} Tous à la plonge !

Tous à la plonge !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre
MessageSujet: Tous à la plonge ! Dim 26 Aoû - 17:02

Tous à la plonge !
avec Blake Roussel

◊ Dans les cuisines ◊
◊ Début d'après-midi ◊
Où Olaf aime la nourriture mais pas la technologie.
Il y a toujours un moment de quiétude assez agréable après le service de midi. Les tables sont vidées, le ménage a été fait et il ne reste plus que la cuisine à nettoyer avant de faire les préparatifs du soir, avant que les autres commis ne reviennent. Avec un café et quelques cigarettes, le cuistot a quelques quarts d’heure à passer avant d’aller terminer la vaisselle une fois que les grands plats auront bien trempé. Et en attendant, eh bien, Olaf s’énerve sur la tablette tactile que lui a offert son fiston à Noël dont il ne se sert que pour jouer au Poker en ligne sur l’application que lui a installé sa petite fille car c’est à peine s’il arrive à l’allumer, cet imbécile. Pour le moment, il en est encore à pester d’une voix de crécelle qui raisonne dans les locaux vides de monde que : « Roh mais greuh c’est où qu’y faut appuyer sur c’te saloperie numérique d’extra-terrestre pour faire leur fichu parti d’Poker avec des gens qu’existent même pas ?! ».

Dans tous les cas, c’est fou le temps qu’on peut perdre quand les appareils ne veulent pas faire ce qu’on leur demande. Le Nagel en oubliait la notion du temps (en même temps il n’a pas besoin d’une tablette pour ça, comme il lui arrive d’avoir des moment où il regarde le plafond d’un air hagard sans penser à rien) et un peu de ses devoirs, mais ça… Enfin, loin de lui l’idée de servir de la nourriture mal faite dans des plats sales, il ne voudrait pas avoir l’épidémie de gastro à gérer par la suite (surtout parce que la flemme, parce que haha, le caca c’est rigolo). Donc quand il sursauterait et hurlerait sur son alarme comme si elle pouvait l’entendre, il s’y remettrait de toute façon. Ce qui lui fait penser qu’il devrait faire de son alarme une montre à pattes qui s’enfuirait en esquivant les baffes qu’il voudrait lui donner pour qu’elle s’arrête, ce serait tout de suite plus ludique et bruyant (et un peu une idée bien foireuse, en fait, mais bon, Olaf a 4 ans dans sa tête).

Tandis qu’il fulminait avec les sourcils froncés d’exaspération contre le pauvre appareil tactile, la vieille mangouste mal léchée se redressa soudainement quand un bruit retentit vers l’entrée du réfectoire.

Quoi ?! Qui c’est l’abruti qui ose me déranger pendant ma pause ?! Bon sang de Créateur de mucus pourri, j’ai pas mis le panneau avec une tête de mort mal dessinée dessus.

Oui, parce que son panneau avec « entrée interdite pendant la pause agrougrou » est digne de celui qu’un adolescent met sur l’entrée de sa chambre quand il cache son Skyblog rouge, noir et rose à ses parents (sans aucune honte sur les ados concernées, par contre, Olaf, vous pouvez le montrer du doigt pour ricaner sans soucis). Le pire, c’est qu’il en est fier, de ce panneau.

« Qui c’est qu’est là ? »


Aboya-t-il comme un roquet irritant à poils hirsutes. Il retourna sa tablette sur la table comme s’il avait quelque chose à cacher (juste sa nullité intégrale avec la technologie, car c’est certain que sinon, tout le monde pense qu’Olaf est à la fois l’Einstein et l’adonis du coin), et plissa les yeux sur la silhouette basse de plafond qui venait d’entrer. La tronche de l’élève habillé avec gout (enfin, pour Olaf, voila, vous savez que lui, tant que ça a l’air chic et cher) lui rappelait quelque chose, c’est ce gosse a l’air péteux à qui il donne toujours plus à manger car il a l’air ravi à chaque fois.

Nan, mais ça veut pas dire que j’me donne du mal pour lui, hein… c’est juste du rab que j’lui refile du rab’ en vrac, je m’en fous d’ce gamin, d’abbord-euh…

« Mais kess’tu fous là, toi ? L’est fini, l’service. »

C’est quoi son blase, déjà ? Rox ? Rouky ? Roussil ? Bof…

Mais c’est alors qu’Olaf eut une illumination. Rien de bien spectaculaire, il émit juste un « gna ! » bizarre en se retournant vers un post-it placé sur le calendrier.

Ah, oui. Le gamin qu’on m’a collé dans les pattes pour la plonge (enfin c’est plutôt lui qu’est collé, huhu).

« Ah, ouais, y m’ont dit. La plonge. » Il leva les yeux au plafond dans un attitude précieuse. « J’avais pas zappé, hein. » Ajouta-t-il avec hypocrisie.

Mais, j’voulais jouer au poker tranquille, moi. M’enfin, y vont me tomber dessus avec leur paperasse et j’ai pas envie, c’est chiant et y’a jamais assez de place sur les formulaires.

« Bon, passes par-là et fais mumuse avec les grands plats. T’voudras ptet mettre un tablier et un charlotte aussi. »

Dit-il en indiquant le chemin à suivre à l’adolescent.

Après, s’il veut s’en foutre partout, c’est son problème, hein, m’enfin, bon, ils ont toujours une sale tête avec la charlotte sur la tronche, c’est rigolo.

Ricana-t-il intérieurement en laissant le collé vaquer à ses occupations et en retournant sur sa tablette, souriant fort au passage car cette dernière s’était éteinte entre temps.

« Comment on r’fait marcher c’te merde… »


Marmonna-t-il pour lui-même en appuyant sur tous les boutons.

J’sens que j’vais plutôt aller faire les magasins, moi… Ah mais non, y’a l’autre qui fait sa vaisselle. Greuh. Tu parles d'une situation pas chiante.

 ◊


avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Brutus le furet albinos

Situation: Marié à ses manteaux de fourrure
Cuistot
Cuistot
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 38
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Ven 7 Sep - 11:15


♥️
Tous à la plonge
ft. Olaf Nagel



Tss... Tout ça pour avoir voulu faire une blague à ces bouseux des amis des familiers et autres bêtes... Pourquoi il fallait que moi je sois puni pour leur avoir balancé du slime alors que eux, ils ont de la terre plein les ongles ! Et puis merde ! Moi j'étais contrarié, et quand je suis contrarié, je fais des blagues, des farces et tout le reste, mais rien de méchant quoi ! C'est juste une bombe à slime ! C'est pas comme si j'avais gelé la pièce nan ?

Enfin bon, ça apprendra à cette grosse vache de Elise Sue à me faire la morale sur le respect envers les licornes, je déteste les licornes okay? Leur corne est juste bonne pour faire des sceptres... Maintenant ses cheveux sont tellement verts qu'elle va passer quinze ans à se les shampouiner... Et moi je suis de corvée de plonge cet après midi à cause de cette grosse vache pleine de varice qui a cru me reconnaitre... Bah tiens... Et la présomption d'innocence? C'est pour les chiens? De toute façon les chiens sont mieux traités que les hommes dans ce monde de merde.

Le seul point positif, c'est que j'allais bosser avec le cuistot, j'aime bien ce type, il est bien habillé, il a un style d'enfer et il cuisine bien, en plus il me laisse toujours des bonnes choses à manger pour le rab, même si je venais deux, voir trois fois par repas, si il restait quelque chose à becqueter... Bah oui ! Je suis un garçon en pleine croissance! C'est normal que je m'alimente !

Bref, Nestor étant pas là et encore heureux, parce que je pense pas que j'allais la supporter aujourd'hui à me faire la moral pour une pauvre blague. Je suis devant la porte, on dirait ma porte à moi quand je met un keep out sur la chambre de moi et mon grand frère. C'est rigolo, j'aurais du mal à croire que c'est un vieux de cinquante balais qui dirige cette cuisine.

Bref j'entre.

Comme d'habitude, le gros cuistot glapit comme un roquet, et moi je fais la tronche à l'idée de mettre mes mains dans du produit nettoyant qui allait abîmer mes mains. Le cuistot me demande ce que je faisais là puis semble se souvenir... Ah il l'avait pas oublié... Il me demanda de nettoyer les grands plats et rajoute si je voulais un tablier et une charlotte... Eh...


Va pour le tablier... J'ai des gants, mais pas question de porter une charlotte...Hors de question d’abîmer mes magnifiques cheveux~

D'ailleurs, je prend mon peigne et me fait un très joli chignon, comme ça, ça sera bien là. Très bien. Et je commence à faire la vaisselle après avoir mit des gants en plastique... Bon sang, toute cette plonge, ça me rappelle la maison... Le plus petit était toujours chargé de la plonge des autres pendant que les grands regardent le foot ou les films d'actions, comme ils disaient : "Après tout, Blake il aime pas le foot et les films d'actions, donc qu'il fasse la vaisselle, qu'il se rende utile..."  Bande de machos, c'pas possible de pour une fois regarder une comédie musicale? Ouais nan c'est pour les femmes et les gens qui ont peur du sang, comme moi.

Je soupire un peu quand j'entend le bonhomme raler sur sa tablette. Je me retourne vers lui un sourcil levé.


Vous voulez un coup de main?

J'essuie mes mains et retire vite fait mes gants pour m'approcher de Monsieur Nagel. C'est fou comme ce type pouvait être moi dans quarante ans... J'espère que je serais toujours aussi bien habillé. Je regarde la tablette... Elle est juste éteinte.

Il faut appuyer sur ce petit bouton là, si vous voulez je peux vous la regler pour qu'elle s'éteigne pas constamment et même vous la sécuriser en cas de vol... Au fait, j'aime bien votre tenue, elle est classe !

________________________________

"That's my moto"
"Je déclame en 660000 !"
"....Et je lui répond en 990099..."
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Une Potamochère... Nommée Nestor

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Points : 112
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Mer 12 Sep - 12:59

Tous à la plonge !
avec Blake Roussel

◊ Dans les cuisines ◊
◊ Début d'après-midi ◊
Où Olaf aime la nourriture mais pas la technologie.
Il ne veut pas abimer ses cheveux… ? Mais c’est le point, justement ! Elles ont pas la gale, les charlottes, j’les fais laver entre chaque repas !

Pour une fois que le cuistot donnait des conseils qui n’avaient pas pour but de mettre un gamin dans le caca, il se renfrogna un peu et observa le Roussel se faire un chignon. Après tout il fait bien ce qu’il veut, ce sont ses cheveux. Ce n’est pas Olaf qui ira reprocher à quelqu’un de se dépatouiller par lui-même en évitant de venir l’embêter. En un sens, un de ses but dans la vie à lui c’est de ne rien devoir à personne pour que personne ne lui doivent rien… Et c’est pour ça qu’il déteste les empotés. Car, bon, devoir aider quelqu’un, c’est vraiment au-dessus de ses forces (ouin, ouin), mais en revanche, pour faire trimer les autres et ricaner comme un vicelard, Olaf répond tout de suite « présent ».

Dans tous les cas le vieil acariâtre a d’autres chats à fouetter dans l’absolu… Avec sa tablette qui ne veut pas marcher. Il est tellement concentré à essayer de trouver le bouton d’allumage qu’il ne voit pas le gamin se rapprocher pour lui proposer de l’aider.

« Hein ?! »

Répondit-il d’une voix de crécelle en protégeant sa tablette comme un premier de la classe cacherait sa copie de maths. En réalité, oui, Olaf ne serait pas mécontent d’avoir un coup de main car il déteste la technologie mais il est bien trop orgueilleux pour l’avouer. La surprise passé, la vieille mangouste se détendit et se redressa. Et là, Blake lui désigna le bouton d’allumage et…

Mais bordel a queues pourquoi ça marche quand c’est lui qui montre ?! Me saoulent, les gamins, là, avec leurs écrans, gnagnagna…

En pinçant les lèvres, Olaf marmonna en regardant l’écran s’allumer et se détourna un peu d’un air boudeur.

« …Keuwa ?! Parce qu’en plus y’a des gens assez débiles pour voler ces engins d’malheur ?! Grmbl. Peuh, c’est qu’du caca boudin la technologie, t’façon… »

Il croisa ses bras sur son torse. Peut-être que c’est sa manière de remercier le gamin, m’enfin, c’est pas comme ça qu’on remercie les gens, Môssieur Nagel. Il ne lui fallu pourtant pas grand-chose pour cesser de faire boudinette : les compliments du Roussel le tirèrent de son agacement. Pas peu fier de son manteau de fourrure, de ses bagues, de son collier hors de prix de mégalo et de son familier-écharpe furet, il se redressa et son nez sembla s’allonger encore plus loin que sa forme habituelle.

« Hehehe. Il est cool mon manteau, hein ? »

Il baissa la voix, au risque qu’un défenseur des bêtes magiques ne les entende.

Tout façon, c'pas moi qui l'ait chassée, la bestiole... Z'ont qu'à pas en vendre.


« Du pégase zébré authentique. Et laisses-moi t’dire que c’pas de la camelote, au prix où ils le vendaient. Mais, eh, j’ai négocié une ristourne pour l’avoir à la moitié de son prix. »

Ricana-t-il, fort sensible à la flatterie et s’installant délicatement appuyer sur son coude, sa main pleine de bagues gemmées sous son menton. Au passage, on plaint les commerçant qui avaient surement supporté sa voix de bécasse des heures durant et qui doivent encore s’en mordre les doigts, depuis qu’ils ont vu Olaf partir dans un rire machiavélique en quittant le magasin avec son achat. Si la vieille mangouste se permet de dire tout ça au Roussel, c’est bien qu’il voit qu’il a face à lui une personne capable d’apprécier ses goûts à leur juste valeur. Il en oubliait totalement ses galères technologiques. D’ailleurs il avait déjà rangé la tablette.

« Eh, gamin, d’ailleurs, si tu vois un truc chez un de ces voleurs de commerçants que t’aimes mais qui est trop cher, fais-moi donc signe, j’adore aller les ennuyer. »

C’est pas très mature d’encourager les adolescent.e.s et leurs familiers dans tes bêtises, Olaf. Mais, eh, après tout, c’est un peu une manière de le remercier pour la tablette, enfin, c’est l’argument pour se donner bonne conscience car Olaf ne voudrait pas se donner l’impression qu’il peut-être… euh… « sympa ». Quel dommage qu’il soit bloqué dans cette fichue cuisine pour le moment et n’ait pas le temps de rejoindre le centre-ville, il aurait fait prendre l’air au Roussel au lieu de lui laisser bêtement nettoyer des plats.

« Meh, d’ailleurs… Tu m’as même pas dit ce qui t’amenais ici, à la base. »

Non parce que pour Olaf, ses « chouchous » de la cantine, il n’y a aucune raison que quiconque veuille les punir. Parce que bah, c’est ses têtes, quoi, il aime pas trop qu’on les fasse chier.

« Qui c’est qu’a jugé bon d’te faire nettoyer des plats pour des clopinettes ? »

Demanda-t-il, assurément du côté du gamin plus que de celui de l’administration.

 ◊


avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Brutus le furet albinos

Situation: Marié à ses manteaux de fourrure
Cuistot
Cuistot
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 38
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Mer 12 Sep - 21:48
[quote="Blake Roussel"]

♥️
Tous à la plonge
ft. Olaf Nagel



[justify]Aussi aimable qu'une porte de prison le gars, mais il me fait marrer, il me fait penser au vieux grand père de l'émission avec les couples, celui qui râle tout le temps. De toute façon, c'est pas comme si j'allais me soucier des remerciements d'un cinquantenaire grognon quand soudain, il semble se dérider, en me disant que son manteau était fort cool. Il se met d'ailleurs à chuchoter, comme si il voulait que personne l'entende.

« Du pégase zébré authentique. Et laisses-moi t’dire que c’pas de la camelote, au prix où ils le vendaient. Mais, eh, j’ai négocié une ristourne pour l’avoir à la moitié de son prix. »

J'ai les yeux qui pétillent, on pouvait vraiment faire un manteau aussi cool avec des animaux aussi immonde? Ces infâmes poulets équins volant pouvaient être utiles finalement. En tout cas je les préfère tellement comme ça que en train de voler en liberté et me narguer de là haut !

C'est vraiment de la fourrure de pégase? Mais c'est trop cool ! J'ai toujours pensé que ces horreurs volantes étaient mieux mortes en manteau que vivantes ! Vous l'avez vraiment eu à moitié prix ?! Je veux le même ! Franchement Monsieur Nagel, recevoir un tel manteau à moitié prix rien que par la force de votre parole, vous êtes un as !


La vache, derrière ce gros bonhomme bourru se cache vraiment un homme de goût. J'aurais franchement pas cru derrière ce tablier tout graisseux, ça aurait même pu être un gars dont je me moquerais en secret ! ... Seulement on respecte le gars qui va vous filer quatre fois du rab, et en plus si je lui avais manqué de respect, j'aurais même pas pu découvrir un type classieux que je considère comme un allié précieux. La preuve, il me dit même que si je voulais un truc qui me plait, j'aurais qu'à l'appeler pour avoir à moitié prix ! Et ça tombe bien ! Moi qui ait pas d'argent !

Punaise, j'espère qu'un jour j'aurais une garde robe complète avec cette gueule là et cette merveilleuse collection de bijoux à chaque doigts ! Nan décidément, je veux être comme ce type plus tard !


Sérieusement ! Si je le trouve je vous appelle, je veux trop le même. Je veux trop me ramener devant cette crétine de Larsen ou un autre gland de la bande des amis des animaux qu'il dise que mon manteau est super chouette. Et comme ça je pourrais dire "Ouais, il est cool hein? C'est fait avec le grand frère de Polly" et là ils vont commencer à s'énerver et moi je vais bien rigoler ! Nyohohoho !

Bon au moins discuter avec avec Monsieur Nagel m'avait mit de bonne humeur, j'étais de nouveau retourné à la plonge, en sifflotant. Alors comme ça, il aimait bien emmerder les gens le Monsieur Nagel, c'est cool ! Moi aussi j'adore emmerder les gens... Chaparder des bonbons qui traîne, négocier un dessert en échange d'un autre truc, ennuyer un abruti qui commence à s'étaler un peu trop dans mon territoire où qui commence à me regarder de travers.

Vous aussi vous aimez bien embêter les commerçants et les gens dans la rue? Moi aussi ! Parfois ça m'arrive de faire l'orphelin qui a plus de maison, j'ai même reçu trois euros comme ça une fois... Bon c'est arrivé qu'une fois, mais ça compte. Faudra que je pique des vieux vêtements moches et que je danse dans la rue pour essayer de passer pour un mendiant fou, peut être que ça marchera

D'ailleurs, alors que je nettoyais un grand plat, il me demande pourquoi j'étais là et qui était l'enfoiré de bachibouzouk qui m'avait envoyé ici, bien qu'il y'aurait pu avoir pire comme punition...

C'est à cause de cette grosse vache d'Eugenie Poppens, elle m'a fait la morale sur la rareté des licornes et comme quoi il fallait les respecter ! Mais c'est quoi ces gens qui vous balancent leur passion alors que tu déteste ce qu'ils aiment? Je vais pas les emmerder avec ma passion pour les fringue nan? Tout ça parce que j'ai dit que j'aurais préféré voir leur cornes en sceptre que sur leur tête, mais je lui parlais même pas à cette grosse vache ! Elle est tellement grosse qu'elle leur pète le dos à ses canassons  

Bon, en vrai, je pense que je suis pas très bien placé pour me moquer du poids des gens, mais moi au moins, je les porte bien mes kilos en trop.

Je lui ai balancé du slime à eux et à ses potes des amis des emplumés et des empoilés ! J'ai voulu leur faire une blague et y'a une surveillante ultra laide et mal coiffée qui m'a envoyé là...

Je souris, cela dit, il y'aurait pu avoir pire comme punition.

Mais bon, ça aurai aurai pu être pire, j'aurais pu être en compagnie d'un de vos collègue bouseux, mais non, je suis avec un homme de goût !

________________________________

"That's my moto"
"Je déclame en 660000 !"
"....Et je lui répond en 990099..."
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Une Potamochère... Nommée Nestor

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Points : 112
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Dim 16 Sep - 17:20

Tous à la plonge !
avec Blake Roussel

◊ Dans les cuisines ◊
◊ Début d'après-midi ◊
Où Olaf aime la nourriture mais pas la technologie.

Peuh, j’vois déjà venir les Monsieur et Madame La Morale. « Gneugneugneu, Olaf, vous être une très mauvaise influence pour cet enfant et ceux qui ont déjà des problèmes avec l’autorité ! »… Comme si c’était ma faute ! Leurs parents ont qu’à mieux s’en occuper !

…Ouais, je suis mal placé pour parler, et alors ?


Le cuistot se dédouanait de toute forme de responsabilités si le comportement du Roussel ne s’améliore pas après ce passage à la plonge. Mais quelque soit la personne en charge de l’adolescent et le travail effectué, Olaf n’y croit pas une seconde : ce n’est pas avec ça qu’il va régler ses problèmes.

En plus j’suis prêt à parier que c’est pas entièrement sa faute, à la base… Quoi, on va dire que je connais, ça, moi, ce que c’est d’être « Bouboule Tapette » à son âge ! Qui pense encore que les gamins sont pas tous des petits cons ? Les gamins, ils vous emmerdent, c’est pourtant pas complexe… Bon, sauf Siegfried qui a jamais fait sa crise et c’est pas sain, j’commence à croire que c’est une erreur de la nature, ce gosse.

En pensant à son « gosse » maintenant presque quarantenaire, Olaf n’a absolument pas idée de relever que la façon dont Siegfried a grandi est en bonne partie sa faute : quand un parent est présent que quand il est d’humeur et se comporte de manière totalement immature… Eh ben, il y a des enfants qui compensent et comblant l’absence quand le parent en question n’est pas là. Autant dire que Siegfried aurait préféré n’avoir qu’une mère. Enfin, on digresse, retenons juste qu’Olaf ne croit pas aux heures de colle et aux travaux pratiques, et qu’il est du côté du jeune brun surtout quand le sort de Blake lui rappelle quelque peu le sien à plusieurs occasions.

Mais on va arrêter la nostalgie ici parce que le Roussel est d’un coup extrêmement animé par l’évocation de la fourrure de Pégase. Apparemment, il n’aime pas du tout ces bestioles. Olaf s’en tape un peu pour sa part, des Pégases, de toute façon il y en a bien assez. Ne s’attendait pas à une telle réaction admirative face à ses propos. En vrai, il en fut très flatté et inspira en se bombant d’orgueil et de fierté (tu parles, y’a pas de quoi être fier, Ducon Lajoie). Du coup, il se mit à parader en montrant l’extérieur et l’intérieur de son manteau centré et zébré en se prenant pour Cruella Denfer.

« Bin évidemment qu’c’est du vrai ! J’vais demander son expertise à mon frangin mais j’suis sûr de mon coup. Et s’y m’ont donné du faux, beh, ça va chauffer pour eux. »

Fit-il d’un air détaché, comme si incendier des commerçants était un comportement tout à fait normal et louable. Et le Roussel semblait avoir très envie de parader avec un truc semblable pour emmerder des… protecteurs des animaux ? Qu’ont-ils bien pu lui faire pour qu’il les déteste à ce point ? Pas que ça intéresse réellement Olaf. Il se contenta d’émettre un nouveau rire avant de se rasseoir. Visiblement, Blake était tout d’un coup fasciné par les lubies du Nagel, et il continua de lui poser des questions. Son enthousiasme ne laissait pas le plus vieux indifférent. Il fallait qu’Olaf se morde un peu l’intérieur des joues pour ne pas former un sourire un peu attendri.

« Héhéhé, ouais ! Ouais, on faisait ça aussi, avec mon frangin, quand j’avais ton âge ! On  avait fait les clodos dans la rue m’enfin on s’était tout d’suite fait chopper, les gens nous connaissaient un peu trop pour nos conneries… »

Enfin, oui, Olaf adore embêter les gens justes pour le principe. De manière générale, ne faites pas les mêmes bêtises qu’Olaf quand il était adolescent (pas même celles qu’il fait depuis qu’il est censé être « adulte » d’ailleurs). A moins que vous ne vouliez être un bully dégoutant et hargneux, encore que… Non, sérieusement, changez de projet de vie et n’attendez pas.

Pour le moment, Olaf laissa le Roussel se plaindre de ce qui l’avait amené en colle.

Ah, ouais, les protecteurs de créatures magiques… Y viennent sonner à ma porte tous les 2 mois, ces andouilles et à chaque fois je fais crâmer mon poulet du samedi pendant que j’essaie de les chasser ! Et pis y’a les commerçants qui ont essayé de me faire culpabiliser pour mon manteau alors que c’est eux qui l’ont acheté, à la base… D’où ils ont cru que j’en avais quelque chose à faire de leurs plaidoyer stupide de pégases martyrisés ?! Ou des licornes. Je sais pu. On s’en fout, c’est la même.

« …Ah. » Fit-il en entendant les explications du plus jeune, visiblement bien en colère contre ses camarades. Le plus âgé n’avait pas tout compris mais bon, il n’allait pas contredire le gamin, parce que… « Héhé, du slime. Ça doit coller dans les cheveux et aux habits, ce truc, en plus, c’est marrant. Héhé. »

Et quand on arrive à le faire ricaner mesquinement, eh bah, Olaf il ne va pas aller contre la personne qui le fait marrer. Pas dans l’immédiat, du moins.

« …Mais. Attends ils sont vraiment allés chouiner pour ça ? Faut se détendre un peu le fondement, des fois… »


D’ailleurs, j’me demande si ça s’bouffe, le slime, ça pourrait faire des vannes marrantes si des gens prennent ça pour le la gelée… Héhé. En plus y’a des paillettes dedans et c’est bien les paillettes.

Par contre, comme il était occupé à faire son intéressant, le Nagel ne vit pas venir le compliment à sa destination. Car soyons clair, il n’y a pas grand monde pour lui faire des compliments et on le comprend facilement. Du coup, on ne peut pas dire qu’il a l’habitude qu’on lui en fasse… Au sujet d’autre chose que son manteau et la facture de ses bijoux, du moins.

Koaaaa, mais qu’est-ce qu’y lui prend, il a fumé un croiseur impérial ou quoi ?! Enfin, euh, bien sûr que je suis un homme de goût, ça y suffit de me regarder quelques secondes pour le comprendre.

« Beh, évidemment ! »


Affirma-t-il pour cacher son embarras passager. Et c’est clair que mossieur n’est pas duuuuu tout un bouseux, hein. Si Blake savait qu’Olaf a passé son enfance au fin fond de la cambrousse à rouler des gens dans le fumier… bah, peut-être qu’il relativiserait le fait qu’il n’y a pas que les autres membres du personnel qui sont des « bouseux ».

« ‘Fin, ou-ouais, tous des bouseux, héhé. »


Insista-t-il en feignant l’innocence.

« M’enfin, eh, c’est pas ça qui va t’empêcher de faire la vaisselle. »

Mieux vaut changer de sujet : il n’a pas très envie de raconter ses aventures de gros bouseux au risque de terriblement décevoir son interlocuteur. Il laissa le silence qui suivit sa directive s’allonger, puis il sourit d’un air narquois.

« J’déconne, pour la peine, j’vais t’faciliter la tâche. »

Dit-il en faisant sortir une mini fiole de potion de sa poche, contenant un liquide multicolore. Il se rapprocha de l’évier pour montrer au Roussel comment s’en servir. En se hissant sur la pointe des pieds pour verser le contenu de la fiole de haut.

« Ça va te récurer toute la graisse et t’auras plus qu’à rincer, mais faut pas dépasser trois gouttes car j’ai un peu forcé sur les dosages de bave d’amanite à dents point—UARGHFHDJSH ! »

La sonnerie de l’horloge de la cantine retentit et fit sursauter le cuisto qui lâcha la potion directement dans un récipient pas d’eau.

« Oups… »

Dit-il alors que l’eau contenue dans la grande marmite se colorait d’un arc en ciel multicolore et se mettait à bouillonner en menaçant de s’échapper hors de l’évier.

« Oh, la jolie couleur ! »


Remarqua Olaf, absolument pas paniqué par le fait que l’épaisse mousse multicolore commençait à déborder de l’évier dans toute la cuisine.

Meh, j’ai ptet effectivement un peu trop forcé la dose…



 ◊


avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Brutus le furet albinos

Situation: Marié à ses manteaux de fourrure
Cuistot
Cuistot
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 38
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Dim 23 Sep - 12:01


♥️
Tous à la plonge
ft. Olaf Nagel



J'étais de bonne humeur, franchement Monsieur Nagel il est cool... A part le fait qu'il avait un boulot que j'aurais franchement pas envie d'avoir plus tard, Monsieur Nagel était tout à fait l'idéal auquel j'aspirais : Des beaux bijoux, des beaux vêtements, la rire de salopard et la manie de marcher sur tous les glandus qui me manque de respect... Ouais, si j'ai la chance d'atteindre cinquante piges, ce qui est pas évident quand tu es un sorcier, je serais comme Monsieur Nagel, sauf que j'aurais probablement un métier différent.

Pendant longtemps, je me voyais plus tard comme un grand artiste à Broadway, mais au final, je ne savais pas vraiment si j'allais faire ça ou pas. Même si j'ai bien sur, aucun doute de mon talent, mais... Je sais pas... Je sais pas si au final j'ai envie qu'on parle de moi sur tout ces magazines de pisseuses... Et puis les danseurs de comédies musicales sont pas toujours bien traités, c'est à voir, je ne sais pas.

En tout cas, c'est clair qu'un type comme Nagel ne devait absolument pas savoir que un type aussi beau gosse que moi soit originaire de la campagne ou j'avais les jambes pleines de terre sans arrêt les mois d'été... La vision de moi même à ses yeux serait juste affreuse... Moi... Un campagnard... Urgh... J'ai honte d'être un campagnard d'origine... C'est horrible...

En tout cas, j'étais bien content que Monsieur Nagel trouvait la punition exagérée, parce que ouais, elle est exagérée cette punition quoi ! L'autre mocheté qui pleure pour du slime ça part vite en plus cette merde !


Ouais je vous jure, elle chouine pour du slime fait maison quoi, ça colle bien mais ça part quoi ! Ces écolos sont tous des fragiles, la seule chose qu'ils tolèrent, c'est leur mariage illégal avec leurs canards... J'suis sur qu'ils cachent des mutants mi homme singe dans l'écurie et que ces bébés mutants réclament de mourir, vous voyez, ça, ça m'étonnerais pas.


Bon sang, j'suis vulgaire aujourd'hui, je me reconnais pas trop, mais bon sang ça fait du bien de mal parler sur ces glandax zoophiles. Et le tout en faisant la vaisselle... C'est presque une grosse détente pour moi. Et ouais, Nagel avait raison, tous des bouseux, des gros bousax même.

Ah... Bah j'suis là pour ça en même temps, pas faire une punition, la punition après est toujours pi... Oh vous allez vraiment m'aider? Vous êtes franchement sympa Monsieur Nagel. En même temps, si vous m'aidez, vous allez partir plus tôt.



Nagel arrive vers moi, une espèce de fiole multicolore dans la main. Il m'explique que quelques gouttes suffisait pour tout nettoyer et il manquait plus que rincer la vaisselle. Je fais un grand sourire, ouais, nous allons pouvoir sortir beaucoup plus tôt et faire du shopping ou je pourrais aller m’entraîner sur mon pas de danse. Je verrais bien, ça sera trop cool...

Sauf que la sonnerie sonna et nous fit sursauter, même que Olaf fit un espèce de bruit ultra chelou en faisant tomber la fiole dans l’évier, et une grosse mousse bien épaisse multicolore en sort et commence à mousser toute la cuisine... Woah... Je crois que finalement nous allons pas partir tout de suite.


C'est quand même une jolie couleur hein? On dirait du dentifrice d'éléphant.

Le problème c'est que le "dentifrice d'éléphant" vient vers nous et commence à mousser nos chaussures qui sont probablement hors de prix pour Monsieur Nagel, et des rases mottes comme nous allaient vite se noyer si ça continuait, on en avait déjà plein les chevilles ! Je recule un peu pour essayer de m'en défaire, quand je vois que mon haut est devenu... Bariolé arc en ciel...

...Bariolé arc en ciel...

...Avec des rayures...

...Horizontales...



YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERGGH !!!!!

TOUT LE MONDE de bien constitué sait que quand tu es rondouillard, les rayures horizontales c'est NIET ! Bon sang ! De quoi j'avais l'air avec des couleurs aussi criardes ?!? D'un tonneau rempli de crotte de licornes ?!? En plus c'est pas fini ! Quand je passe la main dans mes magnifiques cheveux, je sens qu'ils se rebiffent...

....Ils se rebiffent à cause de l'humidité !

Si ça continue je vais ressembler à un mannequin raté de la gay pride qui serait tombé sur le bord de la route ! Mais comment on allait faire pour se débarrasser de toute cette mousse? Peut être vider l'évier? Nan...Trop dangereux... Et si ça colorait la peau aussi? Peut être utiliser le pommeau de l'évier?

Juste comment l'atteindre avec toute cette mousse du diable? Il fallait probablement se sacrifier... Oh bon sang... Mes pauvres cheveux... Mes pauvres vêtements... Et dire que j'en ai pas beaucoup, heureusement que c'est pas ma tenue la plus récente. Je prend une grande respiration et essaye de m'engouffrer dans le Styx mousseux, essayant de récupérer la poignée.


Monsieur Nagel ! Si on laisse cette mousse, votre précieux manteau sera ruiné ! Courez vous mettre à l'abri, je me sacrifie pour la classe de votre manteau scandaleusement magnifique !

Quel sens du devoir et du sacrifice...

________________________________

"That's my moto"
"Je déclame en 660000 !"
"....Et je lui répond en 990099..."
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Une Potamochère... Nommée Nestor

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Points : 112
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge ! Ven 5 Oct - 20:45

Tous à la plonge !
avec Blake Roussel

◊ Dans les cuisines ◊
◊ Début d'après-midi ◊
Où Olaf aime la nourriture mais pas la technologie.

Bon d’accord, j’ai peut-être vraiment « un peu trop » forcé la dose. Mais bon, généralement la mousse ne montre pas plus haut que 30 cm au-dessus de l’évier… 50 cm… Hm…

« Oh-oh… »

Certes, ce « dentifrice d’éléphant » est charmant, les deux futurs rescapés de l’accident arc-en-ciel pouvaient encore en discuter pendant des heures car c’est très joli, mais, il n’est pas franchement rassurant non plus. Non, là, en fait, le cuistot ne le sent pas vraiment. La mousse prenait de plus en plus de place et on aurait dit qu’elle aurait bien bouffé deux bouboules fan de manteaux de fourrure pour son quatre heures. Donc là, c’est le moment où Olaf réalise qu’il a foiré son coup et s’apprête à rouler sous la table (au sens littéral étant donné que, promis, il est tour à fait sobre) car c’est tout ce qu’il a trouvé comme stratégie de repli.

Avant de s’exécuter, cependant, il manqua de sauter à 3 mètres du sol lorsque Blake se mit soudainement à crier comme si on l’égorgeait.

Ah non, hein, qu’il me clamse pas entre les mains ! Je veux pas avoir un mort sur la conscience, ça coûte trop cher, de corrompre les tribunaux !

Mais, non, pas d’égorgement ou d’attaque cardiaque en vue, c’était simplement que Blake était horrifié par… La couleur et le motif qu’avait pris son veston et l’était dans lesquels ses cheveux s’en allaient progressivement. Et pour le coup, oui, en effet, c’était très laid et Olaf grimaça lui aussi en retroussant avec exagération les narines de son grand nez.

« Yerk ! »


Fit-il à la suite de Blake en voyant que ses cheveux commençaient eux aussi à frisotter. Olaf se planqua effectivement derrière une table en espérant que ses habits ne subissent pas le même sort que ceux de l’adolescent, et ouvrit son tiroir à potion en espérant en trouver une qui annuleraient l’accident et les effets de la « lessive-dentifrice-d’éléphant ». Mais bon, a mousse cntinuait de progresser et Olaf tenta de souffler dessus en la repoussant par des grands mouvements de bras.

« Ouste ! Va-t-en sale b… »

Il fut coupé net par Blake qui se préparait à faire preuve d’un instant de bravoure pour sauver son « fabuleux manteau ».

… Certes, ce manteau est surement plus cher que ma propre vie… Mais il est bête, ce gamin, ou bien quoi ? …Et il est déjà dans la mousse, mais quel… Pourvu qu’il n’en bouffe pas au passage parce qu’il risque de passer du temps sur le trône ensuite.

Olaf n’eut pas le temps de répondre qu’il se facepalma brutalement.

« Andouille ! Sors de là ! »

Pourtant, d’un coup, la mousse semblait avoir arrêté de monter. Blake avait apparemment réussi à arrêter de faire couler l’eau dans l’évier (ils auraient pu réagir avant au lieu de regarder mousser la potion comme des gros niais, en fait). Par contre, il n’était pas encore sorti de la mousse et après avoir attendu planté derrière sa table comme un gros demeuré, Olaf se dit que, peut-être, c’était un peu dans ses devoirs d’aller chercher le gamin dans la marée multicolore. Non sans grogner, il s’arma d’un torchon, d’un tablier et de gants en plastique et balança le premier en travers des volutes de bulles pour les chasser et trouva finalement Blake qu’il tira par le col sans aucune finesse et le fit asseoir sur une chaise.

« Bon, bah, tu vois pourquoi j’te disais d’mettre une charlotte d’abbord ! »

Dans un sitcom, on aurait beaucoup ri dans les rires enregistrés et l’épisode se serait probablement fini en queue de poisson sur cette réplique. Mais dans le cas d’Olaf, il surjoue surtout le sac à merde pour qu’on oublie immédiatement qu’il a aidé quelqu’un. Il donna son torchon à Blake.

« Tiens, essuies la mousse, y’en a partout. »

Pendant ce temps, l’autre tenta de rassembler le reste dans des sceaux pour ensuite les jeter dehors, remarquant au passage que ça colorait la neige aves des motifs funky.

C’est toujours moins dégueulasse que la bouillasse que cette merde blanche fait aussitôt qu’elle tombe du ciel.


En revenant, il retourna chercher dans son tiroir à potions et passa devant l’évier.

« … Bon bah, ta vaisselle, elle brille. M’enfin, rien d’incroyable, hein, c’est ma potion qui a tout fait, c’tait pas un compliment. »


Grogna-t-il en continuant de fouiller entre ses fioles. Puis il en sortit un rouge, un verte, et une dorée qu’il posa sur la table. Ce sont de simples teintures magiques, cette fois. Il jeta un œil au vestn coloré de Blake et grimaça à nouveau.

« …M’ouais… L’est vraiment dégueulasse ce motif. T’peux le teindre si tu veux mais c’tout ce que j’ai. Et je fais ça parce que je veux pu voir cette couleur horrible, hein. »

La mauvaise foi, ça ne s’arrête jamais.


 ◊


avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Brutus le furet albinos

Situation: Marié à ses manteaux de fourrure
Cuistot
Cuistot
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 38
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tous à la plonge !
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Tous à la plonge !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Forum "Tous pour un"
» Ils sont tous pareils... -Libre~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre-
Sauter vers: