you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Les Classes :: Classe des Dragons
MessageSujet: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Sam 7 Oct - 20:41
Louis range ses lunettes et rassemble ses affaires lorsque le professeur l'interpelle. Le français cligne des yeux, se retournant même comme pour s'assurer qu'on s'adresse bien à lui. Chose inutile puisqu'il est le seul Louis dans cette pièce. Les derniers retardataires, eux aussi, semblent aussi surpris. Cogitant rapidement tout en s'approchant du professeur, Louis se rassure ; il n'a rien fait qui puisse lui valoir une sanction.

« Ce ne sera pas bien long, Louis. J'aimerais te demander un peu de temps. »

Louis dissimule une grimace, les sourcils légèrement froncés ; grignoter sur son temps d'étude n'est pas une chose qu'il apprécie nécessairement. Perceval, toujours aussi curieux, finit par bondir sur l'épaule du magicien pour ne rien louper à l'entrevue. Le français incite donc l'adulte à poursuivre.

« Je souhaiterais, si tu es d'accord bien entendu, que tu viennes en aide à un Phénix. »
« Plaît-il ? »
« Vois-tu, cet élève vient d'Albanie et c'est assez compliqué d'apprendre aussi rapidement que les autres. Malheureusement, j'avoue être assez débordé avec d'autres élèves et leurs lacunes. »
« ...vous souhaiteriez que je me charge de lui enseigner l'Histoire de la Magie ? »
« C'est ça. Tu es d'accord ? »
« Hm... »

Louis lâche le regard du professeur, pinçant son menton entre son pouce et son index, songeur. Apprendre une matière qu'il adore à un élève en difficulté ? N'est-ce pas un bon moyen de voir s'il a correctement retenu ses leçons ? S'il est capable d'enseigner ce qu'il sait au Phénix, et que ce dernier puisse combler ses lacunes, Louis ne pourra qu'en être fier. Il relève la tête, séduit par la proposition.

« C'est entendu. Comment s'appelle l'élève ? »
« Il me semble que c'est Lexa. Son nom de famille m'échappe. J'ai convenu d'une première leçon de soutien demain, à la même heure. Ta salle de classe sera libre après le dernier cours, vous vous y installerez. Je vais m'occuper de prévenir Lexa et d'informer les autres professeurs de votre présence. »

Louis hoche donc la tête et quitte la salle, un demi sourire aux lèvres ; c'est assez honorant qu'un professeur lui demande une telle chose, il a du mal à cacher son impatience. Oh, bien sûr, avec Billie, c'est un peu similaire. Mais le Dragon n'est pas toujours derrière la Faune ; elle sait qu'elle peut venir vers lui que lorsqu'elle en a besoin. Là c'est différent.

Le lendemain, la journée se déroule donc sans accroc notoire, comme toujours. Si ce n'est que Louis ne parvient pas à s'entretenir avec son professeur d'Histoire de la Magie. Ce dernier a omis de lui préciser plusieurs choses ; le niveau de cette Lexa dans cette matière, et à quoi elle ressemblait. Oh, et surtout, s'il s'agit d'une Magicienne ou d'une Sorcière. Non pas que ce soit dérangeant pour le français ; il commence à s'habituer à la présence des Sorciers. Ce sont des utilisateurs de magie comme les autres ; seule la méthode diffère.

Mais aborder l'Histoire de la Magie avec un Sorcier est un peu plus délicat, à son sens. Bah, peu importe.

Le regard fixé vers l'extérieur, il ne se retourne que lorsque la porte s'ouvre. Louis se retourne donc pour accueillir… un garçon ? Le Dragon arque un sourcil perplexe avant de regarder par dessus l'épaule du garçon. Pas de fille en vue. Que fait-il ici celui-là ? Un coup d'oeil rapide à son uniforme. Rouge clair ; Phénix donc. Il s'approche donc et, lui adressant un demi sourire bienveillant, il indique la porte en face d'eux, de l'autre côté du couloir.

« Navré, Phénix, mais cette salle de classe est réservée aux Dragons. La tienne est juste en face. »

Ce n'est pas rare, même pour un Dragon, de se tromper de pièce, dans la précipitation, après tout. Louis s'écarte donc un peu, remarquant les affaires que le garçon porte. Interloqué, il jette un coup d'oeil en face ; le calme semble régner. Non pas que les Phénix soient bruyants, mais le silence est de mise à l'étage. Est-il venu ici pour étudier ?

« Les élèves étudient à la bibliothèque, en règle générale. Que fais-tu ici à cette heure ? » Louis glisse son regard vers l'horloge au mur puis reporte son attention sur son cadet. « Je suis désolé mais je vais devoir te demander de partir. » Son ton n'est pas sec ou agressif, seulement calme et posé. « J'attends Lexa, une jeune fille albanaise que je dois aider à étudier, alors j'aimerais être au calme avec elle, si ça ne t'ennuie pas. »

Ah Louis, si tu savais...
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Points : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Lun 9 Oct - 19:30
You'll teach me and I'll teach you.Lexa Dibra & Louis de BerysGravissant les marches menant à l'étage des salles de classe de Sainte Catherine, Lexa soupirait.
Un cas désespéré. Voilà certainement ce que ses professeurs devaient penser de lui, autrement il ne se serait certainement pas retrouvé à gravir ces marches à cette heure-ci.

La veille, son professeur d'Histoire de la Magie avait tenu à s'entretenir avec lui après leur cours, et cela au plus grand dam du jeune sorcier. Et pourquoi cela ? Tout simplement pour lui faire part de son inquiétude quant au retard que l'albanais pouvait avoir dans sa matière.
Il fallait dire qu'il devait être plutôt rare pour un élève de troisième année d'avoir si peu de connaissances dans une matière aussi importante que la sienne, ce qui avait forcément amené Lexa à devoir lui expliquer les raisons de cela. Quelque chose qu'il aurait préféré ne pas avoir à faire, assurément. Mais bien entendu, l'adulte s'était montré tout à fait compréhensif vis-à-vis de la situation de son élève et après une courte discussion avec lui, il lui proposa de trouver quelqu'un pour l'aider à rattraper son retard.

S'il s'était bien douté que son retard évident dans cette matière ne passerait pas inaperçu bien longtemps, Lexa avait tout de même vainement espéré que le temps qu'il avait pu passer à essayer de mémoriser quelques évènements majeurs de l'Histoire suffirait pour qu'on le laisse tranquille. Il n'avait rien contre l'idée d'en apprendre plus à propos de ce monde qu'il ne connaissait pas encore, au contraire même, mais l'idée qu'on le balade comme un boulet d'un élève à un autre pour essayer de combler ses lacunes n'était pas pour lui faire plaisir.
C'est qu'il restait tout de même très peu enclin à ce que qui que ce soit ne lui vienne en aide, et cette école n'avait pour le moment de cesse de lui imposer d'aller en quérir.

Voilà donc pourquoi Lexa se dirigeait maintenant vers une salle de classe, son sac lancé sur l'épaule et l'estomac légèrement noué par l'appréhension. S'il en croyait les notes qu'il tenait au creux de sa main, c'était dans celle des Dragons qu'il devait se rendre pour y retrouver son aide. Encore un pauvre élève qui allait devoir perdre son temps à essayer de lui inculquer des notions que le premier imbécile venu devrait déjà connaître.
Posant sa main sur la poignée de la porte, le sorcier soupira silencieusement en pensant à cela. Tout ce qu'il espérait, c'était que l'élève de l'autre côté de cette porte soit doté d'une patience à toute épreuve parce qu'il sentait qu'autrement, cette pauvre âme en peine allait s'arracher les cheveux avec lui. Doucement, il abaissa la poignée et pénétra dans la pièce.

À l'intérieur de celle-ci, un élève se tenait effectivement. Il semblait plutôt grand, avec de longs cheveux bleus et l'expression de son visage lorsqu'il se retourna pour poser les yeux sur Lexa déstabilisa ce dernier. Visiblement, si l'on en croyait l'expression de surprise qu'il arborait, il ne s'attendait pas à avoir de la compagnie. Ce qui était plutôt étrange.
Se demandant soudain s'il ne s'était pas trompé de salle, l'albanais observa l'autre élève en silence s'approcher de lui, celui-ci brisant bientôt le silence pour s'adresser à lui d'une voix tranquille, le visage détendu.

« Navré, Phénix, mais cette salle de classe est réservée aux Dragons. La tienne est juste en face. »

« Më falni ? » Cette question résonna dans l'esprit de l'albanais en voyant ce jeune homme lui pointer du doigt la salle dans son dos. Il était bien conscient de se trouver dans la salle de classe des Dragons, puisque c'était l'endroit où il avait cru comprendre qu'il devait se rendre. Il ne comprenait tout simplement pas pourquoi on l'invitait à en sortir.
Il se contenta néanmoins simplement de cligner les yeux d'incompréhension, se retournant pour regarder la porte dans son dos avant de se concentrer à nouveau sur l'élève face à lui. Élève qui semblait d'ailleurs sur le point d'ajouter quelque chose, s'il en croyait l'expression qu'il arborait tout en faisant quelques pas pour s'éloigner de lui.

« Les élèves étudient à la bibliothèque, en règle générale. Que fais-tu ici à cette heure ? »

Sur le pas de la porte, Lexa hésitait. S'était-il trompé quant au lieu et à l'heure de son rendez-vous avec l'élève que son professeur lui avait demandé d'aller voir ? Il porta à nouveau le papier sur lequel il avait écrit son petit mémo devant lui, vérifiant ses notes. Non, c'était bien dans la salle de classe des Dragons qu'il devait se rendre et s'il en croyait l'horloge murale dans le fond de la pièce, à moins d'avoir vraiment très mal compris son professeur d'Histoire de la Magie, c'était bien maintenant qu'il devait y rejoindre quelqu'un.
Ce qui ne pouvait que signifier que l'élève face à lui devait être celui qui allait être en charge de l'aider, à moins d'une énorme méprise de sa part. Quelque chose qui était toujours possible, certes, mais tout de même très peu probable.

Mais avant qu'il ne songe à demander à l'élève qui lui faisait face s'il n'était pas celui avec qui il avait rendez-vous, celui-ci reprit la parole.

« Je suis désolé mais je vais devoir te demander de partir. J'attends Lexa, une jeune fille albanaise que je dois aider à étudier, alors j'aimerais être au calme avec elle, si ça ne t'ennuie pas. »

Ah. C'était donc ça. Il ne s'était pas trompé, il ne collait simplement pas du tout à l'image mentale que cet élève avait bien pu se faire de lui. Quelque chose que beaucoup auraient pu trouver particulièrement blessant à sa place, mais qui ne le déstabilisa pas outre mesure. Ce qui l'ennuya un peu plus en revanche, ce fut le petit rire moqueur de Jasper qu'il entendit résonner dans sa tête, celui-ci trouvant visiblement la méprise de cet élève particulièrement comique.
Curieusement, le lagomorphe se permit même de sortir son petit museau du sac de son ami, pour regarder à quoi pouvait bien ressembler celui qui venait de méprendre son sorcier pour une fille. Quelque chose qui surprit grandement Lexa, puisqu'il avait plutôt l'habitude de voir son compagnon éviter au maximum de se montrer aux autres. Il fallait croire que l'évènement était trop spécial pour ne pas qu'il n'en profite. Saleté de petit enquiquineur.

Se grattant l'arrière de la tête en retenant un faible sourire aux coins de ses lèvres, Lexa parvint toutefois tant bien que mal à faire abstraction de l'hilarité de son compagnon, plongeant son regard dans celui du Dragon face à lui. Comment allait-il bien pouvoir lui annoncer cela subtilement ? Le sorcier relâcha alors sa nuque en raclant sa gorge, tandis qu'il décidait d'enfin prendre la parole à son tour, le ton tranquille.

« Ahem. Ça tombe bien, c'est moi. »

Enfin, pour le côté « jeune fille » on repasserait une autre fois, mais le sorcier préférait ne pas enfoncer le couteau dans la plaie. Ça n'était ni la première, ni la dernière fois qu'on se méprendrait à propos de son sexe à cause de son prénom, aussi il décida de laisser ce détail de côté. Il avait fini par prendre l'habitude de ne pas trop s'en soucier lorsqu'il se trouvait dans ce genre de situation, c'était plus simple pour éviter de jeter un malaise dans la pièce.
C'est pourquoi il ne tarda pas à tendre son bras vers son camarade, l'invitant à lui serrer la main pour des présentations en bonne et due forme, comme si de rien n'était.

« Lexa, enchanté. Tu dois être... Louis c'est ça ? »

Lexa s'était adressé à lui en souriant, posément. Il ne voulait en rien rendre leurs échanges à venir plus maladroits que nécessaire, aussi préférait-il faire preuve de politesse envers son aîné en lui prouvant au moins avoir retenu son prénom. Et cela même s'il n'était absolument pas certain de ne pas l'avoir confondu avec un autre. Le regard qu'il lui lançait laissait donc entendre qu'il s'excusait d'avance s'il pouvait avoir fait une erreur : ils n'avaient certainement pas besoin d'une méprise supplémentaire pour leur premier échange.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333

avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : 264
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Mar 10 Oct - 0:22
Le garçon en face de lui a une réaction bien étrange ; Louis penche légèrement la tête sur le côté, interloqué. Est-il honteux de s'être trompé de salle ? Le français s'apprête à parler de nouveau afin de rassurer son cadet, mais le raclement de gorge du Phénix le coupe dans son élan.

« Ahem. Ça tombe bien, c'est moi. »

Un silence s'installe durant lequel les sourcils de Louis se froncent. Il toise le jeune homme en face de lui pendant ce qui semble durer une éternité. Ce garçon prétend être Lexa. Mais il s'agit d'un nom de fille, pas vrai ? Et il réalise enfin. Ses yeux s'arrondissent comme deux grosses billes. Sa bouche s'entrouvre, se referme, puis recommence.

La confusion s'installe dans l'esprit du français qui, déjà, se confond mentalement en une multitude d'excuses plus sincères les unes que les autres. Il a honte, vraiment honte. Et c'est un sentiment qu'il ne connaît que peu, voir pas du tout. Lexa doit se sentir vexé, et c'est parfaitement compréhensible. Lui fait-on ce genre de réflexion constamment ? Louis s'en veut ; il ouvre la bouche pour parler, cette fois, mais la main du Phénix apparaît dans son champ de vision, le stoppant net.

« Lexa, enchanté. Tu dois être... Louis c'est ça ? »
« Je… Oui, c'est ça. »

Louis attrape maladroitement sa main, la serrant amicalement. Lorsque leurs mains se séparent, Louis se masse alors la nuque, troublé par son erreur.

« Je suis désolé Lexa… J'aurais du avoir la politesse de me renseigner un minimum sur toi… Ça m'aurait évité de t'offrir une telle image de moi. »

Le français aperçoit alors soudain un petit museau dépassé du sac de l'albanais. Sitôt aperçu, Perceval se manifeste, sautant sur une table pour mieux tenter d'apercevoir son camarade familier. Un jappement joyeux s'échappe de sa gueule tandis qu'il remue sa queue touffue.

« Je te présente Perceval, mon familier. Il est ravi de te rencontrer. » Une courte pause. « Enfin… ton familier surtout. Ne le prends pas mal. »

Il réalise, à ses propres mots, que Lexa doit déjà se sentir suffisamment blessé comme ça, avec la fâcheuse méprise du Dragon. Alors si, en plus de ça, un familier l'ignore volontairement -plus ou moins en tout cas- le pauvre Phénix risque de vouloir partir.

« Je… Enfin… Je suppose que ce n'est pas la première fois que l'on se trompe... » Sinon il n'aurait pas eu ce regard, mais il se serait certainement offusqué, énervé. Pas vrai ? « Mais sache que je suis sincèrement désolé... »

Il s'avance, désignant une chaise avant de prendre place à sa place habituelle ; juste à côté donc, pour que ce soit plus agréable. S'ils étaient chacun d'un côté de la table, ça accentuerait un peu trop leur différence. Enfin, c'est la pensée du français. Louis attrape les livres qu'il a pris soin d'emporter ; des manuels sur l'Histoire de la Magie adaptés à tous les niveaux de Sainte Catherine, de Faune jusqu'à Phénix. Ce serait bien inutile d'user du manuel des Dragons.

« Si tu n'y vois pas d'inconvénients, j'aimerais que tu me dises où tu en es dans ton apprentissage. Je ne suis pas là pour te juger, et encore moins te tester. La perfection n'existant pas, tu n'as pas à avoir peur de me dire ce que tu ne comprends pas. Je suis là pour ça après tout. »

Louis attrape un stylo, s'armant de son fidèle bloc-notes qu'il traîne dans tous les cours. Perceval ne tarde d'ailleurs pas à venir élire domicile sur l'épaule du magicien, comme à son habitude. Le français tend la main pour attraper ses lunettes qu'il place sur son nez avant de lever un regard amical et patient au Phénix.
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Points : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Dim 15 Oct - 16:29
You'll teach me and I'll teach you.Lexa Dibra & Louis de Berys« Je… Oui, c'est ça. »

Au moins une bonne nouvelle : Lexa avait bien retenu le prénom de son camarade. Un véritable miracle.

Mais si le fameux Louis venait bien d'attraper sa main pour la serrer et faire les présentations comme il se devait, l'expression sur son visage donnait l'impression que le jeune homme était sur le point de se décomposer. Visiblement, le Dragon venait de réaliser l'erreur qu'il avait commise en assumant que son camarade ne pouvait être la personne qu'il attendait et s'en voyait particulièrement confus.
Mais avant que le sorcier ne puisse le rassurer et lui demander de ne pas s'en faire pour cette méprise, son aîné avait déjà relâché sa main pour se masser la nuque, reprenant immédiatement la parole d'un air presque honteux.

« Je suis désolé Lexa… J'aurais du avoir la politesse de me renseigner un minimum sur toi… Ça m'aurait évité de t'offrir une telle image de moi. »

Face à lui, le Phénix haussa les épaules, un sourire compréhensif aux lèvres alors qu'il enfonçait ses mains dans ses poches. Son camarade n'avait pas besoin de lui présenter un visage aussi atterré, il n'y avait définitivement pas eu mort d'homme pour quelque chose d'aussi trivial. C'est pourquoi l'albanais avait commencé à doucement secouer la tête de droite à gauche, avant de prendre la parole à son tour.

« C'est pas gra- »

Mais alors qu'il voulait rassurer Louis et lui demander de laisser cette bête histoire de côté, Lexa s'interrompit. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un peu plus loin dans la salle de classe, un petit éclair blanc avait réussi à capter son attention en apparaissant dans son champ de vision. Un renard venait de bondir en jappant sur l'une des tables et s'était mis à remuer de la queue en fixant son sac.
Une scène que le jeune homme n'avait certainement jamais encore vu de sa vie, jusqu'à présent.

« Je te présente Perceval, mon familier. Il est ravi de te rencontrer. »

Lexa reporta à nouveau son attention sur son camarade lorsqu'il entendit celui-ci s'adresser à nouveau à lui, oubliant instantanément qu'il avait essayé de lui parler quelques secondes auparavant. Ce renard s'appelait donc Perceval, un nom qu'il risquait d'avoir du mal à retenir tant il le trouvait étrange et peu commode. Mais Louis ne lui laissa pas le temps d'y réfléchir davantage car il reprenait déjà, après néanmoins une courte pause d'hésitation.

« Enfin… ton familier surtout. Ne le prends pas mal. »

Légèrement surpris, le sorcier passa à nouveau son regard de Louis à Perceval, avant de machinalement porter une main à son sac où Jasper se cachait. En entendant les mots de son camarade, Lexa ne put empêcher un sourire amusé de traverser ses lèvres. Pauvre Jasper, lui qui passait son temps à se cacher lorsqu'il n'était pas niché quelque part contre son sorcier, voilà qu'il était devenu le centre d'attention d'un renard à l'air particulièrement amical.

« Je ne le prends pas mal, je comprends. » Il se tourna ensuite vers le familier de son camarade, lui souriant d'un air désolé en reprenant. « Je te présenterais bien Jasper, mais il est un peu timide. »

Lorsqu'il eut fini de prononcer ces mots, Lexa aurait juré avoir pu entendre les battements de cœur de son ami se calmer, comme s'il venait d'échapper à une mort certaine. Jasper n'était visiblement pas encore prêt à affronter une rencontre avec un autre familier, que cela soit par peur de se faire croquer ou simplement par absence d'envie de se faire un nouvel ami. Et le sorcier aurait menti s'il avait osé dire qu'il ne trouvait pas cela un poil amusant.

« Je… Enfin… Je suppose que ce n'est pas la première fois que l'on se trompe... Mais sache que je suis sincèrement désolé... »

Encore une fois, voilà que Louis recommençait à s'excuser - quelque chose qui allait finir par véritablement mettre son camarade mal à l'aise. Clignant des yeux, Lexa ne put donc s'empêcher d'essayer tant bien que mal de rassurer une bonne fois pour toutes le Dragon, avant que tout cela ne devienne une affaire d'état.

« Oh, oublie ça. C'est rien, vraiment. »

Si son sourire ne parvenait pas à faire comprendre à son aîné son envie qu'il laisse cette méprise de côté, le sorcier ne saurait quoi faire de plus. Pour l'heure, il allait simplement suivre l'invitation de Louis à venir prendre place sur l'une des chaises de la table la plus proche d'eux. Il était temps que tous deux passent à autre chose, et s'installer pour se mettre en condition de travail semblait être le meilleur moyen de le faire.
Une fois les deux élèves assis cote à cote, Lexa posa son sac sur ses genoux, pas sûr que son familier n'ait envie qu'il ne s'en sépare tout de suite - Perceval restait à proximité, après tout. De son côté, Louis s'était affairé à disposer plusieurs livres sur la table, traitant tous de l'Histoire de la Magie pour différents niveaux de scolarité.

« Si tu n'y vois pas d'inconvénients, j'aimerais que tu me dises où tu en es dans ton apprentissage. Je ne suis pas là pour te juger, et encore moins te tester. La perfection n'existant pas, tu n'as pas à avoir peur de me dire ce que tu ne comprends pas. Je suis là pour ça après tout. »

« Aha. »

Malgré lui, un rire un peu gauche échappa à Lexa alors qu'il voyait son camarade l'observer avec sérieux. Il ne voulait pas lui manquer de respect, loin de là, mais la simple pensée de pouvoir définir son niveau dans la matière que cet élève était sur le point de l'aider à assimiler avait quelque chose de tristement comique pour lui. Ce Dragon ne se rendait certainement pas encore compte de ce dans quoi il était sur le point de s'embarquer.

« Pardon, c'était nerveux. » Il se racla la gorge, reprenant rapidement. « Je ne sais rien à propos de l'Histoire de la Magie, en gros. J'ai essayé de lire les chapitres qu'on aborde en ce moment en cours, mais je confonds tout et j'ai du mal à comprendre de quoi ils parlent exactement. »

Posant sa main gauche sur l'un des livres face à lui, le sorcier se mit ensuite à tapoter doucement la couverture de celui-ci, réfléchissant à la meilleure manière de formuler ce qu'il essayait de dire au Dragon. Il avait les mots dans sa langue maternelle mais quelle était l'expression que les français utilisaient dans ce genre de situation déjà ?

« Tu peux me voir comme... hm... comment on dit ça déjà... » Quelques secondes d'hésitation s'écoulèrent avant qu'il ne tourne son visage vers Louis pour reprendre. « Une page vierge ? »

S'il voulait que ce « cours particuliers » se déroule bien, il valait mieux pour lui qu'il ne cache rien de son ignorance à son tuteur de fortune. Avec un peu de chance, peut-être même qu'il réussirait à le faire fuir, et ainsi lui éviter d'avoir à se traîner l'albanais comme un boulet.
Ça n'était donc pas par gaieté de cœur mais plutôt par considération pour lui que Lexa lui était si sincère, en somme.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333

avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : 264
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Mer 18 Oct - 23:54
Suite aux mots de l'albanais concernant Jasper, Perceval semble un peu déçu, triste. Un peu calmé, sa curiosité, elle, n'a pourtant pas quitté ses yeux. Il suit donc Lexa et Louis jusqu'à la table, prenant place sur cette dernière, toute son attention rivée sur le sac que tient précieusement le Phénix. Louis semble amusé par le comportement de fouineur de son familier, ne disant pourtant rien. Tant qu'il reste à sa place, il n'y a pas de raison pour lui d'agir.

Louis observe un moment Lexa ; il ne pourrait pas chasser cette honte, ce regret de son esprit pour aujourd'hui, mais le magicien est tout de même rassuré de voir que son cadet est aussi compréhensif. A sa place, il ne sait pas vraiment comment il aurait réagi. Bien sûr, il n'est pas du genre rancunier, mais il ignore s'il aurait été si rapidement enclin à pardonner. Ce qui rassure le français sur une chose : Lexa est une personne avec un bon coeur.

Les choses sérieuses peuvent alors commencer. Ou pas. Pour seule réponse à sa requête, Lexa lui offre un rire. Nerveux ou ironique, ou peut-être un peu des deux. Le Dragon cligne des yeux, un peu surpris par sa réaction.

« Pardon, c'était nerveux. »

Louis fronce légèrement les sourcils ; il y a quelque chose qui cloche. Et il ne tarderait pas à le savoir puisque le Phénix reprend la parole.

« Je ne sais rien à propos de l'Histoire de la Magie, en gros. J'ai essayé de lire les chapitres qu'on aborde en ce moment en cours, mais je confonds tout et j'ai du mal à comprendre de quoi ils parlent exactement. »

Ce n'est donc que ça ? Louis ne comprend pas vraiment ; Lexa est là pour apprendre, Louis pour lui enseigner. Aurait-il honte de ne pas comprendre, de ne rien savoir au sujet de l'Histoire de la Magie ? C'est un sentiment que Louis ne connaît que très peu mais, à ses yeux, il n'y a pas de honte à avoir ; considérant ses origines et ses difficultés avec le français, quoi de plus normal que de ne pas comprendre ? Il lui faudrait un peu de temps, rien de plus.

« Tu peux me voir comme... hm... comment on dit ça déjà... » Louis ne le lâche pas du regard, le laissant s'exprimer librement, le laissant prendre son temps. « Une page vierge ? »

L'ombre d'un sourire étire les lèvres du français tandis que sa main attrape un livre relatant des événements majeurs de l'Histoire de la Magie. Avant de passer aux détails allant la mémorisation de dates à celles des grands noms, Louis préfère commencer simplement.

« Eh bien nous allons remplir cette page ensemble, à ton rythme. » Il ouvre le livre. « Rassure-toi, je ne vais pas faire de toi une encyclopédie. On va simplement revoir l'essentiel. Mais avant ça... »

Le français dépose le livre devant eux, ajustant ses lunettes sur son nez avant de regarder son cadet une nouvelle fois.

« J'ai besoin de savoir quelle est la matière que tu aimes le plus, celle que tu maîtrises le mieux, selon toi. »

Perceval semble profiter du début de la leçon pour venir se caler sur les jambes de Louis, se roulant en boule pour s'accorder une petite sieste. Comme à chaque fois qu'il s'agit de révisions. Son intérêt pour Jasper semble s'être dissipé. Pour le moment en tout cas. Louis glisse mécaniquement ses doigts dans la douce fourrure de son familier, le caressant par habitude, distraitement.

« Ça peut m'aider à te donner les moyens de retenir plus facilement l'Histoire de la Magie. Je veux bien admettre que ce n'est pas une matière facile, et que tu dois certainement vouloir abréger les révisions rapidement. Mais, rassure-toi, ce n'est pas aussi compliqué qu'on le pense. »

Et le français a bien plus d'un tour dans son sac pour permettre à quelqu'un de retenir ses leçons. La comparaison peut sembler ridicule mais, avec ses sœurs, il use des mêmes méthodes. A voir s'il pourra les utiliser avec Lexa qui est plus âgé.

« De toute évidence, il n'est pas bon de passer des heures sur un sujet unique. Il faut y aller progressivement pour espérer mieux retenir. Te bourrer le crâne en un temps reccord n'est donc pas dans mes ojectifs. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Points : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Dim 29 Oct - 19:30
You'll teach me and I'll teach you.Lexa Dibra & Louis de Berys« Eh bien nous allons remplir cette page ensemble, à ton rythme. »

Acquiesçant volontiers en souriant, Lexa retira sa main du livre devant lui, le regard fixé sur le Dragon : il était étonnant, ce Dragon. Très différent du professeur improvisé que l'albanais avait du côtoyer en la personne d'Archibald, Louis paraissait tout à fait tranquille, presque chaleureux avec lui - et il n'y avait pas à dire, le sorcier n'allait certainement pas se plaindre de ce fait. Sa compagnie lui était plutôt agréable, à vrai dire.
Là où la majorité des personnes qu'il avait pu croiser dans sa vie se seraient probablement déjà enfuies en courant devant son cas, ce jeune homme qu'il venait à peine de rencontrer faisait déjà preuve de patience à son égard. Ce jour était à marquer d'une pierre blanche, cela ne faisait aucun doute.

À côté de lui, il observa silencieusement Louis ouvrir un livre qu'il avait attrapé un peu plus tôt et reprendre bientôt, d'un ton toujours aussi calme.

« Rassure-toi, je ne vais pas faire de toi une encyclopédie. On va simplement revoir l'essentiel. Mais avant ça... »

Lexa observa son camarade poser son livre ouvert devant lui puis ajuster légèrement les lunettes sur son nez, avant de plonger son regard dans le sien. L'espace d'une demi-seconde, le sorcier s'amusa de l'air un peu dramatique qu'avait pu avoir le geste du Dragon mais parvint à retenir le sourire qui voulait poindre sur son visage pour se concentrer plutôt sur les nouvelles paroles de ce dernier, tâchant de rester concerné par la situation.
Qu'on le compare à une encyclopédie en affichant un air aussi sérieux était hilarant, qu'on se le dise bien, mais l'heure n'était pas à la rigolade.

« J'ai besoin de savoir quelle est la matière que tu aimes le plus, celle que tu maîtrises le mieux, selon toi. »

Légèrement surpris par cette demande de Louis, Lexa souleva un sourcil, plutôt interloqué : que diable allait-il bien pouvoir faire de cette information ? Louis était là pour l'aider avec l'Histoire de la Magie, alors pourquoi se tracasser à se renseigner à propos de ce genre de choses auprès d'un élève qu'on lui avait certainement à moitié imposé ? Ce jeune homme était bien étrange, aux yeux de son camarade.
Il ne lui laissa toutefois pas le temps de s'interroger davantage à ce propos puisqu'il enchaîna presque immédiatement, offrant ainsi une explication à l'albanais quant à sa demande incongrue.

« Ça peut m'aider à te donner les moyens de retenir plus facilement l'Histoire de la Magie. Je veux bien admettre que ce n'est pas une matière facile, et que tu dois certainement vouloir abréger les révisions rapidement. Mais, rassure-toi, ce n'est pas aussi compliqué qu'on le pense. »

Ah. C'était donc pour cela : Louis pensait pouvoir l'aider en lui donnant de petites astuces liées à ses autres centres d'intérêts pour l'aider à mieux retenir ce qui lui posait problème. Ou du moins, c'est ce qu'il croyait comprendre en l'écoutant. Il doutait que le moindre raccourcis ne soit possible pour rattraper son retard en Histoire de la Magie mais faisant preuve de bonne volonté, Lexa décida tout de même de réfléchir à la réponse à la question que le Dragon lui posait.

Quelle matière il aimait le plus ? Cet élève lui posait une colle. En toute franchise, depuis le peu de temps qu'il était à Sainte Catherine, le sorcier avait encore du mal à s'accoutumer à son nouveau devoir de se rendre en cours comme un adolescent normal. Enfin... un adolescent normal pourvu de pouvoirs magiques, plutôt.

Portant sa main gauche à l'arrière de son crâne, le jeune albanais se mit donc assez naturellement à grattouiller celui-ci, pensif.
Il était une catastrophe ambulante dans tous les cours incluant l'usage de la magie, alors peut-être les matières générales ? Non, de ce côté, c'était probablement encore pire pour lui : à chaque nouveau cours, il avait l'impression d'être de plus en plus stupide, au vu de son retard sur les autres élèves sur des sujets que même un humain normal aurait dû connaître. Le sport, sinon ? Il n'était pas mauvais, certes - probablement même l'un des meilleurs de l'établissement dans ce domaine -, mais pour autant n'appréciait pas particulièrement ce cours, celui-ci le forçant trop souvent à finir en équipe.

La voix de son camarade s'éleva toutefois à nouveau dans la pièce, interrompant Lexa dans ses pérégrinations mentales.

« De toute évidence, il n'est pas bon de passer des heures sur un sujet unique. Il faut y aller progressivement pour espérer mieux retenir. Te bourrer le crâne en un temps record n'est donc pas dans mes objectifs. »

« Mhm. »

Répondant vaguement aux propos de Louis pour lui signifier son approbation, le sorcier reprit le cours de sa réflexion, y additionnant ces informations nouvelles. Le bourrage de crâne, en effet, n'était définitivement pas une option à ses yeux. Lexa n'avait clairement pas assez de patience ou de soif d'apprendre pour qu'il soit une bonne idée de songer à simplement lui balancer un flot continuel d'informations en espérant qu'il en retienne quoi que ce soit.
C'est lorsqu'il se fit cette réflexion que quelque chose tilta dans sa tête.

« Les potions. »

Relâchant l'arrière de son crâne, le jeune homme s'était vivement retourné pour regarder son professeur, le regard soudain animé d'une sorte de lueur victorieuse. Il avait fait cela plus précipitamment qu'il ne l'avait escompté, faisant peut-être preuve d'un peu trop d'enthousiasme qu'il tâcha de modérer lorsqu'il reprit la parole pour s'adresser à nouveau à Louis.

« J'aime le cours de potions. »

Oui, les potions, voilà un cours qu'il pouvait apprécier à Sainte Catherine. Il était même un peu étonné de ne pas y avoir pensé plus tôt, tant cette réponse lui semblait maintenant évidente. Réfléchissant presque à voix haute le sorcier reprit ensuite, expliquant ainsi - un peu malgré lui - le choix de cette matière en particulier à son voisin.

« On touche ce qu'on fait, on sent tout de suite quand ça tourne au vinaigre et si on suit la recette, on n'a pas de mauvaises surprises. »

Un faible sourire fit son apparition sur ses lèvres, tandis qu'il plongeait inconsciemment sa main gauche dans son sac pour l'enfouir dans les poils de Jasper, le regard toujours fixé sur son camarade. Il se demandait si celui-ci pouvait comprendre son raisonnement : de ce qu'il pouvait observer de son aîné, celui-ci semblait bien plus enclin à avaler des monceaux de lecture pour nourrir son savoir que le simple immigré qu'il était.
Le sorcier était quelqu'un de simple : il était tout à fait conscient de ne pas être un modèle d'intelligence et de savoir, mais il se débrouillait. Il avait visiblement du mal avec les études, n'appréciait aucunement être enfermé en classe à rester penché sur des livres et considérait toujours la magie comme une sorte de bombe à retardement qu'il avait peur d'enclencher à chaque instant : au moins, pendant les cours de potions, il avait l'impression de pouvoir redevenir un humain normal, suivant une simple recette.

Lorsqu'il sentit sous ses doigts son ami remuer un peu, Lexa baissa les yeux pour arracher son regard de Louis et le faire passer à son pika. Les petits yeux de celui-ci avaient timidement fait leur apparition pour se lever vers lui, comme si son petit familier avait voulu lui montrer une certaine forme de soutien. Quelle adorable boule de poils, ce Jasper.
Rompant le contact visuel avec le lagomorphe toutefois, le sorcier reporta son attention sur son camarade, se tournant vers lui lorsqu'il constata quelque chose.

« Mais ça n'a pas vraiment de rapport avec l'Histoire de la Magie, par contre. »

Entre potions et faits historiques, il y avait effectivement tout un monde qui s'étendait.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333

avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : 264
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa Dim 12 Nov - 17:01
« Les potions. »

Louis fixe son cadet avec une surprise qu'il ne cherche même pas à dissimuler ; son brusque enthousiasme arrache un demi sourire au Dragon. Ainsi, il semble apprécier le cours ; c'est une bonne chose. Avec cette information, Louis devine presque la pensée de Lexa. Il le laisse cependant poursuivre, par politesse et respect.

« J'aime le cours de potions. On touche ce qu'on fait, on sent tout de suite quand ça tourne au vinaigre et si on suit la recette, on n'a pas de mauvaises surprises. »

Le sourire de Louis s'étire un peu plus franchement tandis que ses yeux se posent sur son petit carnet ; il griffonne quelques mots à l'aide de son crayon à mesure que son cadet dévoile sa pensée. Louis aurait pu le parier ; Lexa est donc ce genre d'élèves, c'est donc bon à savoir.

Il ne remarque pas que son camarade à reporte son attention sur son familier dans son sac ; Perceval, lui, si. Dressé sur ses petites pattes tout en restant bien à sa place, il guette l'ouverture du sac pour espérer apercevoir le petit familier de Lexa. Les oreilles bien dressées et parfaitement alerte, le renard polaire ne bouge pas d'un pouce, telle une sentinelle. Et lorsque, enfin, ça semble remuer dans le sac, Perceval lâche un jappement joyeux et bondit vers le sac.

D'un mouvement parfaitement calculé, Louis intercepte son familier en le rattrapant dans l'axe de sa chute. Le Dragon récupère son familier qu'il dépose à l'opposé de Lexa et de Jasper. Louis ne prend même pas la peine de faire des remontrances à Perceval ; ce dernier a parfaitement compris que l'éloignement est sa punition pour son impatience. Louis griffonne encore quelques points sur son calepin avant de se redresser réajustant machinalement ses lunettes sur son nez.

« Navré, Perceval est atrocement curieux. » Il glisse son regard vers la petite ouverture du sac, essayant de s'adresser au pika même sans le voir. « Désolé Jasper. »

Le français reporte son attention sur Lexa puis attrape le manuel d'Histoire de la Magie pour en feuilleter quelques pages.

« Il semblerait que tu ais besoin de vivre les choses pour mieux les retenir. De suivre un mode d'emploi. » Il esquisse un sourire. « Les événements de l'Histoire peuvent être assimilés à une recette. Tu as un titre à ta recette, des ingrédients, et tu mélanges le tout pour obtenir ta potion. »

Il réfléchit aussi vite que possible pour prendre un événement qui pourra lui parler facilement. Puis il tape doucement son poing contre la paume de sa main.

« Prenons un exemple ; Sainte Catherine. Ton premier ingrédient, c'est une école de magie. Le second, ce sont des magiciens. Le troisième, ce sont les sorciers. Et, enfin, la touche finale, l'entraide entre races. Tu mélanges, et tu obtiens Sainte Catherine. » Il réalise qu'il a sûrement l'air ridicule si bien qu'il se masse la nuque avec un demi sourire gêné au coin des lèvres. « Ça doit te sembler complètement idiot, pas vrai ? Si je fais fausse route ou que ça te paraît trop tiré par les cheveux, n'hésite pas à me le signaler. Je trouverai autre chose pour t'aider. »
avatar
Dragon
Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Points : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
you'll teach me and i'll teach you • pv Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
» La Nouvelle Recrue [Pv : Marshall D. Teach]
» Teach me what to do || Adriana
» Adhemar Ϟ Let me teach you a few things.
» Contexte One Piece Requiem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Les Classes :: Classe des Dragons-
Sauter vers: