avait pas compris, ou oublié. Le temps d'apprentissage lui a peut-être permis de réfléchir sur ça. Et zut. J'aurais dû en parler à la fin et courir de la salle pour fuir les questions. Mais, si j'en ai parlé, c'est que je me doutais aussi de cette finalité-là. Je l'espérais même sûrement.

Bon, par quoi je commence ... ? Doucement, je reprends la parole, réfléchissant à la manière dont je vais dire les choses.

« Hm... Après notre dernière rencontre, je... les ai appelés. Ça ne s'est pas très bien passé. » Je passe doucement une main dans mes cheveux avant de continuer. « En réalité, ils ne m'ont pas laissé parler... Ont cru que j'allais accepter ce qu'ils souhaitent... Que j'allais le faire, reprendre leurs rêves, tout ça... Et ils ont raccroché avant que j'aie eu le temps de prendre la parole... »

Je croise alors son regard à nouveau, relevant les yeux vers lui avec un petit sourire gêné, avant de soupirer une dernière fois.

« Ils risquent de tomber de très haut... La prochaine fois qu'il me rappelleront, vu que... Ils veulent un compte rendu toutes les semaines. »

Je me retourne alors vers Lili, venant passer une fois encore mes doigts dans ses ailes. La petite licorne ailée les agite alors, tandis que je m'éloigne un peu pour la regarder faire... Et la voilà qui tente de voler et se crash un peu plus loin...
Hm. D'abord inquiète, je vais vers elle, mais le familier tente à nouveau de s'envoler... Et ce, à plusieurs reprises, faisant naître un doux sourire sur mon visage. Qu'elle est mignonne et pleine de bonnes attentions !



________________________________


Je murmure en #0066CC et Lili en #9933CC
Fandoms:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Lili - Pouliche licorne

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Points : 92
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la métamorphose pour les nuls • pv mélodie
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
la métamorphose pour les nuls • pv mélodie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Rock/Métal pour les Nuls
» La navigation pour les nuls...| PV Acarvius. |
» Manuel-mode d'emploi en vue d'être président, pour les Nuls
» 2- Les vampires pour les nuls
» [O.P] La Marine pour les nuls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Les Classes :: Classe des Pégases-
Sauter vers: