} Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina]

Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Espace Détente :: RP abandonnés
MessageSujet: Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina] Sam 24 Fév - 14:49



Les réincarnations  
de la maladresse







A peine avait-elle franchis le seuil de la grande porte qui menait à l’extérieur que la petite faune se souvient de ce qui la tracassait depuis cinq minutes. Elle avait oublié son livre de sortilège au pied de sa table. Certes, ce n’était pas très studieux, mais lors des cours de latin, elle préférait étudier autre chose.

Tout sauf le latin, pitié ! Qui a décidé de mettre ces cours alors que la grande partie des livres, recettes, formules étaient traduites ? Et ceux qui ne l’étaient pas, pourraient l’être très facilement. Non, décidément, cette langue morte lui sortait par les yeux. Merywen n’a jamais été douté pour apprendre les langues de toute façon, heureusement qu’on lui avait enseigné le français et l’anglais depuis sa naissance sinon elle n’aurait jamais été bilingue. Et encore, elle butait sur beaucoup de mots français, mais cet état était plutôt dû à sa maladresse.

Merywen porta sa main à son front avant de dire à ses amis de partir devant et s’engouffra de nouveau dans le hall, évitant les élèves qui voulaient se rendre rapidement dans le parc, ou en ville, va savoir.
Le familier de la petite faune se reposa sur l’épaule de cette dernière lorsqu’il n’y avait plus d’élèves pour la bousculer. Merywen lui sourit en faisant de plus grandes enjambées malgré son mètre cinquante-cinq. Elle se trouvait petite, mais avec Annabella et Lydie, le clan des petites tailles prenait de l’ampleur et c’était plus agréable, elle n’avait pas besoin de presser le pas pour être au même rythme que ses camarades.

Lorsque la petite faune retourna dans sa classe, elle chercha l’objet de sa convoitise près de sa table, mais la rouquine ne voyait pas le moindre livre. Oh non … Ne dites pas que quelqu’un était parti avec ?
Bon, pas de panique, il y avait son nom dedans. Ça ne pouvait être qu’une bonne âme qui pensait le lui rendre. Il n’y avait que des bonnes âmes à l’école, même le professeur de latin.

Merywen sortit de sa salle de classe en sautillant et tourna à sa gauche pour rejoindre ses amis, sans faire attention où elle allait.
Sans crier garde, Cirinci s’envola, sans que la demoiselle ne comprenne pourquoi alors qu’elle continuait à sautiller. Puis, Merywen glissa sur le sol qui devait être fraichement nettoyé. Elle glissa sur quelques mètres et percuta une personne dans un cri de surprise. Une personne qu’elle entraina dans sa chute.

_Aïe ...

L’inconnue avait amortie la chute de la canadienne. Mais, cette dernière dû prendre quelques secondes pour se remettre de cette émotion. Elle ne pensait pas faire du patinage dans le couloir de son école. Et ce vilain familier ne l’avait même pas prévenu !

Merywen se redressa en se massant le front. Elle avait dû se cogner sur le menton de l’inconnue pour ressentir cette petite douleur.

_Je suis désolée, j’ai glissé.

Oh, mais quelle drôle impression de déjà-vu !
La petite faune ouvrit les yeux et regarda la pauvre victime de sa maladresse. C’était une jolie petite demoiselle, toute blanche, avec de très très longs cheveux clairs. La petite rousse ne l’avait jamais vu avant. En tout cas, pas dans sa classe.
Merywen finit par s’asseoir sur ses fesses pour laisser la jolie blonde se redresser et respirer. La faune lui offrit un sourire remplis d’excuses

_ Pour ma défense, le sol est glissant. Bon, je suis maladroite aussi, tout le monde me le dit, mais là ce n’est pas ma faute … Enfin si, mais du coup je suis désolée, ne m’en veux pas. Je ne t’ai pas fais mal au moins ? Tu veux que je t’emmène à l’infirmerie ?
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina] Sam 24 Fév - 17:32

ALINA
DE BEAUMONT

MERYWEN
DE ZEPHERITE

「Les réincarnations de la maladresse 」
La journée de cours avait été particulièrement longue pour la jeune sorcière. Quoi qu’elle ait tentée, le sommeil l’avait fui toute la nuit durant et, par conséquent, elle s’était sentie somnolente toute la journée. Elle avait pourtant pris un solide petit déjeuner le matin pour se donner quelques forces mais tous ses efforts avaient été ruinés par la pause déjeuner. On n’a pas idée de demander à quelqu’un d’être attentif en cours avec une nuit blanche dans les pieds et un estomac bien plein !

Le point culminant de la journée fut le cours de maths, bête noire de la jeune fille. Les maths avaient toujours été son point faible à l’école. Comme qui dirait… Son pire cauchemar ! Elle avait beau essayer, se concentrer de toutes ses forces, la logique lui échappait. On pourrait essayer de lui parler chinois, finlandais ou grec ancien que le résultat serait le même.
Alina avait donc commencer à faire des petits dessins dans les coins de feuilles puis, Syrinx lui tenant chaud, enroulée autour de son cou, elle avait progressivement piqué du nez pour finir par s’endormir pour de bon la tête confortablement - ou pas – posée sur les notes qu’elle avait pris. Elle fut extirpée des bras de Morphée par le prof qui vint la secouer gentiment, dans un fou rire général de la classe. Chouette. Voilà qui allait la poursuivre pendant un bon moment...  
La sorcière se senti rougir jusqu’à la racine des cheveux tandis qu’elle se confondait en excuses auprès du professeur et qu’elle sentait Syrinx se tasser sur ses genoux, comme si c’était elle qu’on réprimandait.

Vint enfin la fin du cours. Liberté chérie et tant attendu. Alina prit son temps pour rassembler et ranger ses affaires dans son inséparable sacoche et sortit de la salle après tous ses camarades, s’excusant encore une fois auprès du professeur.
L’hermine sur son épaule, elle avançait dans le couloir, encore rongée par la honte. Elle qui ne supportait pas de se faire remarquer, elle avait gagné le gros lot ! Même sa maladresse légendaire ne l’avait encore jamais mis dans un embarras pareil.

▬ Tu aurais pu me réveiller quand même… glissa-t-elle à son familier, tranquillement installé sur son épaule.

▬ Parce que ça va être de ma faute ? Maugréa Syrinx.

Cherchant une barre chocolatée dans sa sacoche pour combler un de ses nombreux petits creux de la journée, elle n’eut pas le temps de répondre qu’elle se retrouva le derrière sur le sol sans vraiment comprendre comment elle avait atterrit là. Elle était pourtant persuadée de ne pas avoir trébuchée, bien qu’elle n’ait pas été spécialement concentrée sur là où elle posait ses pieds. Avant même qu’elle ne réalise ce qu’il s’était passé, une petite voix s’éleva pour s’excuser.

▬ Pour une fois que tu n’es pas la cause de ta chute, lui chuchota son familier.

Familier qu’elle foudroya du regard. Tout en se massant le menton, qui avait pris un léger coup dans le tumulte, elle leva les yeux vers celle qui l’avait percutée. C’était une petite jeune fille à la chevelure flamboyante et au sourire chaleureux qui la mitraillait de questions. La sorcière blonde lui offrit son sourire le plus sincère tout en se redressant puis tandis une main à ce petit missile roux pour l’aider à se relever.

▬ Ne t’inquiète pas. Comme l’a gentiment souligné Syrinx, mon familier, dit-elle en désignant l’hermine nonchalamment posée, comme d’habitude, sur son épaule, j’ai l’habitude de me retrouver le derrière sur le sol. Mais en général, je me débrouille toute seule ! Et tu ne m’a pas fait mal non plus. J’ai plus été surprise qu’autre chose.

Alina se baissa pour ramasser deux ou trois petites choses qui s’étaient échapper de son sac – la barre chocolatée qu’elle cherchait, une page ou deux de notes de maths, un tube de peinture – puis remit en place une mèche de cheveux qui avait l’air bien décidée à revenir se coller à ses lèvres quoi qu’elle en dise.

▬ Et toi ? Tu ne t’es pas fait mal ? Tu as du faire une sacrée glissade…

Etrangement, la jeune sorcière, d’habitude si timide, ne se sentait pas du tout gênée en présence de la jeune fille. Elle ressentait même un petit quelque chose de familier chez cette fille qui semblait déborder d’énergie.

▬ Au fait, je m’appelle Alina. Lui dit-elle dans un sourire.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina] Dim 25 Fév - 0:26
_Tu veux que je t’emmène à l’infirmerie ?

La pauvre. Merywen aurait aimé la rencontrer dans des circonstances plus … moins … enfin, voilà.

La blonde se releva et tendit une main bienveillante à sa cadette pour l’aider à se relever. Main que la petite rousse accepta avec joie. En se relevant, Merywen remarqua que l’inconnue faisait la même taille qu’elle. Et c’était assez jouissif.
En plus d’être toute jolie, toute gentille, elles faisaient la même taille ! C’était merveilleux !

_Ne t’inquiète pas. Comme l’a gentiment souligné Syrinx, mon familier.

La petite blonde désigna une jolie petite hermine sur son épaule. Merywen se pencha légèrement en saluant doucement la petite créature avec un geste de la main. Elle aurait bien aimé la prendre dans ses bras et lui faire pleins de papouille tellement elle était mignonne cette petite boule de poils.

_J’ai l’habitude de me retrouver le derrière sur le sol. Mais en général, je me débrouille toute seule ! Et tu ne m’a pas fait mal non plus. J’ai plus été surprise qu’autre chose.


Merywen laissa échapper un léger soupire rassurée. La faune allait s’en vouloir très longtemps si elle avait fais mal, même un peu, à cette demoiselle, ou n’importe qui d’autre.
Et puis l’inconnue venait de lui avouer qu’elle était assez maladroite également. Eh ben, un point commun sur lequel il ne serait pas approprié de se vanter, mais Merywen trouvait ça très amusant. Au moins, cette fille n’allait pas rire d’elle à sa prochaine rencontre avec son très cher ami le sol.

Instinctivement, Merywen se retourna pendant une seconde. Elle se souvint que sa camarade de chambre avait promis de monter un dossier sur sa colocataire. Mais pas de Kiarra à l’horizon, ouf.

Lorsque la canadienne se retourna pour accorder toute son attention à la jeune fille, l’inconnue était en train de ramasser ses affaires. La faune allait se pencher pour l’aider, mais la blonde avait déjà tout en main, dont un tube de peinture.

Bravo, ce n’est pas comme ça que ta grand-mère t’a élevé, Merywen !

Cette petite pensée frappa la faune qui se mit à se reprocher son impolitesse. Elle bouscule une pauvre âme qui n’avait rien demandé, et ne l’aidait même pas à ramasser ses affaires éparpillés par terre.
Heureusement, l’agréable inconnue sortit la faune de ses reproches qui allaient vite se transformer en idées noires.

_ Et toi ? Tu ne t’es pas fait mal ? Tu as du faire une sacrée glissade …

Merywen hocha la tête de gauche à droite, lui indiquant qu’elle n’avait rien. Cette fille était vraiment adorable de s’inquiéter pour elle, alors qu’elle avait servis d’amortisseur.

_ Au fait, je m’appelle Alina.

La blonde avait un tendre sourire, très agréable et chaleureux. Du moins, c’était ce que ressentait Merywen. La faune lui répondit vivement, un léger sourire sur son visage qui n’allait pas vraiment avec sa voix plutôt énergique :

_Enchantée Alina, je m’appelle Merywen !

Sans gêne, la rouquine prit la main droite de ce qu’elle considérait comme sa future amie, et l’agita doucement, englobant tout de même la main si blanche d’Alina avec ses petites mains.
Si Alina l’avait connu dans des jours meilleurs, Merywen lui aurait certainement agité vivement la main avec un sourire lui prenant toute ses joues, la rendant encore plus enfantine qu’elle ne l’était déjà. Enfantine, mais tellement plus rayonnante.
C’était certainement une bonne chose que la petite faune se soit calmée malgré qu’elle ait perdu ce petit quelque chose.

_J’adore ton prénom, il est tout mignon. Comme toi ! Et tes cheveux, ils sont trop beaux !

Après quoi, la rouquine lui lâcha doucement la main et les yeux de la petite faune se baladèrent sur Alina, regardant son uniforme scolaire. La fine blonde portait une jupe rouge claire avec une chemise rouge claire également et un même blazer gris frappé qu’elle.

_Oh, tu es une phénix ? Ça veut dire que ta salle de classe est jute à coté de la mienne, c’est cool, ahah.

Merywen ne savait pas vraiment pourquoi elle riait. Surement parce que ses mots étaient logiques et qu’il n’y avait vraiment rien de « cool » à ce que leur salle de classe soit juste à coté. En plus elle venait certainement d’assommer cette pauvre Alina avec tous ses compliments qu'elle avait pensé un peu trop fort.
La petite faune se trouvait bien stupide et son rire enjoué devenait peu à peu un rire jaune.

_Je me suis emportée, pardon.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Les réincarnations de la maladresse [PV : Alina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Maladresse [ouverte à une personne]
» La maladresse d’une gaffeuse professionnelle (TERMINÉ)
» Maladresse et boules de gommes (PV Nodox)
» Avatar - Alina K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Espace Détente :: RP abandonnés-
Sauter vers: