} Line Loisel - Dossier

Line Loisel - Dossier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Administration :: Dossiers Scolaires :: Dossiers Acceptés
MessageSujet: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyVen 1 Sep - 23:24
Loisel Line
ft. OC de Chanko Dining.

• Âge : 27 ans.

• Espèce : Sorcière.

• Nationalité : Française.

• Situation familiale : Cadette d'une fratrie de quatre enfants.

• Classe : Infirmière.

• Familier : Une crécerelle d’Amérique mâle nommée Epsilon.

• Objet Magique : Une baguette en ébène.

Caractère

On t’a toujours dit que tu ne faisais pas tes 27 ans, et tu sais très bien que le physique n’en est pas la seule cause. Tu es une personne à la plaisanterie facile, au rire communicateur et peu discret. Il paraît que ton rire est souvent plus drôle que tes blagues mais peu t’en importe, tant que tu fais rire les gens. Pourtant, tu as été une enfant très timide. Et timide, tu l’es encore, rougissant facilement, parlant rarement lors des premières rencontres et bredouillant difficilement des phrases si jamais tu te vois obligée de parler en public. D’ailleurs, tu évites les discours comme la peste. Pourtant, ce phénomène ne se produit qu’avec des gens plus âgés que toi, ou qui ont un grade hiérarchie identique ou plus élevé que le tien. Avec les jeunes, la communication passe sans problème.
Tu es également quelqu’un de très maladroite, et tu n’en caches pas. De toute façon, tu en serais incapable. Tu as la fâcheuse tendance à ne pas savoir peser tes mots lorsque tu parles, à cause du stress sûrement. C’est souvent pour cette raison que tu parles peu lorsque tu ne connais pas les gens. Tu as peur de les blesser en lançant un mot mal placé. Tu trébuches également trop souvent, et tu as depuis bien longtemps arrêté de compter le nombre de bols et de verres que tu as cassé au cours de ta vie. Mais tu as appris à t’amuser de ta maladresse, même si parfois, elle en effraye certains. Notamment lorsque tu cuisines, ce que tu aimes faire par-dessus tout.
Or, tu as toujours été complexée par ton physique, notamment ta petite taille. Tu as d’ailleurs la colère facile lorsqu’on te le fait remarquer ou lorsqu’on te prend pour une enfant. Dans ces cas-là, ta réaction peut varier, allant du regard de haine profond pour les personnes que tu ne connais pas, à la bouderie pour les gens dont tu es plus proche. Mais tu ne boudes jamais bien longtemps et pardonnes facilement. Tes proches t’ont d’ailleurs toujours répétée que tu n’étais pas forcément crédible lorsque tu boudais. En revanche, lorsque tu es vraiment en colère, tout le monde le remarque, car tu t’enfermes dans un mutisme profond dont tu ne daignes sortir que pour hurler contre le concerné. Puis tu te renfermes sur toi-même, et retournes ta colère contre ta personne.
Tu es également quelqu’un de désordonnée. Mais pourtant, tu es parfaitement capable de te retrouver dans ton bordel, bien que tu sois parfois prise de crises de rangement soudaines. Dans ces moments, il t’arrive de ranger entièrement une pièce ou ton bureau, avec des mouvements vifs et énervés. Puis la pièce redevient un bordel deux jours plus tard, malgré la promesse que tu t’étais faite, jurant de ne plus remettre un tel boxon sur ton bureau et de garder tout propre et bien rangé.

Physique

Tu as toujours eu un physique très juvénile. Tu as maintenant presque atteint les trente ans, et pourtant, tu ne les fais pas. Tu en fais vingt, à peine. Il est assez courant qu’on te prenne pour une enfant, ou qu’on te demande une pièce d’identité à l’entrée des bars ou des cinémas, afin de vérifier que tu as l’âge requis pour rentrer. Tu t’en offusques parfois, mais il paraît que tu n’es pas très crédible dans ces moments-là. Ainsi, tu as appris à t’en accommoder et tu présentes désormais ta carte d’identité sans broncher.
Dans cette histoire, ce n’est pas ta petite taille qui risque de t’aider. Tu ne dépasses le mètre soixante que si tu te perches sur des talons de huit centimètres de haut. Mais tu n’en portes que rarement, leur préférant le confort de bonnes chaussures de ville. Et pourtant, cette petite taille a des avantages, que tu as appris à découvrir. Tu es devenue maître dans l’art de l’escalade de meubles, tu as tout le loisir d’aller t’habiller au rayon enfant et tout ce qui est petit est mignon, paraît-il. Tu es également quelqu’un d’assez mince, avec des hanches marquées d'un petit point d'interrogation et une petite poitrine. Tout est fin chez toi. Ton cou, tes jambes, tes bras, tes poignets dont tu es d’ailleurs capable de faire le tour avec tes mains. Il n’est pas rare que tu te tordes une cheville ou un poignet de temps à autres, à cause de cette minceur et de ta maladresse.
Et ton visage n’est pas en reste. Tu as également la tête d’une adolescente, bien qu’aucun bouton n’y apparaisse. On dirait que tu as arrêté ta croissance avant la puberté. Tu possèdes des pommettes lisses, des joues rondes et un menton pointu. Tes yeux bleus sont ta grande fierté. Tu n’as jamais eu l’idée de les cacher derrière des lunettes, malgré le fait que tu ais un léger problème de vue. Des cheveux auburn désordonnés encadrent ton visage, cachent ton front que tu trouves trop grand. Ils tombent jusqu’aux milieu de ton dos lorsqu’ils sont lâchés, et, même s’ils restent globalement lisses, il se frisent à leurs pointes. Tu as toujours eu du mal à les coiffer, à les ordonner, si bien que tu les attaches couramment pendant tes heures de travail. Le reste du temps, il restent libres car tu sais qu’au fond de toi, tu aimes ces quelques petites mèches rebelles.
Même au niveau de ton style vestimentaire, tu restes dans ce côté juvénile. Tu ne mets des robes et des talons qu’en cas de réceptions importantes ou de soirées. En vérité, tu n’as jamais été très à l’aise dans ce genre de vêtements, et tu n’en trouves que rarement à ta taille. Quant aux tenues officielles, telle que les tailleurs, tu les tiens en horreur. Tu préfères porter des jeans serrés et des blouses larges, légères. Même si tes pantalons restent dans des tons neutres, tu te fais plaisir au niveau de tes hauts, qui, tout en restant unis, peuvent adopter une large palette de couleurs. Tu portes du rouge ou du bleu tout autant que du jaune ou du vert. Malgré tout, tu gardes une certaine préférence pour le pastel, très clair, ou le mat, très foncé.


Histoire

Tu as une excellente mémoire. C’est qu’on t’a toujours répété.

Tu es née un 13 Juin, dans un petit village du Nord-Est de la France, en Alsace. Tu fus le quatrième enfant que tes parents accueillaient dans la famille. Avant toi, il y a eu ton frère, Nicolas, huit ans à ta naissance ; et tes deux sœurs jumelles, Julie et Delphine, trois ans à ta naissance. Après toi, ta mère, Constantine, et ton père, Fabien, n’eurent pas d’autres enfants. Tu as donc été élevée comme la cadette, le chouchou de la famille. Mais tu n’en as pas tellement fait baver à tes frères et sœurs. Tu étais une enfant calme, sage et timide. Tu t’es même globalement bien entendu avec le reste de ta fratrie, et surtout avec ton frère, les deux jumelles préférant rester entre elles comme le font tous les jumeaux. Ton frère avait une attitude très protectrice envers toi, bien plus qu’envers ses deux autres sœurs, qui se protégeaient elles-mêmes, somme toute.

Tu n’es pas née dans l’une de ces grandes familles conservatrices, loin de là. Ainsi, tu as vécu dans un foyer modeste, avec pour seule compagnie ta famille et le chien. Selon tes parents, il fallait se mêler aux humains, pour le bien de la communauté des Sorciers, tout en s’en cachant. C’était pour eux encore trop tôt. C’est sûrement pour cette raison que, durant toute ta petite enfance, tu es allée étudier dans une école humaine, celle du village. Tu t’y ais fait quelques copains, mais tu as toujours préféré les petits groupes d’amis se connaissant tellement bien qu’ils sont capables de communiquer en un regard. Sans le savoir, c’est ce que tu as toujours cherché depuis ta jeunesse. Bien sûr, tu savais que tu n’étais pas humaine. Tes parents, même en t’inscrivant dans cette école, ne te l’avaient jamais caché. Ainsi, les rumeurs sur ton compte et ceux de tes frères et sœurs allaient de bon train, mais tu en rigolais plus que tu ne tentais de les démentir. Ces rumeurs ont fini par s’étouffer d’elles-mêmes, par faute de preuves concrètes.

Rapidement, à l’école, on a décelé en toi une mémoire hors-du-commun. Tu as appris à lire à quatre ans, et à six ans, tu savais déjà faire les calculs de base, comme les additions, les soustractions, les multiplications et même les divisions. L’apprentissage des tables de calcul fut pour toi une chose aisée mais la mise en pratique fut plus complexe. Tu n’avais qu’une bonne mémoire après tout. Outre ce fait, ta logique et ton intelligence n’excellaient en rien. Tu fus donc une élève lambda au milieu d’autres élèves lambda. Malgré tout, au début de ta scolarité, les professeurs avaient pensé te faire sauter une classe, ce que tes parents n’ont jamais voulu. Ta mémoire plus qu’excellente te fut tout de même utile au cours de ta vie. Tu te souvenais des gens, des visages, des faits les concernant, des paroles, qu’elles soient dures ou douces.

Ce n’est qu’à ton entrée au collège que tes parents décidèrent de t’intégrer à une école de sorcellerie, comme ils l’avaient fait pour tes frères et sœurs avant toi. Lorsque tu y es arrivée, tu étais par conséquent en retard sur tout. Mais tu as bien vite rattrapé les années manquantes, ta mémoire t’offrant une aide précieuse. C’est à cette époque que tu t’es vue attribuer une baguette. La plupart de tes camarades utilisaient des objets, des bijoux ayant appartenus à leurs ancêtres, mais ta famille n’avait jamais été assez importante pour que ce genre d’héritage parvienne jusque dans tes mains. Là-bas, tu as rencontré pour la première fois des gens comme toi, qui n’étaient pas de ta famille. Tu t’y es rapidement intégrée, t’y sentant bien plus à ta place que parmi les enfants humains. Ici, tu n’avais pas besoin de te cacher ou de démentir des rumeurs quelconques. Même si tu parlais globalement à tout le monde dans ta classe, tu t’es recréé ce petit groupe d’amis proches que tu avais eu durant ta scolarité chez les humains. Mais de ceux-ci, tu en étais encore plus proche. Tu pouvais aisément aller tirer la jupe de ta mère pour lui demander que Untel vienne dormir à la maison, sans qu’elle ne te rebute en te disant que c’était impossible.

C’est à tes 16 ans que la Malédiction te rattrapa enfin. Tu avais déjà vu ton frère et tes sœurs passer par ce chemin. Tu avais donc fini par la craindre, par l’appréhender. Ton frère, qui avait failli se noyer avant ta naissance, avait une peur panique de l’eau profonde. Sa Malédiction s’en est joué. Tes sœurs ont vu la leur apparaître en même temps. La peur de se perdre l’une l’autre. Lorsqu’elles ont compris de quoi il s’agissait, elles ont purement et simplement quitté la communauté des Sorciers pour aller se mêler aux humains, n’utilisant jamais la magie et craignant sans cesse que l’une décède par la faute de l’autre. Mais toi, tu ne savais pas ce qui pouvait te tomber dessus. Tu n’en avais pas la moindre idée.

Pourtant, elle a fini par arriver. Pendant une semaine, tu te réveillais toutes les nuits en sueur, hurlant, pleurant. Tes parents et ta fratrie, compatissants, étaient là pour te calmer, t’apaiser. Ils s’enquéraient du contenu de tes rêves, tentant vainement de deviner quel serait le gage de ta Malédiction. Mais tu n’en avais aucun souvenir. Tes cauchemars s’enfuyaient dès le réveil, et tu étais parfaitement incapable de les rattraper. Puis, après sept jours durant lesquels la simple idée d’aller dormir te terrifiait, le signe de ta Malédiction apparut : un simple point d’interrogation sur ta hanche droite. Tu mis du temps avant de comprendre. Ce fut tes parents qui t’expliquèrent, peu après ta première crise. Lorsque ta Malédiction se déclenche, tu perds la mémoire. Ta précieuse mémoire. Tous tes souvenirs disparaissent. Le souvenir de ta famille, de tes amis, de tes camarades, de tes collègues, de ton âge, de ton prénom. Même le souvenir de ces crises disparait. Plus rien, si ce n’est des questions et un trou noir dans ton emploi du temps.

Peu après la fin la fin de ton lycée, tu es retournée temporairement chez les humains, afin de suivre l’une de leurs écoles d’infirmière. Trois ans plus tard, tu obtins facilement ton diplôme, la plupart des cours étant basés sur le par cœur. L’anatomie fut, pour toi, le cours le plus facile, malgré le fait que tu dus acheter des planches spécialisées, étant donné ton niveau de dessin plus bas que terre. Tu travaillas un an dans un hôpital avant de repartir pour des études, magiques cette fois-ci. Deux nouvelles années d’études plus tard, tu pus brandir avec fierté ton double diplôme d’infirmière, un de la communauté humaine, l’autre de la communauté magique. Tu balanças donc ton CV un peu partout, notamment à l’école Sainte Catherine, anciennement l’école Hortensia, peu après que tu aies appris qu’elle ouvrait ses portes aux Sorciers, tant chez les élèves que chez le personnel. Pourtant, bien que tu y croyais peu, elle fit parti de ces écoles qui te répondirent positivement.

Ton départ pour Sainte Catherine ne fut pas du goût de tes parents, mais plus de tes frères et sœurs qui, comme toi, y voyaient une véritable opportunité. Peu à peu, les Sorciers n’avaient plus besoin de se cacher.

Un peu de vous

• PUF : Line, vive l'originalité.
• Âge : 19 ans.
• Comment avez-vous connu le forum ? : De partenariat en partenariat, me voilà !
• Un petit avis sur l'univers ? : Il nous laisse quand même pas mal de libertés, et c’est franchement cool.
• Depuis combien de temps faites-vous du RP ? : 1 an, à peine...

Line Loisel

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Une crécerelle d'Amérique mâle nommée Espilon

Situation: Célibataire
Infirmière
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 218
Points : 305
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyVen 1 Sep - 23:33
Welcome mignonne petite infirmière ! Good luck pour la suite de ta fiche ♥
Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyVen 1 Sep - 23:58

    Bienvenue parmi nous Line ♥
    Waaah, quelle adorable infirmière !! On risque d'avoir souvent des malades avec cette bouille ~
    Ton début de fiche est très intéressant, j'ai hâte de lire ton Histoire maintenant !
    Bon courage ~

________________________________

Line Loisel - Dossier 1503161290002703500
Merci Soulmate ~★
Spoiler:
 
Sasha Rhodes

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Mikorin - Renard roux

Situation: En couple
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 335
Points : 78
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyVen 1 Sep - 23:59



    Bienvenue ici ! :D Ta persotte est trop mignonne, j'adore sa bouille !

    Bonne chance pour ton histoire~

________________________________

Line Loisel - Dossier 1504272163038694600
Gaby s'exprime en #c52929
♥:
 
Gabriel Strogoi

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Knife, un oreillard

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 479
Points : 104
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyDim 3 Sep - 1:07
Hey o/
Merci tout le monde pour cet accueil, vous êtes choux :3

J'en profite pour préciser que j'ai fini ma fiche (oui, je roule tel un rouleau-compresseur sur les fiches de présentation que je finis toujours en environ 3 jours).
J'ai donc posté l'histoire et j'ai rajouté la marque de la malédiction dans la description physique, parce que je me suis rendue compte que je l'avais oublié. Bon, j'ai rajouté deux mots, mais quand même ! J'ai également mis une 'tite image du zozio qui me sert de familier o/
Line Loisel

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Une crécerelle d'Amérique mâle nommée Espilon

Situation: Célibataire
Infirmière
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 218
Points : 305
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier EmptyDim 3 Sep - 18:57


Félicitations !
tu es validée~

Line est vraiment une demoiselle adorable, j'ai adoré lire ta fiche ! Ça a été un agréable moment car tu as un style simple mais doux qui me plaît beaucoup~

La malédiction & le familier sont originaux, de très bons choix ! Et ça fait plaisir de voir des adultes, merci d'y contribuer.

Ta petite infirmière rejoint donc dès à présent le personnel de l'école ! Bon jeu~


LIENS UTILES
TrombinoscopeCarnet d'AdressesPlanningLes Familles


(c) Moona Neko

________________________________

Line Loisel - Dossier 1504272163038694600
Gaby s'exprime en #c52929
♥:
 
Gabriel Strogoi

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Knife, un oreillard

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 479
Points : 104
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Line Loisel - Dossier Line Loisel - Dossier Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Line Loisel - Dossier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» la fiche de Méline Laura
» Dossier de Jack O'Neill
» Dossier n°154-KG-78 : Ivanhoé
» o0o Présentation de Céline Delma o0o
» BETWEEN THE LINE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Administration :: Dossiers Scolaires :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: