Coffee Stop ★ James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre
MessageSujet: Coffee Stop ★ James Mar 19 Juin - 18:24
❝ Coffee Stop
- avec James White

Charlie revenait de la salle des professeurs, son mug à l'effigie de Spark dans la main. Quel joli cadeau de la Fête des Mères quand même ! Ses enfants avaient photographié le Familier Thunderbird et avait envoyé ladite photo sur un site permettant de transferer l'image sur l'objet de son choix. Et vu les doses de caféine que la blonde avait besoin d'ingurgiter par jour, ce mug semblait être un cadeau de Dieu lui-même. D'accord, pour en venir à lui offrir cela, même ses enfants devaient avoir remarqué sa passion pour le liquide noir et amer. Ou alors Peter leur avait soufflé l'idée … Bref, elle était réellement addict et ça risquait de mal finir : insomnie, nervosité, accélération du rythme cardiaque, crise d’angoisse, palpitations, tachycardie, arythmie… heureusement que la Magicienne avait une alimentation équilibrée et faisait du sport.

Quand elle tourna à l'angle du couloir, elle évita de justesse un étudiant visiblement pressé et leva son mug pour ne pas le blesser avec le café brûlant : résultat des courses, Charlie s'en reversa un peu sur son pull vert. Outre la soudaine douleur dû à la sensation brutale de la brûlure, le plus douloureux fut sa pensée pour son pauvre pull : il n'avait rien fait pour mériter cela. Un si jolie pull vert émeraude en cachemire … Heureusement que Neal n'était pas là pour ça. Et heureusement que Charlie pouvait utiliser la magie presque à sa guise. D'un claquement de doigts, la tâche s'évapora bien que le niveau de sa tasse reste inchangé depuis l'accident. Ce qui était normal : ce qui avait disparu ne pouvait pas revenir.

Reprenant de son pas assuré, elle fit voler ses lourdes boucles par dessus son épaule. Spark était resté dans son bureau, confortablement installé dans une espèce de petit nid synthétique que Charlie avait installé pour lui. L'oiseau était si minuscule que son poids très léger sur son épaule, elle avait finit par ne plus le sentir occasionnellement. Si bien que quand elle chassait ses cheveux d'un grand geste comme celui-ci, le petit Familier n'avait pas toujours forcément le temps de se dégager de son épaule. Le nombre de fois où l'animal mythique avait été projeté en hier ou se retrouvait coincé dans ses cheveux … Heureusement que Sofia avait été là pour les aider à se dégager l'un et l'autre.

A ce nouvel angle de couloir, elle fit en sorte de moins frôler le mur, évitant cette fois une élève visiblement à sa recheche. Charlie la reconnaissait pour l'avoir souvent dans son bureau ces temps-ci. La période des examens étaient toujours un stress insoutenable pour la classe des Dragons et cette gentille Magicienne se rendait malade pour un simple test de connaissance au cours de l'année. La blonde n'était revenue à Sainte Catherine que depuis le début de l'année mais elle la rencontrait au moins trois fois par semaine. Il y en avait des gens comme ça et Charlie se devait de les aider. C'était bien plus difficile à vivre pour eux que pour les autres vivant avec eux. Peu importe à quel point ils pouvaient paraîtrent « pénibles » ou « chiants » ou tout autre adjectif négatif.

Après lui avoir assuré que oui, elle serait disponible ce soir après les cours pour discuter tranquillement, Charlie reprit son chemin. Elle n'avait jamais été l'étudiante stressée de nature, travaillant convevenablement tout au long de l'année. Certes, elle avait préféré passer son temps sur le terrain de Balai Volant mais quand il fallait préparer un contrôle, elle n'était pas la plus perdue. Tout ceci étai loin derrière elle maintenant. Maintenant, elle devait aider les autres à supporter leur stress des examens. Ca et autre chose. Gérer les crises familiales, les adolescents à problèmes, le poids des Malédictions des Sorciers … ah non, son travail n'était pas de tout repos.

La blonde porta sa tasse à ses lèvres, sans s'arrêter de marcher. Le café était toujours aussi chaud et elle s'étouffa légèrement quand le liquide vint brûler sa gorge tout du long. Blessée par ce qu'elle aimait le plus, quelle tragédie. Utilisant sa langue pour venir récolter les dernières gouttes encore accrochées à ses lèvres, Charlie ne fit pas attention à là où elle allait. Résultat : elle percuta quelqu'un et à nouveau, la sensation d'une violente brûlure à l'abdomen. Pauvre, pauvre pull !!

« C'est pas vrai ... »

Le destin s'acharnait contre elle, là. Un nouveau claquement de doigts et le vêtement était à nouveau propre. En revanche, il restait à peine de quoi boire une gorgée dans son mug. Bizarre, son pull n'avait pas été autant imbibé … Elle baissa ses yeux clairs en direction de ce qu'elle avait percuté, s'attendant à un Faune au bord des larmes ou à la limite à un Pégase plus petit que la moyenne mais ce ne fut pas du tout le cas. Mais alors, pas du tout … !

« … Monsieur White … ! Je suis désolée, vous allez bien ?! Attendez, je vais vous nettoyer ! »

Secouant son mug dans tous les sens sous le coup du choc, Charlie claqua une troisième fois des doigts pour retirer le café brûlant des jambes de son collègue Cerbère. Bon, ce n'était pas comme s'il sentait quelque chose à ce niveau là mais bon … le café était quand même brûlant. Elle ne l'avait même pas entendu arriver.

« Vous devriez peut-être aller à l'infirmerie, pour vérifier que vous n'êtes pas brûlé. »  



(c) Tsubaki
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Spark - Thunderbird

Situation: Mariée
Psychologue Scolaire
Psychologue Scolaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Points : 23
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coffee Stop ★ James Sam 23 Juin - 14:04

Coffee Stop

Feat. Charlie Gleeful

- Mon pantalon… !

J’entends ma voix se déchirer.
Il était neuf… Et le voilà rincé de café, d’après l’odeur. Je dirais même de café brûlant, vu la légère fumée que je vois se dégager de mon jean désormais ruiné. Heureusement que le foutu lézard n’était pas sur mes genoux à ce moment-là, sinon, il aurait pris une sacrée douche. D’ailleurs, où est-il, celui-ci ? Je ne crois pas l’avoir vu de la journée. Il est peut-être quelque part au fond de mon sac… Ou dans ma chambre. Le fait est qu’il n’était pas sur mes genoux lors de la collision. Mais bref, tout ça ne restaure pas mon pantalon tout neuf et désormais totalement détrempé.
Je me dirigeais tranquillement vers la salle des professeurs, afin de profiter de mes deux prochaines heures de pause pour corriger les devoirs de français des Faunes. Ne pas être professeur d’une matière principale me laisse largement le temps de préparer mes cours en avance, ou encore de corriger mes copies dans un temps qui ferait sûrement pâlir de jalousie la plupart de mes collègues. Ainsi donc, je me dirigeais vers la salle des professeurs afin, en premier lieu, d’investir la machine à café comme je sais si bien le faire, puis de m’installer sur une table pour les deux heures suivantes.
Mais c’était sans compter sur la personne qui, apparemment totalement à l’ouest, m’a foncé dans les jambes pour renverser une bonne partie de son café sur mes genoux. Je veux bien croire qu’on ne m’ait pas vu – je ne dois pas dépasser le mètre trente dans ce fauteuil – mais tout de même. Un peu d’attention ne lui ferait pas de mal. Ça lui aurait sûrement évité de ruiner mon jean.
Qui donc a osé faire ça, je me le demande.

- C’est pas vrai…

Je lève les yeux vers l’auteure de ce massacre.
Charlie Gleeful. La psychologue scolaire. La psychologue scolaire qui est apparemment bien plus préoccupée par le contenu de sa tasse de café que par la personne dans laquelle elle vient tout juste de foncer. Son sens des priorités m’échappe. Elle finit tout de même par se demander qui donc a-t-elle bien pu percuter, avant de baisser les yeux vers moi. La panique commence doucement à éclairer son regard lorsqu’elle se rend enfin compte qu’elle m’a bel et bien foncé dedans. C’est à la fois drôle, à la fois vexant.

- … Monsieur White … ! fait-elle en secouant sa tasse de café dans tous les sens. Je suis désolée, vous allez bien ?! Attendez, je vais vous nettoyer !
- Faites gaffe avec votre arme, dis-je en pointant son mug du doigt.

J’espère qu’il est vide.
Je n’apprécierais pas vraiment en reprendre une couche.
Elle claque des doigts, le café s’évapore de mon pantalon, et je serre les dents. J’aurais parfaitement pu le faire seul. Je m’apprête à lui faire remarquer sèchement que je ne suis pas un incapable lorsqu’elle rajoute quelque chose qui m’exaspère encore plus.

- Vous devriez peut-être aller à l'infirmerie, pour vérifier que vous n'êtes pas brûlé.
- Sûrement pas, réponds-je d’une voix bien trop cassante.

Comme si j’avais la moindre envie d’aller m’enfermer dans cette pièce qui sent beaucoup trop le désinfectant à mon goût. Et surtout, comme si j’en avais besoin. Plus je suis éloigné de l’infirmerie, mieux je me porte. C’est aussi simple que ça. Je commence à manœuvrer pour la contourner tant bien que mal, et pour me diriger vers la salle des professeurs. Le plus loin possible de la catastrophe ambulante. Elle allait dans l’autre sens, peu de chance qu’elle se décide soudainement à me suivre. Et normalement, vu la quantité de café qui s’est retrouvée sur mes genoux, sa tasse devrait être vide. Plus de danger à l’horizon, donc. Je crains soudainement qu’elle se décide à faire demi-tour parce que sa tasse de café est vide, justement. Pourquoi a-t-il fallu que celle école n’ait qu’une seule sacro-sainte machine à café aussi ?

- Je me débrouillerai tout seul ce soir, lui annoncé-je en m’éloignant.

Je croise les doigts pour qu’elle ne se mette pas à me suivre.
Ft. La tasse de café
Awful

________________________________

James discute en #CC5500.
Et Salazard... Bah il parle pas.
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Salazard, un lézard à la queue bleue

Situation: Célibataire
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 20
Points : 16
Revenir en haut Aller en bas
Coffee Stop ★ James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» James Buchanan Barnes ♣ I don't think he's the kind you save. He's the kind you stop.
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» 05_ i just can't stop loving you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre-
Sauter vers: