Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: La Tour des Dryades :: Le Foyer
MessageSujet: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Mer 25 Oct - 16:53


Tout feu. Tout flamme.
+ kiarra o'kelly
•• Freyr, ert þú virkilega skylt að fara? Ég mun ekki geta sofið aftur í kvöld ...

Freyr, tu es vraiment obligé de partir ? Je ne vais pas réussir à dormir encore cette nuit ...

La blanche regardait tristement son frère partir pour aller dans son dortoir, la laissant seule au pied de sa propre tour. Myrrh n’avait aucunement envie de retourner auprès de toute ces filles. À chaque fois, elles la regardaient comme si elle était une bête de foire avec ses yeux rouges et ses cheveux naturellement blancs. Myrrh poussa un long soupire et traîna les pieds vers le foyer de la tour de Dryade. Elle n’avait pas envie de retourner dans sa chambre et ce n’était même pas la peine de penser à se cacher dans les étages en ruines, car à l’heure actuelle des jeunes filles en mal d’amour étaient peut-être en train de squatter pour chialer. MR TORGUE trottinait tranquillement auprès de sa maîtresse et essayait tant bien que mal de la réconforter.

Myrrh avait clairement le mal du pays. La neige, le froid ambiant, son oncle, lui manquaient énormément. Elle avait accepté de venir ici pour faire plaisir à son frère et son oncle, mais au fond, elle savait parfaitement que c’était une mauvaise idée. Son tempérament enflammé risquait d’éclater violemment un jour où l’autre. Et ce n'était pas en étant loin de son frère et de son pays qu’elle allait réussir à se calmer. Un autre soupire blasé s’échappa de ses lèvres pâles et elle se dirigea vers un fauteuil libre dans un coin du foyer. Ce dernier était animé, mais pas autant que d’habitude. Il faut dire que beaucoup de filles passaient leurs temps dans le foyer communs pour être avec les garçons. MR TORGUE monta sur les genoux de la jeune fille et elle commença à lui faire des gratouilles sur la tête. Cela détendrait un peu Myrrh, mais l’ennui était présent. .

•• Fuck ... Við erum leiðindi hérna ... Ég vil spila píanó ... Ég vil sérstaklega fara heim ... Souffla la jeune fille en se laissant glisser dans le fauteuil.

Putain… On s’emmerde ici… J’ai envie de jouer de piano… J’ai surtout envie de rentrer chez moi…

La seule, un tant soit peu amusante, c’était de se foutre de la gueule des filles en islandais, mais bien sûr, ils y en avaient toujours deux où trois qui comprenaient ce qu’elle racontait. Myrrh serra MR TORGUE dans ses bras et ronchonna en essayant de trouver un truc à faire. Jouer du piano ? Pas possible avec tout les filles autours. Faire ses devoirs ? Nan car elle les fait habituellement la nuit quand elle n’arrive pas à dormir. Retourner voir son frère ? Non plus, car, il était sûrement en train d’étudier. Alors Myrrh s’amusa à claquer de doigts et à allumer une petite flamme sur son pouce. Cela l'amusait bien 5 min, mais l’ennuie avait vite refait surface. Cependant, l’ennui se dissipe assez vite, car du grabuge se faisait entendre à l’autre bout du foyer. Deux voix de crécelle avaient élevé le ton, ce qui piqua les oreilles de Myrrh. L’Islandaise pencha la tête pour voir ce qu’il se passait.

•• Woah ... Þeir eru ekki til skammar að pissa í dýralífinu ... Pensa Myrrh en regardant la scène.

Woah… Elles n'ont pas honte de faire chier une Faune…

La blanche haussa les épaules et se glissa à nouveau dans son fauteuil en se demandant, si elle avait bien emmené son mp3 avec elle en partant ce matin de sa chambre. Elle ne voulait pas s’interposait, car elle avait promis de faire attention à la façon dont elle se comporte avec les gens.
hrp : je suis désolée, c'est à chier ;w;
codage par evil triangle
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Mer 25 Oct - 17:38


Tout feu. Tout flamme.
Feat Myrrh Níelsdóttir

J'étais tranquillement assise sur l'un des nombreux fauteuils confortables de l'immense foyer du dortoir pour filles. Après un de leurs ennuyeux cours, je me suis tout de suite réfugiée dans ce coin semblant délaissé par toutes les filles du dortoir. C'était étrange qu'elles le délaissaient, la cheminée était toute proche ! Aujourd'hui, d'ailleurs, le feu y dansait joyeusement. De loin, on pouvait clairement dire que j'étais une vieille mamie assise auprès du feu, avec mon chat endormie sur les genoux. Enfin, ma chatte, mais étrangement, cela peut être mal interprété...

Je fixais le feu s'élevant et léchant le bois, pensive. Cela faisait peu de temps que j'étais arrivée à Sainte Catherine, mais je m'y sentais déjà pas à ma place. Cet endroit était rempli de ces immondes magitoks, qui ne cessaient de m'appeler « mademoiselle », ou pire, « madame ». Certes, les sorciers aussi me donnent ces marques de politesse, mais je supporte moins quand elles sortent de la bouche d'une de ces choses. En particulier le « madame », qui me donne l'impression d'avoir pris trente ans d'un coup -ce qui est assez désagréable.

Ce malaise s'était accru lorsque j'ai remarque qu'ils séparaient garçons et filles pour les dortoirs. Je peux comprendre la démarche, mais moi, je vais où ? Si je fait en fonction de ce que je suis, je n'aurais d'autres choix que de dormir dehors -et ça, je n'ai pas très envie, ça ferait trop plaisir aux magiciens. J'ai donc dû faire en fonction de mon physique, qui est de type féminin. Un nouveau mensonge à rajouter à ma liste. Au milieu de toutes ces filles, je me sentais comme étrangère ; j'avais l'impression de violer leur intimité, d'être encore moins la bienvenue. Comme si être une sorcière n'était déjà pas assez compliqué.

Heureusement, mon familier était là pour me tenir compagnie. Bien qu'elle ne pouvait pas tout comprendre, j'avais eu de la chance qu'elle soit plutôt à l'écoute et supporte mes longs monologues. En échange, je devais faire de même, malgré l'extrême ennui que cela pouvait m'apporter, pour être polie. Et elle avait vraiment un caractère de merde, pour ne rien arranger. Tel maître, tel familier ? Peut-être. Étant actuellement endormie, j'en profitais pour lui grattouiller doucement la tête, distraite par mes pensées.

Cependant, ce calme fut de courte durée, car des demoiselles s'approchèrent. Méfiante, je redresse mon buste, prête à me lever et à leur balancer une patate de forain dans le cas où elles décideraient de m'agresser. Et, comme par hasard, elles n'étaient pas venues avec de tendres intentions à mon égard. Elles étaient probablement plus âgées que moi, mais la maturité, elle n'avait vraisemblablement pas suivi ! D'abord, ça commença doucement, avec quelques remarques désobligeantes que je m'empressais d'ignorer. Puis, voyant que je ne réagissait pas, elles furent plus violentes et commencèrent à oser me toucher. Plus le temps passait, et plus ça devenait compliqué pour moi. Qu'est-ce que j'avais envie de leur en foutre une, surtout quand elles laissèrent sous-entendre qu'elles appartenaient à la pire des espèces de cette terre... Et je ne pus me retenir de faire un violent chassé frontal à celle devant moi lorsqu'elle tint des propos particulièrement vexants -le tout en m'étant brusquement relevée et fait tomber cette pauvre Strya de mes genoux, lamentablement tombée à terre.

« Répète un peu pour voir, petite merde ?! »

Et là, ça s'est complètement envenimé. Par chance, je pratiquais depuis longtemps des sports plutôt violents, ce qui me « protégeait » d'utiliser ma magie. Mais ça ne veut pas pour autant dire que j'étais immunisée à la leur. Je refusait d'utiliser ma magie contre elles, préférant largement me délecter de leur cris de tapette superficielle lorsque je leur donnait un léger uppercut raté dans le ventre. Franchement, ça se dit magicien, mais ce n'est pas très résistant physiquement ! Voyant que je n'allait pas longtemps m'en sortir seule, je cherchais en même temps quelqu'un susceptible de m'aider dans les spectateurs. Mon regard se posa sur une demoiselle aux cheveux blancs qui ne semblait en avoir rien à carrer de la scène. Me voyant mal l'aborder et lui demander cash de m'aider, je dit simplement, assez fort pour qu'elle m'entende :

« Je vais finir par croire que les magiciens sont tous des connards qui s'en prennent aux plus faibles ! »

En espérant qu'elle ai entendu. Au pire, ce sera quelqu'un d'autre qui viendra m'aider, ce n'est pas un problème. Enfin, si quelqu'un veut bien m'aider.


Code by Aekko - ne pas toucher

avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Chatte noire ailée aux yeux violets

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Points : 203
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Mer 25 Oct - 21:27


Tout feu. Tout flamme.
+ kiarra o'kelly
Quelques fois, Myrrh s’en voulait beaucoup de comprendre le français. Parce qu'à l’heure actuelle, cela lui aurait évité beaucoup de problèmes, du genre, direction dans le bureau du directeur. Mais laissons de côté pour plus tard. Myrrh qui était tranquillement sur son fauteuil avec MR TORGUE sur ses genoux, ne voulait pas se mêler des histoires de filles et encore moins s'il s’agissait d’un conflit Sorcier / Magicien. Elle avait promis à son oncle d’éviter au maximum les ennuis. Elle lui avait clairement spécifié qu’elle ne serait pas l’étudiante la plus sociable du monde, mais qu’elle ferai son possible pour éviter de taper sur la gueule de ses camarades.

« Je vais finir par croire que les magiciens sont tous des connards qui s'en prennent aux plus faibles ! »

Myrrh ne se sentait clairement pas concerné par cette réplique, car la demoiselle était une sorcière. Cependant, la gamine semblait croire que tous les magiciens étaient de connards. L’Islandaise poussa un long soupire et posa MR TORGUE sur le sol en lui disant de ne pas bouger puis elle se leva de son fauteuil. Avec son mètre quatre-vingts, ses yeux rouges et son long cheveu blanc, Myrrh en imposait un peu auprès des filles. Avec les garçons, s’était une autre histoire. La blanche habillée d’un uniforme de garçon s’approcha des trois filles. Les deux “agresseurs” avaient une année de moins que Myrrh, de part la couleur différente de leurs uniformes. Elle attrapa par le col l’une des deux étudiantes et dans un parfait Anglais, elle lui murmura à l’oreille.

•• Écoute ma jolie. Si tu continues à embêter une pauvre Faune parce que tu es plus âgé qu’elle, je viendrai personnellement te voir, et je ferai brûler lentement chaque centimètre carré de ta jolie peau de princesse… C’est comprit ?

Sa voix était emplie de colère et de haine, mais rien ne transparaissait sur son visage. La phénix se mit à se débattre afin que Myrrh la lâche, mais cette dernière avait une telle prise sur son col, qu’elle aurait très bien pu la lever de quelques centimètres. L’autre à côté s’était mise à trembler en voyant Myrrh penchait la tête pour la regarder.

•• Problem ? Souffla la blanche à son attention.

La phénix apparaît s’était enfuie en courant laissant l’autre dans les mains de Myrrh. Cette dernière poussa un long soupire en voyant qu’elle était encore au milieu des problèmes et que tout le monde la regarder. L’Islandaise lâcha le col de sa “victime” et plongea ses yeux rubis dans les siens pendant quelques secondes. Puis, la blanche lâcha la pauvre malheureuse et s’en retourna ver son fauteuil dans un coin du foyer. Un silence pesant régnait dans la salle, mais Myrrh n’en n’avait strictement rien à foutre. La gamine était sauvée, c’était le principal. Elle s’assied sur le fauteuil en velours rouge et MR TORGUE, le petit husky, s'installa sur ses genoux.

•• Ég lofaði að vera vitur ... Af hverju tók ég þátt? Þeir verða að hafa kvartað við leiðbeinanda ...

J’avais promis d’être sage… Pourquoi je m’en suis mêlée. Elles sont sûrement allées se plaindre à un surveillant…

Myrrh enfouie son visage dans la fourrure de son petit Husky et ferma les yeux.

•• Mig langar að sjá Freyr ...

J’veux voir Freyr …
hrp : blblbl
codage par evil triangle
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Jeu 26 Oct - 11:49


Tout feu. Tout flamme.
Feat Myrrh Níelsdóttir

Il semblerait que mon « appel à l'aide » subtile ai fonctionné, et sur la bonne personne ! Ma bonne étoile -pour peu que j'en ai une- avait dû avoir pitié de moi, pour cette fois, et m'avait envoyé une aide que je n'espérais pas tellement.

Je doit avouer que lorsque je l'ai vue se lever, jamais je n'aurais imaginé qu'elle serait aussi grande : elle dominait largement la plupart des personnes présentes dans le coin. Enfin, tout le monde me dépassait, là n'était pas le problème, mais tout de même ! De plus, son apparence atypique ajoutait une certaine majesté à sa silhouette, une certaine prestance même : typiquement le genre de personne que tu n'as pas très envie d'embêter. La jeune femme attrapa l'une des emmerdeuse et la menaça... en anglais. Je dois t'avouer que, sur le coup, j'ai été surprise. Qui aurait cru que j'aurais rencontré quelqu'un parlant aussi bien anglais au milieu de tous ces français !

Et voilà qu'elles se pissaient dessus. Hahaha, dès qu'il y avait plus imposant que soit, ça se faisait dans le froc ! C'est ça, les magiciens ? Ils baissent encore plus dans mon estime ! Déjà qu'ils n'étaient pas bien haut. D'ailleurs, ils n'étaient pas bien solidaires entre eux, puisque celle encore libre de ses mouvements pris ses jambes à son cou. L'autre ne tarda pas à déguerpir non plus, lorsque la blanche la lâcha. Enfin la paix !

Après avoir fait un doigt d'honneur aux deux gamines -quoi, elles ont eu ce qu'elles méritaient ! Je regrettais juste de ne pas avoir pu leur casser un bras-, je m'approche de la dame, ou plutôt de ma sauveuse.

▬ « Hey, merci au fait, j'ai cru que je n'allais jamais me débarrasser de ces deux pimbêches ! »

Sans réfléchir, je lui avais parlé en anglais, peu habituée à utiliser du français couramment. Mais je doutais que cela allait lui poser problème, elle parlait parfaitement bien ma langue, de ce que j'ai entendu. A ses paroles, je haussais un sourcil. Étais-ce à moi qu'elle parlait, en marmonnant dans la fourrure de son chien ? Strya choisit ce moment pour venir se cramponner à mon épaule, la partie inférieure de son corps pendant mollement dans mon dos. Mais je n'y fis pas attention, trop occupée à essayer de comprendre ce qu'elle voulait dire. C'était de l'elfique, ou une autre langue perdue ?

▬ « Tu parles l'elfique ? »

Tout en lui demanda ça, j'essayais de mettre mon familier dans une position qui me serait plus confortable, mais elle s'obstinait à vouloir rester sur mon épaule. Et bien sûr, j'eus droit à des remarques désobligeantes du style « Tu faisais vraiment pitié, tout à l'heure. » ou « Tu aurais dû m'appeler, je leur aurais mordu les mollets, comme un petit chien ! ». Enfin, c'est mon familier, quoi. Finalement, je la pris dans mes bras, un brin agacée. Et bien sûr, ça n'avais pas plus à madame, qui s'envola et alla se poser sur la cheminée pour bouder.  

▬ « Ne fais pas attention à ce chat volant, elle est toujours comme ça. Comment tu t'appelles ? »


Code by Aekko - ne pas toucher


________________________________


Kiarra : #F34330 • Strya : #903471
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Chatte noire ailée aux yeux violets

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Points : 203
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Mer 1 Nov - 15:56


Tout feu. Tout flamme.
+ kiarra o'kelly
« Tu parles l'elfique ? »

Myrrh leva la tête en pencha la tête en regardant la jeune fille. C’était bien la première fois qu’on lui sortait qu’elle parlait elfique. Il est vrai que l’islandais n’était pas une langue très parlé en Europe. Et très souvent, pour communiquer avec les étrangers, ils parlaient en anglais. Un très léger sourire s’était dessiné sur les lèvres de la blanche et elle secoua la tête pour lui faire comprendre que nan, elle ne parlait pas l’elfique. MR TORGUE se mit à japper en voyant un étrange chat volant apparaître auprès de la petite rousse. La pauvre petite, son familier n’avait rien de très chaleureux, au vu des remarques qu’il lui faisait. Myrrh avait eu un peu plus de chance avec MR TORGUE. Lui s’était une boule de poil câline et tout près à faire sourire sa maîtresse avec son comportement un peu maladroit. Ce dernier frotta sa petite tête contre le buste de Myrrh, afin d'avoir des grattouilles entre les oreilles.

« Ne fais pas attention à ce chat volant, elle est toujours comme ça. Comment tu t'appelles ? »

La dragonne fut surprise de voir que la jeune fille chercher à savoir son prénom. Habituellement, toutes les filles ne voulaient pas s’approcher d’elle, même ses camarades sorcières ne s'approchaient peu voire pas du tout d’elle. Après, Myrrh s’en fichait un peu du moment qu’on ne l’embêtait pas et qu’elle ne se mettait pas volontairement dans les problèmes. La blanche passa une mèche derrière son oreille puis caressa la tête de son petit husky avant de répondre prudemment.

•• Je m’appelle Myrrh. Et je ne parle pas elfique. Je suis Islandaise. Et toi ?

Elle détourna le regard et joua avec une mèche de ses longs cheveux blancs. Elle ne le montait pas forcément, mais elle ne se sentait pas à l’aise au fait que quelqu’un s’intéresse à elle. Juste derrière elles, les bruits ambiants avaient repris leurs cours, mais il y avait toujours une doucereuse impression de malaise. Myrrh sentait bien les regards haineux, froids ou frayée vers elle. Myrrh poussa un long soupire. Elle leva à nouveau ses yeux rubis vers la petite rousse.

•• Hm … Pourquoi, ces deux Phénix t’ont embêter ?


Myrrh était curieuse de connaître les raisons de son sauvetage. Il était rare qu’elle vienne en aide au gens. La plupart de temps, c’était elle qui se trouvait à jouer les grands méchants. Elle ne faisait plus à liste des magiciens qu’elle avait volontairement blessé quand elle était encore en Islande. Et, c’était Freyr qui venait l’arrêter, soit en usant de la force, soit de la nourriture. En parlant de nourriture, Myrrh avait encore faim. Elle s’était contrôlé pour ne pas manger trop lors de repas du soir, mais elle se doutait que ce serait une mauvaise idée. MR TORGUE lâcha un petit rire en entendant les gargouillements de la jeune fille. Myrrh rougit légèrement et baissa la tête

•• Excuse moi … J’ai l’air ridicule à avoir le ventre qui fait ce bruit là …

Malgré tout la situation était assez amusante, la grande et effrayante dragonne devenait aussi vulnérable quand son estomac crier famine. Espérons juste que la petite faune ne se moquerait pas d’elle. Myrrh n’était plus d'humeur à redresser les bretelles de quelqu’un d’autres.
hrp : blblbl
codage par evil triangle
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra Mer 1 Nov - 17:47


Tout feu. Tout flamme.
Feat Myrrh Níelsdóttir

Ma "sauveuse" déclina son identité. Myrrh ? C'était bizarre, comme nom. De plus, elle avait une manière un peu bizarre de la prononcer. Probablement la façon dont on le prononce, en Islande. Car oui, elle est islandaise. Quand je pense qu'il suffit de se tromper d'une lettre pour tomber sur le nom de mon pays natal... Mais du coup, l'Islande, c'est un peu le pays des elfes et des fées, aussi, non ? Enfin, des légendes avec ces trucs, donc... C'est un peu une elfe ?

▬ « Kiarra, irlandaise. Tu viens donc du pays des elfes, du coup ? »

J'allais la surnommer, l'elfe, maintenant. En un sens, ça lui va plutôt bien, les couleur de ses cheveux est assez peu commune, pour une jeune fille. Et ses yeux, aussi, aussi rouge que le feu. Ou le sang, mais je préfère la comparaison avec le feu. Je n'entends pas le rabat-joie du fond qui me signale avec insistance que le feu peut être bleu lorsque la combustion est complète. Elle me posa ensuite une question assez pertinente. En vérité, je ne savais pas trop pourquoi elles m'avaient embêtée. Elles avaient cru que j'étais une proie facile, peut-être, mais elles s'étaient trompées. D'ailleurs, j'aurais bien voulu que l'une d'elle reparte avec le nez cassé. Peu importe le nombre d'heures de colle que je me prendrais derrière.

▬ « Je n'en ai aucune idée, figure-toi », dis-je, haussant les épaules. « Elles ont peut-être cru que j'étais faible, ou bien elles savaient je ne sais pas trop comment que je fais parti de la classe la plus dénigrée, si tu vois ce que je veux dire. »

Je ne sais même pas pourquoi je lui dit ça, d'ailleurs, c'était peut-être une magicienne qui allait se barrer, pour peu qu'elle ai compris ce que je voulais dire. Ou alors, elle allait me poser des questions bizarres, ou pire, elle allait m'embêter elle aussi. Décidément, je n'avais pas de chance. Enfin, sauf si ma bonne étoile prends enfin pitié de moi. Soudain, un étrange bruit se fait entendre. Je ne comprit pas de suite qu'il s'agissait du ventre de la jeune fille. Peut-être n'avait-elle pas mangé ? Même si j'avais déjà mangé, ce bruit me mit en tête l'image d'un plat absolument délicieux, que ma mère aimait beaucoup cuisiner, mais qui prenait cependant beaucoup de temps à préparer. Elle ne le faisait que lors des grandes occasions, comme lors des fêtes, et j'adorais aller l'aider à le faire. Elle m'avait même promis de me transmettre la recette, lorsque je serais plus grande. Et cette recette, je l'attends toujours. Tout cela m'avait donné bien faim, ainsi qu'une envie de ce fameux plat -même si je doutais fortement qu'il se fasse, à cette école. Et puis, de toute façon, même s'ils essayaient, ils n'égaleraient jamais ma mère.

▬ « Non, ne t'inquiète pas. » Je me rapproche de son oreille et lui chuchote, malicieuse : « Au pire... Nous n'avons qu'à voler un peu de nourriture aux cuisines, si tu as vraiment faim. »

Le tout avec un grand sourire espiègle. Cette idée venait tout juste de s'installer dans mon esprit, et à vrai dire, elle m'enthousiasmait. Certes, je risquais un peu gros, mais ça pouvait être amusant ! Et vu que Strya boudait, elle n'allait peut-être pas remarquer mon absence de si tôt. Je me redresse ensuite, rigolant un peu.

▬ « T'inquiète, je rigoles, le plus simple est de faire apparaître de la nourriture. C'est ton familier ? » demandais-je, désignant le chien d'un mouvement de tête.

J'avais envie de le caresser, il m'avait l'air beaucoup plus gentil et câlin que Strya. Et moins casse-pied, aussi.

Code by Aekko - ne pas toucher


________________________________


Kiarra : #F34330 • Strya : #903471
avatar

Profil


Espèce: Sorcier

Familier: Chatte noire ailée aux yeux violets

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Points : 203
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Tout feu. Tout flamme. •• Feat Kiarra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» E04 - Tout feu, tout flamme
» Tout feu Tout flamme
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Tout feu tout flame!
» Tout Feu Tout Flamme pour Natsu Dragneel (le retour)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: La Tour des Dryades :: Le Foyer-
Sauter vers: