Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Jardin des Nymphes :: La Forêt des Elfes
MessageSujet: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Jeu 7 Sep - 14:29






Aux travers des branches, filtre les rayons du Soleil





La première semaine de cours n'à pas été de tout repos, mais je dois bien avouer que je suis content d'être de retour à Hortensia. Enfin, à Sainte Catherine. J'ai encore un peu de mal avec le nouveau nom de l'école. Non que je voie ses changements d'un mauvais œil, tout simplement parce que je n'ai pas l'habitude. Ça viendra avec le temps sans doute. Le choix du directeur de permettre aux jeunes sorciers de rejoindre notre école me semble une bonne idée. Comme tout les autres Arivenko avant moi, je suis contre le traitement infliger contre les Sorciers au cours du moyen-âge, une telle démonstration de violence envers une autre forme de Magie ne nous rend pas plus intelligent que les humains et leurs religions. Je sais d'avance que certains Magiciens, parmi les plus fervent admirateur du Créateur, feront tout pour faire renvoyer les Sorciers, et que certains Sorciers risquent de s'en prendre aux Magiciens pour venger les leurs... Mais il s'agit d'un risque nécessaire si on veut obtenir une paix entre nos deux communautés. Dans mon cas, je sais d'avance que je n'aurais que très peu de problèmes avec les Sorciers, mon père est en bon terme avec la majorité de ses familles, c'est plutôt les Magiciens d'ont je me méfis. Si jamais je dois jouer des poings pour les Sorciers, je n'hésiterais pas.

M'enfin ! Ce n'est pas le moment de penser à ça. Je ne me promène pas dans les bois autour de l'établissement pour me torturer les neurones avec ce genre d'histoire. Je profite enfin d'une journée de tranquillité. L'emplois du Temps des Phénix n'est pas le plus conséquent qui soit, mais je sais déjà que je dois profiter du calme au maximum, la dernière année étant la plus compliquée du Cycle de Sainte Catherine. On me demande déjà ce que je souhaite faire après mes études, et j'avoue que je n'en sais rien. J'ai encore du temps pour réfléchir, mais quand même... Le temps est agréable, et la musique de fond qui sort de mon lecteur portable rajoute un coté encore plus féerique à l'endroit. Les humains sont vraiment débrouillards, réussir à faire une machine aussi minuscule pour y stocker autant de mélodie... Peut-être m'amuserais-je à rejoindre quelques temps la communauté non-magique, pour apprendre certaines choses et les adaptés magiquement, si possible ! ...Bon, pour ce faire j'aurais besoin d'aide, mais je n'ai pas de soucis à me faire, ma famille est assez étendue pour trouver pile la personne qu'il me faut.

Je trouve enfin un lieu propice, une petite clairière avec un étang. Je prend bien sûr la peine de vérifiée qu'aucunes créatures ne se trouvent à proximité avant de m'installer dans l'herbe. J'ouvre tranquillement mon livre et me plonge tranquillement dans l'histoire qui y était inscrite. Ce n'est rien d'exceptionnel, et le style est propre aux humains. Un guerrier faible qui devient de plus en plus fort a force d'aventures, accompagnés par un Magicien, vieux et sage, affrontant des Sorciers maléfiques... Je me demande à quel point les luttes entre nos deux communautés ont influencés les Mortels dans l'écriture, puisque ce schéma se répète souvent dans leurs histoires. C'est une lecture assez basique, simpliste même, mais ce genre de style à le don de me détendre, J'étire lentement chacun de mes muscles et, au bout d'un moment, je somnole légèrement. La température est si agréable, et cet endroit est confortable...

© Jawilsia sur Never Utopia

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Aksinya, un Hibou Blanc

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Points : 89
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Dim 10 Sep - 2:46





et les souvenirs remontent à la surface




Tout comme les sorciers, Svea avait fait sa rentrée en tant que professeur-assistant. Elle avait réussi à avoir un poste alors qu’elle était fraîchement diplômée de l’été qui venait de se terminer. Svea était au ange. Elle qui avait toujours voulue enseigner, la voilà servie. Ce qui était encore mieux pour la jeune femme, s’était d’être devenue professeur dans l’école où elle avait passé ses plus belles années d’étudiante. Elle se souvenait encore des duels de magies contre les garçons plus âgées qu’elle alors que la demoiselle venait tout juste d’entrer à Hortensia. Svea était nostalgique de cette époque. C’était de beaux souvenirs. Il lui arrivait de temps à autres de penser à ses amies de l’école. Elle se demandait, ce qu’elles avaient bien pu devenir. Mais, là n’était pas l’heure à la nostalgie à l’eau de rose, Svea devait préparer ses cours pour la semaine prochaine. Cependant, la magicienne ne savait pas du tout comment organiser son cours. Elle se demandait si c’était une bonne idée qu’on la lâche déjà dans une classe alors que cela faisait un semaine qu’elle était arrivée. Elle avait encore besoin du mentora du professeur Bartosz. Il était vraiment un bon professeur et Svea avait toujours eue du respect pour lui. Quand elle était en faculté magique, il a été son professeur. Et c’est avec joie que la jeune femme, se retrouve maintenant être une de ses collègues.

Svea se demandait si les élèves allaient l’apprécier. Si elle n’allait pas faire de grosse bourde et encore tout faire exploser dans la salle de classe. La magicienne tournait en rond dans un coin de la salle des professeurs au point d’en donner mal au crâne aux professeurs. Elle se mordillait la lèvre, serra ses bras contre sa poitrine. Son esprit fusait, mais rien n’en sortait de bon. Elle en avait littéralement marre. Vastaya bougeait la tête à chacun de ses aller-retours en se demandant quand est-ce que Svea allait arrêter. Il ressentait la frustration de la jeune femme et n’arrêtait de japper pour lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle sorte se changer les idées. “ Bon Svea ! C’est pas qu’on ne t’aime pas mais par pitié va dehors et m’emmène ton loup avec toi ! ” Lui sortit l’une des professeurs en posant une main sur l’épaule de la jeune femme. Cette dernière leva la tête et fit un petit sourire gêné. Elle s’excusa et prit ses affaires avant de sortir, accompagnait de Vatasya qui trottinait derrière elle. Svea poussa un long soupire. Elle était vraiment heureuse d’être là, mais elle se demandait si elle allait être une bonne professeur. Elle avait pourtant fait ses études pour et était sortie major de sa promo avec une année d’avance. Vasatya frotta sa petite tête blanche contre les jambes de sa maîtresse. Svea esquissa un mince sourire puis se mit en marche pour se trouver un coin pour travailler.

Septembre venait à peine de commencer, mais le temps y était encore agréable. Le soleil brillait et réchauffait encore un peu la peau pâle de Svea. Elle passa une main devant ses yeux pour ne pas être ébloui par le soleil. Ils y avaient des élèves un peu partout dans le parc et c’était malheureusement un peu bruyant. Svea avait besoin de calme pour réfléchir et mettre en ordre ses notes pour ses cours. Accompagnait de Vatasya, Svea décida de se perdre dans l'immensité du parc des Nymphes. Elle savait qu’un moment ou un autre, elle finirait par trouver un coin calme où elle pourrait faire ses tests de potions sans gêner personnes. Si, il y avait bien une chose qui lui manquer de la Suède, c’était son laboratoire dans le manoir familiale. Là-bas, elle pouvait y faire ce qu’elle voulait. Et dieu sait combien de voir, elle a fait trembler le manoir avec ses potions qui explosent. Cela la faisait rire. Vatasya trottinait toujours à côté des jambes de son maîtresse jusqu’à ce qu’il s’arrête et se mette à japper.


•• Quoi, Vastaya ? Tu as trouver quelque chose ? demanda la jeune femme en se mettre accroupi pour lui caressait doucement sa tête.

Vatasya continuait japper en direction d’un petite clairière. Svea leva la tête et sourit légèrement en se disant que l’endroit était parfait pour travailler. Elle se redressa et prit son petit loup dans ses bras. Tranquillement, elle se dirigea vers la petite clairière. Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil, rendant l’endroit féérique. Les oiseaux chantonnaient la fin de l’été. La brise légère les accompagnait en faisant frémir les feuilles des arbres. Il régnait dans ce lieu, un calme et une sérénité qui apaisent immédiatement le trouble que Svea traînait depuis maintenant quelques heures. Le petit loup polaire battait ses papattes dans le vide et japper encore. Svea fronça les sourcilles et le posa à nouveau à terre.

•• Tu es bien embêtant aujourd’hui, Vastaya … grommela la jeune femme en croissant les bras.

Le petit loup n’eut que faire des réflexions de sa maîtresse. Il se dirigea vers ce qu’il semblait être une personne endormie. Ce qui étonna Svea dans un premier temps, c’est que Vastaya montrait un certain enthousiasme à l’idée de voir un autre humain alors qu’il ne supportait habituellement que les membres de la famille de la jeune femme. Puis la seconde chose, c’est qu’il s’était littéralement installé sur les jambes de l’inconnu. Svea pesta et s’approcha à vive allure pour l’attraper. Cependant, elle s’arrêta en voyant qui était la personne qui dormait adosser contre un arbre. Elle se doutait bien qu’un jour où l’autre ils finiraient par se croiser. Elle était maintenant professeur et lui venait commencer sa troisième année à Sainte Catherine. Son père avait même demandé à Svea de garder un oeil sur lui à cause de la venue des Sorciers dans l’établissement. Un sourire tendre s’était dessiné sur ses fines lèvres roses. Elle s'accroupit juste devant l’endormi et caressa doucement la tête de Vastaya qui s’était installé sur ses jambes. Il avait tout d’un garçon sage quand il dormait. Svea avait toujours aimé le regarder dormir quand ils étaient plus petits. Pour elle, il lui était inconcevable de ne pas veiller sur lui comme elle le faisait avec ses frères et sa soeur. Tout doucement, elle dirigea sa main vers la tignasse blanche du garçon et y glissa ses doigts. Svea adorait glisser ses doigts dans les cheveux des gens et de caresse avec douceur leurs têtes. Sa main glissa lentement sur sa joue et un petit rire soufflait s’échappa de sa bouche.

•• On le réveille comment, Vastaya ? Avec douceur ou taquinerie ?

Le petit loup pencha la tête sans comprendre ce qu’elle voulait dire. Svea se mit à rire légèrement. Elle se demandait quel serait la réaction du garçon, si elle l’embrassait mais finalement, elle se ravisa en secouant la tête. Cela faisait plusieurs années qu’ils s’étaient pas vue et puis ils ont toujours eue une relation fraternelle. Svea l’aimait beaucoup, mais c’était plus un amour comme elle avait pour son petit frère Hakan. Elle attrapa Vatasya et dirigea son museau vers le visage de l’endormi. Un sourire taquin se dessina sur le visage de la magicienne.

•• Fait un petit bisou à Virgil, Vastaya ~

Maintenant, il ne restait plus qu’à voir la réaction du garçon face à son bisou baveu. Mais Svea savait que le moment allait être très amusant.




(c) MEI pour APPLE SPRING
Je corrige les fautes demain dans la journée




________________________________

Svea enseigne en #7cd59f
avatar
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur https://asakie.tumblr.com/
Messages : 38
Points : 84
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Ven 15 Sep - 1:01






Aux travers des branches, filtre les rayons du Soleil



Je suis reveillé par un battement d'aile et un cri plaintif. J'ouvre rapidement les yeux, en me demandant si Aksinya avait attrapée une bestiole essayant de me mordre... Et je me trouve face à une Aksinya toute baveuse, et à un petit loup manifestement très fier de lui. Je ne met pas longtemps à remarquer la jeune femme juste derrière le loup, et lève les yeux dans sa direction pour voir son visage. Un sourire apparaît sur mes lèvres quand je reconnais la blonde face à moi. Je me lève difficilement et retire les brins d'herbes collés à mon uniforme avant de prendre sa main et d'y poser un baiser.

« Je ne pensais pas te voir aussi, дорогой »

Je n'ai pas besoin de lui traduire, elle à passée assez de temps en Russie pour comprendre le mot, ce n'est pas faute de lui avoir répéter des dizaines de fois, étant plus jeune. Cette jeune femme est Svea Lindberg, ma fiancée. Sa mère ayant aider la mienne à me donner naissance, mon père m'à promit en mariage à cette dernière le jour-même de ma naissance. Bien que je voye d'un assez mauvais œil les mariages arrangés, je ne ferais rien pour rompre ce serment sacré envers nos deux familles. Et puis soyons honnête, ce n'est pas comme si Svea était désagréable à regarder... Ca fait certes quelques années que je ne l'avais pas vu, mais ses années n'ont en rien entâcher sa beauté, bien au contaire.

Je récupère tranquillement mon hibou et la sèche à l'aide d'un sort de chaleur, quelque chose d'assez basique, mais qui reste bougrement utile dans ce genre de cas... parce que oui, ca arrive souvent que votre famillier en forme de Hibou se fasse lécher à mort par un Famillier Loup ! Aksinya saute ensuite sur mon épaule et frotte sa tête contre la mienne, me faisant sourire légèrement. Il est courant que je l'appelle « Ma femme », puisqu'elle agit très souvent comme une petite amie jalouse dés qu'une fille m'approche un peu trop près... Enfin, ca n'arrive plus vraiment puisque je m'emploie  à être le parfait séducteur raté, au point où c'en est devenu comique. Bwarf, tant mieux, j'aime m'amuser, alors si tout le monde sait que je blague, je peux me permettre encore plus de fantaisie !

« Que fais-tu ici ? Je pensais qu'en tant qu'assistante du professeur de potion, tu serais continuellement enfermer dans ton laboratoire. Enfin, je suis soulagé que tu sorte un peu, il ne faudrait pas abîmer tes jolies yeux à rester continuellement dans le noir. »

Je complimente ses yeux, rose luisants, résultat d'une potion ayant mal tournée. Je trouve ses yeux affreusement séduisante, cette couleur n'est pas naturelle, mais au milieu du visage de Svea, c'est comme deux billes de quartz rose réhaussant un visage exquis. Je lâche finalement sa main et affiche un petit sourire, penchant légèrement la tête tout en l'observant. Qu'est-ce qu'elle fait là au juste ? Vais-je me faire réprimender pour être aller dans la forêt ? En théorie non, puisque je le fais depuis ma première année. Est-ce mon père qui l'envoit me surveiller continuellement ? Ca serait surprenant aussi, il à largement assez de jeunes de notre famille ici à Sainte Catherine pour qu'il n'est pas besoin de s'embêter avec Svea...

© Jawilsia sur Never Utopia

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Aksinya, un Hibou Blanc

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Points : 89
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Lun 18 Sep - 14:41





et les souvenirs remontent à la surface




Au moment où Vastaya allait lécher le visage de Virgil pour le réveiller, un hibou sauvage apparaît pour se mettre entre le petit loup et le jeune garçon. Svea lâcha un petit rire amusée devant la scène. Le petit loup blanc s’en donnait à cœur joie de léchouiller le hibou qui battait des ailes pour lui faire comprendre d’arrêter. Virgil ouvrit les yeux et Svea ne put s’empêcher de sourire à nouveau. Cela faisait bien 4 ans qu’elle n’avait pas vu la bouille endormie de celui qui allait devenir dans quelques années son époux. Il faut dire qu’avec ses études et ses nombreux voyages dans le monde entier, Svea n’avait pas vraiment eu l'occasion de passer voir la famille Arivenko en Russie. La jeune femme posa Vastaya au sol, qui partit gambader dans la clairière. Quand, elle tourna la tête vers Virgil, ce dernier la domina de sa hauteur pendant quelques secondes avant déposer un baiser sur sa main. Un léger rougissement avait teint ses joues. « Depuis quand est-il devenu aussi grand… ? » Pensa-t-elle en le regardant.

« ... дорогой »

Svea reprit ses esprits en secouant légèrement la tête et sourit légèrement après avoir entendu Virgil la nommait ainsi. Elle le revoit encore tout petit à lui courir après en la nommant “ ma chérie ” pour avoir le droit à un câlin de sa part. Un petit rire soufflé s’échappe de ses lèvres rose puis elle lui répond tranquillement.

•• C’était le coin où je passais le plus de temps quand j’étais élève ici, donc je ne suis pas très étonnée qu’il y ait des gens qui viennent y dormir

Svea regarda le hibou qui semblait être finalement le familier de Virgil. Ce dernier s'appliquait à sécher la bave que Vatasya lui avait mis dessus. Svea sourit et passe une main dans sa nuque. Elle était très contente de le revoir, mais quelque chose la troublait beaucoup. Elle fallait qu’elle s’y attende, Virgil n’était plus le petit garçon de son enfance. Il était devenu un beau jeune homme. Svea était à peu près sûre qu’il faisait tourner les têtes des filles de sa classe. Mais d’après les dires de sa sœur, il passait plus son temps à jouer les dragueurs ratés. Le petit loup blanc revint se glisser entre les jambes de Svea et leva le museau vers Virgil. Il jappa une ou deux fois comme s'il voulait dire quelque chose. Svea trouvait cela amusant que son familier apprécier autant Virgil.

« Que fais-tu ici ? Je pensais qu'en tant qu'assistante du professeur de potion, tu serais continuellement enfermer dans ton laboratoire. Enfin, je suis soulagé que tu sorte un peu, il ne faudrait pas abîmer tes jolies yeux à rester continuellement dans le noir. »

•• Nan, je ne passe pas mes journées enfermée dans mon laboratoire. Si tu veux tout savoir, on m’a demandé de préparer mes premiers cours en tant que professeur pour la semaine prochaine. Réponds tranquillement Svea en croissant les bras. Cependant, je ne sais pas trop comment m'organiser alors je suis partie prendre un peu l’air dans les jardins.

Svea lui avait passé les détails sur le fait qu’on lui avait gentiment de quitter la salle des profs, car son stress gênait les autres professeurs. Elle poussa un long soupire avant de s’étirer et d’aller s'asseoir au bord de l’étang. Vatasya trottina vers elle. Il lui donna des coups de tête pour pouvoir la passer sous son bras. La jeune femme caresse doucement le pelage blanc et tout doux du petit loup. Elle tourna la tête vers Virgil pour le faire signe de venir s'asseoir à côté d’elle. Elle fouilla ensuite dans son sac, pour finalement y sortir une tonne de note de ses cours et de recettes de potions. Elle les fit léviter devant elle et resta silencieuses pendant quelques minutes. D’un geste de la main, elle évinçait les feuilles les unes après les autres pour finalement n’en garder que trois.

•• Je pense que pour mes premiers cours avec les Phénix, cela devrait aller. À moins que la potion sur le renforcement de la mémoire, soit plus intéressante… Hm…

Une main sur son menton, Svea fixa ses notes en fronçant légèrement son petit nez. Elle était tellement dans ses pensées, qu’elle avait oublié de Virgil était auprès d’elle. La voyant perdue un peu trop longtemps, Vastaya jappa assez fort pour la faire revenir à la réalité. La jeune femme secoua la tête et se mit à rire légèrement.

•• Excuse moi, Virgil… Je devrais plutôt discuter avec toi, mais ce problème de cours m’embête beaucoup pour que je sois sereine.

Soudain, une idée lui traversa l’esprit. Elle plongea ses yeux roses dans ceux de Virgil puis sur ses lèvres se dessina un grand sourire.

•• Tu veux bien que je te fasse un cours particulier de potion ?






(c) MEI pour APPLE SPRING




________________________________

Svea enseigne en #7cd59f
avatar
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur https://asakie.tumblr.com/
Messages : 38
Points : 84
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Jeu 12 Oct - 13:00






Aux travers des branches, filtre les rayons du Soleil



« C’était le coin où je passais le plus de temps quand j’étais élève ici, donc je ne suis pas très étonnée qu’il y ait des gens qui viennent y dormir »


Mon visage se fend en un léger sourire, ce n'est pas surprenant de la voir ici du coup... Néanmoins il est surprenant de constatés que nous avons les mêmes goûts concernant les endroits où se détendre. Déjà quand nous étions enfants, il nous arrivait de nous retrouvés dans la bibliothèque de mon manoir, ou du sien, suivant les périodes. Je comprend parfaitement pourquoi elle à choisit cette endroit, il est vraiment parfait... Peu de gens aux alentours, le bruit de l'eau à quelque chose d'apaisant, et les animaux sauvages se tiennent le plus souvent plus loin dans la forêt, nous sommes donc en parfaite sécurité pour faire une sieste... Je passe légèrement ma main dans mes cheveux, les remettant en place dans un mouvement induit par un pur reflexe.

« Nan, je ne passe pas mes journées enfermée dans mon laboratoire. Si tu veux tout savoir, on m’a demandé de préparer mes premiers cours en tant que professeur pour la semaine prochaine. » Réponds tranquillement Svea en croissant les bras. « Cependant, je ne sais pas trop comment m'organiser alors je suis partie prendre un peu l’air dans les jardins. »

Ses premiers cours ? Pas étonnant qu'elle ait l'air aussi tendue. Elle peut faire la brave autant qu'elle veut, je la connais depuis assez longtemps pour savoir quand elle est stressée ou non. Ses mimiques n'ont pas changés depuis le temps, c'en est presque adorable... Je la rejoins tranquillement et m'installe à ses côtés, glissant ma main sur le crâne du petit famillier loup. Il est vraiment adorable celui-là... Bien sûr, Askinya resterait mon animal préféré, puisqu'elle m'était aussi fidèle qu'une épouse, et très peu encline à se laisser touchée par des étrangers. Pour le moment, elle est tranquillement posée sur une branche non-loin. Je tourne légèrement la tête vers Svea et l'observe avec un petit sourire, tandis qu'elle continue de m'expliquer ses problèmes.

« Je pense que pour mes premiers cours avec les Phénix, cela devrait aller. À moins que la potion sur le renforcement de la mémoire, soit plus intéressante… Hm… »

Son air concentré est proprement adorable, et je me perd dans la contemplation de son visage, sans pour autant perdre une miette de ses reflexions. Elle est si belle, notre mariage à beau avoir été arrangé par nos parents, je sais déjà que je serais heureux avec elle, nous étions proches enfants, et notre relation ne semble pas avoir changée avec les années, ce qui me rassure un peu. Quand Ellie m'avait dit que sa sœur allait devenir une professeur à Sainte Catherine, j'avoue que j'avais crains qu'elle ne mette cette barrière si spécifique entre les élèves et les professeurs, je suis rassuré de savoir que ce n'est pas le cas. Le petit loup pousse un cri, sans doute pour attirer l'attention de sa maitresse, ce qui me permet de détourner légèrement les yeux en direction du petit étang avant qu'elle ne se rende compte que j'étais en train de la fixée depuis une bonne dizaine de minutes déjà.

« Excuse moi, Virgil… Je devrais plutôt discuter avec toi, mais ce problème de cours m’embête beaucoup pour que je sois sereine. » 

Compréhensible, je ne lui en veux pas. Je comprend parfaitement que le premier cours auprès d'une classe aussi avancée à quelque chose d'effrayant, notre classe n'était pas parmis les plus mauvaises générations qu'à compter l'école, sans pour autant être l'une des plus...chaotique, dirais-je, au point de vue du niveau scolaire. J'effleure légèrement sa joue avec un petit sourire et hoche la tête quand elle me propose de me donner un petit cours de potion improvisé.

« Pourquoi pas ? Si ca te permet de vaincre un peu ton stresse concernant cette épreuve à venir. »

La question est surtout : Où faire ce cours ? Je ne doute pas qu'une professeur est parfaitement à même d'ouvrir une salle de classe inoccupée pour y donner un cours particulier, mais sait-on jamais.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Aksinya, un Hibou Blanc

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Points : 89
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Lun 16 Oct - 18:22





et les souvenirs remontent à la surface



Un grand sourire se dessina sur le visage de la jeune professeur. Et sans lui demander son reste, Svea se jeta dans ses bras pour lui faire un câlin. Elle était tellement contente de pouvoir s'exercer un peu avant le grand jour fatidique. De plus, Virgil était le meilleur cobaye à cela. Il était intelligent et compréhensif. Tout pour mettre Svea dans de bonnes conditions pour appréhender sa façon d’enseigner. Svea lâcha Virgil après quelques minutes puis elle se leva pour sortir tout son matériel. Sa main sur son front comme pour faire une visière, la jeune femme chercha quelque chose du regard. Vastaya s’était assis auprès d’elle et faisait la même chose avec sa petite papatte blanche. Ils faisaient bien la paire tous les deux.

•• AH ! C’est là-bas que tout y est caché. Dit Svea en pointant du doigt un arbre de l’autre côté de l’étang. J’espère que tout y est encore depuis mon départ d'Hortensia.

Svea alla tranquillement jusqu’à l’arbre en question. Grâce un mini sortilège de révélation, Svea fit apparaître une petite porte dans l’arbre. Elle l’ouvrit et à l'intérieur se trouver tout le nécessaire pour faire des potions. Certes, tout était un peu poussiéreux, car ce placard magique n’avait pas était ouvert depuis bien 5 ans. Le petit loup, curieux de voir ce qu’il y avait, se mit sur ses deux pattes arrières et posa ses deux pattes avant sur le bord de l’étagère. En fouillant dans le bazar qu’était ce placard, Svea remua la poussière, ce qui les fit éternuer, elle et Vastaya. La jeune femme poussa un petit rire amusée en voyant que son familier était tombé en arrière à cause de son éternuement.

•• Eh bien Vastaya ? Tu ne sais plus tenir sur tes pattes ? Bref, rien à bouger de ce placard depuis que je suis partie. C’est super !

La magicienne sortie le petit chaudron en fonte qu’elle posa au sol. Elle remplit ensuite ce dernier avec tout le matériel dont elle avait besoin. Ingrédients, matériels de mesures, spatule, flacons, etc. … « Tiens… Ce carnet ? » Pensa -t-elle en prenant dans ses mains un vieux carnet à pages jaunies. Elle le feuillette rapidement et prit un air surpris.

•• C’est l’ancien carnet de mon professeur de potion… Je ne pensais pas qu’il l'avait laissé ici. Svea leva la tête vers Virgil et lui sourit. Cette petite cachette à était faite exprès pour moi par l’ancien professeur de potion d’Hortensia. Tu ne le connais pas, car il est parti en retraite à la fin de ma scolarité ici. Nous étions très proches. Et, grâce à lui et à ma passion pour la confection de potion, j’ai pu commencer mon programme durant ma fin d’année de pégase. Il m’enseignait la base de la préparation ici, les week-ends où je ne partais pas. C’était amusant. Je n’ai que de bon souvenir ici.

Svea baissa la tête vers le carnet et effleura les pages jaunies, son sourire était devenue un peu mélancolique à cause de la nostalgie. Vastaya frotta sa tête contre les jambes de sa maîtresse comme pour la réconforter. Svea poussa un petit soupire pour reprendre contenance et ne pas se laisser envahir par la nostalgie alors qu’elle avait un cours particulier à donner. Elle referma le carnet qu’elle glissa dans le chaudron. Elle tira la langue à Virgil puis entreprit de finir de prendre les ingrédients qu’il manquait pour la potion.

•• Tu veux bien aller me chercher du bois pour faire un feu, s’il te plaît. Lui demande-t-elle en remettant un peu en ordre le placard avant de le refermer.

Grâce à la magie, elle rapporta le chaudron rempli très de l’étang. Elle fit léviter plusieurs pierres pour les empiler afin d’en faire une table pour y poser tout le matériel. Puis se fut autour des pots, flacons et autres ingrédients qui se mirent à flotter dans l’air avant de se poser sur la table de pierre. Svea poussa un long soupire et s’étira longuement. Elle s'essaya à côté de la table et prit le carnet pour y jeter à nouveau un coup d’œil.

•• Voyons voir, si la recette de la potion de renforcement de la mémoire à besoin de quelques modifications. Elle leva la tête vers Virgil et hocha la tête. Oui, beaucoup de professeures, on leur propre interprétation dans la confection d’une potion. Les bases sont toujours les mêmes, car si on change cette base, le résultat ne sera pas celui que nous au final. Dans le cas du renforcement de la mémoire, avec le Professeur Leskine, nous avons remarqué qu’en ajoutant un peu plus de plumes de Jobarbille, le temps du renforcement était plus long et qu’en ajoutant de l'essence de belladone, son efficacité était 30% plus importante qu’avec la recette d’origine. Et le professeur avait tout noté dans ce carnet. Bref ! On s’y met ?

Svea tendit le carnet à Virgil pour qu’il puisse prendre connaissance de la recette avant qu’elle commence à lui enseigner les fondamentaux. Ce petit cours allait durer un bon moment, mais Svea ne s’en faisait pas. Et puis c’était le meilleur moyen de rattraper le temps perdu.




(c) MEI pour APPLE SPRING




________________________________

Svea enseigne en #7cd59f
avatar
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur https://asakie.tumblr.com/
Messages : 38
Points : 84
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Jeu 26 Oct - 0:29






Aux travers des branches, filtre les rayons du Soleil



Svea semble contente que j'accepte qu'elle m'enseigne pour s’entraîner en face d'un véritable étudiant, et je ne peux m'empêcher de sourire. Quand elle à une idée, il est difficile de l'en défaire, et elle montrera toute la motivation du monde pour y arriver ! Elle se lève et se dirige dans une direction bien précise, je lui emboite le pas sans trop poser de questions, ce n'est pas comme si les gobelins du coin posaient un véritable problème... Je note avec humour que son familier affiche le même air concentrer qu'elle... Il faut croire qu'avec le temps, un familier prenait les mêmes mimiques que son propriétaire. Je ne sais pas ce qu'elle cherche, mais ça doit avoir un rapport avec ce qu'elle veut m'enseigner, peut-être une plante spécifique, ou un animal ? En tout cas, ça à l'air d'être dans le coin.

AH ! C’est là-bas que tout y est caché.  

Cacher ? Serais-ce un endroit secret et isolé loin de tout, parfait pour deux amoureux ? Je pouffe légèrement de rire, non, aucune chance, ce n'est pas l'anatomie qu'elle enseigne... Du moins pas pour le temps, je suis encore trop jeune pour ce genre de chose, et j'avoue ne pas y penser de trop, pas besoin de se tracasser pour des choses qui arriveront naturellement avec le temps, après notre mariage.

J’espère que tout y est encore depuis mon départ d'Hortensia.  

Bon, j'avais en partie raison avec mes idées stupides, c'est bel et bien une cachette qu'elle cherche. Et assez ancienne en plus de ça, si elle date de son temps à Hortensia... Attention, je ne dis pas qu'elle est vieille, je dis juste qu'en théorie, si cette cachette est occulté par un sortilège, alors celui qui l'à lancer est très habile, pour qu'il tienne depuis aussi longtemps. C'est de l'autre côté de la rivière, cette dernière n'est pas forcément profonde, mais elle est assez large, nous allons devoir nous mouiller les pieds pour nous y rendre. Chose qui ne dérange pas Svea apparemment, puisqu'elle s'y rend directement. Comme je l'avais prédis, il s'agit bien d'un sortilège d'occlusion, exécuté de main de maître si je puis me permettre l'analyse, tenir autant d'années sans être renouvelé... A moins qu'il le soit régulièrement ?

Non, à l'odeur je peux dire que personne n'est venu ici depuis un moment déjà, ça sent la poussière et le renfermer... Comme un vieil atelier, ou un placard inutilisé. Bref, l'odeur n'est pas forcément agréable, mais à l'intérieur se trouve une véritable mine d'or pour n'importe quel alchimiste qui se respecte ! L'éternuement de Svea est adorable ! Et je ris doucement à celui de son familier, qui se retrouve les pattes en l'air, suite à sa perte d'équilibre. Je me baisse légèrement et grattouille le crâne du petit loup, tandis qu'Aksinya pousse un petit hululement courroucé, elle n'apprécie décidément pas quand je m'intéresse à un autre familier qu'elle, celle-là... Une vraie copine jalouse.

Ce placard, peu importe à qui il appartenait dans le temps, est une véritable mine d'or en tout cas, il y à tout ce qu'il faut pour faire des potions... Et je soupçonne que c'est ici qu'elle testait la plupart de ses potions, du temps où elle était étudiante ici. Elle remplit aisément le petit chaudron avec les ingrédients nécessaire à ce qu'elle désire me faire faire, et regarde un carnet avec un air intrigué.

Voyons voir, si la recette de la potion de renforcement de la mémoire à besoin de quelques modifications. Oui, beaucoup de professeures, on leur propre interprétation dans la confection d’une potion. Les bases sont toujours les mêmes, car si on change cette base, le résultat ne sera pas celui que nous au final. Dans le cas du renforcement de la mémoire, avec le Professeur Leskine, nous avons remarqué qu’en ajoutant un peu plus de plumes de Jobarbille, le temps du renforcement était plus long et qu’en ajoutant de l'essence de belladone, son efficacité était 30% plus importante qu’avec la recette d’origine. Et le professeur avait tout noté dans ce carnet. Bref ! On s’y met ? 

J'aurais adoré rencontrer ce professeur, il n'est pas le genre à se cantonner aux tests ayant déjà été effectués par des dizaines d'autres magiciens avant lui, il ne restait pas figé dans le passé, et c'est quelque chose que je respecte grandement. Tester sois-même une potion n'est pas sans risque bien entendu, mais le risque en vaux parfois la chandelle ! J'emmagasine un maximum d'information sur ce que me dis Svea, je pourrais toujours m'en resservir plus tard, en cas de besoin. Je prend délicatement le carnet et le feuillette tranquillement, il y à plusieurs choses que je veux tester parmi les modifications ici rapporté, la curiosité me dévore... Mais je vais m'en tenir à ce que Svea me dira de faire en temps voulu, j'ai tout le temps de m'occuper de ses fameuses recettes sur mon temps libre, voir même sous sa supervision dans le cadre des cours particuliers que j'ai demander en début d'année, l'alchimie étant un domaine m'intéressant particulièrement, ça et les sortilèges de défenses et autres enchantements. Mon rêve secret serait de briser la malédiction des Sorciers, mais il me faudrait autant de Magiciens, si ce n'est plus, pour parvenir à se miracle, un rêve utopiste que je garde dans les confins de mon esprit.

Je m'installe tranquillement dans l'herbe et puise de l'eau directement dans la rivière, ayant au préalable lancer un petit sort pour m'assurer qu'aucun élément ne viendrait parasiter notre cours. J'ai une utilisation plutôt pratique de la magie dans la vie commune, même si j'essaye au maximum de ne pas m'en servir, on ne sait jamais a quel moment notre magie s'avérera utile, et si je pouvais éviter la Sécheresse... Une fois que tout fut prêt, je me suis même permis de faire le feu moi-même à l'aide d'une technique enseigner par un de mes cousins, je tourne mes grands yeux curieux vers elle, ayant hâte de voir ce qu'elle me réservait pour cette petite session d'étude.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

________________________________

avatar

Profil


Espèce: Magicien

Familier: Aksinya, un Hibou Blanc

Situation: Fiancé
Phénix
Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Points : 89
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea] Ven 17 Nov - 14:29





et les souvenirs remontent à la surface



Cela fait combien de temps qu’ils n’avaient pas passé un moment que tout les deux. Svea n’arrivait pas vraiment à en souvenir, car finalement, tous les moments qu’elle avait passés à ses côtés étaient irremplaçables. La présence de Virgil avait quelque chose d’apaisant et de réconfortant pour la jeune femme. Depuis leur enfance, ils y avaient toujours eu ce petit quelque chose d’entre eux. Non, pas le fait qu’ils soient fiancés depuis leur plus tendre enfance, mais autres choses. Quelque chose qu’elle ne pouvait pas comparer avec les liens qu’elle avait avec ses propres frères et sa sœur. C’était avec un regard tendre que Svea observait Virgil lire le vieux carnet de son ancien professeur de potion. La jeune femme était certaine que Virgil aurait plu au professeur Leskine. “ Ils auraient fait un super duo… Cette époque à Hortensia me manque un peu… ” Pensa Svea en caressant doucement la tête de Vastaya.

•• Bien ! Maintenant que tu as pris connaissance de la recette, tu vas me dire les différentes propriétés des ingrédients. Ce n'est pas grave si tu ne connais pas tout. C’est pour que je puisse évaluer tes connaissances en botanique.

L’alchimie ou l’art de mettre la magie en bouteille était un ensemble de savoir plus ou moins complexe. Ici, à Saint Catherine, c’étaient simplement les bases qui étaient enseignées. Si, on voulait en apprendre plus, les études supérieures après l’académie était l’une des meilleures voies. Svea avait fait ses études supérieures dans de nombreuses facultés magiques aux quatre coins du monde. Elle avait appris auprès des plus talentueux. Elle avait aussi beaucoup appris des connaissances de ses grands-parents paternel, tout deux de grands alchimistes de renoms. Svea écouta tranquillement son adorable élève, énumérait les différentes propriétés des ingrédients de la potion de renforcement. Mais soudain, quelque chose l’interpella dans ce qu’il était en train de dire.

•• C’est très bien, je vois que tu apprends bien tes cours, mais il y a juste une petite erreur dans ce que tu viens de me dire. Svea pointa un petit flacon contenant une petite poudre beige. C’est l’amande qui améliore le travail intellectuel et couplé avec les plumes de Jobarbille, on obtient la base de la potion. Les bases sont très rudimentaires, mais sans ces deux ingrédients-là, tu n’obtiendras pas la potion de renforcement de la mémoire.

Svea posa devant Virgil le flacon contenant la poudre d’amande et la boîte avec les plumes de Jobarbille. Elle voulait d’abord qu’il maîtrise la base de cette potion. Après, une fois qu’il l’aurait maîtrisé, elle lui aurait laissé le champ libre pour qu’il puisse faire ses propres expérimentations. Bien sûr, Svea garderait un œil sur ce qu’il ferait et en cas d’erreur, elle reprendrait la main tout en prenant le temps de lui expliquer. La seule chose que Svea reprochait à l’enseignement du professeur Bartosz, c’était de simplement faire connaître les potions fondamentales aux élèves. Et puis il lui manquait une petite touche de fantaisie. Svea voulait que les élèves comprennent le fondement de la création des potions, de pourquoi, on arrivait à mettre la magie en bouteille.

Vastaya alla tranquillement gambader dans les alentours. Il jappa après le hibou pour lui faire comprendre qu’il avait envie de jouer avec lui. Après, il n’était pas sûr que le hibou accepte cette proposition de jeu. Svea demanda à Vastaya de lui ramener son sac qui était de l’autre côté de la rivière. Sans se faire prier, il se jeta à l’eau. La jeune femme savait parfaitement qu’il aimait jouer dans l’eau. Bon après, il était très chiant à sécher, mais c’était toujours une bonne tranche de rigolade entre les deux. Svea posa à nouveau son regard sur ce que Virgil était en train de faire. Il montrait de la rigueur et la précision dans son travail. Svea était vraiment contente d’avoir un élève comme lui. La jeune femme se leva et regarda la mixture qui était en train de se préparer dans le petit chaudron en fonte. Elle y trempa son auriculaire pour pouvoir goûter la base. Un léger rougissement marqua ses joues et un petit sourire satisfait se dessiner sur ses lèvres.

•• C’est tellement bon. J’ai toujours adoré la base de cette potion. Les amandes, j’adore ça ! Elle posa sa main sur sa tête et caressa doucement ses cheveux. C’est du bon travail. Ta base est parfaite, continue comme ça. Maintenant, tu peux passer à la suite de la recette !




(c) MEI pour APPLE SPRING




________________________________

Svea enseigne en #7cd59f
avatar
Professeur
Professeur
Voir le profil de l'utilisateur https://asakie.tumblr.com/
Messages : 38
Points : 84
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Aux travers des branches, filtre les rayons du soleil [PV: Svea]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aux premiers rayons de soleil , le monde s'éveil.
» Séléné... quand les rayons de soleil balayent ta peau esseulée
» Mille et un rayons de soleil ; Ewan Marsden | Terminé
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Catherine's School  :: Le Domaine de Sainte Catherine :: Le Jardin des Nymphes :: La Forêt des Elfes-
Sauter vers: