Petits dossiers entre grandes copines ★ Sofia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: L'Aile du Personnel :: La Salle des Professeurs
MessageSujet: Petits dossiers entre grandes copines ★ Sofia Lun 21 Mai - 18:12
❝ Petits dossiers entre grandes copines
- avec Sofia Eriksen

Un troisième soupir s'échappa de la bouche de Charlie, en moins d'une minute. Une heure qu'elle essayait de joindre le téléphone de Peter pour prendre de ses nouvelles mais le réseau de Sainte Catherine avait décidé de faire sa crise d'adolescence. Zéro barres, c'était comme se retrouver en pleine campagne, un Dimanche après midi. L'impression d'être sur une île déserte, seule au monde. Elle foudroya son écran des yeux : l'un d'entre eux allait devoir craquer à un moment et ça n'allait certainement pas être elle. Jamais elle ne céderait.

Nouveau soupir. Elle verrouilla finalement son écran et le posa sur la table devant elle. Spark était, comme d'habitude, contre sa nuque, posé sur son épaule. Charlie lui caressa gentiment la tête, la sensation d'électricité statique ne la dérangeant pas spécialement. Elle y était habituée maintenant. Le minuscule Thunderbird secoua ses petites ailes de contentement avant de redevenir une boule dorée de plumes soyeuses. Assurant davantage sa prise sur son pull anthracite, Spark ferma les yeux.

Toujours pas de réseau, Charlie se laissa aller contre le dossier de sa chaise. Elle attrapa sa tasse avec sa main gauche, observant le fond de café qui y traînait : même pas une gorgée. La cafetière était de l'autre côté, il fallait qu'elle se lève, quelle poisse. Portant le récipient à ses lèvres, elle grimaça, surprise par le café froid : elle avait du l'oublier, occupée à tenter de joindre son mari. Une fois sa tasse vide, la psychologue recula sa chaise et se leva, déterminée à boire le plus de caféine possible pour garder l'esprit clair : elle avait encore des dossiers à compléter.

Versant le reste de café directement dans son mug, Charlie mit une deuxième tournée de café en route. Pour une fois, elle allait rester ici. Ses collègues allaient et venaient mais ça ne la dérangeait pas forcément : ça faisait du bien de les voir. D'habitude, elle serait repartie dans son bureau et se serait installée pour travailler jusqu'à l'heure du repas. Son étude des Malédictions se devait d'être la plus précise possible pour la présenter au grand public. Et qui sait, cela permettrait une meilleure compréhension de ces personnes.

Elle réchauffa son café magiquement et retourna à la table où attendait une pile de dossiers. Des dossiers sur des élèves venus la voir ces derniers jours. Elle notait tout scrupuleusement, du cadre familial jusqu'à la peur à la base de la Malédiction. Tout avait un lien, Charlie en était persuadée. Armée de son critérium, elle annotait des détails dans les marges, soulignait des passages et les reliaient à d'autres. Et de temps en temps, une gorgée de café.

Ses yeux clairs tombèrent sur l'écran noir de son portable. Le critérium roula jusqu'en bas de la page  alors qu'elle se saisissait de l'appareil pour entrer son code personnel et naviguer sur l'écran jusqu'à sa liste de contacts : là, elle sélectionna le numéro de Peter et attendit. Toujours rien. Bon sang, que c'était agaçant ! Charlie s'avachit sur la table, le visage entre ses bras. Elle ne regrettait pas d'être venue ici mais par moment, c'était vraiment difficile.

L'une de ses boucles blondes se souleva tandis que Spark faisait de son mieux pour se sortir de ce piège chevelu. L'oiseau mythologique s'envola jusqu'à la chaise en face de celle qu'occupait la Magicienne pour la juger de ses petits yeux sombres. Ah, elle n'aurait peut-être pas dû bouger aussi vite le haut de son corps, le Thunderbird de la taille d'une mésange avait dû se réveiller en sursaut. Il était vraiment frustré, elle pouvait presque voir son petit corps produire des étincelles. Et contrairement à son électricité statique, ses éclairs n'étaient pas proportionnels à sa taille : ils pouvaient être vraiment douloureux.

Avec un petit sourire désolé, Charlie tendit une main et Spark s'envola pour se poser dessus, tout bougeon. Elle l'approcha de son visage et frotta son nez à son petit bec. Dégageant ses boucles à la couleur de l'or, la psychologue approcha son familier de son endroit favori : la jonction entre sa nuque et son épaule. Là, Spark s'accrocha à son pull, se trémoussa un peu comme pour trouver la meilleure position et se pelotonna contre sa maîtresse.

Veillant cette fois à bien rester droite, elle attrapa sa tasse et avala une longue, chaude gorgée de café définitivement pas assez sucré. Mais la crème et le sucre étaient loin, si loin …  Bon, tant pis. Charlie se leva une nouvelle fois, direction le mini-frigo. Elle attrapa la Chantilly, referma le frigo et retourna près de la cafetière pourr récupérer le sucre en poudre en dosette individuelle. Le dos tourné à la porte, elle entendit cette denrière s'ouvrir et se retourna pour saluer son amie aux cheveux juste sublimes.

« Salut, Sofia ! Ton cours est déjà finit ? J'ai pas vu l'heure passer. »

Ce qui voulait dire qu'elle en était à deux cafés en moins d'une heure … génial.



(c) Tsubaki
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Spark - Thunderbird

Situation: Mariée
Psychologue Scolaire
Psychologue Scolaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petits dossiers entre grandes copines ★ Sofia Mer 13 Juin - 11:20

Petits dossiers entre grandes copinesSalle des professeurs
Sofia
Eriksen
Charlie
Gleeful
Cette journée aurait pu être parfaite. Sofia avait préparé tous ses cours à l'avance, n'omettant aucun détail, revérifiant même cinq fois sa to do list avant de tout ranger. Elle avait décidé de rentrer à Copenhague pour le week-end afin d'y revoir sa famille, notamment sa mère et son père à qui, elle le sait, elle manque cruellement. Milla avait pu profiter de ce moment de répit pour passer du temps avec ses cousins et cousines qui ne fréquentaient pas tous Sainte Catherine. Et si Sofia avait tout de même prit le temps de travailler un peu, elle avait surtout pleinement profité de ce petit break bien mérité. Il n'y a rien de mieux qu'un retour aux sources pour remplir les batteries et s'aérer l'esprit. Évidemment, comme à chaque fois que Lars et Susanne accueillaient leurs quatre enfants sous leur toit, ils avaient mit les petits plats dans les grands. Salades composées, viandes au vin, légumes caramélisés, fromages goûtus, fruits juteux ... Ils dépensaient sans compter lorsqu'il était question de l'estomac de leur progéniture. Le dîner du dimanche soir fut d'ailleurs le plus gargantuesques de tous et jamais Sofia n'avait autant mangé auparavant, même lorsque sa grossesse lui imposait des fringales impressionnantes.

Résultat, c'est pleine jusqu'au cou et aussi ronde qu'à son cinquième mois de grossesse qu'elle a regagné sa chambre, bien trop tard pour quelqu'un supposé se lever très tôt le lendemain pour retourner travailler en France. Heureusement que Milla était là d'ailleurs : c'est elle qui a tiré sa mère du lit, hurlant à qui voulait bien entendre qu'elles allaient être en retard. Elle se permit d'ailleurs de grossir la chose, imaginant déjà le professeur Jekyll la refuser à son cours en l'humiliant déjà toute la classe. Sofia avait beau lui assurer que ce n'était pas dans le tempérament de sa collègue, essayez donc de faire entendre raison à une ado. C'est donc sous les complaintes de Milla que les danoises ont quitté le manoir des Eriksen en quatrième vitesse, sans que l'adulte n'ait le temps d'avaler quoi que ce soit. Elle n'avait plus qu'à prier que l'un de ces collègues ait ramené des viennoiseries en signe d'encouragement pour cette nouvelle semaine qui débutait.

Heureusement, Sofia maîtrise le sortilège de téléportation. Seulement, comme il est impossible d'atterrir dans le domaine - question de sécurité - les danoises durent attendre que le téléphérique magique vienne les cueillir en bas de la montagne. Tandis que Milla faisait les cent pas en se rongeant les ongles, Sofia s'assurait n'avoir rien oublié à Copenhague. Elle s'est préparée tellement vite qu'il ne serait pas étonnant qu'elle est omit quelque chose. Heureusement, tout semble bien là. Poussant un long soupir, Sofia profita pour remettre un peu d'ordre dans ses cheveux qu'elle avait coiffé à la hâte. Elle découvrit avec horreur que l'élastique qui nouait sa natte tordue était décoré de la tête de Hello Kitty. Un ancien chouchou appartenant à Milla que Sofia gardait sur sa coiffeuse en guise de souvenir. Quel honte, elle ne peut pas faire cours avec ça dans les cheveux ! Elle n'a cependant pas le temps de s'en préoccuper davantage : le téléphérique vient d'atteindre le haut de la montagne et Milla se rue déjà hors de la cabine, poussant des gémissements en consultant sa montre. Les cours commencent dans deux minutes top chrono. Il va falloir mettre les pleins gaz.

Tandis que Milla explose le record du monde du cent mètres pour rejoindre le château, Sofia enchante sa valise et s'assoit dessus, à la manière d'Aladdin sur son tapis volant. Elle rattrape donc rapidement sa fille et l'attrape au passage, l'installant à ses côtés pour lui faire gagner du temps. Arrivées au pied des marches, la jeune fille colle un baiser sur la joue de sa mère et disparaît dans le hall. Sofia, elle, prend tout de même le temps de confier leurs affaires à l'un des surveillants qui accepte gentiment de s'en occuper. Heureusement, son premier cours de la journée est consacré aux Dragons : généralement, ils sont tous calmes et attentifs, contrairement aux Faunes qui ont bien plus tendance à se laisser aller. Sofia se hâte donc de rejoindre la salle de classe et la cloche résonne à l'instant même où elle arrive devant la porte. D'un coup d’œil rapide, elle s'assure que Milla est bien là et soupire de soulagement en la voyant rentrer dans la classe de madame Jekyll. Tout est bien qui fini bien, pour sa fille comme pour elle.

D'un mouvement de la main, Sofia invite les Dragons à pénétrer dans la salle de classe. Ils s'installent ainsi dans le calme et attendent patiemment le programme du jour – bien qu'ils sachent déjà tous de quoi il en retourne. Cependant, tout à sa précipitation, la danoise a totalement oublié ce devoir sur table de deux heures prévu depuis bien trois semaines. Heureusement, elle peut compter sur l'honnêteté d'une de ses élèves – ou plutôt, sur sa maladresse. En demandant à Sofia s'il fallait plus d'une copie double, elle a contribué à rafraîchir sa mémoire. Résultat, c'est sous les soupirs déçus de quelques élèves que la danoise tire sa pochette à devoir de son sac. D'un mouvement de sceptre, elle fait voler les polycopiés sur les bureaux. Comme d'habitude, elle prend le temps de relire toutes les consignes avec eux, s'assurant qu'ils comprennent tout ce qu'elle attend d'eux. Et une fois certaine que tout est clair, elle les laisse travailler, diffusant une compilation de Beethoven parfaite pour la concentration. Ce petit répit de deux heures lui permet ainsi de vérifier ses notes une nouvelle fois, s'assurant n'ayant prévu aucun autre devoir sur table pour aujourd'hui. Et bien qu'elle ait oublié avoir garder son élastique Hello Kitty, aucun élève ne lui fit la remarque, tous bien trop occupés à gratter leurs copies comme des greffiers.

Lorsque la cloche sonne, les élèves lâchent leur stylo en parfaite harmonie. Sofia rappelle alors les devoirs jusqu'à son bureau et libère ses élèves, leur souhaitant bonne chance pour la suite de la journée. Étant donné qu'elle n'enchaînait pas tout de suite avec un nouveau cours, la danoise décide de rejoindre la salle des professeurs. Bien qu'elle ait mangé comme un ogre la veille au soir, son estomac commence déjà à exprimer quelques plaintes. Elle rassemble ainsi ses quelques affaires et, Eyla sur les talons, s'engage dans le couloir, descend la volée de marche menant au rez-de-chaussé et zigzag entre les élèves pour atteindre l'aile du personnel. Là, l'ambiance est plus légère, plus calme. En gagnant la salle des professeurs, elle s'étonne de constater que seule Charlie est là. Pourtant, jamais ses collègues ne ratent la réunion hebdomadaire autour de la machine à café. Tant mieux, dans un sens. Bien qu'elle vient de passer deux heures dans le calme complet, elle ne se sent pas encore prête à suivre les discussions animées de ses collègues. D'autant plus que cela lui permet de passer un peu de temps seule à seule avec son amie d'enfance.

Bonjour, Charlie ! Comment vas-tu ? Tu n'as donc pas entendu la cloche sonner ? La première moitié de la matinée est déjà terminée.

Sofia dépose alors ses affaires sur l'une des tables vides et aperçoit un petit sachet de viennoiseries trônant juste à côté de la machine à café. Que soit béni celui ou celle qui y a pensé. Ni une ni deux, la danoise pioche un croissant et se remplit une tasse de café bien noir, sans sucre. Elle a vraiment besoin de ça pour achever de se réveiller – et surtout, pour faire taire les complaintes de son estomac. Alors qu'elle mord dans le croissant, ses yeux tombent sur le bout de sa natte … L'élastique Hello Kitty ! Elle l'a totalement oublié, tellement pressée d'arriver … Cela signifie donc qu'elle est restée deux heures avec ses élèves et qu'ils ont tous vu le chouchou ? Quelle honte ! Horrifiée, Sofia manque de s'étouffer avec sa viennoiserie. Elle lance alors à Charlie un regard désespéré. Pitié, faites qu'elle ait un élastique noir dans ses affaires ! Certes, Sofia pourrait très bien métamorphoser l'actuel mais si elle peut économiser un petit peu de magie, elle n'est pas contre. Entre la téléportation et l'enchantement de sa valise, elle a pas mal abusé ce matin. Et quelque chose lui dit qu'elle ferait mieux de calmer sa consommation si elle ne veut pas que la Sécheresse vienne frapper à sa porte.

Charlie, par pitié, dis moi que tu as un élastique à cheveux … Je viens de faire deux heures de cours aux Dragons avec un chouchou Hello Kitty ! Heureusement qu'ils étaient en devoir, avec un peu de chance, ils n'ont rien remarqué …

Mais c'est sans compter sur le regard de lynx de certains de ses élèves. S'ils ne sont pas tous des cracks en métamorphose, ils ont cependant un sens de l'observation sur-développé. Ce que Sofia pourrait saluer si elle ne craignait pas pour sa réputation.

________________________________


Sofia te rassure en #f497b7 mais Eyla te rabroue en #6600FF
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Eyla, esprit dragon

Situation: Célibataire (divorcée)
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Points : 30
Revenir en haut Aller en bas
Petits dossiers entre grandes copines ★ Sofia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» Petits arrangements entre amis [Shirogane Imari]
» Un peu de réconfort entre grandes figures de l'arbre
» Quoi de mieux que des petits potins entre amies ~Lily & Kaylee
» (x)Petits jeux entre amis [pv laryssa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: L'Aile du Personnel :: La Salle des Professeurs-
Sauter vers: