L'arroseur arrosé ★ Lence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: La Tour du Lycan :: La Bibliothèque
MessageSujet: L'arroseur arrosé ★ Lence Jeu 24 Mai - 22:39
⎡L'arroseur arrosé]
avec Lence de Tempérance


Il était rare que Sasha aille volontairement s'enfermer dans la Bibliothèque et pourtant … ! Aujourd'hui était l'une de ces rares exceptions. Elle s'était installée tout au fond, dans une espèce d'alcôve qui abritait un fauteuil rembourré. C'était son endroit préféré : elle n'était peut-être pas spécialement cachée aux yeux des autres mais cela impliquait que les élèves devaient pratiquement se tourner sur eux-même pour la regarder. Sauf ceux assis près du rayon des Sortilèges mais ces élèves là semblaient totalement ignorer les autres étudiants présents dans le lieu. Ce qui arrangeait drôlement Sasha, elle qui était occupée à prévoir sa nouvelle farce.

Les jambes repliées sur ses fesses, son manuel de Sortilèges sur l’accoudoir droit et celui de Métamorphoses sur celui de gauche, ses yeux violets étaient plongés dans ce vieux livre qu'elle avait trouvé ici même. Couvert de poussière, les pages jaunies par le temps et couvertes de dessins et d'explications : une vraie merveille. Un recueil de farces, créées et testées par les grands esprits farceurs datant d'Hortensia. Certaines que Sasha avait déjà exécuté, d'autres qui demandaient plus de connaissances magiques et certaines qu'elle-même jugeait un peu trop dangereuses.

La rousse avait ajouté des pages à ce livre pour écrire ses propres tours. Le gaz permettant de changer la couleur des cheveux de la victime y avait trouvé sa place, ainsi que la phrase « Feuille obligatoirement purifiée par les nymphes » en gros caractères rouges. Le cas contraire faisait carrément virer la peau au vert et Sasha avait encore en mémoire les vocifèrements du garçon touché et son heure de colle à copier de stupides lignes. D'ailleurs, cette farce avait eut lieu juste à la sortie de la bibliothèque, de quoi raviver de bons souvenirs. Et plus récemment, la Magicienne avait  rajouté la farce de la patinoire avec Blake. Mais là encore, elle précisa qu'une haute dose de magie était demandée et qu'il fallait être très habile pour terminer de congeler la pièce. Le but n'était pas de  blesser les futures esprits farceurs de cette école.

Elle se demandait vraiment qui avait bien pu écrire ce livre : aucun nom, aucun indice, juste des écritures différentes. Un groupe de farceurs ou le livre avait-il traversé les années. Elle ne pouvait même pas dire si l'écriture appartenait à une fille ou à un garçon. Sasha allait respecter cette tradition : de toute façon, même si elle ne marquait pas son nom quelque part, les professeurs actuels étaient encore jeunes, destinés à enseigner dans cette école encore un moment. Ils allaient se souvenir d'elle et de ses nombreuses heures de colle, des malédictions qu'ils rêvaient de lui lancer et même du nombre de fois où elle aurait dû être renvoyée. Probablement même du nombre d'élèves qu'elle avait blessée inconsciemment. Volontairement pour certains, mais il ne fallait pas le dire, chuuut.

A l'abri dans cette alcôve, elle ressassa un instant le passé. Ce fauteuil, c'était celui où elle avait toujours pu trouver son Dragon, l'année dernière. Elle se souvenait encore de la façon qu'il avait de poser sur coude sur l'accoudoir gauche, le bras tendu et sa main soutenant sa joue. La façon qu'il avait de venir croiser ses jambes, son livre reposant dans l'angle que formait sa jambe droite et ses yeux protégés par le verre de ses lunettes, suivant les lignes de sa lecture à une vitesse incroyable. Il était studieux, rabat-joie, avec pleins de rêves d’avenir. Il lui manquait parfois. Ils s'étaient échangés quelques lettres pendant les vacances, juste avant l'entrée de Sasha chez les Pégases mais tout cela s'était arrêté naturellement. Il devait se concentrer sur ses hautes études et elle avait bien trop à faire pour prendre le temps d'écrire une lettre.

Le regard plongé en direction des explications d'une nouvelle farce fortement conseillés par ses mentors d'une époque inconnue, Sasha gratta une tâche sur le bas de la page  à l'aide son ongle : cire de bougie. Elle chassa le résidu d'un claquement de doigts et reprit sa lecture. Elle ne connaissait pas trop ce Sortilège mais c'était l'occasion de le pratiquer. Repousser ainsi ses limites, c'était terriblement excitant. Elle ne comprenait vraiment pas comment les gens faisaient pour désirer une vie calme et bien rythmée. Où était passé leur goût de l'aventure ?

Elle commença d'abord par s'entraîner sur les deux livres qu'elle avait emprunté dans les étagères pas loin de sa place. Elle se concentra, respirant un grand coup et ferma les yeux. Pour un premier sort, c'était toujours ainsi qu'elle procédait : imaginer la magie prendre forme et faire son œuvre devant ses paupières fermées. Quand elle rouvrit ses yeux, les deux textes avaient été interchangés. Le livre de Métamorphoses parlait maintenant de Sortilèges et inversement. Sasha retint un rictus de justesse. Il fallait paraître innocente, faire comme si de rien n'était. Elle prit le temps de se calmer et se concentra à nouveau. Cette fois-ci, elle glissa sa main dans la poche sa jupe pour saisir sa plume magique.

Elle sentit la magie au bout de ses doigts tandis qu'elle focalisait son esprit. Lentement, très lentement, elle la relâcha, l'imaginant venir transformer chacun des livres posés devant chacun des élèves actuellement dans la bibliothèque. Heureusement qu'elle avait choisit un moment où ils n'étaient pas trop nombreux. Bonjour la Sécheresse sinon … Une fois sa petite affaire terminée, Sasha attrapa une barre chocolatée et la dévora tranquillement tandis que les premières remarques outrées commencèrent à se faire entendre. Elle comprenait bien qu'étudier l'histoire du Duc d'Hortensia et se détourner un instant pour finalement revenir sur un texte pour y découvrir les propriétés de la mandragore … ça avait de quoi donner des envies de meurtre.

La rousse se leva finalement, plutôt fière d'elle. Encore une fois, elle avait réussi à déranger la tranquillité des étudiants. Ah, la satisfaction du travail bien fait ! Elle glissa son livre dans son sac et se dépêcha d'aller ranger les deux manuels. La bibliothécaire regardait les livres avec un air suspicieux, Sasha allait pouvoir filer à l'anglaise. Tandis qu'elle passait près du rayon de Potions, la Magicienne se fit simplement la réflexion qu'il suffisait de lancer un sort d'annulation. Un truc de débutant.   


Tsubaki

________________________________

Merci Soulmate ~★
Spoiler:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Mikorin - Renard roux

Situation: En couple
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 300
Points : 71
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence Dim 27 Mai - 15:40

De Tempérance
Lence

Rhodes
Sasha

「 L'arroseur arrosé 」
Lence soupira longuement sous le regard attentif de son compagnon. Cela faisait maintenant deux longues heures que le jeune homme était assis sur cette chaise particulièrement inconfortable à lire et relire les mêmes pages déjà sues par coeur. “Manuel de Manipulation Magique, Comprendre, Apprendre et Reproduire. Volume 2, Édition Spécial Sorcier. Cours Adaptés et Réduits”, ce nom barbare était aussi attirant que simple à lire. Mais il en avait besoin. Si ce dernier ne voulait pas frôler l’explosion de sa boîte crânienne à chaque fois qu’il voulait tenter une téléportation à plus de quelques mètres, il allait bien devoir trouver un moyen d’optimiser son utilisation de la magie. “Foutue malédiction … tu vas me les briser jusqu'au bout.
Le sorcier releva le livre pour étudier encore une fois les même lignes qu’il analysait depuis une heure. “Une préparation mentale est donc nécessaire sur plusieurs points modulables de l’esprit extérieur du lanceur susnommé du sort préalablement préparé avec soin.”
- Mais ça ne veut rien dire !
Lence lança avec une pointe de colère son livre contre le bois déjà vieilli de la table. Son poing se referma lentement mais avec force, plantant ses propres ongles dans sa peau avant que Nâga ne le remette à l’ordre avec un sifflement à peine audible.
- Ça ne sert à rien, Lence. Tu n’y arriveras pas seul. Ou du moins, pas comme ça. On arrête pour aujourd'hui.
Pour toute réponse, le jeune homme se laissa tomber contre la table, écrasant son front contre ces mots tant répétés. Il ruminait son échec comme le voulait sa malédiction, ou était-ce seulement son caractère trop borné ?
- Regarde plutôt autour de toi. Il y a plein de choses intéressantes.
- Comme quoi ?
Le serpent ne donna pour unique réponse qu’un simple petit coup de tête vers la bibliothèque. Ou plus précisément vers le petit interstice entre deux livres donnant sur une vision parfaite du fond de l’immense pièce.
Lence avait choisi un endroit parfait pour étudier. Une sorte d'alcôve calme, formée par plusieurs rangées d’étagères remplies de manuels et de grimoires laissant voir les autres élèves par de petits trous entre deux couvertures. Un véritable paradis de tranquillité. Personne pour venir le déranger ou le voir s’énerver sur un recueil de sort, alors que lui pouvait voir venir n’importe quel gêneur. Mais cette fois, il se servait de sa position stratégique pour observer une jeune élève assise dans un confortable fauteuil en cuir. Elle s’était munie de deux livres qu’elle ne lisait que par petites bribes l’un après l’autre … comme si elle les comparait. Le sorcier baissa le regard sur son familier qui s’était lui aussi trouvé un fissure dans le mur de papier.
- Tu vois ?
- Oui. Elle n’est pas entrain de lire ou d’étudier. On dirait qu’elle examine les livres devant elle.
Le cobra opina du chef avant de siffler pour attirer de nouveau l’attention de son compagnon sur la jeune fille. Il leva alors les yeux et l’observa. La Pegase, vu la couleur de son uniforme, ferma les yeux quelques instant puis les rouvrit calmement. Elle avait utilisé de la magie, cela se sentait. Mais un petit détail piqua l’intérêt du jeune homme, elle ne semblait pas avoir apprécié ce qu’elle venait de faire. Pas une once d’émerveillement. Quelques hypothèses vinrent alors se bousculer dans sa tête. Soit elle ne se préoccupait absolument pas de ce qu’elle venait d’effectuer, soit elle se cachait. Après un rapide raisonnement et un esprit malin lui soufflant que ce serait bien plus drôle si elle cachait quelque chose, Lence refocalisa son attention sur celle ci. Et voici qu’elle sortait de son uniforme une plume d’écriture. Et voilà encore de la magie ! Même si Lence était habitué à ce genre de chose, ce sentiment de pouvoir épier quelqu’un le faire l’excitait. C’était une sorte de petite apartée dans la bulle privée de cette élève. Le jeune homme sourit lorsque la plume retomba et fut troquée contre une barre de chocolat. Qu’avait-elle fait ?
Soudain des piaillements d’indignation se firent entendre derrière lui. Il tourna la tête pour voir les élèves dans la bibliothèque commencer à harceler la maîtresse absolue de ces lieux avec leurs livres. Son regard tomba alors sur le sien et il remarqua avec amusement que ce foutu paragraphe sur la magie s’était transformé en un cours très détaillé sur la reproduction des escargots géants américains. “Appétissant ....”. Le sorcier sourit en se levant et refermant doucement le manuel. Sans un mot, il sortit son sceptre de son étui avant de lui donner toute sa splendeur et de commencer à canaliser sa propre magie à l’intérieur de la gemme.
- Qu’est ce que tu comptes faire ?
- On va s’amuser un peu.
Alors qu’il examinait les déplacements de la petite agitatrice, des écailles se mirent alors à clairsemer sa peau en prenant une teinte jaune or. Ses yeux changèrent doucement de formes et ses pupilles s’allongèrent sur la hauteur. Peu à peu il prit la forme de serpent dont il est si fier et remonta sur sa table de travail, toujours caché des regards indiscrets.
- Suis moi. Elle va passer par là.
Avec cette nouvelle apparence, il lui fut assez facile de se déplacer comme il voulait entre les rayons de la bibliothèque, et surtout vers la partie dédiée aux potions où la magicienne se dirigeait. Elle semblait aimer les petites farces, autant lui rendre la pareille. Espérons seulement qu’elle ne souffre pas d’une phobie des serpents … Ce serait ironique. Il atteignit alors avec une certaine facilité une des étagères les plus hautes de l’allée dans laquelle la jeune fille venait d’entrer. Lence sourit de nouveau sous sa forme reptilienne avant d’attendre encore quelque peu qu’elle passe juste en dessous de lui. Il se laissa alors pendre légèrement pour passer sa tête juste au niveau de son épaule.
- On aime la Littérature ? C’était une très belle manière de faire découvrir de nouveaux écrits aux autres élèves.
Il siffla amusé en ondulant dans le vide. Lence attendit quelques secondes le temps que la pauvre ingère la surprise avant de se laisser tomber au sol en reprenant sa forme humaine. Il reprit d’abord une apparence humanoïde, laissant détails après détails revenir à la normale. Ses yeux retournèrent lentement à une taille normale avec une pupille ronde et la chair prit lentement le dessus sur les écailles, laissant apparaître un sourire moqueur sur les lèvres humaines du jeune homme.

________________________________

Nâga Party Hard
Pompidup !!! :
 
Lence, pendant ses exams
Encore 400 pages !!! :
 
Lence vous parlera toujours en #863f2f, pour ce qui est de Nâga, il se moquera de vous en #5d9876.
avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nâga, Cobra des Forêts

Situation: Célibataire
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Points : 17
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence Lun 28 Mai - 23:18
⎡L'arroseur arrosé]
avec Lence de Tempérance


Elle faisait la moue comme une enfant et n'arrivait pas à s'en empêcher. C'était très vexant comme situation. D'habitude, Sasha obtenait toujours des cris outrés, des regards haineux et des promesses de vengeance sans lendemain. D'ailleurs, elle attendait encore que le garçon à la peau verte vienne lui régler son compte. Des paroles mais aucun acte. Tristesse. Grande gueule mais comme le voulait l'adage, rien dans le pantalon. Pourtant, si on exceptait la magie où elle supposait pouvoir se défendre, la Magicienne n'arriverait à rien au corps à corps. Vu sa taille et son poids, elle était une brindille qu'on pouvait facilement immobiliser. D'où l'intérêt de savoir courir vite.

De façon très mature, elle donna un coup de pied dans une pierre invisible. Voilà, son plaisir d'avoir réussi son petit tour venait d'être exterminé par sa déception de ne pas avoir eu tout le monde. Sérieusement, si on ne pouvait plus surprendre tout le monde, où allait le monde ? La participation des autres était primordiale dans l'exécution de ses plans. S'il n'y avait pas de dindon de la farce, à quoi bon faire tout cela ? Fichu garçon, il avait tout ruiner.

Elle reporta son regard sur lui pour le fusiller du regard. Observant depuis sa place, cachée derrière deux gros volumes poussiéreux, elle se hissa sur la pointe des pieds pour bien l'avoir en visuel. Hélas, il avait disparut. Où était-il partit ?! Ah non, il ne pouvait pas s'en aller sans avoir aperçut son super regard de la mort. Toujours sur ses petits orteils, elle tourna la tête de chaque côté pour le chercher. Elle n'avait pas entendu la porte s'ouvrir et se fermer donc il était toujours dans la bibliothèque. Mais où ? Ses affaires étaient toujours au même endroit en tout cas.

« On aime la Littérature ? C’était une très belle manière de faire découvrir de nouveaux écrits aux autres élèves. »

Sasha se retourna en direction de cette voix, plutôt pénible à vrai dire. Elle se retrouva face à face avec un serpent. Un gros serpent. D'habitude, elle n'était pas spécialement effrayée par la bête en question mais là … là, il l'avait eut par surprise. Elle sentit le cri monter dans sa poitrine et poussa un cri de surprise tout en reculant autant qu'elle pût. Heurtant l'étagère derrière elle, elle chuta en se prenant dans ses propres pieds et s'effondra dans un nuage de cheveux roux.

Portant sa main là où elle avait tapé sa tête, la Magicienne lança un regard énervé sur le serpent. Mais à son grand étonnement, l'animal se transforma en humain. Le même qui avait ignoré sa blague et avait disparut. Il préparait donc son sale coup, le vil ! Autant son crâne vrillait toujours, autant sa surprise résultant du face à face reptilien venait d'être remplacée par une vive excitation. Ce garçon pouvait se transformer en serpent ! Trop classe ! Elle se releva et sans se soucier de la différence de taille, s'approcha de lui.

« La Littérature, c'est bien pour ceux qui n'ont rien d'autres à faire. »

Elle chassa de la poussière de sa jupe, se demandant si la bibliothécaire considérait le ménage comme l'une de ses tâches. Certes, le château était vieux mais là, il y avait presque une colonie de saletés près de l'étagère responsable de sa douleur. Pas étonnant vu toutes les chaussures sales fréquentant ce lieu mais derrière cette étagère-ci, c'était surprenant : tout le monde n'avait pas envie de lire « Pensées et conclusions d'un voyageur perdu ». Ou alors, ce n'était pas pour lire qu'ils venaient là.

Elle l'observa : il était grand, impressionnant pour une personne qui n'aurait pas l'habitude de faire tourner les professeurs en bourrique mais il ne respirait pas la magie puissante à plein nez. Pourtant, pour effectuer une transformation complète à son âge, ce n'était clairement pas un péquenot venu du premier bled venu. Elle revint à ses yeux et pour cela, elle se plia le cou de façon étrange.

« Pas mal, la transformation. Ca doit demander pas mal de magie, je suppose. Tu peux garder cette forme de serpent combien de temps ? »

La curiosité revenait au galop. Et elle n'allait rien lâcher. Sasha voulait des réponses, elle allait les avoir.   


Tsubaki

________________________________

Merci Soulmate ~★
Spoiler:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Mikorin - Renard roux

Situation: En couple
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 300
Points : 71
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence Mer 30 Mai - 17:57

De Tempérance
Lence

Rhodes
Sasha

「 L'arroseur arrosé 」
Les traits de Lence reprirent doucement leur apparence humaine. Les dernières écailles dorées laissèrent la peau reprendre le dessus sans le moindre bruit ou mouvement trop brusque. Procéder avec minuti au retour à la normale des choses faisait parti du nécessaire pour éviter un contre-coup magique trop important. Le sorcier sentait d’ailleurs une petite douleur à l’arrière de son crâne et masqua un tique d’énervement au niveau de sa bouche en faisant mine de s’essuyer les lèvres.
Cependant son calme fut un peu perturbé lorsqu’il vit la jeune magicienne tomber en arrière, à cause de son petit effet de surprise, et se cogner contre une étagère de la bibliothèque. Il fit alors un pas en avant pour voir l’état de sa victime, un peu malchanceuse. La pauvre était assise sur les fesses, son importante tignasse de cheveux roux lui couvrant le visage et sa jupe d’uniforme traînant dans la poussière presque séculaire de la pièce. Par respect, il laissa échapper un petit “Ca va ?” avant de faire un pas en avant pour l’aider à se relever.

Mais malgré la politesse dont il faisait preuve. Il fallait admettre que la situation l’amusait énormément au fond de lui. Son plan avait marché à merveille. Le petit cri de stupeur de la magicienne avait été particulièrement sonore, et maintenant, la voir ainsi au sol, les cheveux devant les yeux,  rendait la scène encore plus tordante. Cela lui avait aussi permis de mettre les préoccupations de sa malédiction de côté. L’amusement avait pris le dessus sur les légers doutes qui le traversaient à chaque fois qu’il voulait faire usage de son don.
Mais alors que le jeune homme allait se pencher pour l’aider à se relever, celle ci se mit debout d’elle-même avec un aplomb assez inattendu. Elle vint alors lui faire face, semblant le moins préoccupée du monde, et le “toisa” malgré la bonne vingtaine de centimètres qui les séparaient, et cela en faveur de Lence bien évidemment.

- La Littérature, c'est bien pour ceux qui n'ont rien d'autres à faire.
La magicienne avait lâché ça avec la même assurance dont elle avait fait preuve pour se relever et se mettre en face du “géant” qu’il était devant elle - et pourtant, Lence se considérait juste comme légèrement supérieur à la moyenne. Il se dit d’ailleurs que dans une autre situation, il aurait trouvé cette remarque vexante, mais bon, la situation jouait en la faveur de la “naine”.
Nâga pointa d’ailleurs le bout de son museau en haut de l’étagère. Il observait la scène avec attention. Il nota avec satisfaction que son maître ne semblait pas gêné par sa malédiction. Il souriait même. C’est une bonne chose, pensa la bête.
- Ce n’est clairement pas une bonne élève, Lence.
Le jeune homme ne prit pas en compte la remarque de son familier et garda son attention sur la petite farceuse prise à son propre jeu. Elle faisait exactement comme lui, les deux élèves s’analysaient mutuellement. Durant les quelques secondes de silence qui suivirent les paroles de cette dernière, Lence put détailler un peu plus la Pégase. On aurait dit dans un premier temps une enfant, notamment à cause de sa petite taille et les rubans qu’elle portait dans ses cheveux roux très longs. Mais lorsqu’elle se mit en face de lui, il put remarquer que son visage et ses traits laissaient paraître une certaine intelligence, mais surtout un malice difficile à cacher. Et enfin … son sourire était démoniaque. Non pas à cause d’une “beauté sublime” digne d’une bimbo d'Hollywood - ce qui d’ailleurs n’était absolument dans les goûts de Lence -, mais parce qu’il laissait paraître une fausse innocence dans laquelle une personne non avertie pourrait tomber facilement.

- Pas mal, la transformation. Ca doit demander pas mal de magie, je suppose. Tu peux garder cette forme de serpent combien de temps ?
Lence hésita alors quelques secondes. Dans quoi allait-il se faire embarquer ? Et surtout, s’il parlait de magie, le sorcier allait devoir évoquer sa malédiction … Espérons qu’elle ne voit pas trop mal son espèce.
Mais alors qu’il allait répondre sans se méfier, la voix de Nâga résonna encore une fois dans sa tête.
- Je t’aurais prévenu, Lence.
- Lâche moi. Elle ne va pas me tuer.
Après avoir chassé assez sèchement le familier de son esprit, le jeune homme put enfin répondre avec un petit sourire satisfait au visage.
- Ça t’intéresse ?
Il rit doucement en croisant les bras de nouveau, cherchant à appréhender la réaction de la jeune fille au travers de ses pupilles violettes - étrange couleur d’ailleurs.
- Une fois que tu sais te transformer, le problème, ce n’est pas de tenir la métamorphose. Ce sont les contre-coups que cela entraîne lorsque tu reprends forme humaine. Enfin, c’est comme cela que ma … que ma malédiction fonctionne.
Le sorcier s’en voulut pendant un seconde. Il avait malgré lui un peu trop appuyé sur le sujet qu’il voulait éviter. Tu ne voulais pas être cramé ? Et bah bravo !

________________________________

Nâga Party Hard
Pompidup !!! :
 
Lence, pendant ses exams
Encore 400 pages !!! :
 
Lence vous parlera toujours en #863f2f, pour ce qui est de Nâga, il se moquera de vous en #5d9876.
avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nâga, Cobra des Forêts

Situation: Célibataire
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Points : 17
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence Sam 2 Juin - 16:00
⎡L'arroseur arrosé]
avec Lence de Tempérance


La dernière fois que Sasha s'était faite aussi mal, elle avait tordu sa cheville après avoir marché sur de la glace bien trop fine. Là encore, une farce qui avait fait un flop. Il fallait bien avouer qu'elle s'était attaquée à un gros morceau en cherchant à congeler toute la Grande Salle, même avec l'aide de Blake. Outre les nombreux sortilèges qu'il avait fallu lancer, c'était surtout la quantité de magie demandée qui avait faillit être fatale. Le pauvre Blake avait sans doute dû mettre des heures à s'en remettre. Sasha avait simplement grignoté une barre sucrée avant de repartir, dans toute sa fougue.

C'était sa façon de faire préférée : semer les problèmes quelque part et se retirer discrètement pour observer les résultats. Noter ce qui avait marché, ce qui avait échoué. Tout ceci dans le but d'améliorer la qualité des farces : elle était une professionnelle du chaos après tout. Ancrée dans la plupart des esprits comme l'Ennemi n°1, le cauchemar ambulant, l'élève à virer absolument. Soit. Ils n'avaient encore rien vu. Elle avait tellement de projets, tellement d'idées, tellement de temps. Et au pire, que risquait-elle ? Le renvoi ? Ce ne serait pas la fin, elle finirait bien par retomber sur ses pieds. Elle le faisait toujours.

Sasha ignora royalement le simple « Ça va ? » du garçon près d'elle. Elle se blessait rarement mais quand cela devait arriver, elle était capable de se remettre rapidement. A nouveau sur ses pieds, elle observait la situation dans son ensemble, cherchant une option de fuite. Les chances étaient minimes. En revanche, sa curiosité avait atteint les 100% : cette transformation était impressionnante et elle voulait tout en savoir. Elle jeta un coup d'oeil à ce qui devait être le familier de ce garçon. Un serpent, pas étonnant. Cela influençait-il la transformation ? Donc si Sasha essayait, deviendrait-elle un renard ? Très curieux tout cela.

« Ça t’intéresse ? »

La Magicienne haussa des épaules pour toute réponse. S'adossant au meuble derrière elle tout en faisait attention à ne pas se heurter la tête, elle fixa le garçon en face, les bras croisés. Remarquant un gros mouton de poussière accroché à son bas noir, elle le chassa d'un mouvement de la main nonchalant. Bon sang, que c'était sale par ici. Une bibliothèque devait être un endroit sain, propre et accueillant. Alors d'accord, tout le monde n'allait pas forcément fouiller du côté de cette allée, avec ces bouquins aussi vieux que le Sphinx et cet endroit précis avait dû être le témoin de nombreux premiers baisers mais quand même ! C'était pas spécialement romantique d'être recouvert d'une épaisse couche poussiéreuse.

Lui aussi avait le bras croisés et l'oeil fixe. Un élève passant par là pourrait imaginer qu'ils seraient en train de négocier le prix pour les réponses du prochain contrôle d'Histoire de la Magie. Un Phénix et une Pégase, l'air vaguement sombre et fermés au possible, ce n'était jamais bon signe. Surtout qu'en connaissant la demoiselle, l'absence de son Familier renard n'était jamais bon signe. Soit il faisait la surveillance, soit il préparait autre chose ailleurs. Quant à savoir quelle option était la bonne, Sasha donnait sa langue au chat. Noir de préférence.

« Une fois que tu sais te transformer, le problème, ce n’est pas de tenir la métamorphose. Ce sont les contre-coups que cela entraîne lorsque tu reprends forme humaine. Enfin, c’est comme cela que ma … que ma malédiction fonctionne. »

Ah, Sorcier droit devant. Pourquoi croisait-elle toujours des Sorciers pendant ses farces ? Ils finissaient par vouloir se joindre à elle et risquait gros avec leurs Malédictions. Pour une fois, elle désirait simplement mettre le bazar partout et attendre la fin de la Sécheresse en partageant un truc sucré à manger avec une bonne copine. Ou un bon copain, l'ingéniosité n'avait pas de sexe. Bref, Line recevait beaucoup de patients dont certains n'étaient pas forcément des victimes de ses farces mais bel et bien des partenaires de crime.

« Hmm … C'est encore plus impressionnant avec un risque de Malédiction derrière. J'en sais rien, en fait, ça ne me concerne pas trop. Je ramène juste les blessés à l'infirmière d'habitude. »

Elle ne pouvait clairement pas imaginer ce que c'était de vivre une telle horreur. Elle ne voulait même pas imaginer. Sasha avait beau ne rien avoir contre les Sorciers, elle n'échangerait sa place pour rien au monde. Peu importe la Malédiction, elles semblaient toutes horribles. Entre les tatouages et les contre-coups … non, même contre tout l'or du monde, elle n'échangerait jamais son statut de Magicienne. Bon, le tatouage n'était pas mal en soi. Fallait bien un peu de positif dans cette situation.

« Mais à part ça … ça s'apprend comment ? Tu peux te changer en autre animal où tu es cantonné qu'à une seule variété ? »

Remarquant un élève s'approchant de leur coin, Sasha le fixa droit dans les yeux. Le gamin avait l'une des victimes faite dans l'accident de la patinoire, celui qui avait vu sa chaussure être transformée en un marqueur. Marqueur que la rousse avait encore avec elle, on avait jamais assez de stylos. Sans doute encore traumatisé, le gosse fit demi-tour sans un mot. Excellent. Ce n'était pas le moment d'être interrompu.

Elle se concentrea à nouveau sur le Phénix près d'elle. Il avait une tête d'intello. Le genre de type à passer sa vie ici, dans la bibliothèque. Ainsi qu'un air vaguement … présomptueux. Mieux que tout le monde. Suffisement malin pour ne pas tomber dans les pièges et savoir rester calme face à certains d'entre eux. C'était très énervant. Sasha allait finir par l'avoir. Elle arrivait toujours à ses fins. Et aujourd'hui, n'allait pas faire exception.   


Tsubaki

________________________________

Merci Soulmate ~★
Spoiler:
 
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Mikorin - Renard roux

Situation: En couple
Pégase
Pégase
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 300
Points : 71
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence Lun 4 Juin - 23:58

De Tempérance
Lence

Rhodes
Sasha

「 L'arroseur arrosé 」

Il était vrai que la situation pouvait paraître assez étrange. Le Phénix bloquait plus ou moins la sortie de son homologue Pégase au fond de cette allée poussiéreuse de la bibliothèque, tout en gardant son attitude droite et assurée. Il n’y avait rien de “méchant” dans ce qu’il faisait, ou même la moindre pensée malsaine. Lence pensait seulement à s’amuser avec la petite farceuse qui avait elle-même voulue prendre du bon temps en brisant la tranquillité et la paix intrinsèque à ce lieu.
Il la regarda, avec un petit sourire en coin, reprendre toute son assurance. Il fallait s’y attendre. La magicienne ne semblait pas en être à son coup d’essai dans ce genre de petit tour, et il allait de soit que son caractère ne devait pas être des plus tranquilles, ni même des plus ... “dociles” ?
Cependant, comme il le pensait, sa métamorphose avait attiré son attention et elle ne semblait pas vouloir tenter une autre farce pour partir en douce. Du moins pour l’instant.
Nâga rejoignit aussi assez rapidement son propriétaire, en glissant comme à son habitude vers l’épaule de ce dernier. Le sorcier leva simplement le bras vers l’étagère pour offrir le bout de ses doigts au reptile et le laisser couler le long de son uniforme. Il vint poser sa tête très calmement sur son épaule, sans pour autant quitter du regard l’autre élève qui leur faisait face. Cette pointe de méfiance eut pour effet d’énerver très légèrement Lence. Il savait que son familier était très protecteur, mais là, ça en devenait lourd.

- Hmm … C'est encore plus impressionnant avec un risque de Malédiction derrière. J'en sais rien, en fait, ça ne me concerne pas trop. Je ramène juste les blessés à l'infirmière d'habitude.
Mouais, il y avait plus agréable comme réflexion. Bon, peu importe. Ce n’est pas comme si le sorcier allait s'arrêter à une telle remarque, surtout que dans un sens elle avait aussi un aspect valorisant. Flatter son égo, ça n’a jamais rien de mal … Enfin tant que cela reste “Tempéré”, comme aurait dit le serpent qui logeait sur son épaule.
- Elle ne se rend pas compte de ce que c’est. Surtout que je suis sûr qu’elle est plutôt du genre à les “envoyer” à l’infirmerie.
- Peut être. Elle ne semble pas être la personne la plus innocente du monde. Mais garde ce genre de réflexion pour toi, s’il te plait.
Pour le coup, c’était Lence qui apportait un peu de retenue à son ami. A force de prêcher la bonne conduite, il oubliait de faire lui-même attention à ses actes. Enfin bon … cela n’avait pas non plus trop d’importance. Si l’on s’arrêtait à ça, il y aurait eu beaucoup moins de rencontre intéressante pour le jeune homme.
- C’est plus risqué.
Il avait essayé de rester sobre dans sa réponse. Que pouvait-il dire de plus d’ailleurs ? Lorsque l’on a une épée de Damoclès au dessus de la nuque tous les jours et risquant de tomber au moindre moment, la force des choses voulait que l’on n’en parle pas. Ou du moins que lorsque cela était nécessaire. Enfin, c’est ainsi que l’on voyait la chose dans sa famille.

- Mais à part ça … ça s'apprend comment ? Tu peux te changer en autre animal où tu es cantonné qu'à une seule variété ?
Voilà un sujet plus simple à aborder. Pas pour autant plus clair, mais du moins beaucoup plus agréable.
L’apprentissage de la métamorphose pour Lence s’était fait assez naturellement. C’était jouissif comme matière. On pouvait souffler un coup entre deux cours bien plus sérieux, tout en ayant la possibilité de se donner à fond. C’était un peu comme le sport dans un certains sens. Pour sa part, le sorcier s’était énormément donné dans cette matière. Très tôt, il avait trouvé assez gratifiant et amusant de pouvoir changer la forme de sa gomme à loisir. Il s’était donc donné ensuite très aisément corps et âme dans ce petit lieu de plaisir qu’était la salle de classe et des métamorphose.
- En cours. Enfin, si tu travailles. Après plein de petits trucs peuvent varier, mais c’est pas vraiment intéressant pour l’instant. Et non, je n’ai “que” ça. Mais j’en suis déjà assez fier.
Il sourit légèrement, assez amusé par la situation. La jeune femme devait clairement se moquer de ses explications, mais ça faisait toujours plaisir d’en parler.
Lence jetta aussi rapidement un regard intrigué vers l’élève qui passa derrière lui. Au moment où il avait remarqué la magicienne qui lui faisait face, il avait fuit à grandes enjambés.
- Et bien, notre amie semble avoir quelques adorateurs. Raison de plus pour se méfier Lence !

________________________________

Nâga Party Hard
Pompidup !!! :
 
Lence, pendant ses exams
Encore 400 pages !!! :
 
Lence vous parlera toujours en #863f2f, pour ce qui est de Nâga, il se moquera de vous en #5d9876.
avatar

Profil


Espèce: Magicien ; Sorcier

Familier: Nâga, Cobra des Forêts

Situation: Célibataire
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Points : 17
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé ★ Lence
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'arroseur arrosé ★ Lence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hadopi dans ta face ou l'arroseur arrosé
» L'arroseur arrosé, version Meidjôôrs du disque
» L'arroseur arrosé
» 03. ♠ Une petite fête bien arrosé ♠ PV Taylor
» Une nuit arrosée (libre).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: La Tour du Lycan :: La Bibliothèque-
Sauter vers: