} Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE

Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Administration :: Dossiers Scolaires :: Dossiers Acceptés
MessageSujet: Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE Sam 17 Nov - 16:23
Camille Landry
ft. Emerald Sustrai de RWBY

• Âge : 17 ans - elle a sauté une classe

• Espèce : Sorcière

• Nationalité : Canadienne

• Situation familiale : 5 frères et soeurs. Dans l'ordre, un frère (26 ans), une soeur (24 ans), une soeur (dragon - 19 ans), deux demi-frères (pégase ou phénix - 16 ans)

• Groupe : Dragon

• Familier : Un Lycaon nommé Chocapic

• Objet Magique : Une corne de licorne ancienne mais bien entretenue.

• Malédiction : Peur de perdre son identité.
Dans le cas de l'utilisation de magie trop importante, Camille prend l'identité physique et mentale d'une autre personne (qu'elle soit réelle ou non). Selon la durée de la transformation, elle peut en garder certaines caractéristiques permanentes (telles que la couleur des cheveux et des yeux).


Caractère

Sérieuse, attentive, douée... C'est ainsi que me définissent les professeurs en règle générale. Ils n'ont pas réellement tord, d'un côté. En réalité, je ne suis sérieuse qu'en classe. Pas de bavardages, à suivre les cours... Parce que, comme j'ai des facilités dans l'apprentissage, cela me laisse plus de temps pour faire autre chose dehors~♥️

Et ce que j'aime le plus au monde, c'est passer du temps en bonne compagnie. Garçon, fille... Pas de tout âge non plus. Disons que j'aime le contact et me sentir proche de quelqu'un, même si je ne connais pas cette personne-là. Pour ce que je fais avec elles ou eux... Cela dépend de mon interlocuteur. Cela peut-être juste du blabla, ou alors jusqu'à quelques câlins... Disons que je suis ouverte à beaucoup de choses. Sauf aux personnes bien plus âgées, tout de même...

Ma deuxième passion, après coller du monde, c'est de faire du cosplay. Se déguiser en un personnage, essayer de copier ses manies et ses mouvements, voilà quelque chose qui me plait. Et surtout, qui m'entraine dans certaines situations un peu... compliquées dirons nous. C'est ma manière d'essayer de gérer mon stress. Malheureusement, cela n'a pas l'air de marcher comme je le souhaite.

Certains me reprocheront alors que j’ai l’air d’une gamine… A toujours vouloir rigoler, à tout prendre à la légère. Insouciante. Voilà. Je ne donne pas l’impression de prendre les choses à cœur, non plus. Comme si les sentiments des autres m’importaient peu… Ce n’est pas qu’ils ne m’importent pas, mais… J’ai toujours eu pour optique de faire passer mes sentiments avant ceux des autres. Et, comme j’ai du mal à comprendre ce qu’une personne peut ressentir, il m’arrive souvent de faire des erreurs qui blessent les personnes que j’apprécie. Parce que j’apprécie tout le monde, il n’y a pas à dire.

Une autre chose, j’aime bien avoir raison… Et comme je suis susceptible, si je me rends compte que mes mots n’atteignent pas la personne, je vais avoir tendance à me vexer. Pas bien longtemps bien sûr, j’aime trop le monde pour faire la tête des heures et des heures. Un petit câlin ou un bisou et me voilà déjà repartie et de bonne humeur. Il est donc très rare de me voir broyer du noir, ou alors pas plus de dix minutes. Positive attitude ! Et beaucoup de câlins.

Physique

Si vous m'avez connue avant ma malédiction, vous ne me reconnaitrez probablement pas... Mais je vous laisse la découvrir ailleurs qu'ici. Alors, la première chose qui se remarque chez moi, c'est la couleur de mes cheveux. Verts. Coupés au carré, juste au dessus de mes épaules. Ils sont assez épais et plutôt lisses. Il y en a même qui s'arrêtent juste au-dessus de mes yeux et que je dois bien penser à régulièrement couper. Chose que je fais moi-même, ça coûte moins cher et c'est pas trop compliqué : il suffit de savoir couper droit. Dans mon dos, vous pourrez voir deux mèches se balader au gré de mes mouvements. Ce sont les seules que je ne coupe pas, et j'attends de voir jusqu'où elles pourront aller...

Lorsque je me retrouve, vous croisez enfin mon regard. Ces yeux rouges qui vous fixent avec malice en se demandant à quelle sauce ils vont vous manger. Ou plutôt vous câliner. Vous pourrez croire que ce sont des lentilles, mais ce n'est malheureusement pas le cas... Ce serait bien plus simple pour passer inaperçu quand je le souhaite. Mais c'est tellement rare, je préfère que l'on m'observe et que l'on vienne m'aborder. Cela m'évite d'avoir à choisir vers qui je vais me diriger.

Lorsque l'on continue à me regarder, il y a ma teinte de peau qui peut surprendre, surtout pour une canadienne. Ma mère a des origines hindou, et c'est tout ce qu'il me reste de ces origines. Enfin, pas tout à fait, ma forme de visage lui ressemble tout de même et c'est d'elle que je suis le plus proche physiquement.

Disons que pour le reste, je suis.. normale. Un poids correct pour ma taille. Je mesure exactement un mètre soixante cinq, pour environ cinquante huit kilos. De quoi avoir un minimum de formes sans pour autant que ce soit excessif. Je demanderai à m'en faire retirer si je ne peux même plus faire de câlins, de toute façon.

Nous pouvons maintenant enchainer sur mon style vestimentaire. En fait, je n'en ai pas réellement.  Je mets ce qui me plait, je me déguise en ce que je veux, quand je veux. Sauf en cours, puisque l'uniforme est obligatoire. Mais rien que pour aller en ville, vous pourrez me voir cosplayée en Sailor Moon par exemple. Ou n'importe quoi d'autre. Robe, jupe, pantalon, short... Je peux mettre presque tout. Et même si l'on voit mon nombril, cela ne me dérange pas le moins du monde, n'étant pas si pudique que ça. Voir pas du tout, en fait.

Histoire

Il y a dix sept ans, un petit enfant différent est né. Comme sa mère, la peau plus sombre que la normale canadienne. Des cheveux bruns ébourriffés lorsqu'ils ont été séchés, puis, surtout... Les parents n'ayant pas fait d'échographie car ne souhaitant pas connaitre le sexe de leur enfant, ils n'ont pu être que surpris en voyant que le nouveau-né... possède les deux. La première décision importante a alors été prise par les parents, perdus dans cette situation et qui ont été convaincus par le corps médical qu'il fallait opérer jeune pour x ou y raisons. Rien de bien valable en soit, étant donné l'importance du geste...

Camille est donc, malgré elle, une fille.

Et ça, c'est ce qui a été fait les toutes premières années de sa vie. Entre la reconstruction de ce qu'il lui manque, l'ablation de ce qu'il y a en trop, ainsi qu'un traitement d'hormones pour finaliser le tout... Et voilà une petite fille bien construite physiquement. Avec tout le suivi psychologique et médical qui va avec pour s'assurer que la transformation se passe bien. Autant dire que l'on garde des séquelles à vie de tout cela. J'ai simplement réussi à m'y faire, car je me sens bien en tant que fille. Cela aurait probablement été différent autrement, mais... Ces différences ne m'aident pas avec les autres enfants, qui n'ont pas tous ces rendez-vous médicaux. Tout comme mes frères et soeurs, d'ailleurs. Mes parents m'expliquent donc du mieux qu'ils peuvent, avec des mots que je peux comprendre à mon âge... Ma mère en pleure même parfois, et me demande pardon. Pardon d'avoir fait ce choix. Pardon de m'avoir imposé un sexe qui ne me correspondait peut-être pas.

Je ne lui en ai jamais voulu.

Le manque d'informations ne vient pas d'eux, mais du corps médical. C'est à eux qu'il faut en vouloir. Et à eux seuls. Etrangement, mon caractère ne me le permet pas. C'est probablement de là que me vient cette insouciance. J'ai vécu des choses importantes qui auraient pu rendre ma vie complètement différente. Mais je me fiche de ça. J'aime mes parents.

Mis à part ce détail qui crée de nombreuses questions à mon égard dans ma tendre enfance, tout s'est plus ou moins bien passé dans l'école de sorciers. Toujours à la recherche de contact et de tendresse, j'ai été une enfant épanouie.

Des questions un peu plus poussées ont commencé à arriver à l'adolescence, principalement vers mes treize ans. C'est à partir de là que j'ai réellement commencé à réfléchir sur ma condition, ce que je suis et ce que j'aurais pu être. Si j'avais encore les deux sexes, là maintenant, lequel aurais-je choisi ? Est-ce que je me considère plus comme une fille qu'un garçon ? Ou alors, j'aurais choisi de garder les deux et de n'être rien de normal... ? Ces interrogations m'ont fait me renfermer un peu plus sur moi-même, bien que je reste sociable. Un petit nuage sombre sommeille juste en moi, grandissant à mesure que le temps passe et que les réponses ne viennent pas.

Ce nuage a continué de grandir jusqu'à mes quinze ans, que ce soit en rêve - ou plutôt en cauchemard - ou la journée. Cela commençait à être trop pour moi. J'ai surtout commencé à ressentir un mal-être. Une douleur à la poitrine. Et petit à petit, mon corps s'est métamorphosé. Un peu plus élancé, puis mes cheveux ont changé de teinte et de longueur. Alors qu'ils étaient bruns, longs et ondulés, ils ont raccourci comme les coupes portées habituellement par les garçons. Et, surtout, ils sont devenus verts. Pendant une heure, je me suis promenée ainsi à l'école. Personne n'y comprenait rien. Je n'étais même pas dans le registre. Je clamais m'appeler Georges Albert, je parlais fort et je répondais aux professeurs comme jamais je ne l'avais fait jusque-là. Puis, petit à petit, j'ai récupéré les traits un peu plus ronds et les formes qu'une fille en pleine adolescence possède. Toujours pendant ce cours. Me rendant compte de ça, je suis sortie de la salle. M'isoler. Vite. J'ai couru. Très vite. Rejoint les toilettes. Et j'ai tout lâché. Tout ce que je retenais depuis ces deux dernières années. Il m'a fallut beaucoup de temps enfermée là-dedans. Et surtout pour comprendre ce qui m'arrivait. Et enfin, quand le flot incessant a commencé à se calmer... BON DIEU C'EST QUOI CA ? Choquée par cette découverte, j'ai enfin quitté la cabine des toilettes dans laquelle je m'étais enfermée, pour m'observer... dans le miroir. Et remarquer que je n'ai quasiment plus de cheveux. A peine 3 à 4 centimètres. Elle est passée où ma tignasse !? Puis pourquoi ils sont verts !?

...
Dites-moi que c'est une blague !
Par pitié !
...


Malheureusement, personne n'a voulu me dire ça. Certains camarades se sont moqués. D'autres ont trouvé ça plus cool que leur propre malédiction. Puis la question s'est posée. Mais attends, si tu l'as enfin, il est où ton tatouage ? Après les cours, j'ai invité Laure chez moi, mon amie la plus proche. Et cela nous a permis de m'observer sous toutes les coutures... Jusqu'à trouver ce petit signe juste au-dessus de ma fesse gauche, pas loin de ma hanche. Pas très visible comme signe, enfin cela dépend de ce que l'on porte... Pour ce à quoi il ressemble... C'est un buste d'un homme avec un chapeau sur la tête. Il ressemble étrangement à Sherlock, avec sa loupe et son point d'interrogation au-dessus de sa tête. Un tatouage qui en dit long...

Rien que ce que j'ai subi dans l'après-midi, j'ai eu du mal à m'en remettre. Et c'est une petite mésaventure avec Laure qui m'a aidée. Nous nous sommes peu à peu rapprochées... Jusqu'à découvrir qu'elle a des sentiments pour moi. Malheureusement pas réciproques, avec la question habituelle des adolescents - c'est quoi, l'amour ? Certains sont persuadés de le vivre alors que d'autres, comme moi, s'en fichent complètement. On a donc eu une relation assez proche, presque intime j'ai envie de dire, mais cela s'est arrêté peu avant que mes parents n'apprennent l'ouverture d'une école réputée pour les sorciers. Trop bien Camille, on t'y envoie ! Etant en froid avec Laure, je n'ai même pas pu lui dire au revoir ni même lui demander si elle compte rejoindre l'école...

Entre temps, il y a eu de nombreuses fois où ma malédiction s'est activée. Bien trop à mon goût... Habituée à abuser de la magie, parfois jusqu'à la limite, j'ai eu beaucoup de difficultés à me restreindre. A chaque fois, j'ai pris l'apparence d'une autre personne et son caractère. Je n'ai pas gardé de signe distinctif pour toutes les fois où ma malédiction s'est activée, mais... J'en ai aussi pris les yeux rouges, il y a de cela un an.

L'arrivée à l'école nouvellement Sainte-Catherine s'est fait sans problème apparent pour moi. Joie et bonne humeur au rendez-vous. Et surtout, plein de nouvelles rencontres avec qui je vais pouvoir m'amuser~ J'ai d'ailleurs rencontré mon familier lors de la rentrée. La petite boule de poil toute mignonne s'est transformée en... un lycaon ! Ce canidé à l'allure un peu spéciale, et la seule chose qui m'est venue à l'esprit quand je l'ai vu, c'est ...

Chocapic.

Parce que, BOUM, ça fait des Chocapic. Alors, voilà, c'est ainsi qu'elle sera nommée. Cela ne lui a d'ailleurs pas plu.

A votre propos

• PUF : Soyuri
• Âge : Toujours 23 pour l'instant
• Comment avez-vous connu le forum ? : Un partenaire... Y a au moins un an ! Anciennement Mélodie & Belle
• Un petit avis sur l'univers ? : Toujours aussi bien, sinon je me remettrai pas à neuf ♥️
• Depuis combien de temps faites-vous du RP ? : Pas loin de 10 ans


________________________________

Je blablate en #339933 et Chocapic en #996600
Fandoms:
 

avatar

Profil


Espèce: Sorcière

Familier: Chocapic, Lycaon ♀

Situation: Célibataire
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 157
Points : 216
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE Sam 17 Nov - 22:51
Vu que, visiblement c'est pas facile à voir que c'est fini, ben je m'excuse du double post
Pour dire que j'ai bien fini, voilà, merci :=//=:

________________________________

Je blablate en #339933 et Chocapic en #996600
Fandoms:
 

avatar

Profil


Espèce: Sorcière

Familier: Chocapic, Lycaon ♀

Situation: Célibataire
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 157
Points : 216
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE Dim 18 Nov - 2:15

Félicitations !
tu es validée~

Et une validation express, une !

Cette petite demoiselle est vraiment haute en couleur - et dans tous les sens du terme. Nous sommes bien loin de notre petite Mélodie timide, pas de doute là-dessus. J'ai beaucoup aimé l'idée de la Malédiction - au départ, j'ai eu du mal à comprendre et après, j'ai trouvé ça vraiment bien trouvé et surtout, avec des origines solides qui tiennent vraiment la route ! Alors pour ça, je te dis chapeau~

Camille est vraiment intéressante et j'ai bien hâte de voir ce que tu comptes faire d'elle au sein de l'école. Elle a beaucoup de potentiel et je ne doute pas que tu la joueras à merveille. :D

Pour ta Faune, la logique veut que ce soit Lenny Chandeliere : je te laisse voir avec lui ce que vous voudriez faire ensemble ! ~

Et sur ce, je vais ajouter ta couleur et tout le toutim. Bon jeu à toi


(c) Moona Neko

________________________________


Gaby s'exprime en #c52929
♥:
 
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Knife, un oreillard

Situation: Célibataire
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 465
Points : 104
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Camille Landry, pour vous servir... Ou pas. FINIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Ismaël, pour vous servir !
» Une demande, une question, un problème : Cette section est faite pour vous !
» Nero D. Squadra pour vous servir ! (15%)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Administration :: Dossiers Scolaires :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: