Le chocolat de la Justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Le Hall
MessageSujet: Le chocolat de la Justice Dim 17 Sep - 23:08

Le chocolat de la Justice !

Vous n’appréciez pas spécialement faire ce genre de sort, mais pour cette fois cela est une question de justice ! Sur le coup, vous n’aviez que cette idée là en tête, il est vrai que c’est peut être faire un mauvais tour à un camarade, mais un chenapan de ce genre doit payer ! Surtout que vous êtes certes une personne gentille avec un peu d’attention, mais là c’est limite le pire crime . Votre barre préféré de chocolat au riz soufflé, donc hors de question de laisser passer ce genre de vol pareil ! Surtout que beaucoup de vos sucreries ont disparu de votre sac et votre gourmandise à pris beaucoup depuis un moment. Vous ne pensiez pas que ce genre de chose est accepté dans l’école de votre père.

C’est donc en fouillant dans vos lettres que vous retrouvez celle de votre mère. Vous aviez demandé le fameux sort qu’elle vous avait jeté quand vous piquiez les cookies de la cuisine, vous vous êtes retrouvé avec la langue toute bleu punis de votre gourmandise et repéré de trop loin, vous ne pouviez pas dire que c’est pas vous qui volait les gâteaux. Donc vous alliez faire pareil juste pour attraper le voleur de friandise!  Vous concentrant, vous jetez ce fameux sort pour trouver votre voleur, sous le regard d’Arès qui est sûrement entrain de se demander ce que vous faites, bien sûr vous faites ça discrètement, que vous n’attirez pas les regards de vos compagnons de chambre. Il est vrai que c’est pas du tout légal ce genre de petit coup entre élève, enfin on doit faire avec c’est ce que tu en as marre d’avoir le ventre qui gargouille après trop d’effort et d’étude !

Vous voilà donc avec une barre piégé prête à être mangé, même si vous êtes méga tenté de la manger en plus de ça. Allé c’est le moment d’aller tranquillement au cour, l’air de rien vous essayez de faire comme d’habitude, bien que vous espèrez ne pas vous êtes trompées dans la formule, sinon c’est un grand fail, vous n’avez pas du tout l’habitude d’outrepasser la loi comme ça, une fois de trop tout de même. Donc vous avancez pour commencer votre journée tranquillement, essayant de mémoriser les visages que vous croisez bien qu’il y en a beaucoup tout de même. Donc c’est mission impossible de savoir qui est le potentiel voleur, il va falloir montrer beaucoup de patience durant cette quête d’arrestation d’un criminel notoire !

Vous en aviez presque oublié dans la journée cette arrestation, sur le coup quand votre estomac à sonner le glas de la petite faim du fin d’après-midi, juste avant votre cours de cavalerie, c’est alors avec désarrois que vous découvrez que votre barre chocolaté a totalement disparu de votre sac de cours. Vous êtes à la fois dégoûté comme contente que cela à marché ! Bien maintenant c’est le moment de refaire tout le chemin en regardant partout avec votre grande confiance en vous, c’est maintenant que la justice va s’abattre sur le/la jeune voleur(se), en espérant qu’ils ne soient pas plus de deux en vrai, sinon ça serait plus compliqué que prévus. Regardant un peu tout le monde comme un détective, vous cherchez le petit indice qui fera que c’est lui que vous allez agresser une personne. Bien sûr une langue bleu cela passe pas inaperçus, mais faut ouvrir la bouche, un bâillement, un rire trop fort, il y a beaucoup de possibilité mais pas beaucoup d'occasion pareil.

Mais alors que vous commenciez à vous dire que les lèvres bleu aurait été beaucoup plus pratique, vous remarquez une note bleu pas loin, approchant rapidement, vous fixez cette personne l’air de rien, attendant juste de voir un réel détail pour lever ton doigt plein de justice et de rage, on touche pas à la précieuse nourriture de la Princesse Leroy.

©gotheim pour epicode
avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Arès un Cobra Royal blanc

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Points : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice Dim 24 Sep - 13:13
Le chocolat de la « Justice ».Lexa Dibra & Annabella LeroyLe chocolat. Ah, terrible Némésis de bien des jeunes gens...
Sucré et savoureux, Lexa avait toujours été faible face au pouvoir d'attraction de ce met délicat, et ce depuis sa plus tendre enfance.

Gamin, il avait été habitué à n'en recevoir que très rarement, à considérer cette gourmandise comme le plus formidable des cadeaux. Il attendait toujours avec hâte son anniversaire et Noël, les deux moments de l'année où il avait le plus de chance d'en partager avec ses sœurs et ses parents. Ce qui pouvait partiellement expliquer pourquoi il était à présent si enclin à en dérober lorsque ses yeux avaient le malheur de se poser sur la moindre petite barre chocolatée.
Mais bien sûr, cela n'excusait en rien le méfait que le sorcier avait une fois de plus commis aujourd'hui.

Appelez cela comme vous voulez - la mélancolie, l'habitude, l'ennui ou encore simplement la bêtise -, mais depuis qu'il avait fait sa rentrée à Sainte Catherine, Lexa s'était senti poussé à retomber plus que jamais dans ses travers. Non, s'inscrire dans cette école ne lui avait pas fait oublier son ancien mode de vie. Et oui, vous l'avez bien deviné : il avait utilisé ses talents de voleur non pas pour détrousser ses camarades de leurs biens les plus précieux, mais pour chaparder leurs sucreries.
L'emploi de l'expression « Chassez le naturel et il revient au galop » n'aurait même pas été adapté à cette situation, puisque le jeune sorcier n'avait pas même songé une seule seconde à le faire.

Tout cela pour expliquer pourquoi aujourd'hui, comme beaucoup de jours qui avaient précédé, le Phénix tenait entre ses doigts fins le fruit de son dernier délit : une petite barre de riz soufflé au chocolat.

Lexa n'avait eu aucun mal à dérober cette petite douceur à sa propriétaire, un peu plus tôt dans la journée. En fait, il n'avait probablement jamais eu autant de faciliter à prendre possession de ce que bon lui semblait depuis qu'il était arrivé à Sainte Catherine. Il avait trouvé cela relativement désarmant les premiers jours, mais il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour comprendre pourquoi la majorité de ses camarades étaient si faciles à détrousser : beaucoup de ces élèves venaient de familles riches - ou du moins plus riches que la sienne, et cela de très loin.
Mais notre jeune sorcier ne détroussait pas ces gens-là pour un motif valeureux ou profond tel que le combat de l'inégalité des richesses, ou quoi que ce soit d'autre suivant ce modèle de pensées. Non. Il le faisait simplement par gourmandise, le sort de ces jeunes riches ayant décidé que ceux-ci seraient incroyablement plus faciles à déposséder de leurs précieux goûters que les élèves de famille plus modestes.
Il fallait croire qu'on ne leur avait jamais appris à faire attention à leurs affaires, que voulez-vous.

Alors Lexa était actuellement en train de tranquillement savourer l'une de ces savoureuses barres au chocolat. Après une longue journée à sagement suivre ses cours, sans la moindre honte quant à la manière dont il avait obtenu sa friandise. Il était tranquillement posé en tailleur sur le sol contre l'un des piliers du Hall du château, Jasper roulé en boule à ses côtés et de temps à autre, sa main droite venait caresser le dos de son familier.
Engloutissant les dernières miettes de la sucreries, il laissait son regard se balader un peu partout, observant les élèves autour de lui qui vaquaient à leurs occupations. Certains s'étaient rassemblés en groupe pour discuter, tandis que d'autres ne faisaient que passer pour se rendre dans une autre partie du château, sans que personne ne fasse particulièrement attention au sorcier qui restait dans son coin. Peut-être que parmi eux se trouvait la victime de son vol ? Honnêtement, il n'en savait rien : il ne faisait jamais bien attention à l'identité des personnes qu'il détroussait au château.

Une fois sa barre au chocolat totalement disparue, le jeune homme glissa tranquillement l'emballage de celle-ci dans la poche de son pantalon. Il avait encore du mal à s'habituer aux carreaux gris et rouge clair de celui-ci d'ailleurs, ainsi qu'au reste de son uniforme. Bien sûr, cela lui permettait de mieux se fondre dans la masse que jamais, puisqu'il était habillé exactement comme tous les autres adolescents de sa classe, mais il restait malgré tout plutôt réticent à porter ses vêtements comme un parfait petit premier de la classe. Et puis il n'était pas le seul élève à faire ça, loin de là, ce qui lui donnait un peu moins l'impression d'aller à l'encontre du règlement.
C'est pourquoi Lexa avait apporté sa petite touche personnelle à son uniforme. Rien de bien fou, juste quelques bricoles pour donner à son apparence une allure plus décontractée, comme une fine écharpe noire autour de son cou et son blazer qu'il avait troqué pour un pull gris une fois les cours finis. De cette manière, la mèche rouge se baladant dans sa masse capillaire lui donnait un peu moins l'impression d'être une addition de mauvais goût à son allure, avec tout le rouge que son uniforme lui imposait déjà.

Lexa ne savait pas exactement combien de temps il avait passé dans le Hall, ayant troqué son goûter pour un livre à propos de l'Histoire de la Magie. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait eu le temps de lire un chapitre entier de celui-ci - que son professeur lui avait demandé de lire pour rattraper le retard qu'il avait en classe par rapport à ses autres camarades - avant qu'un bâillement ne franchisse ses lèvres pour lui annoncer qu'il en avait assez fait pour la journée. Il interpréta donc ce signe de fatigue de son corps comme une invitation à refermer son livre, qu'il rangea bientôt dans son sac.
Lorsqu'il réveilla doucement Jasper à côté de lui, le sorcier ne put retenir un second bâillement, qu'il ne cacha de sa main qu'au dernier moment. Il étendit ensuite tranquillement ses jambes pour les étirer, ainsi que ses bras, avant de commencer à se relever. Mais lorsqu'il attrapa son sac pour s'en aller toutefois, le jeune homme ne remarqua pas une petite figure qui observait ses gestes jusque dans les moindres petits détails.

C'est donc l'esprit totalement tranquille qu'il se dirigea inconsciemment dans sa direction, pour aller rejoindre son dortoir.
Et alors qu'il était sur le point de la dépasser, il bâilla à nouveau.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333

avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Points : 262
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice Ven 27 Oct - 15:52

Le chocolat de la Justice !

Se faire justice soi-même ? Merveilleuse idée, tu détestes l’injustice, surtout quand tu es en première loge pour se genre de chose. Tu n’as pas la bouille d’une victime facile, surtout quand il est question de sucrerie, toi qui adore le sucre te voilà monter une chasse à la sorcière à ta façon. Serrant un peu ton sac, regardant partout avec un oeil vif, tu vas bien trouver le fameux coupable et tu ne lui laisseras aucun répit, foi de Leroy Annabella.

Bon, il y a un tout petit soucis, c’est que l’école possède tout de même beaucoup d'élève. Ce n’est pas facile de trouver un potentiel coupable qui va ouvrir la bouche bien en grand pour voir s’il y a une note bleu un peu forte sur sa langue, cela serait trop facile que la personne ne le remarque et viennent te voir le sourire au lèvre avec des plates excuses et des dizaine de barres chocolatés, non c’est trop facile ça. Soufflant un peu, tu regardes partout, faisant danser tes yeux dans tous les sens, bien que tu attires un peu l’attention, tu n’es pas n’importe quoi, ce n’est clairement pas le moment ! Bien que tu te stoppes d’un coup en voyant un élément qui saute à tes yeux, est-ce le signe que tu espérais enfin ? Clignant un peu des yeux, tu te rapproches un peu, une note bleu ? Une langue bleu ?! Des étoiles dans les yeux, cela à parfaitement marché ? Tu avances rapidement, voyant un jeune homme à la mèche rouge et ayant customisé son uniforme ? Cela ne pouvait être une personne comme ça : Un rebel. Hochant un peu la tête, tu l’approches de plus en plus, il refait un bâillement qu’il ne cache pas vraiment, c’est alors que tu confirme vraiment ce que tu as vu. C’est avec un accès de confiance débordante que la Leroy que tu te mets devant lui le doigt pointé dans sa direction.

et la question de politesse que c’est pas bien de pointé du doigt, c’est clairement pas le moment, c’est une question de vie ou de mort quand y a une sucrerie au milieu de l’histoire.

Malotrue ! C’est toi !

La discrétion n’est pas du tout ton fort Annabella, tu parles un peu trop fort sur le coup. Remarquant les regards des gens, cela te fait un peu tiquer, ne laissant pas vraiment le temps lui saisis le bras pour l’emmener un peu plus loin, tu le sens bien les rumeurs qui vont bien plané, mais tu ignores rapidement, après avoir lâcher l’homme à la mèche rouge.

Tu me voles mes goûter dans mes affaires !

Le ton est donné, pas là pour le blabla, plus pour la justice qui doit être faites, tu n’as jamais vu cet homme, tu ne le connais pas vraiment, mais tu sais juste qu’il est un voleur de chocolat, c’est déjà un bon portrait n’est-ce pas ? Affichant ce visage un peu dur, bien que tu donnes plus l’impression d’une bonne blague, quand tu es en colère on dirait juste un chaton qui a pas eu ses croquettes, c’est presque mignon.

Donne moi une raison de ne pas te dénoncer vers le directeur !

Fille à papa n’est-ce papa ? Bien que tu pensais plus la CPE, mais tu poses les bases tout de suite, on ne vole personne dans l’établissement, surtout dans l’école de ton père, c’est censé être un endroit où on ne craint rien du tout, depuis quand on vit dans un monde de rue ? Tu es bien naïve Anna’. Bon, il y a un peu de bonté tout de même, tu cherches une bonne raison de pourquoi ce genre de vol ? Bien qu’il doit pas avoir de bonne raison, plus des mauvaises qu’autre chose ? Peut être qu’il cherche de l’attention ? Ou alors c’est une maladie ? Ou alors il y a pas d’explication aussi ? Tu attends en le regardant un peu en colère, bien qu’un peu contente de toi d’avoir trouvé le coupable… Il est vrai que tu ne fais pas vraiment dans la délicatesse, mais c’est un peu comme dans tes séries, tu as trouvé le coupable avec une technique simple et efficace, tu es très fière de toi !

©️gotheim pour epicode

[hrp] vraiment désolé du temps, je le referais plus ;w; pardon pardon

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Arès un Cobra Royal blanc

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Points : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice Lun 30 Oct - 13:40
Le chocolat de la « Justice ».Lexa Dibra & Annabella LeroyIl était déjà arrivé plusieurs fois à Lexa d'être mépris pour une autre personne par un total inconnu dans la rue. Il n'avait pourtant pas un faciès qui se prêtait particulièrement à ce genre de quiproquos, mais cela lui était tout de même arrivé plus d'une fois. Dans ces moments-là, il souriait alors poliment à celui ou celle qui l'avait abordé par erreur, attendant simplement que celui-ci ou celle-ci ne comprenne qu'il ou elle s'était trompé-e.
Mais la situation dans laquelle il se trouvait ce moment même, le jeune homme devait avouer n'y avoir jamais été confronté auparavant.

Devant lui, une jeune Faune venait de se mettre sur son chemin, le pointant du doigt d'un air accusateur. Oui, d'un air accusateur. Cette situation aurait éventuellement pu être expliquée s'il avait la moindre idée de l'identité de cette fille et de la raison pour laquelle elle le dévisageait de la sorte mais bien entendu, pour ajouter à la singularité de ce face-à-face impromptu, il ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam.

« Malotru ! C’est toi ! »

Mal au... trou ?

Lexa eut un léger mouvement recul, déstabilisé par l'exclamation soudaine de cette jeune fille : avait-elle des soucis d'ordre gastrique ? Et si tel était le cas, pourquoi diable avait-elle décidé de les partager avec lui de la sorte ? Cela semblait être un sujet bien trop personnel pour pouvoir être abordé avec le premier inconnu venu et quand bien même la blondinette donnait l'impression de l'avoir reconnu d'une manière ou d'une autre, lui de son côté n'avait strictement aucune idée de qui elle pouvait bien être.

Il jeta un rapide coup d’œil dans son dos, vérifiant si elle ne cherchait pas plutôt à communiquer avec quelqu'un se trouvant derrière lui mais apparemment, il était bien la seule personne à proximité de cette blondinette. Et comme pour confirmer cette réalisation, la jeune fille attrapa vivement son bras, le forçant à la suivre un peu plus loin dans le couloir, les éloignant ainsi du regards de certains curieux qui s'étaient tournés vers eux en entendant le cri de la fille.
Si cette scène devait avoir l'air particulièrement étrange d'un point de vue extérieur, il n'en était pas mieux de celui de Lexa.

Lorsque sa ravisseuse finit par trouver un endroit un peu plus calme où le duo attirerait un peu moins l'attention, Lexa attendit sagement que la petite lui lâche le bras, toujours un peu perdu. Beaucoup de questions se bousculaient dans son esprit, à commencer par « pourquoi moi ? ». Mais heureusement pour lui, ses interrogations semblaient être sur le point d'être résolues puisque devant lui, la jeune fille était apparemment sur le point de reprendre.

« Tu me voles mes goûters dans mes affaires ! »

Oh. Ceci expliquait le doigt accusateur entre les deux yeux du sorcier un peu plus tôt, voilà qui était rassurant. Pas de problèmes intestinaux en vue, donc.

Lexa cligna tranquillement des yeux pour observer plus en détail celle qui l'accusait de félonie. Celle-ci n'était pas bien grande, portait l'uniforme marron et gris des Faunes et avait le visage entouré de longs cheveux blonds qui encadraient parfaitement de grands yeux verts. Avait-il donc réellement en face de lui la victime de l'un de ses petits vols ? Pour tout dire, il n'en savait rien : peut-être, peut-être pas.
En tout cas, celle-ci semblait vraiment persuadée d'avoir mis la main sur son voleur car la voilà qui reprenait déjà, les sourcils froncés et le ton un peu fort.

« Donne-moi une raison de ne pas te dénoncer chez le directeur ! »

Il n'y avait pas à dire, cette petite était pleine d'énergie. Un peu trop, même. À tel point que le sorcier avait bien du mal à considérer sérieusement les menaces qu'elle était en train de proférer à son égard. Elle avait une image à peu près aussi menaçante que celle d'un Jasper qui aurait avalé un morceau de salade de travers, ce qui rendait la tentative de Lexa de rester sérieux devant elle bien compliquée.

Le jeune homme parvint toutefois à ne pas craquer à l'envie de sourire face à cette élève bouillonnant de colère face à lui, lui adressant plutôt un air entendu, levant même les mains devant lui pour souligner son acte de capitulation. Si elle voulait qu'il soit son voleur, il le deviendrait, que cela soit vrai ou non. Il se rendait bien compte qu'il y avait une probabilité assez énorme qu'elle ait effectivement été la victime de son larcin de la journée, que ses accusations soient appuyées sur de réelles preuves ou qu'elle ne l'ait choisi que par un hasard fortuit.
C'est donc tranquillement qu'il s'adressa à elle, la regardant droit dans les yeux, le regard dénué de toute forme de défi à son égard.

« D'accord, j'avoue. J'ai peut-être ramassé une barre chocolatée qui aurait pu t'appartenir. »

À quoi bon nier le vol si elle était déjà certaine qu'il l'avait commis ? Lentement, il baissa ses deux bras pour enfoncer ses mains dans ses poches, sans quitter des yeux son accusatrice. Lorsque ses doigts se glissèrent dans les poches de son pantalon toutefois, il put sentir ceux de sa main gauche entrer en contact avec quelque chose de froissé qui lui arracha un léger sourire.
La tentation était trop forte, il ne pouvait y résister.

Lexa se racla la gorge et lança un bref coup d’œil par la fenêtre à côté d'eux avant de replanter son regard sur la Faune, pour reprendre la parole.

« Je peux te rendre son emballage, si tu veux. »

Oui, c'était probablement une mauvaise idée de blaguer en de telles circonstances mais non, le sorcier n'en avait strictement rien à faire. Et puis il ne mentait pas : il était tout à fait enclin à rendre l'emballage de la barre au riz soufflé qu'il avait ingurgité un peu plus tôt à son ancienne propriétaire, ne serait-ce que pour que celle-ci puisse en faire le deuil si elle en avait besoin.

Le jeune homme devait néanmoins avouer trouver plutôt drôle que cette petite songe à le traîner chez le directeur pour une vulgaire affaire de goûter volé. Quelle idée elle pouvait bien avoir là, de déranger quelqu'un dont la fonction n'avait rien à voir avec ce genre d'affaires. C'est pourquoi il ne tarda pas à enchaîner, haussant les épaules face à sa cadette tout en continuant sur le même ton tranquille.

« Mais je doute que ça constitue des preuves solides pour un directeur qui a probablement mieux à faire que d'écouter les problèmes de la première élève venue, sans vouloir te vexer. »

Il n'y aurait pas mis sa main à couper, mais le sorcier aurait juré avoir entendu le petit rire moqueur de son familier résonner dans sa tête après qu'il eut prononcé ces mots.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333

avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Points : 262
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice Dim 19 Nov - 18:11

Le chocolat de la Justice !

Tu ne sais pas vraiment comment faire, soit le tirer vers ton père en le traitant de voleur, soit lui jeter un sort…. Non c’est pas légal le deuxième choix, tu as déjà jeté un sort en plus de cela, c’est donc une très mauvaise idée de retenter le coup. Mais, tu ne peux pas t’empêcher de lui en vouloir beaucoup, une fois, okay, deux fois, tête en l’air, mais plusieurs fois NON ! Prendre les sucreries des autres c’est un terrible péché, c’est inadmissible… Restons calme, peut être qu’il ne mange pas à sa faim ? Peut être qu’il a des soucis ? Pourquoi tu lui cherches des excuses d’un coup ?

« D'accord, j'avoue. J'ai peut-être ramassé une barre chocolatée qui aurait pu t'appartenir. »

Peut être ? Sur le coup, tu ne sais pas du tout s’il se fout de toi, où si c’est carrément un pas de chance de perdre tout le temps ses barres chocolaté ? Non, c’est trop gros pour dire que tu as fait tout le temps tomber tes goûtés comme ça. Tu n’es pas si maladroite que ça, c’est même stupide, tu prends soins de tes affaires. Il se fiche totalement de toi !

« Je peux te rendre son emballage, si tu veux. »

Tu en deviens presque rouge de colère. Il se manque totalement de toi où quoi ? Tu vas en faire quoi de l’emballage ? On en serre presque le poing, tu ne peux accepter une pareil moquerie à ton propos. Bon on va pas non plus le gifler, il faut savoir se contenir comme on peut, tu dois garder un peu de sang froid, il faut rester calme,.

« Mais je doute que ça constitue des preuves solides pour un directeur qui a probablement mieux à faire que d'écouter les problèmes de la première élève venue, sans vouloir te vexer. »

… Le fait qu’il ne te connais pas est en faite méga vexant. Tu affiches pour la première fois ce regard choqué et terriblement dépité à la fois, c’est… vexant. Tu vas pas non plus te mettre à pleurer comme ça, sur le coup tu voudrais lui hurler que c’est ton père, mais tu vas passé pour la fille à papa… D’un coup, tu ne sais plus du tout ce que tu veux, c’est qui ce type ! Bon sang, tu aurais dû prévoir plus ton coup, te voilà comme une idiote totalement déconcerté par un jeune homme que tu ne connais pas du tout. Il faut se prendre Annabella !

C’était juste pour être impressionnante…

C’est quoi cette toute petite voix qui marmonne, d’un coup tu ne veux plus dire que c’est ton père ? Il faut dire que tu veux être un peu plus grande et pas toujours te caché dans les jupon… les jambes de ton père on va dire.

Mais tu te moques de moi ! Je ne fais pas tout le temps tomber mes barres! Tu viens directement les chercher ! Tu n’es qu’un voleur ! Cela ne se fait pas !

Sur le coup ? Tu trouves que tu aurais dû travailler ta parole, au lieu de dire ce que tu penses tout de suite, mais tu sur le coup, tu pensais que la personne allait avouer après s’être fait attraper, tu te trouves stupide, tu aurais du prévoir cela, mais tu es une personne qui n’est pas plus doué dans le sociale qu’autre chose, si c’était un truc à l’écrit, tu aurais tout défoncé, mais là. Les rougeurs sur tes joues sont remplies de colère, tu voudrais hurler, mais faut rester...calme ? C’est déjà raté.

Tu fouilles dans ta poche pour sortir une sorte de porte clef, tu murmures un mot pour qu’il prend sa vrai taille de sceptre, tu le pointes sur l’homme. Sur le coup, tu sembles beaucoup plus agressive, restant concentré, tu prends une grande respiration, et cite juste un mot.

Rupture!

Sans rien dire, tu frappes ton sceptre par terre, l’air de rien, tu lui retires cette langues bleu, cela ne sert plus à rien qu’il est cette ridicule touche de bleu, bien que tu aurais pu prendre une photo, mais ce n’est pas du tout ton genre. En plus tu as toujours le regard remplit de colère, le changer en crapaud te tente beaucoup… Enfin, cela ne se fait pas dans l’établissement, déjà que tu as outragé une règle, tu espères que cela ne va pas te retomber dessus… Alors que c’est sa FAUTE !

©️gotheim pour epicode

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicienne

Familier: Arès un Cobra Royal blanc

Situation: Célibataire
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Points : 5
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le chocolat de la Justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» PILOU caniche chocolat mâle de 6 ans (13) Marseille
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Le salon du chocolat à Paris
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Le Hall-
Sauter vers: