Le chocolat de la Justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Le Hall
MessageSujet: Le chocolat de la Justice Dim 17 Sep - 23:08

Le chocolat de la Justice !

Vous n’appréciez pas spécialement faire ce genre de sort, mais pour cette fois cela est une question de justice ! Sur le coup, vous n’aviez que cette idée là en tête, il est vrai que c’est peut être faire un mauvais tour à un camarade, mais un chenapan de ce genre doit payer ! Surtout que vous êtes certes une personne gentille avec un peu d’attention, mais là c’est limite le pire crime . Votre barre préféré de chocolat au riz soufflé, donc hors de question de laisser passer ce genre de vol pareil ! Surtout que beaucoup de vos sucreries ont disparu de votre sac et votre gourmandise à pris beaucoup depuis un moment. Vous ne pensiez pas que ce genre de chose est accepté dans l’école de votre père.

C’est donc en fouillant dans vos lettres que vous retrouvez celle de votre mère. Vous aviez demandé le fameux sort qu’elle vous avait jeté quand vous piquiez les cookies de la cuisine, vous vous êtes retrouvé avec la langue toute bleu punis de votre gourmandise et repéré de trop loin, vous ne pouviez pas dire que c’est pas vous qui volait les gâteaux. Donc vous alliez faire pareil juste pour attraper le voleur de friandise!  Vous concentrant, vous jetez ce fameux sort pour trouver votre voleur, sous le regard d’Arès qui est sûrement entrain de se demander ce que vous faites, bien sûr vous faites ça discrètement, que vous n’attirez pas les regards de vos compagnons de chambre. Il est vrai que c’est pas du tout légal ce genre de petit coup entre élève, enfin on doit faire avec c’est ce que tu en as marre d’avoir le ventre qui gargouille après trop d’effort et d’étude !

Vous voilà donc avec une barre piégé prête à être mangé, même si vous êtes méga tenté de la manger en plus de ça. Allé c’est le moment d’aller tranquillement au cour, l’air de rien vous essayez de faire comme d’habitude, bien que vous espèrez ne pas vous êtes trompées dans la formule, sinon c’est un grand fail, vous n’avez pas du tout l’habitude d’outrepasser la loi comme ça, une fois de trop tout de même. Donc vous avancez pour commencer votre journée tranquillement, essayant de mémoriser les visages que vous croisez bien qu’il y en a beaucoup tout de même. Donc c’est mission impossible de savoir qui est le potentiel voleur, il va falloir montrer beaucoup de patience durant cette quête d’arrestation d’un criminel notoire !

Vous en aviez presque oublié dans la journée cette arrestation, sur le coup quand votre estomac à sonner le glas de la petite faim du fin d’après-midi, juste avant votre cours de cavalerie, c’est alors avec désarrois que vous découvrez que votre barre chocolaté a totalement disparu de votre sac de cours. Vous êtes à la fois dégoûté comme contente que cela à marché ! Bien maintenant c’est le moment de refaire tout le chemin en regardant partout avec votre grande confiance en vous, c’est maintenant que la justice va s’abattre sur le/la jeune voleur(se), en espérant qu’ils ne soient pas plus de deux en vrai, sinon ça serait plus compliqué que prévus. Regardant un peu tout le monde comme un détective, vous cherchez le petit indice qui fera que c’est lui que vous allez agresser une personne. Bien sûr une langue bleu cela passe pas inaperçus, mais faut ouvrir la bouche, un bâillement, un rire trop fort, il y a beaucoup de possibilité mais pas beaucoup d'occasion pareil.

Mais alors que vous commenciez à vous dire que les lèvres bleu aurait été beaucoup plus pratique, vous remarquez une note bleu pas loin, approchant rapidement, vous fixez cette personne l’air de rien, attendant juste de voir un réel détail pour lever ton doigt plein de justice et de rage, on touche pas à la précieuse nourriture de la Princesse Leroy.

©gotheim pour epicode
avatar
Faune
Faune
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Points : 34
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le chocolat de la Justice Dim 24 Sep - 13:13
Le chocolat de la « Justice ».Lexa Dibra & Annabella LeroyLe chocolat. Ah, terrible Némésis de bien des jeunes gens...
Sucré et savoureux, Lexa avait toujours été faible face au pouvoir d'attraction de ce met délicat, et ce depuis sa plus tendre enfance.

Gamin, il avait été habitué à n'en recevoir que très rarement, à considérer cette gourmandise comme le plus formidable des cadeaux. Il attendait toujours avec hâte son anniversaire et Noël, les deux moments de l'année où il avait le plus de chance d'en partager avec ses sœurs et ses parents. Ce qui pouvait partiellement expliquer pourquoi il était à présent si enclin à en dérober lorsque ses yeux avaient le malheur de se poser sur la moindre petite barre chocolatée.
Mais bien sûr, cela n'excusait en rien le méfait que le sorcier avait une fois de plus commis aujourd'hui.

Appelez cela comme vous voulez - la mélancolie, l'habitude, l'ennui ou encore simplement la bêtise -, mais depuis qu'il avait fait sa rentrée à Sainte Catherine, Lexa s'était senti poussé à retomber plus que jamais dans ses travers. Non, s'inscrire dans cette école ne lui avait pas fait oublier son ancien mode de vie. Et oui, vous l'avez bien deviné : il avait utilisé ses talents de voleur non pas pour détrousser ses camarades de leurs biens les plus précieux, mais pour chaparder leurs sucreries.
L'emploi de l'expression « Chassez le naturel et il revient au galop » n'aurait même pas été adapté à cette situation, puisque le jeune sorcier n'avait pas même songé une seule seconde à le faire.

Tout cela pour expliquer pourquoi aujourd'hui, comme beaucoup de jours qui avaient précédé, le Phénix tenait entre ses doigts fins le fruit de son dernier délit : une petite barre de riz soufflé au chocolat.

Lexa n'avait eu aucun mal à dérober cette petite douceur à sa propriétaire, un peu plus tôt dans la journée. En fait, il n'avait probablement jamais eu autant de faciliter à prendre possession de ce que bon lui semblait depuis qu'il était arrivé à Sainte Catherine. Il avait trouvé cela relativement désarmant les premiers jours, mais il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour comprendre pourquoi la majorité de ses camarades étaient si faciles à détrousser : beaucoup de ces élèves venaient de familles riches - ou du moins plus riches que la sienne, et cela de très loin.
Mais notre jeune sorcier ne détroussait pas ces gens-là pour un motif valeureux ou profond tel que le combat de l'inégalité des richesses, ou quoi que ce soit d'autre suivant ce modèle de pensées. Non. Il le faisait simplement par gourmandise, le sort de ces jeunes riches ayant décidé que ceux-ci seraient incroyablement plus faciles à déposséder de leurs précieux goûters que les élèves de famille plus modestes.
Il fallait croire qu'on ne leur avait jamais appris à faire attention à leurs affaires, que voulez-vous.

Alors Lexa était actuellement en train de tranquillement savourer l'une de ces savoureuses barres au chocolat. Après une longue journée à sagement suivre ses cours, sans la moindre honte quant à la manière dont il avait obtenu sa friandise. Il était tranquillement posé en tailleur sur le sol contre l'un des piliers du Hall du château, Jasper roulé en boule à ses côtés et de temps à autre, sa main droite venait caresser le dos de son familier.
Engloutissant les dernières miettes de la sucreries, il laissait son regard se balader un peu partout, observant les élèves autour de lui qui vaquaient à leurs occupations. Certains s'étaient rassemblés en groupe pour discuter, tandis que d'autres ne faisaient que passer pour se rendre dans une autre partie du château, sans que personne ne fasse particulièrement attention au sorcier qui restait dans son coin. Peut-être que parmi eux se trouvait la victime de son vol ? Honnêtement, il n'en savait rien : il ne faisait jamais bien attention à l'identité des personnes qu'il détroussait au château.

Une fois sa barre au chocolat totalement disparue, le jeune homme glissa tranquillement l'emballage de celle-ci dans la poche de son pantalon. Il avait encore du mal à s'habituer aux carreaux gris et rouge clair de celui-ci d'ailleurs, ainsi qu'au reste de son uniforme. Bien sûr, cela lui permettait de mieux se fondre dans la masse que jamais, puisqu'il était habillé exactement comme tous les autres adolescents de sa classe, mais il restait malgré tout plutôt réticent à porter ses vêtements comme un parfait petit premier de la classe. Et puis il n'était pas le seul élève à faire ça, loin de là, ce qui lui donnait un peu moins l'impression d'aller à l'encontre du règlement.
C'est pourquoi Lexa avait apporté sa petite touche personnelle à son uniforme. Rien de bien fou, juste quelques bricoles pour donner à son apparence une allure plus décontractée, comme une fine écharpe noire autour de son cou et son blazer qu'il avait troqué pour un pull gris une fois les cours finis. De cette manière, la mèche rouge se baladant dans sa masse capillaire lui donnait un peu moins l'impression d'être une addition de mauvais goût à son allure, avec tout le rouge que son uniforme lui imposait déjà.

Lexa ne savait pas exactement combien de temps il avait passé dans le Hall, ayant troqué son goûter pour un livre à propos de l'Histoire de la Magie. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait eu le temps de lire un chapitre entier de celui-ci - que son professeur lui avait demandé de lire pour rattraper le retard qu'il avait en classe par rapport à ses autres camarades - avant qu'un bâillement ne franchisse ses lèvres pour lui annoncer qu'il en avait assez fait pour la journée. Il interpréta donc ce signe de fatigue de son corps comme une invitation à refermer son livre, qu'il rangea bientôt dans son sac.
Lorsqu'il réveilla doucement Jasper à côté de lui, le sorcier ne put retenir un second bâillement, qu'il ne cacha de sa main qu'au dernier moment. Il étendit ensuite tranquillement ses jambes pour les étirer, ainsi que ses bras, avant de commencer à se relever. Mais lorsqu'il attrapa son sac pour s'en aller toutefois, le jeune homme ne remarqua pas une petite figure qui observait ses gestes jusque dans les moindres petits détails.

C'est donc l'esprit totalement tranquille qu'il se dirigea inconsciemment dans sa direction, pour aller rejoindre son dortoir.
Et alors qu'il était sur le point de la dépasser, il bâilla à nouveau.
©️ 2981 12289 0

________________________________

I don’t need to worry about withering
Because I won’t lose my color even if I’m stepped on.

Chilling in #003333
avatar

Profil


Espèce: Sorcier.

Familier: Jasper, le Pika d'Ili.

Situation: Célibataire.
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Points : 134
Revenir en haut Aller en bas
Le chocolat de la Justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» PILOU caniche chocolat mâle de 6 ans (13) Marseille
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Le salon du chocolat à Paris
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Ventre de l'Hydre :: Le Hall-
Sauter vers: